News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Vous vous mentez, quand vous nous imaginez tous lâches et résignés!

Le site de la Liberté - freeGabon le Dimanche 14 Avril 2013 à 20:09 | Lu 830 fois



Vous vous mentez, quand vous nous imaginez tous lâches et résignés!
Association « Observatoire Gabonais sur la Responsabilité Sociétale
Des Entreprises, des Administrations et des Industries (OGARSEAI)
6, Allée d’ARZ Pte 141
92160 Antony-France
E-mail : observatoiregabonaisrse@live.fr
E-mail Président : jeyingwa@yahoo.fr
Tél. 06.52.36.02.66
Rassemblement Contre les Crimes Rituels
13 Avril 2013 Parvis des Droits de L'Homme ,Paris
Discours de clôture.

127 Noms qui sont l’arbre qui cache la forêt, 127 destins à la fin tragique commune,
Qui nous obligent, à profondément nous interroger, sur les raisons de notre présence en ce jour.

Nous sommes ici pour 4 Devoirs :

-Un devoir de refus
-Un devoir de Soutien
-Un devoir de Justice
-Un devoir de Combat

Le Refus d’oublier, que nos Parents et surtout nos Filles et nos Fils meurent en silence.
Le Refus de courber l’échine face à une barbarie sans nom, indescriptible et venue des abîmes d’un âge profond.

Un devoir de soutien et de compassion, à l’égard de ceux qui souffrent de cette barbarie.
Non, Ils ne doivent pas être seuls, car ce qu’il leur est arrivé, peut, hélas,
si rien ne change nous arriver, à nous, ou à des êtres chers, restés au pays.

Nous devons les soutenir dans leur combat pour la justice, être avec eux, pour l’aide juridique,
car cette lutte n’est pas que la leur mais elle est aussi la nôtre.

Le devoir de combat, c’est aussi désormais, se battre et soutenir les associations de lutte contre toutes les sortes de crimes impunis.
Un avenir meilleur se prépare dès aujourd’hui.
Si en revanche, nous manquons, à ce devoir de courage, des lendemains de sang et de larmes sont à prévoir, pour de nombreuses familles encore.

Le changement ne viendra pas des autres, Il viendra de nous.
La victoire ne tombera pas toute faîte du Ciel ; Un Gabon meilleur dans une Afrique meilleure, ça se mérite !

Nous devons personnifier ce changement.
Le moment n’est plus à l’hésitation, à se demander, « On va encore faire comment »

Nous devons envoyer un message fort , à ces trafiquants d’organe, Marchands de mort,
Illustres membres d’obédiences occultes cyniques.

Mr Le Procureur de la République du Gabon,

Mr Le Ministre de l’Intérieur, chef des Polices

Mr Le Président de la République du Gabon, Chef des armées

Nous avons des Questions à vous poser sur cette insoutenable réalité car notre constat
est alarmant:

Nos Filles et nos fils, continuent d’être les proies de prédateurs violents et sanguinaires.

Vous-même, Père de jeunes enfants, que ressentiriez-vous si un tel crime fauchait dans son élan, l’un des vôtres ?

Comprendriez-vous, qu’à peine âgée de 13 ans, votre petite fille, au prétexte,
qu’elle n’ait pas encore eu de relation sexuelles, un individu affamé, prélève vivante, son clitoris,
car croyant, le pouvoir de « la pièce détachée » ainsi décuplée ?

En charge de l’Ordre et de la Justice dans un Etat de Droit,
pourquoi ne faîtes-vous rien ?…Malgré notre attente,
en dépit de nos supplications et du devoir de protection que vous imposent la Constitution
et les lois de la République, pourquoi n’agissez-vous pas ?

Des petits garçons sont sodomisés !

Des petites filles sont mutilées !

Comment comprendre alors que vous interdisiez aux Familles de pacifiquement manifester ?

Cet outrage est de trop !

Messieurs, nous vous interpellons et par la même occasion vous adressons une sévère mise en garde.

Las de 50 ans de belles paroles et de vaines promesses, Le citoyen vous déclare, que désormais, Samedi 13 Avril est la Journée du REFUS.

Le peuple gabonais n’accepte plus l’inacceptable.

Le peuple gabonais ne tolère plus l’intolérable.

Vous vous trompez, quand vous pensez, que jamais nous ne nous lèverons.

Vous vous trompez, quand vous vous dites, que toujours, nous endurerons.

Pire, vous vous mentez, quand vous nous imaginer, lâches et résignés.

Aujourd’hui, le temps de l’Impunité pour les assassins doit s’achever.
Aujourd’hui, le temps de la Justice pour les familles doit débuter.

Aussi, conscients de nos devoirs, sommes-nous décidés à user de tous les moyens légaux ; au Gabon en Afrique et dans le Monde.

Pour que Justice soit faite et que cesse enfin d’être opprimé, toujours le plus faible.

Il n’est pas de gloire à violer et à démembrer une petite fille.

Mais il est encore plus insupportable, pour ses Parents, de se voir, privés de Justice, au motif que celle-ci, ne protège que les puissants.

C’est pourquoi, nous vous mettons aujourd’hui devant vos responsabilités et n’avons pas peur que ces paroles volent jusqu’à Libreville :

Vous devez être certains, que désormais nous ne reculerons devant aucun obstacle, pour que naisse un Gabon juste, dans une Afrique meilleure.

Pour le Peuple Gabonais,

Pour les Familles,

Pour les victimes,

Je vous remercie.

Jean Jacques EYI NGWA
Président de L’Observatoire Gabonais sur la Responsabilité Sociétale
Des Entreprises, des Administrations et des Industries (OGARSEAI)

Dimanche 14 Avril 2013
freeGabon
Vu (s) 830 fois




1.Posté par Apandinah le 14/04/2013 23:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
qu'est ce que c'est que ce machin encore !!!!

2.Posté par Priscilla le 15/04/2013 00:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Apandinah
c'est tout ce que tu trouve a dire a ce courageux compatriote qui se bat pour le bien du peuple oprime et massacre ???
Espece de PeDe-giste buveur de sang !
Cette lettre eleve l'esprit contre la resignation. Elle suscite le desir de se liberer des chaines sataniques avec lesquelles le pdg a lier les gabonais depuis 5 decennies. Elle redonne espoir et courage et ce cela dont les gabonais ont le plus besoin pour pouvoir se lever comme un seul homme afin d'arracher sa liberte.
Oui, desormais le 13 AVRIL sera la journee du REFUS du PEUPLE GABONAIS !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...