Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Affaire Péan : Ali Bongo invité à s’expliquer sur ses origines

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Jeudi 6 Novembre 2014 à 08:07 | Lu 2926 fois

Echaudée par ce qui pourrait être «la plus grande imposture de l’histoire politique du Gabon», l’Union Nationale demande au président de la République de s’expliquer sur sa filiation.



L’Union Nationale (UN, opposition) ne pouvait rester muette devant l’«affaire Péan» qui secoue actuellement le pays. Dans un communiqué publié le 5 novembre courant, le parti de l’opposition passé à la semi-clandestinité rappelle que «le livre de Pierre Péan révèle en fait qu’Ali Bongo Ondimba aurait été adopté et serait originaire du Biafra. Cela pose une fois pour toute la question de qui est Ali Bongo Ondimba et de son éligibilité à la présidence de la République, selon les termes de l’article 10 de la Constitution dont lui-même a corsé les conditions d’éligibilité pour l’accès à cette fonction».

Sous réserve d’avoir lu «Nouvelles affaires africaines. Mensonges et pillages au Gabon», l’UN se réserve le droit de prendre solennellement position dans les jours à venir, sur ce qui risque de devenir «la plus grande imposture de l’histoire politique du Gabon». Ainsi, le parti de Zacharie Myboto appelle-t-il le président de la République à prendre ses responsabilités comme l’avait fait Barack Obama. «(Ali Bongo devra donc) s’expliquer sur ses origines et sur le faux acte de naissance fait en mai 2009 à la mairie du 3e arrondissement de Libreville. C’est le moins que l’on puisse attendre de lui dans des circonstances aussi graves», souligne l’UN.

Pour l’heure, le parti exhorte les Gabonais en possession, ou qui peuvent se procurer ce livre, «à le lire, le traduire si besoin dans toutes les langues du pays, afin que chaque Gabonais, sur toute l’étendue du territoire national, soit informé de cette situation et mis devant ses responsabilités citoyennes». De même l’UN prend à témoin la communauté internationale, «quant à l’obligation qui incombe désormais aux Gabonais, suite à ces révélations, de prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin à une situation qu’aucun Etat souverain ne saurait tolérer».

En guise de conclusion, l’UN prévient que ces révélations «constituent un véritable tremblement de terre qui risque d’ébranler les fondations même de l’Etat et de la République au Gabon, par la collusion qu’elle établit entre les institutions de l’Etat et le coup électoral de 2009. Nombreux sont qui auront à s’en expliquer».

Gabonreview

Jeudi 6 Novembre 2014
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 2926 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

17.Posté par Bouka Rabenkogo le 08/11/2014 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peuple gabonais mercredi 29 octobre 2014 paraissait en France "Les nouvelles affaires africaines", le dernier livre du journaliste d’investigation français Pierre Péan, connu entre autres pour avoir écrit un premier livre intitulé "Affaires Africaines" en 1983, lequel avait été interdit de vente au Gabon. C’est le même Pierre Péan qui avait dévoilé le passé pétainiste du président François Mitterrand dans un autre livre sous le titre de "une jeunesse française".
Monsieur Pierre Péan, quelque soit la nature de ses intentions, révèle des informations graves sur la personne garante aujourd’hui des institutions de la République et qui occupe la noble fonction de Président Chef de l'Etat Gabonais.
Une information aussi grave, qui terni l'image de notre pays et souille la fonction de Président de la République, nécessite une clarification totale du concerné sur sa véritable identité.
Le peuple souverain gabonais ne peut plus souffrir de voir à la tête de son pays un inconnu à l’identité douteuse.
Nous demandons à monsieur Ali Bongo Omdimba suite à tout ce qui précède de suspendre son activité en tant que Président de la République Chef de l’Etat, jusqu’à ce que le doute soit totalement levé sur son identité.
Que les institutions de la République, garantes de la Loi, des textes constitutionnels et réglementaires informées, assument leur responsabilité dans le cadre de la vacance de pouvoir ainsi constatée.
Le peuple gabonais tout entier appel Ali Bongo Ondimba au sens de l’honneur, au respect de l’éthique et de la morale Gabonaise.

J'appel le peuple gabonais à l'organisation comme nos ancêtres nous l'on toujours indiqué en pareille circonstance de la "Grande Palabre Gabonaise". Celle-ci nous permettra de faire le Bilan de parcoure du millénaire qui s'est achevé en 2000 et fixer le Cap du nouveau du millénaire.
L'Afrique en général et le Gabon en particulier, ne peuvent plus se permettre de rater ce nouveau millénaire par l'inobjectivité des querelles et de la distraction de la politique politicienne orchestrée par des blancs à la peau noire pour l'intérêt de l'occident et pour la perpétuation de l'ordre colonial.
Ce nouveau millénaire, nous impose de nous distinguer du modèle illusoire de la société occidentale, qui a prouvé ses limites quand au respect de l'Humain pour privilégier et imposer la mystique de la "matière", élaboré par de soi-disant éclairé dans des laboratoires qualifiés par eux "ateliers".
L'Africain et le Gabonais en particulier a pu à la fin du dernier millénaire se réapproprier, tous les outils spirituels, scientifiques et technologiques autrefois embrigadés par l'occident pour leur seul intérêt. N'ayons plus peur. Cessons de nous faire distraire. Nous sommes le "Berceau de l'Humanité", le "Flambeau des nation" et la "Lumière des civilisations". Sans complexes, ce Millénaire est Africain. Mettons nous au travail.
La "Grande Palabre Gabonaise" est un impératif.

Michel Bouka Rabenkogo
Membre de la Conférence Nationale de 1990;
Membre de la commission des institutions;
Membre créateur d’EKAMA;
Membre de la FESYPAG;
Ancien membre du Comité central PDG;
Ancien candidat à l’élection Présidentielle 2005;
Commissaire CENAP Election présidentielle 2009.

En réaction: http://gabonreview.com/blog/piege/#comment-210123

16.Posté par israel le 08/11/2014 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci poste 15
tu es un ange .
de ce que tu dis mon frere nous les gabonais nous devons regarder cela comme un MIROIR ET VOIR NOTRE BETISE RETENTIR AU GRAND JOUR.

MERC ENCORE MON FRERE

15.Posté par Milord le 07/11/2014 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous ne valons rien du tout. Nous sommes un peuple de lâches.

14.Posté par Milord le 07/11/2014 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous ne valons rien du tout. Nous sommes un peuple de lâches.

13.Posté par Alloum Ndong le 07/11/2014 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je voudrais poser ces simples questions à Myboto , ,Mba Obame , etc j( je site ces deux car à mon avis ce sont eux qui ont été le plus prés d'eux) et les autres qui ont été très proche du pouvoir des Bongos et qui se retrouvent aujourd'hui dans l'opposition (je sais que vous venez sur ce site tout comme nous citoyens lambda ) .Comment peut -on analyser votre silence face à la nationalité D'Ali Ben? Vous avez peur de quoi? avez vous signer un pacte avec ces diables pour ne jamais parler de cette affaire quelque soit le problème ? ou bien vous êtes tout simplement une bande de peureux ! je vous dis que je suis sincèrement déçu par votre comportement Vous n’êtes qu'une bande de poltron! Peut-on encore compter sur vous?

12.Posté par ébognôh le 07/11/2014 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toute l'agitation qui a gagné les réseaux sociaux depuis la parution du livre de Pierre Péan et entraîné la fausse plaidoirie de Pascaline Mferri Bongo et de Paulette Ayo n'en vaut pas la peine.Coupons court donc à toute cette agitation en faisant deux choses:
1)- Présenter au peuple gabonais l'original de l'acte de naissance d'Ali Odjuku Bongo, né nous dit-on, en 1959 à Brazzaville au Congo, ex-capitale de l'AEF;
2)- Procéder au test ADN d'Ali Bongo Odjuku avec sa stérile de "mère" Joséphine Kama et un autre des vrais fils d'Omar Bongo (Christian Bongo par exemple).

Si tout cela n'est pas fait, on passe à une seconde étape dont l'épilogue devra être le départ immédiat et sans condition de l'imposteur Ali Odjuku Bongo Ondimba du pouvoir. Cette étape consistera à traduire devant la justice internationale les personnes suivantes pour complicité active de haute trahison, parjure et d'imposture, complicité active de violation de la constitution du Gabon (article 10), mise en danger de la République gabonaise, de sa sûreté, de sa sécurité et de ses institutions, de faux et de falsification en écriture, de fraude, de détournement des deniers publics, mensonges aggravés, faux témoignages:
1)- Joséephine KAMA;
2)- Jean Boniface ASSELE;
3)- William AKASSAGA;
4)- Marie Madeleine MBOURANTCHOUO;
5)- ABOGHE ELLA;
6)- Mexant ACCROMBESSI;
7)- F. MAMFOUMBI;
8)- Guy NZOUBA NDAMA;
9)- Faustin BOUKOUBI;
10)- Pascaline Mferri BONGO;
11)- Paulette AYO;
12)- Clémence MEZUI;
13)- Alain Claude BYLLIE BI NZE;
14)- Jean François NDOUNGOU;
15)- Liban SOLEMAN et bien d'autres encore. L'imposteur en chef lui-même Ali ODJUKU Bongo , de son nom d’artiste, Ali BEN, devant être le premier à répondre de ces chefs d'inculpation.

11.Posté par Alain Charlemagne le 07/11/2014 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A mon avis, Je pense qu' il faudrait chasser les mauvais démons du pays, et recentrer le débat politique au Gabon.
Lorsque le vieux Bongo vivait, qui a osé levé le doigt et remettre en cause la nationalité de monsieur Ali Bongo Ondimba?
ne nous laissons pas distraire par les débats xénophobes.

Et ceux qui traitent le président Ali Bongo d’étranger ont eux même a double nationalité, leurs enfants ont une double nationalité à l'étranger.
Je pense que c'est très ridicule lorsque nous voyons comment le monde évolue aujourd'hui.

Tout mon soutien au président Ali Bongo Ondimba.

Vive la république, vive le Gabon.

10.Posté par Bouka Rabenkogo le 07/11/2014 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peuple gabonais mercredi 29 octobre 2014 paraissait en France "Les nouvelles affaires africaines", le dernier livre du journaliste d’investigation français Pierre Péan, connu entre autres pour avoir écrit un premier livre intitulé "Affaires Africaines" en 1983, lequel avait été interdit de vente au Gabon. C’est le même Pierre Péan qui avait dévoilé le passé pétainiste du président François Mitterrand dans un autre livre sous le titre de "une jeunesse française".
Monsieur Pierre Péan, quelque soit la nature de ses intentions, révèle des informations graves sur la personne garante aujourd’hui des institutions de la République et qui occupe la noble fonction de Président Chef de l'Etat Gabonais.
Une information aussi grave, qui terni l'image de notre pays et souille la fonction de Président de la République, nécessite une clarification totale du concerné sur sa véritable identité.
Le peuple souverain gabonais ne peut plus souffrir de voir à la tête de son pays un inconnu à l’identité douteuse.
Nous demandons à monsieur Ali Bongo Omdimba suite à tout ce qui précède de suspendre son activité en tant que Président de la République Chef de l’Etat, jusqu’à ce que le doute soit totalement levé sur son identité.
Que les institutions de la République, garantes de la Loi, des textes constitutionnels et réglementaires informées, assument leur responsabilité dans le cadre de la vacance de pouvoir ainsi constatée.
Le peuple gabonais tout entier appel Ali Bongo Ondimba au sens de l’honneur.

J'appel le peuple gabonais à l'organisation comme nos ancêtres nous l'on toujours indiqué en pareille circonstance de la "Grande Palabre Gabonaise". Celle-ci nous permettra de faire le Bilan de parcoure du millénaire qui s'est achevé en 2000 et fixer le Cap du nouveau du millénaire. L'Afrique en général et le Gabon en particulier ne peuvent plus se permettre de rater ce nouveau millénaire par l'inobjectivité des querelles et de la distraction de la politique politicienne.

Michel Bouka Rabenkogo
Membre de la Conférence Nationale de 1990
Membre de la commission des institutions
Membre créateur d’EKAMA
Membre de la FESYPAG
Ancien candidat à l’élection Présidentielle 2005
Commissaire CENAP Election présidentielle 2009

En reaction: http://www.gabonlibre.com/Gabon-Pean-va-t-il-pourrir-la-fin-du-septennat-d-Ali-Bongo_a27134.html#last_comment

9.Posté par ndjogho thierry le 07/11/2014 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr un jour je suis certe d'accord avec toi, le fait qu'on parlle d'un suject aussi senscible qui es (les origines) je me demande qui es vraiment Gabonais etant donner si ont va dans le grd north nous verrions les fands avec des origines autres, celon moi c'est le Bongo quis cause problem et non ses projects de societe. Ce qui me fait le plus mal es que ses soit disant oppossant sont les memes que hiere mangeaient dans le meme plat et une la mangeois terminer ils mettes les costumes d'opposant oubliant qu'ils des comptes a rentre aussi aux peuples. Soiyont un realiste si Ali es Nigerian comme vous le dite cela veux dit qu'il n'es pas tombe du cie que ce Mr Pean nous trace ses origine au Nigeria comme il a fait au Gabon, peuples Gabonais soiyons mature et responssible pour un Gabon meilleur et prospere sans distention de races d'ethnies, d'origines et de religions

8.Posté par lesbonnesidees le 06/11/2014 18:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous soit disant opposition, taisez vous, c''est vous la merde de notre pays...bandes makak, bébés singes

7.Posté par lara le 06/11/2014 15:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous qui parlez de l''opposotion que vous ne voulez plus d eux vous pwnsez que ce sont les jeunes qui peuvent regler ca? On parle des problemes qui ont plus d 42 ans moi je pense que l opposition est bien placee pour ca ils connaissent les problemes

6.Posté par papara le 06/11/2014 14:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Après 42ans perdu avec omar, voici 7autres perdu sous ali:bilan nul,mensonges, dilapidation de bien avec accrombécil narguant tt un peuple en ns frottant le piment aux yeux! Ne ns perds plus le tps stp.. Laisse-ns avancer en vrai ds nôtre Gabon!

5.Posté par paty le 06/11/2014 13:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Test ADN et acte de naissance...c''est simple! Pourquoi paniquent-ils? Si non:application de l''article 10 de la Constitution par Mborantsuo, la mère aux autres frères à ali. Vive la démocratie, vive le Gabon-futur!

4.Posté par sixela le 06/11/2014 11:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excusez moi si je choque quelques uns. Nous sommes toujours en train de tirer sur les responsables politiques qui ne sont pas sérieux. Qui les a rendu comme ça. C'est nous. Dès qu'un problème national se pose, au lieu de converger les efforts pour le résoudre, on se divise facilement sur les cas individuels. Depuis que le problème de nationalité du président s'est posé, les leaders de l'opposition ont dénoncé cette affaire. Est ce que la population s'est soulevée pour réclamer la vérité? Mais votre critique est facile quand il s'agit de ceux qui acceptent de s'exprimer. Alors qu'il en a qui ne dise rien. Nous attendons qu'on vienne nous libérer. Drôle de peuple.

3.Posté par Sylvano Diopez le 06/11/2014 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne sais pas à quoi joue l'opposition dans notre pays. Depuis longtemps les Gabonais connaissent cette histoire. Comme le blanc a écrit çà devient crédible. En 2009 Bengone Nsi a eu le courage de le dire publiquement et les Gabonais que nous sommes étions restés sans réagir. Les membres de l'opposition actuelle ont pour la plupart été avec Omar Bongo. Ils savent donc la vérité sur cette histoire mais n'osent pas parler par peur de représailles. Chantal Myboto était la femme d'Omar. Elle connait l'histoire. Son père a été très proche d'Omar. Il connait l'hisoire. Eyeghe Ndong et Mba Obame qui a été son ami-frère connaissent l'histoire. Pourquoi ne disent-ils pas ce qu'il savent au peuple Gabonais? La question reste posée. Qu'ils ne nous tournent pas en bourrique. Il reste au peuple de prendre ses responsabilités après on reglera nos comptes pour l'histoire.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Art Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame










Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Les bienfaits du maïs sur la santé

0 Commentaire - 13/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...


Incroyable !