Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Ali Bongo demande aux Ivoiriens de tenir compte des avis de l`UA et de l`ONU

l'info réelle 7J/7 - LVDPG - Média Libre pour tous le Vendredi 10 Décembre 2010 à 09:48 | Lu 2164 fois



Ali Bongo appelle les Ivoiriens à privilégier la paix "en tenant compte de la position exprimée par l`Union africaine (UA) et de la résolution adoptée par l`ONU", dans un communiqué officiel diffusé vendredi mais qui évite de mentionner le nom du vainqueur proclamé par ces deux organisations, Alassane Ouattara.

Le Conseil des ministres dirigé jeudi par Ali Bongo Ondimba "exprime, au nom du peuple gabonais, le voeu le plus ardent de voir l`Etat de
Côte d`Ivoire et le peuple ivoirien privilégier la paix et la concorde nationale suite à la présidentielle qui a été organisée dans ce pays frère, en tenant compte de la position exprimée par l`Union africaine (UA) et de la résolution adoptée par l`Organisation des Nations unies (ONU)", déclare le communiqué publié par les quotidiens L`Union et Gabon-Matin.

Le texte ne nomme ni Laurent Gbagbo, président sortant proclamé réélu par le Conseil constitutionnel de Côte d`Ivoire, ni Alassane Ouattara, son opposant proclamé vainqueur du second tour de la présidentielle du 28 novembre. M. Ouattara a été reconnu président élu par l`ONU, l`UA et plusieurs pays.

Libreville affirme que son voeu pour les Ivoiriens s`inscrit dans "la tradition gabonaise léguée par le président (gabonais) Omar Bongo Ondimba (décédé en juin 2009, NDLR) d`encourager, en toute circonstance, exclusivement des solutions promotrices et garantes de la paix".

Le Gabon souhaite que la Côte d`Ivoire privilégie la paix "afin que, (...) aux côtés d`autres pays africains, (elle) participe davantage au processus engagé et irréversible d`émergence d`une Afrique qui, après les cinquante premières années d`existence de plusieurs de ses Etats, doit s`affirmer sur la scène internationale nouvelle".


Vendredi 10 Décembre 2010
LVDPG - Média Libre pour tous
Vu (s) 2164 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

17.Posté par Patriote le 12/12/2010 04:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Droit au but.

Pourquoi semer la pagaille, la distraction ; l’Afrique est maudite et cela est vrai quelque part.

Cet article montre à suffisance l’origine de notre malédiction : NOUS-MEMES.

Quand on parle de vraies choses, voilà qu’il y’a toujours un IMPOSTEUR qui choisit d’écrire un article pour diviser nos consciences.

IL N’YA PAS DE « CAS GABON » NI DE « CAS COTE-D’IVOIRE », il s’agit ici de la Souveraineté de l’Afrique qui est mise en jeu.

Deux sujets de discussion dans cet article, oui, mais le cas Ali Bongo n’est pas à tenir en compte. Il y’a des HAUTS et des BAS dans toute la chose, c’est la Loi de la nature et le cas Ali Bongo demeure et demeurera le BAS dans les questions africaines. Les gabonais n’ont pas ce que j’appelle un CARACTERE PIVOTANT, UN SENS DE FERMETE et surtout encore n’ont pas eu de couilles d’homme pour dire NON à Ali Bongo et ses amis français. RIEN DE PLUS SUR CE CAS.

Cependant, si cela se répète en Côte-D’ivoire comme certains esprits du mal le souhaitent, c’est que nous avons choisi de rester éternellement le malheur de nous mêmes.

Personne ici n’est pour GBAGBO; mais en ce qui concerne la situation avant, pendant et après les élections en Côte-d’Ivoire, il était clair qu’il fallait faire un choix entre le MAL GBAGBO et le MAL FRANÇAIS.

Le Conard d'Obama n'a t-il pas dit chez lui ou il est aux abois que « chaque élection a une conséquence..... ». Alors à défaut de ce qu'on aime, contentons nous de dire OUI à Monsieur le Président GBAGBO car nous sommes ici pour rejeter le MAL FRANÇAIS.

Arrêtez s’il vous plait avec les articles qui divisent nos consciences pour un même combat, arrêtez s’il vous plait avec les articles pour nous distraire. UN PEU DE SERIEUX.

Les médias africains doivent désormais apprendre à construire un consensus média et non vociférer ; LVDPG ne doit pas être un fourre-tout, sélectionner les articles qui contribuent positivement dans ce que nous africains voulons pour la lutte à notre cause d’esclaves.

Patriote

16.Posté par Odjuan'a Mbédé (Le guerrier Mbédé) le 11/12/2010 14:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher ami sebdepog,

J’aurais été tout à fait d’accord avec si vous disiez qu’il y a deux sujets de débat au lieu de deux débats. Je suppose que c’est ce que vous avez voulu dire. Si c’est le cas, alors je partage votre avis.

En effet, le premier sujet est le risque qu’Ali fait courir aux ressortissants gabonais, pour la plupart des étudiants, résidants en ce moment en côte d’ivoire, en osant parler au nom du peuple gabonais dont il ne détient pas la légitimité. Son passage en force au sommet de l’Etat, avec massacre des populations de Port-Gentil qui ont osé s’opposer à sa pseudo victoire, agression et tentative d’assassinat des opposants réclamant les vrais résultats devant l’entrée de la cité dite de la démocratie n’a rien de comparable avec la présence de Mr Gbagbo à la présidence de la Côte d’Ivoire. Déclaré vainqueur des élections et légalisé par une cour constitutionnelle illégale elle-même, le cas Ali aurait du faire réagir la France et la communauté internationale qui n’est rien d’autre qu’un rassemblement d’illuminatis œuvrant pour la mise en place du nouvel ordre mondial. Qu ‘en a-t-il été ? Silence radio et félicitations.

En effet cher ami, Il n'y a pas en Afrique de méchants tripatouilleurs et de gentils tripatouilleurs. Un tripatouilleur reste un patrouilleur. Et il nous faut tous les combattre.

Or, le cas Gbagbo se présente différemment et pour le comprendre, nous devons revenir aux conditions dans lesquelles cette élection a été organisée. Nous savons tous que c’est sous la pression de la fameuse communauté internationale que l’élection a eu lieu, au mépris de l’exigence majeure dont-il eut fallu tenir compte ; à savoir, le désarmement des troupes rebelles de Guillaume Soro, occupant le nord du pays. Conséquences, des actes irréguliers ayant entachés le scrutin. Le rapport des observateurs de la CDEAO et les procès-verbaux des préfets font bien état d’un scrutin effectué sous la menace des rebelles armés présents dans les centres de vote.

La CEI qui ne donne que les résultats provisoires, dans un délais de 72 h (non respecté) n’étant pas autorisée à annuler tout ou partie d’une élection, l’institution autorisée, (Conseil Constitutionnel) a par conséquent, conformément aux dispositions du code électoral, procédé à l’annulation des votes dans ces localités.

Qui de la CEI, du CC, de la CEDEAO, de l’UA, de la France ou de l’ONU est l’instance en droit de valider une élection et d’en donne les résultats définitifs ?

Ce à quoi nous assistons en Cote d’Ivoire n’est qu’une conspiration des pays occidentaux qui ne se battent pas pour l’instauration d’une véritable démocratie en Afrique, mais pour la défense de leurs intérêts économiques via les présidents qu’ils nous imposent. Referons-nous aux révélations du documentaire « francafrique ».

15.Posté par Moi aussi je sais lire le 11/12/2010 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'oubliai, un rappel important à BOA : Quand les grand parle apprends en fermant ta bouche qui a encore du sang frais des gabonais.

14.Posté par Moi aussi je sais lire le 11/12/2010 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attention aux sources des informations que vous croyez vraies... L'Iranien a été reconnu vainqueur par un tour de passe passe disaient-ils, que s'est-il passé? Ils demandaient tous en coeur de considérer les allégations de fraude. Dans le cas ivoirien pourquoi leur position est celle-là? est-ce qu'il y avait de la fraude au Nord? Je ne peux certifier de rien, mais il s'est dit qu'il y aurait eu. Je l'ai déjà dit j'ai le "réseautage" en aversion. Les "pawns" m'écoeurent encore plus, je préfère la reine!
Reste debout Soldat Gbagbo, les militaires qui sont sensés protéger le pays ont dit "you're the man"! Qu'il retourne faire son cours de léchage, il n'a pas fini... parvenus(arrivistes, pantins)!
Le seul moment où ils ne mentent pas c'est quand ils parlent de leur économie moribonde mais pour rester à flow il faut trouver une vache à traire sans rétributions dans le genre accords de coopération françAfrique... Qu'ils paient le cacao au pris normal, qu'il paient le pétrole au prix du marché. L'Afrique n'a pas besoin de "leur aide" qui construit leurs métropoles.
Homme noir d'Afrique lève-toi et marche, tu en es capable.

13.Posté par nietszche le 11/12/2010 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://news.abidjan.net/h/383054.html?n=383054

12.Posté par nietszche le 11/12/2010 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Invalidation du scrutin dans 7 regions du pays :

Les 6 curiosités juridiques de Yao N’Dré

qt[b[http://news.abidjan.net/h/383054.html?n=383054 ]]qtb

En Cote d ivoire c est la democratie qu on assassine
et non la francafrique qu on sauve


11.Posté par sebdepog le 11/12/2010 07:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A mon ami Odjuan'a Mbédé (Le guerrier Mbédé)

Je crois qu'il y a deux débats ici. Si vous me parler d'Ali, je dirais que vous avez entièrement raison. Tous les Gabonais le savent, son élection à la tête de notre pays fut frauduleuse. Nous les Portgentillais, nous en avons payé lé prix fort. Et nous étions les seuls dans ce pays, j'aimerais vous le rappeler.

Maintenant quant à la Cote d'Ivoire, l'honnêteté intellectuelle voudrait aussi que l'on dise que Gbagbo tente de se maintenir au pouvoir par la force et la fraude. C'est aussi simple que ça. Ce n'est pas supporter la Françafrique que de le dire.

Il n'y a pas en Afrique de méchants tripatouilleurs (Ali, Eyadema, Compaoré, etc.) et de gentils tripatouilleurs (Gbagbo). Un tripatouilleur reste un patrouilleur. Et il faut tous les combattre.

10.Posté par Larévolte le 11/12/2010 00:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il ne manquait plus que lui, Ali Bongo, cet individu surgi de nulle part qui est tombé au sommet de l'état gabonais comme un cheveu dans la soupe. Le monde entier connaît ton fameux coup d'état électoral même si tu te pavanes au palais du bord de mer comme un adolescent attardé. Tu oses ouvrir ton clapet au lieu de le fermer quand les vraies gens parlent de choses sérieuses. Vas au diable et laisse le valeureux peuple ivoirien résoudre son conflit. Ce peuple ivoirien sait que tu n'as que du mépris pour le peuple gabonais et puis, toi même, aurais-tu appliqué cette paix que tu récites les vertus comme un perroquet perché sur une branche si ce cas s'était présenté à toi? Un assoiffé du pouvoir comme toi qui avais déjà déversé les bérêts rouges dans les rues de Libreville avant que le peuple gabonais n'ait eu le temps de comprendre ce qui se tramait. Vous êtes au sommet de l'état gabonais par un coup d'état électoral, Gbagbo n'a aucune leçon de morale à recevoir de vous. Bouclez-la, nous avons besoin d'oxygène car tu nous gazes avec tes inepties !!!
Tu as eu la chance de venir t'imposer au Gabon en toute impunité parce que le peuple gabonais ne vaut pas un sou. Nous ne savons que gueuler comme nous le disent les autres communautés africaines.

9.Posté par Omerta le 10/12/2010 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous etes certains que ce gouvernement sait de quoi il parle?

8.Posté par LeGaboma le 10/12/2010 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali Ojuku Bongo n’a qu’a commencer par respecter les suffrages des gabonais. Il croit qu’il est obligé de donner un avis?

7.Posté par Ange Marie TIEMELE le 10/12/2010 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui est la CEDEAO (Wade, qui veut déjà faire le lit de son fils alors qu'il criait Sopi et qu'il veut mourir au pouvoir! ou Compaoré, qui n'a pas manqué d'assassiner son ami Sankara dont le père l'a accueilli! bref) juste une clique de faiseurs de coup d'états qui assassinent impunément. Et l'ONU, un rassemblement de gens qui s'épanouissent dans le malheur des peuples qu'ils oppriment). Et les USA, ce n'est une puissance de plus qui cherche à avoir des assises en Côte d'Ivoire. Ce que Sarkozy n'a pas encore compris, qu'il regarde simplement l'imposante ambassade qu'ils ont fais construire dans notre pays. Et les rebelles, qui disent avoir pris les armes à cause de la pauvreté au nord!! Ils laissent leurs maisons et s'installent dans un hôtel de luxe que l'état de Côte d'Ivoire paye à plus de 50 million par moi. Cet argent ne pouvait il pas reconstruire le pays qu'ils ont assez détruit??? Dans tous les cas, nous ivoiriens soucieux de notre souveraineté, n'avons d'ordre à recevoir de personne, vraiment personne.

6.Posté par Odjuan'a Mbédé (Le guerrier Mbédé) le 10/12/2010 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ sebdepog

Vous avez raison mais il semble que vous êtes dans la même logique que celui à qui vous demandez d’être courageux et de ne pas faire la langue de bois en ne citant pas les noms !
Ali et ses copains peuvent-ils oser contredire la France ? A qui Ali doit-il son pouvoir si ce n’est à la France ?

Le documentaire « Francafrique » est très édifiant quand au rôle que joue la France dans les Etats africains francophones et son refus de laisser au pouvoir, les dirigeants africains choisis par leurs concitoyens et qui lui tiennent tête.

Au nom de quel droit est ce que c’est à l’UA, la CEDAO, l’ONU et la france de valider l’élection de tel ou tel candidat ?
Il est regrettable que les africains que nous sommes, continuons de cautionner ce mépris de l’occident en vers notre continent !

Où était cette communauté internationale quand Ali avec fit son coup d’état électoral et que sa belle mère le déclara vainqueur, malgré les pièces versées au dossier des recours?

Honte à nous africains qui soutenons des traitres du continent comme cet ADO !!!

Ali devrait se la boucler car il n’a pas et n’aura jamais le courage de Gbagbo qui est prêt à donner sa vie pour l’indépendance véritable de son pays et partant, de l’Afrique.

5.Posté par Stephane Owen le 10/12/2010 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Conseil des minsitres parle de quelle résolution de l'ONU? Peut-il en donner la référence? Un ignorant est toujours un ignorant, même quand les circonstances lui donnent la possibilité d'élever son niveau. Et puis, j'aurais bien voulu savoir si Ojuku Bongo a regardé le documentaire "la françafrique" hier soir sur FR2. Tout le monde sait aujourd'hui qu'il a triché les élection, et qu'il n'était que 3ème. Mais comme il ne sert que les intérêts de la françafrique et de la franc-maçonnerie, ses copains de pédés de l'Elysée l'ont imposé au Gabonais. Il parle de paix alors que ses armoires sont remplies de cadavres depuis plus de 20 ans. La musaraigne qui veut chasser la mauvaise odeur en quelque sorte! Son temps est compté.

4.Posté par aaa le 10/12/2010 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu aurais mieux fais de fermer ta bouche si tu ne peux rien dire .TU CROIS que les ivoiriens mangent la paix comme les gabonais?
Et d'ailleurs qui t'a sonné ? tu ne dis rien de pertinent .Gbagbo avait bien dit que ton père adoptif est rigolo donc de grâce épargne aux ivoiriens l'héritage maudit de la paix, si nous gabonais on se contente de très peu tout le monde n'a pas fais ce choix là.
tu es trop mal placé pour prendre la parole ici sans même citer les noms en plus du gagnant et du perdant.Tellement pou toi gagner et perdre son synonymes .Tu te prends pour qui pour conseiller les ivoiriens ?Si tu veux vraiment rendre service au gabonais et au monde entier quitte de leur vue et laisse le pouvoir ,si tu tiens à ce qu'on sois en paix .Ta prise du pouvoir nous rend malade et malheureux. va t'en

3.Posté par sebdepog le 10/12/2010 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali, quand on est courageux, on cite les noms. Sinon, cela s'appelle "la langue de bois."
Le vrai vainqueur, on le connaît. Le perdant aussi, on le connaît. Le boulanger d'Abidjan, dont le pain n'était plus du goût de ses compatriotes.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Art Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame










Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Les bienfaits du maïs sur la santé

0 Commentaire - 13/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...


Incroyable !