Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: Communiqué de presse du Procureur de la République Mme OUWE Sidonie Flore

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Mardi 21 Août 2012 à 08:26 | Lu 3248 fois



Gabon: Communiqué de presse du Procureur de la République Mme OUWE Sidonie Flore
Mesdames, messieurs bonjour,

J’ai tenu a faire le point sur les évènements du 15 août 2012 à Libreville dans les quartiers Cocotiers, Nkembo, bref dans le deuxième arrondissement de la commune de Libreville.

Ces évènements sont concécutifs à l’appel lancé par Monsieur Mba Obame André et ses compagnons politiques, le 11 août 2012, lors de son adresse pour une rencontre le 15 août 2012, à 15h, au quartier Cocotier.

Rencontre non autorisée par les gouvernants.

C’est ainsi qu’au petit matin du 15 août 2012, les forces de police nationale avaient investi les quartiers précités afin de les sécuriser.

Foulant aux pieds les mesures prises par les gouvernants, les jeunes et les vieux de nationalités diverses ont gravement troublé l’ordre public en bravant les forces de police nationale, par le jet de pierres suivi d’actes de vandalisme matérialisés par l’incendie de plusieurs véhicules, la dégradation volontaire des autres véhicules et le saccage des magasins de ressortisants étrangers.

Le bilan matériel est lourd et les reponsables devront en répondre devant la justice. Au nombre de ces dégats il y a :

• Sept (07) véhicules incendiés

• Vingt quatre (24) véhicules endommagés,

• Une (1) station service Oil Lybia saccagée et mise hors d’usage.

Au terme de notre passage dans les différents services hospitaliers, l’interne de garde du Centre Hospitalier de Libreville nous déclarait avoir reçu deux blessés légers dont la vie n’était pas en danger et une jeune dame arrivée décédée dans leur service.

Toutefois, relevait le médecin, le corps qui était transporté par les parents ne présentait aucune lésion coprporelle apparente et jusqu’à ce jour aucune autopsie n’a été pratiquée sur la victime pouvant déterminer les causes du décès de Mademoiselle Nguema !. ( Mlle Elisaberth Nwanda)

A ce jour nous apprenons de certains médias qu’il y aurait un deuxième décès. Il convient de souligner que seule l’autopsie peut déterminer avec précision les causes du décès.

Par ailleurs, aucun signalement n’a été donné aux forces de sécurité sur le fait qu’une personne sans vie aurait été retrouvée sur les lieux de la manifestation.

Enfin, plusieurs personnes ont été interpellées et sont sous main de justice pour être déférées très prochainement.

Ces actes crapuleux et inacceptables se sont produits dans notre capitale et rien ne pourrait justifier cela.

Les infractions définies comme crime ou délit contre les populations sont insupportables et le statut d’instigateur ou de complice a bien un sens dans notre arsenal juridico-judiciaire répréssif.

Lorsque ces actes visent des communautés autres que la notre, ils deviennent terrifiants.

Ces commerçants victimes de pillage sont installés dans notre pays pour sa stabilité et sa sécurité, mais au nom de quoi un individu ou un groupe d’individus peuvent, foulant l’autorité établie, détruire notre économie nationale et notre couverture sociale ?

La position du parquet de la république est claire et sans ménage : Garantir le maintien de l’ordre public, premier des droits régaliens à travers en amont une police sécuritaire et en aval par une répression ferme des délinquants identifiés.

C’est un intérêt national que l’ordre public soit garanti dans la capitale d’un pays.

Aucun quartier, aucun arrondissmeent, aucune commune, aucun département de la capitale n’échappera à l’autorité de la loi.

Nous allons frapper au cœur de la délinquance quelque soit son origine et ses acteurs, quelle soit juvénile ou sénile, force restera à la loi.

Pour marquer d’avantage notre volonté de traquer les auteurs de troubles à l’ordre public, nous punirons avec tous les moyens de droit les auteurs des dégats du 15 août 2012.



Fait à Libreville, le 20 – 08 - 2012

Le Procureur de la République

OUWE Sidonie Flore.

Mardi 21 Août 2012
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 3248 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

28.Posté par ELANG le 24/08/2012 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais dit-moi , pourquoi hermano adriano mba obama , ne va-t 'il pas faire son opposition dans sa guinee ecuato natal , por dios

27.Posté par Ondo jean jacque le 23/08/2012 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah bon, le biafrais aime à mort les hommes. C'est^pour ça que AMO et lui était des grand potes? suvez mon regard.

26.Posté par GNANITOLIYANY le 22/08/2012 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OUWE procureur kel est cette pute /Camer ou popo?en tout cas c'est tabac meme pipe/on va faire ca avec bouteille de sable et de piment,c'est bientot.

25.Posté par fofana le 22/08/2012 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MONDE - le 20 Août 2012

afrique
Le clan Bongo durcit le ton au Gabon
Mots clés : gabon,
Graves affrontements entre policiers et militants de l’Union nationale d’André Mba Obame.

«Je ne vais pas laisser la chienlit s’installer au Gabon. » Au lendemain des violents heurts survenus lors d’une manifestation d’opposants à Libreville, le discours d’Ali Bongo, vendredi, à l’occasion de la fête nationale, trahissait un net durcissement du régime. Une femme est morte, le même jour, à la suite des affrontements qui ont opposé des policiers aux militants de l’Union nationale d’André Mba Obame, ancien baron du régime passé à l’opposition après le « coup d’État électoral » qui avait porté le fils d’Omar Bongo au pouvoir à la mort du dictateur, en 2009. De retour au pays après quatorze mois passés en France pour raisons de santé, André Mba Obame, dont le parti a été dissous par les autorités pour « troubles à l’ordre public », réclame la tenue d’une « conférence nationale souveraine » devant déboucher sur des élections libres.

Le clan Bongo, au pouvoir depuis 1967, tente de minimiser la portée de ces troubles. Mais le pays traverse bel et bien une crise sociale et politique. L’envolée des prix des denrées de base nourrit la colère dans ce petit État pétrolier totalement dépendant des importations, au point que le gouvernement a dû annoncer, samedi, le plafonnement des prix de 65 produits de consommation courante. Dans ce pays pilier de la Françafrique, qui fut au centre de l’affaire Elf et, plus récemment, au cœur du scandale des biens mal acquis, 80 % de la population continue de vivre avec moins d’un dollar par jour.

Rosa Moussaoui

24.Posté par FLAURA le 22/08/2012 00:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BETE FEMME JOLIE ET BETE COMME DISAIS FEU EDITHE EN VOICI MEME L'EXEMPLE DES FEMMES BOUGER BOUGER PDG

23.Posté par la gabonaise le 22/08/2012 00:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bachar el Assad le tout puissant monarche syrien cherche à négocier son départ! Qui l'aurait crû? De quoi faire réfléchir Ali Bongo...La fin du règne des dictateurs approche sûrement! Les printemps arabes auront des effets bien au delà des pays concernés, croyez-moi!

22.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 21/08/2012 23:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que la vieille demoiselle Sidonie Flore Ouwe n'est pas encore complètement sortie du lit de son mari Nicole Assélé. Sinon elleaurait compris que la volonté des Gabonais est supérieure à la géopolitique et au lesbianisme maçonnique qui lui ont offert ce poste immérité. Peut-être lui faudrait-il un bon ndoundou saignant, pour enfin le comprendre : ça ne comprend que comme ça, ce genre de "Gazon Maudit" ! Michel Ogandaga et Okily Boyer pourrait s'y dévouer en "yobo", par exemple, eux ces enculeurs de mouche et ces lécheurs de première ?

21.Posté par mapane groove acte 1 le 21/08/2012 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je n'ai jamais lu un discours de procureur avec autant de subjectivité, d'incohérence et de sous entendu, magistrat ou ministre de l'interieur bis , allons y savoir. des interventions tapageuses sur la place publique avec i=un discours aussi politique? espece de petite blagueuse, essayez, j'ai l'impression que vous ne sentez pas bouillir le gabon! allez y vous allez le prendre le couvercle chaud en pleine figure et qui vivra verra. debut 90 nous etions exactement dans la meme situation, vous etes amnesique, allez y on vous attend

20.Posté par Mezzah le 21/08/2012 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les titres que l’on trouve dans les journaux étrangers (occidentaux en particulier) sur le Gabon sont :

1- Gabon : un procureur affirme que l'opposant Mba Obame "sera interpellé"
2- Gabon : fête nationale dans une atmosphère tendue
3- Gabon : Ali Bongo, l'opposition et la "chienlit"
4- Gabon : une manifestation interdite de l'opposition tourne à l'affrontement
5- Gabon : le gouvernement interdit le rassemblement prévu pour accueillir Mba Obame

Alors Messieurs les émergents, il n’y a pas de crise au Gabon, n’est-ce pas ?


Il avait prédit : « VOUS ENTENDREZ PARLER DE MOI » et nous y sommes.

19.Posté par Mezzah le 21/08/2012 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand un procureur de la République dit: "Nous allons frapper au cœur de la délinquance quelque soit son origine et ses acteurs, quelle soit juvénile ou sénile", c'est que nous ne parlons plus de loi.
Ceci prouve à suffisance toute l'incompétence, l'amateurisme et la brutalité que nous reprochons à ce pouvoir usurpé.

Ces petites personnes semblent ignorer que le monde entier les voit et que leur soutien est écarté des affaires en France.

Toucher à cheveu d'AMO serait une erreur politique que seuls les incompétents peuvent commettre.

Tenez Madame le Procureur Général, on ne vous pas entendu quand un commando lourdement armé (commandé par votre régime) a incendié TV+. Voyez-vous comment vous vous discréditez toute seule. Pauvre conne / pouffiasse.

18.Posté par abdallah le 21/08/2012 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Madame Ouwé tu es dois être violée par au moins dix personnes.

17.Posté par andjoua le 21/08/2012 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ouvé j'ai un bon plan pour toi,

Viens je vais te dégonfler les fesses,

le biaffrai n'aime pas les grosses, il préfère les gazelles fumées....
tu vois bien que clémence mezui n'a pas réussi,,,,,,,,,,,,,,

le naigé aimerait à mort toujours les hommes

si tu as un frère ou un oncle à la place de bilibi nze.......................

16.Posté par YA PLUS DE SECRET le 21/08/2012 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALIN BERNARD BONGO ALIAS ALI BEN BONGO PUIS ALI BEN BONGO ONDIMBA NE OBI JEFFREY ENFANT DE LA GUERRE OPPOSANT BIAFRA PROVINCE DU NIGERIA DONT IL VOULAIT S'EMANCIPER DANS LES ANNEES 1960/1970 ALI ARRIVE AU GABON GRACE A FOCCART ENCORE LUI CE CROULANT AVEC LE MATRICULE 519 EST D'ABORD GARDE PAR L'ARMEE FRANCAISE A MELEN PK12 A L'EMPLACEMENT ACTUEL DU COMPLEXE ENA -EPCA JUSQU'a L'HOPITAL DE MELEN APPELE A L'EPOQUE CAMP D'HEBERGEMENT POUR ENFANTS DU BIAFFRA IL DORT DANS LA SALLE N°6 QUI SE TROUVAIT DANS L'EMPLACEMNT ACTUEL DE L'EPCA LA OU SE TROUVE AUJOURD'hui LES BUREAUX DU DG DE LEPCA .IL EST EXFILTRE CAR CHOISI PAR FOCCART VIA UN COLONEL A LA TETE DE LA BASE FRANCIASE ASSURANT LA LIAISON AVEC PARIS VIA LA CELLULE AFRIACINE DE L'ELYSEE PRESENTE A BONGO PERE QUI N4ARRIVAIT PAS AVOIR UN GARCON ET MEME UN ENFANT AVEC MARIE JOSEPHINE KAMA BONGO LA BORDELLE QUE LON APPELLE AUJOURD'hui PATIENCE DABANY QUI L'ADOPTA AUSSITOT CAR QUAND SE NOIE ON S4ACCROCHE A TOUT MEME A UN SERPENT LA PUTE CROYAIT AINSI SAUVER SON MARIAGE ALORS QU'en INCAPABLE DE VOIR PLUS LOIN QUE SON CLITORIS ELLE VENAIT DE VENDRE LE GABON A UN NIGERIAN UN BIAFRA PRECISEMMENT

15.Posté par YA PLUS DE SECRET le 21/08/2012 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LEURS FEMMES VONT SE FAIRE VIOLER DANS LES MAPANES OU ELLES ONT PARFOIS QUELQUES BAISEURS ...MON FRERE L'AFFAIRE EST GRAVE LE GABON EST GATE ...

14.Posté par YA PLUS DE SECRET le 21/08/2012 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JE SENS QUE LA MAYONNAISE COMMENCE A MONTER ....

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Art Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame






Booking.com




Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...


Incroyable !