Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

TEXTO DU JOUR: A quoi servent les concertations politiques au Gabon?

le Mercredi 27 Mars 2013 à 00:07 | Lu 582 fois



TEXTO DU JOUR: A quoi servent les concertations politiques au Gabon?
TEXTO DU MERCREDI 27 MARS 2013

A rien, répondront les agités !

A quelque chose, rétorqueront les autres !

Pour mettre les deux camps d’accord, jetons un coup sur la concertation politique voulue par Ali Bongo et organisée le 22 janvier 2013.

Tout le monde sait que celle-ci s’inscrivait dans la volonté du nouveau pouvoir de faire avancer la démocratie politique dans un pays qui entretient un échange politique immature entre majorité et opposition.

Faut-il préciser que l’objet de cette concertation portait sur le processus de la mise en œuvre de la biométrie et sur la réforme du Conseil National de la Démocratie. Mais si les conclusions des concertations politiques peuvent être traduites en lois, elles imposent une marque régulatrice en matière politique dans notre pays.

Autrement dit, là où le bas blesse souvent, c’est qu’au début des concertations, les parties prenantes ne font pas souvent fi du contrat sur lequel repose leurs travaux, c'est-à-dire sur le fait politique majoritaire face auquel l’opposant s’incline.

Cette simple précaution permettrait à la classe politique gabonaise de travailler par consensus, et non de façon vindicative.

C’est pourquoi, à la différence des partenaires sociaux qui, il faut le souligner, ont fait avancé la démocratie sociale, il est à déplorer que même les acquis de la conférence nationale de 1990 se sont réduit comme peau de chagrin, et la faute incombe principalement aux leaders politiques qui utilisent leur parti politique comme fonds de commerce.

En somme, au lieu d’un débat démocratique et public où le peuple peut trouver son compte, on a affaire à des décisions prises par des gens qui ne représentent que leur maison ou leur village.

Cette critique concerne, non pas le pourquoi des concertations politiques, mais pose la question de la représentativité des acteurs présents à ces concertations. D’autant plus que la légitimité de la majorité des présents à ces concertations est contestée.

Derrière la cure de légitimité politique se pose donc la question de la proximité entre l’appartenance à un parti politique et citoyenneté. Ainsi se pose la question de l’agrégation des demandes individuelles pour les corps intermédiaires que sont les partis politiques.

Sans mettre en cause le fond du rapport, il est à craindre que les résolutions sorties de la dernière concertation ne pêchent comme les résolutions antérieures par ce manque d’adhésion populaire et que le maître d’ouvrage ne l’ait compris très tôt.

Pourvu que demain soit un jour nouveau.

PETIT-LAMBERT OVONO

Mercredi 27 Mars 2013
Vu (s) 582 fois




1.Posté par OKONDJA le 27/03/2013 00:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


A RIEN FAUT UN COUP DE FORCE COMME A BANGUI ,UN POINT C'EST TOUT

2.Posté par Maviogat le 27/03/2013 03:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désormais : PDG = Pédés Du Gabon

PASSEZ LE MOT.... PDG = Pédés Du Gabon

3.Posté par Mbanangoye le 27/03/2013 03:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le PDG(Pédé Du Gabon)iste en chef Ali bongo Ondimb ne prendra la fuite qu'en lui plombant les balles dans son gros c... et il ne faut pas cpter sur les anciens PDG(Pédé Du Gabon)istes com Myboto ou Mba Obame pour cela. Il faut une nvle classe de rebe

4.Posté par Mbanangoye le 27/03/2013 03:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut une nvle classe de rebelles, issus de l'armée républicaine, qui savent manier les armes et dont le chef connait parfaitement la presidence pour neutraliser le PDG(Pédé Du Gabon)iste en chef et prendre le pouvoir. Reveillez-vous SOLDATS gabona

5.Posté par Mbanangoye le 27/03/2013 03:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Reveillez-vous SOLDATS gabonais! N'allez pas mourrir en Centrafrique pour une cause qui ne vous appartient pas. Prenez les armes et combattez la dictature au Gabon. Chassez alain Bongo du pouvoir. Et Organisez de nvles elections.

6.Posté par Lola le 27/03/2013 08:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Elles servent à boire et à distribuer les billets. c'est tout. Votre cellule des bucherons de Paris en 1993 représentait quoi ? rien seulement toi meme, Bilié bi Esonne et quelques voyous. Amiens était meme plus organisé avec NZE Claude.

7.Posté par NTCHORERE NADINE le 27/03/2013 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

NOUS N'AVONS PAS MALHEUREUSEMENT DE SOLDATS AMBITIEUX CAR DANS LES PAYS QUI SE SOUCIENT DE L'AVENIR DE LEURS ENFANTS , MÊME UN BRIGADIER EST CAPABLE DE DÉSTABILISER UN PRÉSIDENT LE CAS DU CONGO ZAIRE, PARAIT QUE C'EST UN NOM GRADE QUI ASSASSINA KABILA PÈRE. MAIS AU GABON ,NOS SOLDATS SE LIMITENT AU MOUSSOUNGOU ET REGAB ,FAUT LES VOIR DANS LES BARS LA FIN DU MOIS ,C'EST LA FÊTE ET LA DRAGUE A GOGO ET PENDANT CE TEMPS OJOUKOU ALI DEMON ET LES BA ACROMBESSI PIENT, VOL ET TUENT SANS AUCUNE CRAINTE.

8.Posté par La nation depuis kinguélé le 27/03/2013 12:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Plo a kwa ta servi tn virement du coté du pouvoir

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 6 Avril 2013 - 13:09 TEXTO FLASH: Appel à la responsabilité!

Le Gabonoscope










Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Les bienfaits du maïs sur la santé

0 Commentaire - 13/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...


Incroyable !