Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

TEXTO DU JOUR: Comment peut-on se réjouir d’être un pays corrompu ?

le Dimanche 13 Janvier 2013 à 00:02 | Lu 589 fois



TEXTO DU JOUR: Comment peut-on se réjouir d’être un pays corrompu ?
TEXTO DU DIMANCHE 13 JANVIER 2013

Il est hallucinant de constater que plusieurs médias gabonais ont publié ce week-end, comme pour se réjouir, le Rapport 2012 sur l'indice de la perception de la corruption dans le monde qui classe le Gabon au 102è rang sur 180 pays, avec une note de 3,5 ; en insistant sur le fait que le Gabon est sorti de la zone endémique.

Cet argument démontre la superficialité de la lecture de ceux qui se réjouissent car, on peut se poser la question de savoir comment des gens qui aiment leur pays peuvent se réjouir que celui-ci soit le 78ème (180-102) pays le plus corrompu du monde ?

Cela est tout simplement irresponsable.

Pourtant, le véritable problème que pose Transparency International se trouve ailleurs.

En effet, l'Organisation non gouvernementale allemande soulève un double problème dans son rapport:

D’abord, le Rapport de Transparency International confirme que le Gabon est toujours un pays corrompu, ce qui ne semble pas émouvoir ces médias ; d’autre part, Transparency International s’interroge sur le bilan de la Commission Nationale Contre l’Enrichissement Illicite qui, après plus de 15 ans d’existence, n’a pas réussi à faire baisser de façon drastique la corruption dont on sait qu’elle participe principalement à l’enrichissement illicite.

Ce qui soulève le problème de l’efficacité de la stratégie de lutte contre l’enrichissement illicite qui vient d’être élaboré à Libreville et qui n’est pas encore totalement financée.

Sans justifier l’absence de bilan constaté par la 78ème place du Gabon comme le pays le plus corrompu du monde, soulignons que deux choses handicapent le fonctionnement de la Commission:

La première est son manque d’indépendance, d’autant plus que son positionnement institutionnel ne favorise pas son indépendance, et que ses membres sont sous la ligne hiérarchique du pouvoir politique et du gouvernement qui gère les deniers publics et dont la Cour des Comptes a toujours dénoncé les détournements qui favorisent l’enrichissement illicite.

Il y a ensuite l’absence de collaboration de la Commission avec d’autres institutions à même de l’alimenter en informations objectives et crédibles pour identifier ceux qui se sont enrichis illicitement ; ce qui lui permettra d’atteindre les objectifs fixés dans son document de stratégie de lutte contre l’enrichissement illicite, et par conséquent, contre la Corruption.

Félicitations tout de même à Transparency International pour sa contribution à l’instauration de la Bonne Gouvernance au Gabon.

PETIT-LAMBERT OVONO

Dimanche 13 Janvier 2013
Vu (s) 589 fois




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 6 Avril 2013 - 13:09 TEXTO FLASH: Appel à la responsabilité!

Le Gabonoscope










Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Les bienfaits du maïs sur la santé

0 Commentaire - 13/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...


Incroyable !