Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

TEXTO DU JOUR: Rentrée de la Cour Constitutionnelle : pour quelle crédibilité?

le Vendredi 18 Janvier 2013 à 00:00 | Lu 422 fois



TEXTO DU JOUR: Rentrée de la Cour Constitutionnelle : pour quelle crédibilité?
TEXTO DU VENDREDI 18 JANVIER 2013

Parmi les sujets qui seront abordés lors des rencontres voulues par Ali Bongo pour une décrispation de la situation électorale dans notre pays, celui de la crédibilité de la Cour Constitutionnelle va sans doute être au centre des débats après celui de la transparence électorale.

Non pas pour la remise en cause de cette institution créée par consensus comme certains le pensent à tort, mais à cause de l’inamovibilité des personnes qui l’incarnent et notamment Mesdames Mborantsuo et Angue Louise qui y siègent sans discontinuité depuis plus de vingt ans. Quelque soit leur degré de compétence, d’ailleurs contestée, leur présence continue au sein de cette institution suscite de la suspicion chez la plupart des gabonais.

Et le discours aux allures martiens, prononcé hier par Mborantsuo dans lequel elle semblait dire « les chiens aboient, la caravane passe », formule qui était à la mode du temps de feu Omar Bongo, et qui servait à encourager le défunt président à ne pas se laisser distraire par les critiques justifiées ou non de ses opposants, ne contribue guère à l’apaisement.

En reconduisant les deux membres précités, en dépit de l’avis contraire des partis de l’opposition, Ali Bongo semble-t-il dire la même chose que son prédécesseur ?

Du coup, c’est la crédibilité de cette Cour qui est encore mise à rude épreuve. Et ce serait peu de dire que la Cour de Mborantsuo n’existe que pour servir les intérêts d’un camp.

En plus, il est opportun de souligner la curiosité que constitue la composition de cette Cour ; car il est flagrant de voir que ceux-là qui ont géré plusieurs élections contestées jusqu’à ce jour ont encore reçu l’onction du pouvoir en place. De l’extérieur, cela apparaît comme une manière de narguer les adversaires politiques et de leur dire qu’ils perdent leur temps à crier au scandale. N’est-il impossible de trouver d’autres citoyens et citoyennes capables de travailler à la Cour Constitutionnelle?

Quel résultat veut-on avoir en mettant dans la Cour ces compatriotes dont l’évocation des noms suscite doute, haine et méfiance ?

A moins que dans le camp du pouvoir, on se garde de dire que les élections n’ont pas besoin de se terminer d’une belle manière. Autrement, on aurait dû renouveler cette institution en sortant ces deux têtes qui cristallisent les doutes et la méfiance.

N’allons pas vite en besogne jusqu’à supposer que la Cour Constitutionnelle est un malheur pour la démocratie du pays, au lieu d’être la garante d’un Etat de droit, de justice et d’équité.

Gageons plutôt que des rencontres convoquées par Ali Bongo sortiront des propositions de réforme de cette Cour qui doit enfin se soumettre aux décisions du peuple souverain et non le contraire.

PETIT-LAMBERT OVONO

Vendredi 18 Janvier 2013
Vu (s) 422 fois




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 6 Avril 2013 - 13:09 TEXTO FLASH: Appel à la responsabilité!

Le Gabonoscope










Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Les bienfaits du maïs sur la santé

0 Commentaire - 13/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...


Incroyable !