News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

les enseignants sur bons de caisse : la dérive gouvernementale

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mardi 27 Octobre 2009 à 10:48 | Lu 1596 fois



les enseignants sur bons de caisse : la dérive gouvernementale
Les agents du secteur public de l’éducation gabonaise percevront (désormais ?) leur traitement sur bons de caisse. La mesure gouvernementale pourrait être effective à compter de cette fin du mois. Le sujet a occupé une place de choix, samedi dernier, à l’assemblée générale dite de sensibilisation, des enseignants membres de la convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation ( Conasysed), à leur siège de la Peyrie à Libreville.

Ils qualifient cette décision de « dérive gouvernementale ». La base de la conasysed a décidé d’être inflexible malgré cette mesure considérée comme de l’intimidation par de nombreux enseignants. Ces éducateurs ont indiqué qu’ils n’entendent pas surseoir à leur mouvement de grève, au moment où les autorités du pays ont décidé de les mettre sur bons de caisse. Une décision qui touche tout le personnel administratif et enseignant de l’Education nationale.

Pour eux, ladite mesure remet tout simplement en question le climat de confiance qui semblait prendre forme entre le nouveau gouvernement, à travers le ministre de tutelle, et les enseignants grévistes. Car lors de la prise de contact de vendredi dernier avec les responsables syndicaux, Séraphin Moudounga a affiché les bonnes intentions du gouvernement, a fin de décanter d’une manière pérenne la situation critique que traverse le secteur éducatif de notre pays.
Les enseignants estiment qu’au sortir de leur dernière rencontre avec le premier ministre, celui-ci leur avait promis des avancées significatives sur les points restés en suspens pour le 30 octobre. A ce qui semble, Paul Biyoghé Mba, le Premier Ministre gabonais, aurait également assuré ses interlocuteurs le 19 octobre 2009 que les salaires ne seraient pas suspendus. « Nous sommes désagréablement surpris aujourd’hui que lesdits salaires soient mis sur bons de caisse », a déclaré Léa-Isabelle Ozoumey, la modératrice de la conansysed.
Qu’à cela ne tienne, les enseignants disent s’être préparé psychologiquement à une telle éventualité. Néanmoins, ils craignent que certains bons de caisse ne prennent des destinations inconnues. Ce qui, selon eux pourrait engendrer d’autres problèmes financiers et sociaux.

Pour la conasysed, l’Etat gabonais vient de violer certaines prescriptions de l’Unesco. A l’exemple des articles 79 et 82 qui stipulent entre autres « qu’il conviendrait d’encourager la participation des enseignants à la vie sociale et publique dans l’intérêt des enseignant eux-mêmes, de l’enseignement et de la société toute entière » et « les traitements et les conditions de travail des enseignants devraient être déterminés par voie de négociations entre les organismes d’enseignants et les employeurs ». Les responsables de la centrale syndicale ont par ailleurs indiqué que leur prochaine assemblée générale, prévue ce mercredi, pourrait être déterminante quant à la suite à donner à cette année scolaire qui a du mal à démarrer.

Pour le gouvernement, sa mesure vise tout simplement à déceler de nombreux cas douteux qui existent dans les fichiers du secteur de l’éducation. Dans cette optique, le ministre de l’Education nationale entend entreprendre les prochains jours une tournée inter-établissements afin de vérifier la présence des enseignants e poste et le cas des effectifs pléthoriques dans les salles de classes.

Source : Koaci

Mardi 27 Octobre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1596 fois




1.Posté par regab le 27/10/2009 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
nous ne sommes plus loin d'une révolution totale du rall bal. ce gouvernement d'arrivistes prend les intellectuels enseignants pour des tocards. ce n'est pas une mauvaise idée de vouloir mettre de l'ordre dans le secteur de la fonction publique et en commençant par l'éducation nationale. mais il faut savoir s'y prendre.ce n'est pas en supprimant les salaires des enseignants ou en les mettant sur bon de caisse que vous allez facilement bien réussir cette mission.au contraire, vous provoquez la colère des innocents. Autre chose, vous connaissez mieux que tout les gabonais qui sont les fonctionnaires fantômes que vous chassez..si vous continuer sur cette voix, vous verrez vous-mêmes. vous allez tous mourir.n'oubliez pas les reglements de compte au 8.trop c'est trop.

2.Posté par saint le 28/10/2009 00:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali vien d te doner location d texprimer toi enseignant idiot ki va a lecole avk les prof etranger o moma ou les vrais profs (normaliens) lutent pr la coz noble,alor tu croyait koi? ken boycotant la conasysed tu alais avoir ton saler? rentr dan la danse d la conasysed et ensembl operons le pied d Ali.

3.Posté par danger le 28/10/2009 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous devez comprendre,
le candidat son excellence professeur Ondo Ossa nous avait prevenu: le gabon ne pourra plus payez ses fonctionnaire dès septembre 2009. ils on essayé de démentir et forcer le payement de septembre. aujourd'hui, pour le mois d'octobre 2009, les caisses de l'état sont vides. le secteur de l'éducation national comprend plus de fonctionnaire que tout autre ministère. il a fallu donc couper les salaires des enseignants pour pouvoir payer le reste des fonctionnaires, sinon comment comprendre que même leur idiots d'enseignants expatriés sont sans salaires. les fameux agents non grevistes, sont sans salaire. ils prennent les gabonais pour des idiots. un instituteur ministre de l'enseignement superieur (cas unique au monde), des hotesse de l'air, ministre (assengone Obame). rien à attendre de ce gouvernement d'usurpateur. les gabonais ne vous reconnaissent pas. on attends le nôtre. ça prendra le temps qu'il faut.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...