Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Migrants burkinabè expulsés du Gabon : 151 d’entre eux sont arrivés à Ouagadougou

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Lundi 29 Juin 2015 à 07:22 | Lu 1134 fois

Ils sont pour la plupart de jeunes adolescents partis de façon clandestine au Gabon. Interpellés par la police, ils ont été expulsés le 18 juin. Au nombre de 151, ils ont été accueillis par la ministre de l’Action sociale et de la solidarité nationale à leur retour ce samedi 27 juin à Ouagadougou.



Que d’émotions à l’arrivée des migrants burkinabé expulsés du Gabon. De la tristesse surtout ! Habits délabrés ou encore salles, malades, l’air fatigué, déçus…chacun d’eux couvait sa douleur. Un a un, ils descendaient du car qui les a transportés depuis Cotonou au Bénin, aux frais du Président Michel Kafando, nous dit- on. Si certains étaient allés au Gabon pour faire des études, d’autres y sont allés pour un mieux-être.

C’est le cas du plus jeune âgé de 12 ans. Il était accompagné de sa grande-sœur de 15 ans du nom de Ramatou Guinko. Ils ont tous les deux été interceptés alors qu’ils rejoignaient leur père en pirogue. Abdoul Béogo blessé au pied par la pirogue est aussi un jeune qui a quitté son village dans la province du Koulpelgo depuis 1 mois. « Je vais retourner cultiver au village », disait-il à sa descente du car.

Nicole Zan, ministre de l’Action sociale et de la solidarité tente de retenir ses larmes mais la voix reste cassée. « Soyez les bienvenus chez vous. Soyez les bienvenus dans votre chère patrie », dit-elle en substance. Difficilement les migrants applaudissent malgré tout. Ils semblent toutefois heureux de retrouver leurs proches.

Tous n’étaient pas des clandestins

Le 18 juin lorsque les migrants sont arrivés au bord d’une pirogue, ils ont été interceptés par la police. « Ils étaient très nombreux » confie Assami Zouré un expulsé, qui a été pris pour défaut de carte de séjour, alors qu’il rentrait chez lui en taxi. A l’en croire, la police a profité de l’arrivé des migrants pour engager une opération de rafle le même jour. Et c’est dans ces circonstances que beaucoup d’autres burkinabè en situation plus ou moins irrégulière ont été arrêtés.

Selon Assami, lorsqu’on les a arrêtés, ils ont été conduits à la police où il y avait beaucoup d’autres nationalités et sans procéder à une vérification, ils ont tous été expulsés du Gabon. Heureux de rentrer au pays, Assami ne pense plus retourner d’où il est venu. « J’étais électricien ici. Au Gabon, c’est le même travail que je faisais également. C’est parce que j’ai vu que rien ne prospérait par ici que je suis parti. Malheureusement les choses n’ont pas été comme je l’ai souhaité », laisse-t-il entendre.

Que faire pour réduire le fléau ?

Selon Lambert Ouédraogo du conseil supérieur des burkinabé de l’étranger, la migration clandestine est plus qu’un fléau. Des propos soutenus par Assami Zouré qui espère que le gouvernement lui trouvera des solutions car dit-il : « des burkinabè continuent de souffrir au Gabon ». Il s’est par ailleurs réjouit d’être de retour au pays sans être emprisonné parce que beaucoup d’autres passent par cette étape pendant 3 à 6 mois dans des conditions inhumaines avant de regagner leurs patries. Touché par ce témoignage, la ministre de l’Action sociale a rassuré les « migrants » sur les possibilités d’offre d’emploi avec certainement la politique socioéconomique d’urgence mise en place par le gouvernement de la Transition.

« Il y a du travail. Et il y aura du travail pour vous. Nous allons garder les contacts. Il faut rester au pays car votre avenir y est. Et nous allons ensemble contribuer à l’édification de notre Nation », leur a-t- elle dit. Il est encore difficile, selon Lambert Ouédraogo d’avoir de vrais chiffres sur le nombre de burkinabè vivant au Gabon, encore moins dans les autres pays. « Nous ne faisons que des estimations car les burkinabè ne s’enregistrent pas dans les ambassades et les consulats », confie-t-il avant de révéler que : « le 26 mars, nous avons accueilli 67 burkinabè venu de Malabo. Mais dès le lendemain, beaucoup disaient qu’ils repartiraient encore. Ils sont refoulés mais ils tiennent à repartir toujours ».

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Lundi 29 Juin 2015
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 1134 fois




1.Posté par pax le 29/06/2015 10:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quant je n''arrive pas a nourrir ma famille c''est pas toi qui doit encore venir t''ajouter. dans mon budget resté chez vous nous avons des problème a résoudre ici ce le moment de rendre le Gabon aux gabonais

2.Posté par Mwane Dimbu le 29/06/2015 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mes chers freers africains !
Le GABON va mal . Ce n'est plus le moment de venir au Gabon clandestinement chercher l'eldorado comme a l'epoque du Vieux Dictateur Omar .

Les Gabonais souffrent et sont dans la meme misere que vous essayez tant bien que mal de vous soustraire chez vous .

Attendez que le peuple Gabonais se libere d'abord et on fera appel aux feres africains s'il y a du travail pour tous !
Mais avant, il faut d'abord que les gabonais aient d'abord du travail et de quoi manger vat que vous en ne veniez chers feres ! Sinon vous serez decus une fois arrive au Gabon et vous allez sombrer dans la criminalite comme depeceurs d'etres humains ! ou tout autre bandits de grand chemins!

Au lieu de venir loin au Gabon, allez y en Cote d'Ivoir a cote ! la bas au moins il y a encore du Cacao a planter et ils veulent des gens pour cultiver. Ou bien allez au Nigeria, et au Ghana, la bas aussi ya du petrole en abondance plus qu'au Gabon.
Ici il n'y a plus rien, les gabonais ne plantent plus l'arbre qui fait tomber l'argent qu'on ramassait a l'epoque!

3.Posté par Mwane Dimbu le 29/06/2015 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mes chers freers africains !
Le GABON va mal . Ce n'est plus le moment de venir au Gabon clandestinement chercher l'eldorado comme a l'epoque du Vieux Dictateur Omar .

Les Gabonais souffrent et sont dans la meme misere que vous essayez tant bien que mal de vous soustraire chez vous .

Attendez que le peuple Gabonais se libere d'abord et on fera appel aux feres africains s'il y a du travail pour tous !
Mais avant, il faut d'abord que les gabonais aient d'abord du travail et de quoi manger vat que vous en ne veniez chers feres ! Sinon vous serez decus une fois arrive au Gabon et vous allez sombrer dans la criminalite comme depeceurs d'etres humains ! ou tout autre bandits de grand chemins!

Au lieu de venir loin au Gabon, allez y en Cote d'Ivoir a cote ! la bas au moins il y a encore du Cacao a planter et ils veulent des gens pour cultiver. Ou bien allez au Nigeria, et au Ghana, la bas aussi ya du petrole en abondance plus qu'au Gabon.
Ici il n'y a plus rien, les gabonais ne plantent plus l'arbre qui fait tomber l'argent qu'on ramassait a l'epoque!



4.Posté par Mwane Dimbu le 29/06/2015 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mes chers freers africains !
Le GABON va mal . Ce n'est plus le moment de venir au Gabon clandestinement chercher l'eldorado comme a l'epoque du Vieux Dictateur Omar .

Les Gabonais souffrent et sont dans la meme misere que vous essayez tant bien que mal de vous soustraire chez vous .

Attendez que le peuple Gabonais se libere d'abord et on fera appel aux feres africains s'il y a du travail pour tous !
Mais avant, il faut d'abord que les gabonais aient d'abord du travail et de quoi manger avant que vous ne veniez chers feres ! Sinon vous serez decus une fois arrive au Gabon et vous allez sombrer dans la criminalite comme depeceurs d'etres humains ! ou tout autre bandits de grand chemins!

Au lieu de venir loin au Gabon, allez y en Cote d'Ivoire a cote ! la bas au moins il y a encore du Cacao a planter et ils veulent des gens pour cultiver. Ou bien allez au Nigeria, et au Ghana, la bas aussi ya du petrole en abondance plus qu'au Gabon.
Ici il n'y a plus rien, les gabonais ne plantent plus l'arbre qui fait tomber l'argent qu'on ramassait a l'epoque!

5.Posté par NEM le 30/06/2015 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si il ne sont plus au Gabon, pourquoi en parler? Les gabonais n'ont rien à foutre de cette info.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Innovation | Mobile | Tourisme | Bien être | High -Tech | Diaspora Gabonaise | Diaspora Africaine | Immigration | Diaspora - Infos Utiles | Insolite | Confidence | Histoire Vécues | Buzz du net | Revélation | Santé | Bon à Savoir | Amour & Couple | La Femme Africaine | Bébé - Enfant | Nutrition | Alerte Prévention | Grossesse | Beauté | Sexualité | Mariage | Informatique | Science Tech | Trucs & Astuces | Conseils | Hommes Leaders | Femmes Leaders | News People | Entreprise | Télécom | Sport Inter | News Showbiz | Success Story | Sans Tabou






Booking.com




Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...


Incroyable !