News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Voeux 2013: la France n'entravera plus les processus démocratique en Afrique, donc au Gabon!

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 1 Janvier 2013 à 11:52 | Lu 2219 fois



Voeux 2013: la France n'entravera plus les processus démocratique en Afrique, donc au Gabon!
Chere compatriote,

L’année 2012 s’achève avec l’espoir que la France n’entravera plus les processus démocratiques en Afrique et donc au Gabon. Cela veut donc dire qu’elle respectera le désir d’alternance des peuples d’Afrique noire.

Il s’agit d’une heureuse certitude réaffirmée à l’occasion des évènements actuels en République centrafricaine. Elle n’est malheureusement pas rétroactive à septembre 2009 au moment du tragique coup d’Etat électoral du clan Bongo.

Depuis lors, il ne se passe pas un jour sans que notre pays ne s’enfonce dans une crise majeure, politique et institutionnelle d’abord, mais aussi sociale et environnementale. Nous avons appris récemment que le taux de croissance économique du Gabon se situe entre +6 et +7 %. Quel est l’impact de cette croissance sur la qualité et les conditions de vie des Gabonais ? Aucune.

Les libertés publiques sont constamment menacées, et la seule institution qui fonctionne au Gabon est celle de la répression. La dernière confirmation de cet état de fait est l’existence d’un centre d’écoutes téléphoniques sophistiqué à la Présidence de la République, véritable système de contrôle politique des populations et des opposants pour ne pas accepter les résultats du suffrage universel.

Cette année 2012 a été encourageante avec l’élection du Président de la République française François Hollande. Ses discours de Dakar et de Kinshasa ont permis d’acter la prise de distance avec les processus non-démocratiques sur le continent.

J’étais aux côtés des démocrates gabonais, du Président de la République élu, André Mba Obame, de Zacharie Myboto, de Jean Eyeghe Ndong et de plusieurs acteurs de la société civile pour une rencontre à l’Elysée. C’était inédit. Ainsi, les forces de progrès du Gabon ne sont plus considérées comme les pestiférées de la politique africaine comme c’était le cas depuis plusieurs années, notamment les cinq dernières.

Nous devons faire prospérer cette flamme de la résistance intérieure et extérieure.

Les Gabonais ont la conscience d’un peuple libre. Contrairement à ce que fait circuler une certaine propagande du régime, nous recevons sans cesse du soutien de la part de ceux qui souhaitent un vrai changement au Gabon après les 45 années ayant conduit au désastre actuel.

Quel est le sens de cette médiation installée à Libreville pour soi-disant réconcilier les forces centrafricaines ? Nous estimons qu’elle n’a pas sa place dans notre pays ravagé et bloqué par une dictature finissante hostile à toute avancée démocratique et dont le sort est scellé au regard de l’Histoire.

Une Conférence nationale souveraine est le début d’une solution politique pacifique à la crise politique qui dure depuis 2009.
Face à une crise politique qui dure depuis 2009, nous demandons que la médiation sur la Centrafrique prévue à Libreville ait lieu à Cotonou au Bénin, pays de de Béni Yayi, président de ce pays, et qu’une autre médiation ait lieu dans un pays neutre pour obliger M. Bongo à accepter la Conférence nationale souveraine qu’il refuse dans son pays depuis son hold-up électoral.

Ce n’est pas parce que le peuple gabonais n’a pas encore pris les armes qu’il ne faut pas respecter son combat.

Nous ne cachons pas que cette année 2013 sera encore une année de combats pour la libération du Gabon, mais, sans hésiter, nous les poursuivrons parce que nous savons que le peuple gabonais l’espère et que les tricheurs doivent un jour recevoir leur récompense: la sanction démocratique.

Nous vous souhaitons une très bonne année 2013 en actions de mobilisation pour la Conférence nationale en vue d’une alternance politique au Gabon.

Le 1er janvier 2013,


Mengue M'Eyaa

Présidente du Conseil exécutif
Mouvement civique du Gabon (MCG)

http://mouvementciviquedugabon2009.unblog.fr

Mardi 1 Janvier 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2219 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

19.Posté par lengabi le 07/01/2013 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
imaginez un seul instant le pdg perdre le pouvoir on ne parlerai pas des menaces steriles et intimidations le serai a feux et en sang sans parler des desastres economiques le pdg et ali ont les moyens de financer 5 ans de guerre avec l aide des mercenaires de toutes nationalitee capable de matter une mutunerie un fang au pouvoir est le pire drame qui puisse arriver au gabon meme les autres groupe lingustique le savent

18.Posté par Larévolte le 03/01/2013 01:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ 17.Posté par ONGANDANGUA PAULINE le 02/01/2013 21:10,

Ma soeur, au sein du PDG, aucun gabonais de quelle ethnie que ce soit n'est intègre, digne et fier. Tout comme Boukoubi, ce fut d'abord feu Richard Nguéma d'ethnie fang et ministre d'Omar Bongo à l'époque qui avait, on ne sait pour quelle raison provoqué l'ire de Jean-Boniface Assélé, lorsqu'il était encore le tout puissant beau-frère d'Omar Bongo, au cours d'un conseil de ministres. M. Richard Nguéma avait donc été giflé par Assélé, notre tonton associé. Le "giflé" n'avait pas osé rendre la gifle, pire encore, un des fangs se trouvant dans la salle lui avait demandé de ne pas réagir, sinon il risquerait de perdre son poste.
Tout ça pour vous dire que l'honneur, la dignité, l'orgueil n'existent plus lorsqu'on rentre dans la secte bongoPDG.

17.Posté par ONGANDANGUA PAULINE le 02/01/2013 21:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
UNITE
TU AS QUEL SOUCIS AVEC LES FANGS , MAIS RECONNAIS QUE AU MOINS QUE CES DERNIERS FONT LA FIERTÉ DES GABONAIS CAR ILS ONT UN ESPRIT PATRIOTIQUE ET C'EST DES GENTS QUI NE RECULENT DEVANT RIEN,INTEGRE,DIGNE .NE SOYONS PAS JALOUX , MAIS UNISSONS NOUS POUR VAINCRE LE CLAN PDG ALI ACCROMBESSI.
A TITRE DE RAPPEL , UN FANG NE POUVAIT PAS SE LAISSER GIFLER PAR UNE FEMMELETTE COMME ALI OJOUKOU , MAIS BOUKOUBI A RECU LA GIFLE DE CE DERNIER .LA HONTE

16.Posté par Lola le 02/01/2013 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La pendaison par les couilles concerne aussi tous les cafards anti-fang. Là c'est encore facile. Ca va se passer derrière vos cases en planche. ces fils de merdes qui n'ont plus de village. On verra ou vous allez vous replier.
Les Fang ont une base arrière soutenue au nord est par le Cameroun et au nord ouest par la Guinée équatoriale. Et pauvre de nous, moi à Lambaréné, ils viendront nous arracher les toupets dans nos lacs. Les carcasses seront balancés aux crocodiles, mais les autres avant même d'atteindre Tchibanga, seront décapités. Arrêtez de provoquer ces guerriers.

15.Posté par None ekan le 02/01/2013 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C,est vous tous la qui allez vous suicider quand un Fang sera au pouvoir, on prendra ce pouvoir degré ou de force vous allez voir ,votre obsession de Fang doit prendre fin , qui vivra verra, qui vivra saura que la vie un combat, et c,est ce combat la que nous faisons, pour la bonne gouvernance de ce pays ,l,homme Fang un homme intègre il met qui il faut a la place qu,il faut , il n,aime pas la discrimination ni l,injustice mais c,est votre genre d,individu qui déstabiliser la nation , et c,est cela votre souci avec les Fang , vous êtes tellement habituer a voler a tricher a vous faire humilier par des ouest africain pitieeeee

14.Posté par None ekan le 02/01/2013 17:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous parlez comme si les gangs n,avaient jamais gouverner ,le premier président du Gabon fut un Fang ,un autre au cameroun ,et gui née equatoriale,ce sont des exemples, donc on peut se venter de cette fierté .de plus depuis l,époque Léon mba, du Cameroun et de la gui née equatoriale avez vous attendu que ses président ont exécute d,autres peuple? Regardez leur gouvernance mieux que depuis que ses femmelette de bilop sont au pouvoir,tchiiiiiiiiiiiiiiipppp!!!!!!!!!! ,n,importe quoi

13.Posté par lepigeur le 02/01/2013 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lamentable vraiment ! A vomir. On en est encore et toujours aux batailles ethniques. Eh bien croyez moi, on est loin du compte. Nous creusons nos propres tombes

12.Posté par AbdourahmaneDavidMartindMartin le 02/01/2013 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement, vu l'état du Gabon actuel un chef d'état "Barbare" qui plus est Frang du grand Nord... Peut etre une bonne chose pour remettre certaines valeurs en place....

11.Posté par Angos le 02/01/2013 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Post 9 @
Les Fang n'ont pas besoin de renfort, les frontieres du Nord sont bien gardees.
Par contre regarde ce qui se passe a DINDI.Une vraie passoire.
Vivement la CNS.
NB: Ton ami TINTIN a rejoint les rangs des opprimes, nous t'attendons aussi a bras ouverts

10.Posté par Lola le 02/01/2013 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On a besoin des gros bras du colon pour vider ces cafards. S'il décide effectivement de fermer les yeux, les gars sont prèts à le faire. Ils se sont massivement engagés dans les différents corps d'armée pour se faire justice le moment venu.
Mais qu'on ne les traite pas de rebelles.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...