News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Vœux à la Nation d' Ali Bongo Ondimba invite les gabonais au rassemblement

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 1 Janvier 2014 à 12:30 | Lu 2084 fois



Gabonaises, Gabonais,
Mes chers compatriotes,

Au seuil de l’année 2014, j’adresse à chacun et à chacune d’entre vous, mes vœux de bonheur, de santé et de prospérité.

J’ai une pensée affective pour tous ceux qui ont été victimes de maladie, de détresse ou de sinistres.

C’est aussi l’occasion d’adresser avec une grande fierté nos vœux de pleins succès et tous nos encouragements à nos forces de défense et de sécurité qui travaillent à garantir notre quiétude quotidienne, et tout particulièrement à ceux qui défendent la paix en République Centrafricaine.

Je n’oublie pas non plus, nos compatriotes résidant à l’étranger : que nos meilleurs vœux les accompagnent dans leurs diverses entreprises.

Mes chers compatriotes,

Cette année qui s’achève est l’occasion traditionnelle de faire le bilan de notre action. Je voudrais aussi que ce soit le moment des mises en perspectives.

Depuis 2009, notre pays est un vaste chantier pour construire le Gabon émergent que je vous ai promis dans mon projet de société, l’Avenir en Confiance.

Bien sûr, je voudrais que les projets avancent plus vite et que chacun d’entre vous puisse vivre le changement dans son quotidien. Et pour cela, comme je m’y suis engagé, je ne ménagerai aucun effort.

Grâce à vous tous, l’année 2013 qui vient de s’écouler a été très dense. De nombreux projets ont pris corps. Ils ont permis de consolider davantage les fondamentaux sur lesquels nous bâtissons chaque jour, le triptyque « Paix, Développement et Partage ».

De trop nombreux exemples à travers le monde, et en Afrique en particulier, nous montrent que sans la Paix, aucun développement économique, aucun épanouissement humain et social, aucun avenir n’est possible.

C’est pourquoi, je me réjouis de ce que la mise en œuvre effective de la biométrie ait été une nouvelle occasion de consolider notre démocratie, au terme d’un exercice consensuel ayant associé tous les acteurs de la vie politique nationale.

Le retour aux urnes de nos concitoyens, qui ont compris l’enjeu de la mise en place de ce système performant, doit aussi interpeller tous les élus sur les responsabilités qui sont désormais les leurs pour conduire les destinées de nos collectivités locales.

Que tous les acteurs politiques de notre pays, que toutes les instances dédiées à l’organisation et à la supervision des opérations électorales, que tous nos partenaires soient remerciés pour le bon déroulement d’un scrutin libre et transparent qui contribue à renforcer davantage la crédibilité et le prestige de notre pays.

Dans le même sens, je voudrais me féliciter de l’élection du Gabon à la présidence de la Commission des droits de l’homme des Nations Unies, preuve une fois encore, des efforts de notre pays pour garantir les droits de l’homme et préserver l’exercice des libertés individuelles et collectives.

Mes chers compatriotes,

Les négociations menées par le Gouvernement et les partenaires sociaux sur bien des sujets, témoignent de la vitalité de notre dialogue social. Dialogue qui doit continuer à s’opérer dans les formes prévues par notre législation et dans le respect des institutions de la République.

Cette maturité politique et syndicale dont nous avons su faire montre, témoigne, une fois de plus, de notre attachement à un environnement serein et paisible. Nous devons continuer à y travailler sans relâche, afin de poursuivre dans cette voie, seule garante de progrès économiques et sociaux sûrs et durables.

A ce sujet, j’ai décidé de la création et de la mise en œuvre du Conseil National de l’Education, de la Formation et de la Recherche qui sera désormais le cadre de concertation pour traiter globalement et définitivement des grandes questions relatives à l’éducation et la formation dans notre pays.

Mes chers compatriotes,

Les multiples institutions crédibles qui jaugent l’économie et les performances mondiales soulignent les progrès significatifs de notre pays au cours de ces dernières années. Ces résultats, fruits de nos efforts conjugués, sont autant d’encouragement à persévérer sur la voie que nous avons librement choisie car ce qui reste à faire est encore plus important et plus déterminant que ce qui a été fait.

J’en veux pour preuve, cette opération réussie de levée de fonds de 750 milliards de francs CFA sur les marchés internationaux. Elle témoigne de leur confiance en notre pays et nous encourage à aller encore plus loin.

Ainsi, nous allons pouvoir accélérer le rythme des projets de développement et poursuivre la diversification de notre économie.

A ce titre, je note avec beaucoup de satisfaction une plus grande implication du secteur privé dans les projets de transformation et de valorisation de nos matières premières.

C’est la preuve de l’amélioration des conditions juridiques, contractuelles et fiscales, mais aussi, des infrastructures dans les secteurs de l’énergie, de l’eau et du transport. Infrastructures qui répondront aussi bien aux besoins de l’Industrie qu’à ceux des ménages gabonais.

La livraison du barrage du Grand Poubara et de la centrale thermique d’Alénékiri répond de cette logique. Dans le même ordre d’idées, la route Port-Gentil – Omboué, avec plus de 12 kms de ponts, permettra de connecter la capitale économique au reste du réseau routier national en pleine expansion. Rallier Port-Gentil par la route sera bientôt une réalité.

Le Gabon est en marche vers l’émergence grâce à une approche cohérente et structurante de notre stratégie.

Cependant, les attentes légitimes de nos concitoyens sont encore grandes.

Mes chers compatriotes

La solidarité est une valeur fondamentale de notre pacte républicain. Elle doit se traduire notamment dans notre système de sécurité et de garantie sociale ainsi que dans notre dispositif collectif de solidarité.

S’agissant de la protection sociale, l’année 2013 a été marquée par l’amorce de l’immatriculation des salariés du secteur privé et leurs ayants droits, à la C.N.A.M.G.S.

Cette affiliation de nos compatriotes, matérialise l’extension universelle de la couverture sociale en 2014.

Elle ouvre droit à une prise en charge effective de cette frange de la population, après celles des Gabonais économiquement faibles et des agents publics.

A cet effet, j’exhorte le Gouvernement à accélérer le processus d’immatriculation et du transfert des compétences de la C.N.S.S à la C.N.A.M.G.S, en ce qui concerne les prestations de santé.

Je rappelle en outre, que l’un des principaux objectifs assignés à la C.N.A.M.G.S est de parfaire l’accès à l’offre de soins pour tous. A ce titre, elle canalise d’importantes ressources financières vers l’ensemble du système sanitaire.

Mais, en dépit de ce dispositif et des règlements effectués par la C.N.A.M.G.S, j’observe la persistance d’un problème de redistribution des fonds destinés à chaque structure sanitaire. En outre, la qualité actuelle de l’offre de soins ne reflète pas assez les efforts consentis par les différents contributeurs financiers.

Aussi, je demande au Gouvernement de veiller au strict respect de la répartition réglementaire des recettes générées par les formations sanitaires du service public de santé.

Par ailleurs, j’instruis le Premier Ministre à créer un Compte Spécial pour les Investissements des Formations Sanitaires publiques, en vue d’en améliorer la qualité de l’offre de soins.


Enfin, pour rapprocher le service public de l’assurance maladie obligatoire des populations, en 2014, le programme de construction des Délégations provinciales de la C.N.A.M.G.S devra se poursuivre, à Lambaréné, Makokou et Port-Gentil.

En ce qui concerne notre dispositif de solidarité, le Fonds National d’Aide Sociale doit jouer de mieux en mieux son rôle et remplir sa mission exclusive d’assurer la collecte, la centralisation et l’attribution de l’aide sociale.

Notre pays déploie un dispositif d’aide important. Il doit profiter davantage à ses destinataires, à savoir, les foyers économiquement faibles. C’est donc toute notre stratégie de solidarité sociale que nous reconsidérons en déployant une nouvelle politique d’accompagnement de ces foyers.

A ce sujet, une étude récente montre que sur les 300 milliards d’inscription budgétaire dédiés à l’aide sociale et aux autres subventions, seuls 20% de ces ressources bénéficient réellement aux couches sociales les plus défavorisées.

CELA DOIT CHANGER, ET CELA VA CHANGER EN 2014.

Il est devenu impératif, au-delà des politiques de développement de l’économie et des infrastructures, que nous nous engagions dans une politique active de réduction effective de la pauvreté et de la précarité.

Il y va de notre cohésion sociale.

Aussi, je rends hommage à la Première Dame, qui s’est résolument engagée aux côtés de nos concitoyens, pour établir un diagnostic de la politique d’aide sociale et pour redéfinir une nouvelle stratégie plus efficace et plus lisible, organisée autour du Fonds National d’Aide Sociale et de la CNAMGS.

Cette nouvelle approche intègre non seulement la réduction de la pauvreté mais s’attaque également aux facteurs aggravants de la précarité et de l’exclusion. Cette assistance de l’Etat aux personnes les moins favorisées ne se fera pas sans conditions.

En effet, il faudra, pour les bénéficiaires, montrer une réelle volonté d’insertion sociale.

Ce principe de l’effort en contrepartie du soutien de l’Etat, sera étendu à tous les secteurs pour accompagner cette politique nationale d’investissement humain.

Mes chers compatriotes,

Il ne s’agit pas uniquement de mieux gérer les finances publiques, mais aussi, et je dirai surtout, d’établir un système plus efficace, plus juste et plus équitable.

Il s’agit aussi de mieux responsabiliser les Gabonais et de les pousser à être plus entreprenants pour s’impliquer davantage dans notre économie.

Gabonaises, Gabonais, mes Chers Compatriotes

Une fois encore, une fois de plus, je voudrais réitérer mon appel au patriotisme et inviter chacun au rassemblement devant les défis que l’histoire nous invite à relever ensemble.

Je demande à chacune et à chacun de rejeter résolument les critiques primaires et subjectives, la stigmatisation systématique de l’action publique, les dénigrements intempestifs, instinctifs et stériles.

Les marques de confiance que nous témoigne la communauté internationale doivent nous interpeller et nous rassurer sur la pertinence de nos choix.

A tous ceux qui aiment notre pays, à tous ceux qui veulent le bien et le bonheur du Gabon et des Gabonais, à tous ceux qui vivent dans notre pays et qui apportent leurs compétences et leur force de travail, je dis Excellente Année 2014 !

Que dieu bénisse le Gabon !

Mercredi 1 Janvier 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2084 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

16.Posté par okoss le 06/01/2014 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
post 12 @
"En 37 ans de vie, je suis fier de pouvoir prendre ma voiture au prix du carburant stable et d'aller chez moi. Viens faire le tour du Gabon pour constater que le tronçon routier avance. Du G1 au G3. Du G3 au G4. du G4 au G5. du G5 au G6. Du G6 au G7 en passant par le G9, demain le G4 pour le G8.
N'est ce pas un développement?""
Je vis au Gabon et c'est ridicule ce que vs dites : voir entre " ," plus haut.Si c'est ca la route qu'on a developpe e en un 1/2 siecle.Juste un petit exemple, allez voir la guinee equatoriale en 10 ans de developpement et comparez leurs routes aux notres.
Allez voir le Burkina, la cote d'Ivoire, ...gabonais pardonnnnnnnnnnnn


"

15.Posté par LOLA le 05/01/2014 22:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@14, Merci pour le compliment, ils sont devenus tellement rare même en cette période de vaches grasses. finalement entre filles, on a compris pourquoi. Les gabonais se choutent maintenant entre eux et se font des compliments. Non frère, la litanie devient tellement écoeurante qu'elle glonfle certains d'entre nous. Un, parle pour toi et non le peuple puisque tu ne l'incarnes pas.Deux chanter au bout de quatre ans que ALi est un démon ne change rien aux conditions de vie des gabonais, de surcroix le dire quand on est au frais à l'étranger est une insulte pour ceux qui vivent et meurent des innondations à Belles peintures. Ceux qui ont joué à ce jeu cmme les Petit Lambert ont fini par se retourner la veste, une fois vos gros masters en poche. Arretez de parler au nom de tout le monde quand vous êtes encore pauvres une fois au pouvoir, vous faites pire. Ce sont les jeunes qui écrasent aujourd'hui les autres à coté d'ALI avec les baa doctorat, MBA, Master.
Tout ça en vous baisant entre les hommes. soyez tous maudits.

14.Posté par yankee KILO çà le 05/01/2014 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LOLA si toi tu t'abreuve de la liqueur ALI alors nous peuple libre nous nous abreuvons de la liberté Démocratique respectueuse des besoins du peuple qui ouvre les porte vers la réalité et non laisser le peuple GABONAIS dans des longues nuits d'attentes avec une cohorte de promesse insondable dans une corbeille en raphia troué d’idées incongru LOLA bonne et heureuse année vraiment ton commentaire montre que même si quelqu’un na rien contre ALI il se révoltera de lire tes propos bref dans une certaine manière tu deviens toi un soufre douleur pour le peuple en releyant un message miséreux de ton Esprit pervers.

13.Posté par Fabrice Obiang Ntutum le 05/01/2014 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci à Hugues Mboumba Mboumba pour cet exposé sur le développement.

Nous attendons ici des critiques objectives et non calomnieuses.


http://www.toupie.org/Dictionnaire/Developpement.htm


PS: et espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

12.Posté par Hugues Mboumba Mboumba le 05/01/2014 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jacques Janvier Rop''''s Okoué Edou, comment pouvez vous avoir un développement aussi pathétique et vous humilier de la sorte?

Comment pouvez vous savoir qu'il est voleur et assassin, vous qui ne l’êtes pas?
Vous vivez dans quel monde pour parler de division? ne savez vous pas que toute la classe politique gabonaise s'est réunie autour de la biométrie et est allée au élection?

Nous apprenons par vos écrits que des opposant sont assassinés au Gabon, qui sont-ils.

Donc pour vous le gabon est géré de l’extérieur, mais site tel était le cas, pourquoi l'arrivée de la gauhe au pouvoir en france na t-elle pas ôtée cette imposteur? Vous etes pitoyable comme Docteur.

Un PRESIDENT en manque de leadership, gouverne ton pays le gabon en réunissant la classe politique autour de la cemac et de la biométrie? vous manquez d'informations crédibles.

Quand vous parlez de manque de "cohésion sociale ou nationale" vous prouvez a vos patients que vous soufrez des mêmes maux qu'eux.

Etes vous aussi aveugle pour ne pas voir que le plus grand nombre de gabonais(e)s adhère à sa politique sociale et de partage? Comment ne pouvez vous pas voir que l’élu n'est nul autre part ailleurs que sur son trône.

Docteur, referez vous a la banque mondiale pour savoir ce qu'est un pays en développement et comparez le gabon. site internet ( http://web.worldbank.org/WBSITE/EXTERNAL/ACCUEILEXTN/EXTFAQSFRENCH0,,contentMDK:20399146~menuPK:727415~pagePK:98396~piPK:51137780~theSitePK:727344,00.html#6).

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Developpement.htm

Vous verrez qu'est pays en développement, c'est le social, le développement infra structurels (ponts, des immeubles ou des commerces). et oui le développement c'est cet ensemble de transformations des structures mentales, politiques, économiques, sociales, culturelles...qui, dans un pays, docteur, les gabonais mangent, se soignent, s'éduquent, et s'expriment librement comme vous l'avez fait.

En 37 ans de vie, je suis fier de pouvoir prendre ma voiture au prix du carburant stable et d'aller chez moi. Viens faire le tour du Gabon pour constater que le tronçon routier avance. Du G1 au G3. Du G3 au G4. du G4 au G5. du G5 au G6. Du G6 au G7 en passant par le G9, demain le G4 pour le G8.
N'est ce pas un développement?

UN sociologue du nom d'Eyeghe Ndong disait: le développement commence par la route, car c'est par la route qu'on achemine les médicaments et la nourriture.

11.Posté par toujours en érection le 04/01/2014 00:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce mec est trop fort quoi je crois que son niveau n''est plus au Gabon normalement il devrait participer aux primaires des États Unis qui auront bientôt lieu au parti républicain le Gabon c''est trop petit quoi comme ça il marquera l'histoire

10.Posté par Ntep le 03/01/2014 20:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali, merci pr ton précieux discours.Tes détracteurs vont maigrir! Parfois j''''ai l''''impression q ce poste est la pr toi.Tu es un bon président et on t''''adore.Quand tu auras réalisé tout ton plan stratégique,ils vont toujours ouvrir leurs longues bouch

9.Posté par Larévolte le 03/01/2014 04:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Vœux à la Nation d' Ali Bongo Ondimba invite les gabonais au rassemblement"
Quels gabonais appellent-ils au rassemblement ce fumier d'enfoiré?

8.Posté par Jacques Janvier Rop''''s Okoué Edou le 02/01/2014 21:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vraiment pathétique le personnage, et surtout le discours creux et soporifique servi aux gabonaises et gabonais.
Voici un individu, voleur et assassin, qui parle de "développement", de "démocratie", de "cohésion sociale", de "Pauvreté", de "Précarité", d' "Exclusion sociale", de "Justice sociale"... ; des concepts ou vocables dont il ne maîtrise même pas le sens ou la portée au regard des actes (division, détournement des deniers de l'état, crimes rituels, arrogance, assassinat d'opposants politiques et d'intellectuels gêneurs, menace des élèves et étudiants, vol de la propriété intellectuelle d'autrui; concentration des pouvoirs, manque d'état de droit, violation des droits humains et des libertés, insécurité, immigration sauvage...) qu'il pose tous les jours depuis son arrivée avec effraction et assassinat des dizaines de gabonais en 2009.
Voici un individu, imposteur et inculte, imposé par des officines sataniques extérieures qui, de par son manque de vision et de prospective, de par son complexe d'infériorité vis-à-vis des autres, de par sa haine du Gabon et des gabonais(e)s, de par son manque de leadership de démocratie et de rassemblement, de par sa souffrance du syndrome de la "grenouille ébouillantée"..., excelle dans la malveillante gouvernance, et pas seulement dans la mal gouvernance.
Mr A. Bongo 9%, vous n'avez aucune légitimité à venir faire un discours à la nation au peuple gabonais car vous n'êtes qu'un imposteur arrivé au pouvoir par un coup d'état électoral et constitutionnel. Et, vous osez parler de "cohésion sociale ou nationale". Comment, voulez-vous que le plus grand nombre de gabonais(e)s adhère à vos politiques creuses et fallacieuses s'il ne reconnaît pas en vous comme étant l'élu. Vous n'êtes pas l'élu et ne le serez jamais.
Mr A. Bongo 9% le "développement", ce n'est pas des ponts, des immeubles ou des commerces qui d'ailleurs vous appartiennent puisque vous êtes un président-mercantiliste. Le "développement" est un ensemble de transformations des structures mentales, politiques, économiques, sociales, culturelles...qui, dans un pays et selon l'échelle de Maslow, mènent vers la satisfaction des besoins essentiels (manger, se soigner, s'éduquer, s'exprimer librement, avoir un logement décent...) et l'amélioration du bien-être collectif. Depuis 1967, le système diabolique que vous servez est incapable, par incompétence et surtout par malveillance, de maximiser l'utilité collective (cf. théorie de l'intérêt public et non celle du public choice) sous la contrainte des revenus (25% du pétrole) qui reviennent normalement au Gabon et des prix des biens et services collectifs purs au sens de la non-exclusion d'usage et de la non-rivalité (Max Uc s/c : Budget national; Prix biens et services publics purs) à mettre en branle pour le bien-être des populations gabonaises ce, urbi et orbi.
Heureusement qu'une dictature ne dure pas une éternité et que la fin de la vôtre est plus proche que vous ne le pensez vous-même. Pour cela, je demande aux populations gabonaises de s'affranchir de la peur, et de s'armer de courage, de détermination, de sens de sacrifice suprême ou ultime afin de museler à jamais le parti-État diabolique au pouvoir. Ensemble, diaspora et populations gabonaises au pays, nous vaincrons, dès 2014, ce régime cannibale, voleur et incompétent qui hypothèque lourdement le devenir de nos petits enfants et arrières petits enfants.

La patrie ou la mort, nous vaincrons!

Dr Jacques Janvier Rop's Okoué Edou

7.Posté par LOLA le 02/01/2014 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça fait du bien de revenir en ville et de constater sur le net qu'il ya encore des petits rêveurs cachés soit dans nos mapanes de LBV (encore que là je constate aussi avec regret que le nombre de visiteur du site a baissé) ou dans des chambrettes en France ou ailleurs à l'étranger pensent que YAAA ALI va se volatiliser. Non vous allez le boire, vous l'enfoncer dans le cul jusqu'en 2025 pusqu'il a déjà fixer ce cap.Alors faites le commerce comme moi, vous la boucler et vous vivrez longtemps. Maintenant pour les petits tapes à l'Oeil qui veulent se faire remarquer sachez que l'époque de BONGO père est finie. YAAA ALI rase tout et avec les anciennes pratiques.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...