Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : L’Aninf «cadenasse» 3 concours d’entrée

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Jeudi 21 Juin 2012 à 08:25 | Lu 2118 fois

L’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (Aninf) vient d’annoncer que les concours d’entrée en première année des cycles Analyste Programmateur, Maîtrise appliquée à la gestion des entreprise (Miage) et Ingénieur de l’Institut africain d’informatique (IAI) auront lieu les 27 et 28 juin 2012 dans les centres de Libreville, Franceville, Mouila, Koula-Moutou, Port-Gentil et Oyem.



Gabon : L’Aninf «cadenasse» 3 concours d’entrée
Selon l’Aninf publié ce 20 juin dans le quotidien L’union, les tests psychotechniques auront lieu le 27 juin tandis que les épreuves écrites se dérouleront le 28 juin. Concernant le cycle Analyste Programmateur, le communiqué souligne que le candidat doit être titulaire d’un baccalauréat scientifique ou technique datant d’un an maximum à la date du concours (depuis 2011) ou être inscrit en classe de Terminale scientifique de l’année scolaire en cours, et être âgé de 22 ans au moins à la date du concours.

Pour le cycle Miage par contre, il faut être titulaire d’un diplôme bac +2 au moins en mathématiques, informatique, économie ou gestion, d’une attestation de passage en L3 (système LMD dans les même disciplines, précisant que le candidat a validé 120 crédits). Concernant le cycle Ingénieur enfin, le postulant doit être titulaire d’un diplôme de niveau bac +2 au moins en mathématiques, physique, Informatique ou d’un diplôme admis en équivalence ; d’une attestation de passage en L3 (système LMD, en mathématiques, physique, informatique, économie ou gestion précisant que la candidat a validé 120 crédits).

A propos du dossier de candidature, ce dernier doit être constitué d’un certificat de nationalité ; d’une copie certifiée de du diplôme ou attestation d’inscription en 2e année de faculté de sciences, d’une classe préparatoire, d’un DUT ou en 3e année AP (IAI) pour l’année en cours ; de quatre photos d’identité ; d’une demande de candidature manuscrite adressée au directeur général de l’Aninf en précisant le mode de financement de scolarité du candidat ; un certificat médical datant de moins de trois mois.

Curieusement, conclu le communiqué «les dossiers de candidatures doivent parvenir à la direction générale des Affaires de l’Aninf (…) au tard le 20 juin à 18 heures», alors que le texte, daté du 5 juin et signé du patron de l’ANINF, Alex Bernard Bongo Ondimba, n’a été publié que le jour de cette date butoir. Doit-on y voir une manœuvre «élitiste» pour empêcher le plus grand nombre à participer à ce concours ? Cela y ressemble fortement car il clair certains «privilégiés» avaient déjà cette information. Une manœuvre courante dans le pays. A moins que ce ne soit de le signe d’une désorganisation complète, ce qui serait tout aussi inquiétant.

ndrl : Pour de plus amples informations… inutile de vous rendre sur le site de l’Aninf ici, car il n’en parle pas du tout. Très mal conçu, vide de sens, particulièrement riche en fautes d’orthographe et au design aussi affligeant que le logo de cette Agence, ce site est par ailleurs assez représentatif de ce dont personne ne veut plus en terme de compétences et de nouvelles technologies.


Gabonreview

Jeudi 21 Juin 2012
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 2118 fois




1.Posté par Tate LEKAMB le 21/06/2012 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on vous dit que les BONGO doivent libérer le pouvoir! C'est grave dans ce pays. C'est comme ça que les bongo ont pillé ce pays, et rassuré vous, ces concours ENA, IEF et les autres sont pipés d'avance. 90% d'admis à ces écoles le sont par la volonté de leur parent ministre, DG etc. Beaucoup de nos énarques ont trimé à l'UOB, sans jamais avoir dépassé, pour certains, la 2ème année avant de se retrouver à l'étranger.
Une fois revenus au pays, ils sont facilement intégrés dans ces écoles soit en payant des grosses sommes où en se faisant aider par leurs parents, tous puissants calibres de la république. Le résultat: c'est une administration pourrie, avec des détournements des fonds, la corruption et biens d'autres maux. Comme quoi, tant que les bongo gèrent le pays, le Gabon sera tel qu'il est.

2.Posté par Yan le 21/06/2012 23:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca a été la même chose avec l'appel à candidature du personnel de cette structure espionne qu'est l'ANINF, y'a un peu plus d'un an. Même mode opératoire.

3.Posté par dzingoo owuluyotetek le 22/06/2012 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous savez, au Gabon, l'école c'est fini. C'était hier, l'école.
Les concours sont en fait des nominations, je dis bien des NOMINATIONS déguisées en concours. C'est ce qui explique le flou artistique qui entoure souvent ces concours au Gabon. A la place, les Bongo et leur clique élargie peuvent nommer qui ils veulent. Ils peuvent nommer des docteurs, des ingénieurs, des magistrats et que sais-je encore.
Au fait, quel Bantu a dit il n'y a pas si longtemps "Je peux faire d'un chien un ministre" ?
Question à 1 ifoura.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Art Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame






Booking.com




Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...


Incroyable !