News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

l’opposition dénonce l’agression contre le domicile de Me Ndaot et appelle à un meeting samedi à Libreville

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 20 Septembre 2012 à 06:40 | Lu 1057 fois



l’opposition dénonce l’agression contre le domicile de Me Ndaot et appelle à un meeting samedi à Libreville
L’opposition gabonaise a unanimement condamné mercredi l’agression contre le domicile de Me Séraphin Ndaot par un commando encagoulé et a appelé ses militants à un nouveau meeting samedi à Rio (3ème arrondissement), selon une déclaration.


« L’UFC exprime ici toute sa sympathie et son soutien au président du PDS Me Séraphin Ndaot Rembongo, ancien membre de la Cour constitutionnelle et ancien maire de la ville de Port-Gentil », écrivent les opposants.

Dans la nuit du 16 au 17 septembre dernier, un commando encagoulé de 5 personnes s’est introduit au domicile Me Ndaot. Après avoir ligoté le gardien, « il a procédé à une destruction en règle de tout ce qui pouvait l’être (…) Fort heureusement Me Ndaot ne s’y trouvait pas », affirme la déclaration lue par Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé.

Pour l’opposition, l’expédition nocturne a été commanditée par le pouvoir. Le régime aurait élaboré une liste noire des personnalités de l’opposition à éliminer. André Mba Obame, Zacharie Myboto, Jean Eyeghe Ndong, Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé, Louis Gaston Mayila, Chantal Myboto et son époux figureraient sur cette liste, selon l’UFC.

« C’est peine perdue », martèle l’UFC qui a renouvelé son appel à la tenue d’une conférence nationale souveraine dans le pays.
L’UFC a par ailleurs appelé ses partisans à un meeting à Rio (3ème arrondissement de Libreville) ce samedi dès 14 heures.


« Nous avons écris au ministre de l’Intérieur pour demander l’autorisation », a affirmé le porte parole de l’opposition, Louis Gaston Mayila en marge de la lecture de la déclaration.

Le 15 octobre dernier, un meeting non autorisé de l’opposition a débouché sur une bataille rangée entre les partisans de l’opposition et la police déterminée à empêcher la tenue de la manifestation non autorisée.

Depuis juillet dernier, l’opposition gabonaise réclame à cor et à cris la tenue d’une conférence nationale souveraine dans le pays pour organiser des nouvelles élections législatives et présidentielle plus crédibles, dit-elle.

Le 12 septembre dernier, le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, dans une déclaration solennelle devant le parlement réuni en congrès a officiellement dit à une nouvelle conférence nationale au Gabon, 22 ans après celle de 1990. « Il n’y a pas de crise politique dans le pays », a martelé le numéro un gabonais.



Martin Safou
Gabonactu

Jeudi 20 Septembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1057 fois




1.Posté par La nation depuis kinguélé le 20/09/2012 08:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai hâte d'y etre. C'est juste pas loin de chez moi a kinguélé. Je ne raterai pas cela même pour tout l'or du monde. Montrons les notre force, tous a rio!

2.Posté par gaby le 20/09/2012 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quoi, il est revenu dans l'opposition comme mayila et maganga?N'est-ce pas ce mec a balancé l'opposition pour aller se présenter aux législatives de 2011?Ah, la bordellerie politique à gabao!

3.Posté par 9 routes le 20/09/2012 09:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le régime de l'émergence sodomite adulée par les jusqu'au boutistes du PDG verra ce qu'on nomme "LE CHOIX DU PEUPLE"

4.Posté par LES AFFAIRES DE NOUS-MEMES NOUS-MEMEES le 20/09/2012 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très humblement chers leaders de l'U.F.C.

Une fausse note s'est glissée dans votre communiqué " depuis juillet dernier, l’opposition gabonaise réclame à cor et à cris la tenue d’une conférence nationale souveraine dans le pays" non, car il vous manque de faire aujourd'hui après la formidable fusion "U.F.C." dont nous craignions une brève existence...

1- De donner un ultimatum de X temps au BONGO-PDG.
2- Une tourné nationale qui s'impose immédiatement
3- Des consignes "mot d'ordre" un cas de 2end refus de la CNS

Nous espérons que le meeting de ce samedi viendra combler les lacunes et booster le mouvement.
Nous sommes maintenant exigeant le temps ou le leader décidaient tout est passé.

SAMEDI 12 SEPTEMBRE 2012 SOYONS DES CENTAINES DE MILLIERS, TOUS LA POUR DIRE "CA SUFFIT COMME CA !!! de 45 ans de dictature BONGO-PDG.

U.F.C. en avant toute.

5.Posté par 9 routes le 20/09/2012 13:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher(e)s jeunes patriotes, la question est celle-ci: Les Bongo doivent-ils régner sur nos parents, nous et nos enfants?

6.Posté par 9 routes le 20/09/2012 13:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le combat contre la MONARCHIE est noble & vital pour le Gabon. Disons NON MAINTENANT à un demi-siècle de pouvoir Bongo!

7.Posté par Oréma le 20/09/2012 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OBI ALI L'USURPATEUR N'EST PAS LE NUMÉRO UN GABONAIS, IL EST LÀ POUR METTRE NOTRE PAYS À GENOUX COMME SON POTE SARKOZY LE HONGROIS L'A FAIT À LA FRANCE. MAIS NOUS, GABONAIS ALLONS LUI ARRACHER CE QUI EST À NOUS.
IL A DÉJÀ TUÉ BEAUCOUP DE NOS PARENTS ET ÇA PEUT PAS CONTINUER, NOUS DISONS NON TROP C'EST TROP. TOUS À RIO SAMEDI.

8.Posté par LES AFFAIRES DE NOUS-MEMES NOUS-MEMEES le 20/09/2012 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En réponse à la future loi sur le tribalisme l'U.F.C. doit choisir comme 1ère étape de sa tournée nationale la province du Haut Ogooué et verra bien qui est tribaliste ou pas au Gabon.

9.Posté par NEM le 21/09/2012 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà! vous les opposants êtes désormais en possession des noms fichés dans la liste noire des gens à éliminer (comme vous le précisez). Maintenant, quelle est votre démarche?
Mettez plusieurs gardiens chez vous (5,6),des maîtres-chiens et engager des gardes du corps pour votre sécurité extérieure et apprenez à répondre aux attaques physiques, même collatérales (famille proche).Vous avez l'argent pour vous protéger et riposter. Même si vous n'aimez pas la violence, elle arrivera fortement à chacun de vous par vos opposants. Vous le savez bien. Des anciens ministres comme vous devriez avoir ce qu'il faut pour vous protéger.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...