Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Lettre ouverte à Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, porte parole de Jean Ping. Acte 2

l'info réelle 7J/7 - Junior Ebong Tchissambo le Jeudi 28 Septembre 2017 à 13:42 | Lu 4952 fois

D'aucuns ont constaté, pour le déplorer, que votre entendement à vouloir aller dans la logique électoraliste à laquelle vous clamez être en phase avec les aspirations profondes du peuple et la hypothétique realpolitik que vous semblez avoir puisque l’énarque, comme votre famille vous surnomme, serait un fin stratège en politique et en communication politique ( laissez-moi rire). Un fin stratège peut imaginer un seul instant participer à un collège électoral convoqué par des gens qui, un an en arrière, se sont imposés au pouvoir au prix du sang de ses compatriotes? Un fin stratège conscient que son quartier général a été attaqué à l'arme lourde tuant de dizaine de personnes sans oublié qu'il aurait pu aussi y passer, serait-il normal qu'il aille "au bal de vampires" électoral au nom d'une supposée stratégie visant à se faire entendre après avoir engrangé le maximum de sièges à l’assemblée nationale?



Deuxieme lettre ouverte de M. Junior Doumbouyou Kany Tchissambo, président du Cercle de Réflexion Patriotique des Essayistes du Gabon.

Libreville, le 25 Septembre 2017

M. le porte parole,

Je reviens une fois de plus à travers cette nouvelle lettre consécutive à celle du 19 Septembre 2017 afin de donner mon appréciation sur les différentes réactions bonnes ou mauvaises qu'a suscité celle-ci sur les réseaux sociaux. De ce fait, un recadrage s'impose.

De prime à bord, je me réjouis de ce que les réactions de nos compatriotes suite à ma lettre, bien que mitigées, ont permises de stimuler le débat sur la posture actuelle de la galaxie Ping et partant la Coalition pour la Nouvelle République (C.N.R) mais aussi que plusieurs de nos compatriotes aient compris que l'escroquerie politique, le jeu de dupe et les manipulations de votre "camp", ne sont pas de vains mots. Oui, "On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps." a pu dire Abraham Lincoln. Je le réaffirme, à moins que vous vous ressassiez, votre duperie ne passera pas.

Vous vous êtes targué d'être à mesure de remporter les prochaines législatives d'Avril 2018 au cours de l'interview d'un média en ligne, alors que vous faites fi d'ignorer que même les actes du dialogue concernant la réforme du système électoral n'ont pas été appliqués et peut-être, ne le seront jamais. Puisque vous savez très bien que les élections au Gabon n'ont jamais été biométriques, comment comptez-vous remporter ces législatives? La CENAP, le ministère de l'intérieur ne sont-ils plus le bras-séculier du coup d'état permanent du régime honni Bongo-PDG? Pensez vous un seul instant que les martyrs de la République tombés sous les balles des milices des putschistes Ali Bongo et Cie, seront fiers de M. Jean Ping et de ceux qui l'entourent?

D'aucuns ont constaté, pour le déplorer, que votre entendement à vouloir aller dans la logique électoraliste à laquelle vous clamez être en phase avec les aspirations profondes du peuple et la hypothétique realpolitik que vous semblez avoir puisque l’énarque, comme votre famille vous surnomme, serait un fin stratège en politique et en communication politique ( laissez-moi rire). Un fin stratège peut imaginer un seul instant participer à un collège électoral convoqué par des gens qui, un an en arrière, se sont imposés au pouvoir au prix du sang de ses compatriotes? Un fin stratège conscient que son quartier général a été attaqué à l'arme lourde tuant de dizaine de personnes sans oublié qu'il aurait pu aussi y passer, serait-il normal qu'il aille "au bal de vampires" électoral au nom d'une supposée stratégie visant à se faire entendre après avoir engrangé le maximum de sièges à l’assemblée nationale?

M. le porte parole,

Vous devriez avoir honte de brandir de tels incohérences et ineptie:" je suis favorable aux élections législatives". Ah bon? Favorable d'aller dans le rouleau enfariné sachant très bien que les professionnels de la fraude ont voulu gagner du temps pour distraire le peuple, préparer le coup d'état permanent. Favorable alors que il y' a moins de deux mois, votre champion exigeait une passation des charges entre lui et Ali Bongo Ondimba, incarnation de l'imposture au sommet de l'état. Comment allez à une consultation électorale alors que l'on se sait avoir la légitimité du peuple ?

Ne serait-ce pas reconnaitre ou légitimer une imposture? Votre incohérence et inconstance me laisse pantois et je vais finir par me demander si vous êtes vraiment sincère quand vous dites: "Dans "Les Damnés de la terre", Frantz Fanon disait aux Africains : "chaque génération doit dans une relative opacité, découvrir sa mission, la remplir ou la trahir". La mission de notre génération, celle à laquelle j’appartiens, est de sortir notre pays de la médiocrité qui caractérise sa gouvernance pour le hisser au niveau des Nations modernes dans lesquelles l’État de droit, la démocratie et les libertés individuelles ne sont plus un rêve mais une promesse tenue. Cette mission ne peut être déléguée, ni à nos enfants et encore moins aux citoyens des autres Nations. C’est la nôtre et nous ne nous donnons d’autre choix que de la remplir".

Aussi, faut-il le dire, les gabonais dans leur majorité attendent que des actions fortes soient menées, entra autre, le dépôt du pouvoir usurpé par le diktat de la rue, plus précisément par un coup d'état à la burkinabé. La DTE doit désormais être remise sur la table car, vous le savez très bien, même si cette fameuse DTE, a dissipé et dispersé l'opposition d'une certaine manière. Ainsi, se refuser de se plier à cette exigence, c'est faire le lit au pouvoir usurpé qui, sans état d'âme, a assassiné nos compatriotes.

M. Le porte parole,

La libération et l'intérêt supérieur de notre pays est plus important que vos calculs politiciens. Détrompez-vous, vous ferez plus de mal à notre pays si vous continuez dans votre logique improductive. L'heure est grave, notre pays ne mérite pas que ceux qui sont adoubés par la majorité des gabonais, commettent une faute aussi lourde. Je vous ai vu sur les réseaux sociaux, acquiescer les commentaires des partisans pro-Ping sur le fait que les législatives étaient un moyen idoine pour parvenir à renverser la junte.

Non monsieur, je suis désolé de vous dire que vous vous trompez lourdement. Oui, je le réaffirme, aller à cette consultation revient à dire que vous n'avez pas compris les réels enjeux sociétaux que font face notre pays. Vous gagnerez à mutualiser les forces du changement adoptant une position autre en orientant singulièrement le combat pour la libération du Gabon dans un processus bien pensé, bien élaboré et sans faille pour bouter du Gabon ceux qui usurpent le pouvoir.

Pour finir, reconnaissant que je ne suis pas un spécialiste des questions politiques mais je garde ma lucidité quant à la lecture objective des faits politiques en cours et que j'ai dans une certaine mesure, toujours vu juste dans mes analyses antérieures où j'ai même prédit que le unième coup d'état militaro-constitutionno-électoral devait arriver (cf., mes posts à ce sujet sur Google). Votre entêtement à faire le jeu vous perdra et vous tuera politiquement, si ce n'est pas déjà fait. En 2014, j'ai eu un entretien rapide avec votre champion sur la question liée aux présidentielles, je lui avais mis en garde quant à une participation mais nous connaissons là où ça nous emmener.

Remplir votre mission consiste aussi à faire demi tour lorsque que l'on s'est trompé, ayez un discours fédérateur qui répond aux attentes de la majorité des gabonais qui, inexorablement, veulent voir leur patrie enfin libre d’un despotisme monarchique cinquantenaire. Pour une fois que nous voulons écrire une page dans l'histoire du monde, ne botter pas en touche. Les présidentielles de 2016 étant anticonstitutionnelle, le pouvoir étant usurpé et hors-la-loi, la seule voie salutaire reste la rue. Pensez-y. Ne soyez prisonnier du donjon, du destin et du geôlier.

"La destiné de l'Homme c'est la liberté et quand il parvient à prendre son destin en main, la liberté est libérée" Pierre Claver Akendengue

Gabonaisement, Junior Doumbouyou Kany Tchissambo, président du Cercle Réflexion Patriotique des Jeunes Essayistes du Gabon (CRJEG).

Jeudi 28 Septembre 2017
Junior Ebong Tchissambo
Vu (s) 4952 fois




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Novembre 2017 - 11:10 Gabon : Qui tue par l'épée, périra par l'épée

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Art Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame










Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Les bienfaits du maïs sur la santé

0 Commentaire - 13/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...


Incroyable !