News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Vivien Amos Pea Makaga s’élève contre l’incarcération des étudiants

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 20 Décembre 2014 à 07:15 | Lu 2349 fois

Très remonté par l’arrestation du président et du secrétaire général de la mutuelle de l’Université Omar Bongo, le leader des jeunesses du Parti démocratique gabonais (PDG), se pose en défenseur des libertés fondamentales et des principes généraux du droit à travers un hashtag «‪#‎LibérezNosFrères!».



Dans un post sur sa page Facebook, le délégué national des jeunesses du PDG, s’est voulu plus «humain» que membre du système au pouvoir, livrant sa lecture de la tension qui prévaut depuis trois jours déjà au sein du campus universitaire. Dans un discours dénué de considérations politiques et partisanes, Vivien Amos Pea Makaga se permet un long réquisitoire contre l’appareil judiciaire gabonais auquel il impute, de manière subtile, l’arrestation jugée «arbitraire» puis la détention «abusive» des deux leaders étudiants. «Je commence sérieusement à me demander si les auteurs de ces erreurs judiciaires ou plutôt de ces excès de zèle à répétition mesurent la lourde portée ainsi que les conséquences que pourraient induire autant de bavures dans un système judiciaire que le président de la République a pourtant voulu irréprochable et transparent!», écrit-il.

Contrairement à ses ainés bien impliqués dans la gestion des affaires du pays, qui refusent de voir la réalité en face et acceptent de rester dans leur bulle en se répétant que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, Vivien Amos Pea Makaga, lui, jette un regard froid, au risque d’essuyer les critiques et foudres de ses camarades «émergents». En s’interrogeant sur la portée des agissements des magistrats du tribunal de première instance de Libreville, il reconnaît que l’atmosphère actuelle est délétère. «Est-ce de cette manière que nous voulons apaiser le climat social aujourd’hui morose qui règne actuellement dans notre pays?», s’interroge-t-il.

S’il revendique encore son appartenance au PDG, le jeune porte-étendard du PDG refuse de cautionner l’injustice et la honte, même si cela émane de ses amis politiques. «Jamais je ne tolérerai non seulement, que nos libertés fondamentales soient violées, mais aussi que les principes généraux du droit en vertu desquels notre système judiciaire devraient fonctionner, soient piétinés, bafoués et sacrifiés sur l’autel des convenances personnelles, au mépris de l’intérêt général», lance-t-il, invitant le président de la République à user de la sanction non pas seulement dans le corps judiciaire ou l’administration universitaire, mais partout où la détresse des concitoyens se fait entendre. «Entre ce doyen de fac qui se défausse de la confrontation avec Firmin Ollo’o pour corroborer ses piètres accusations, et le parquet de Libreville qui confond les lois de la République aux sursauts d’humeur de certains de ses membres, il n’y a plus qu’un pas à franchir pour donner un coup de pied dans cette fourmilière tapageuse», estime-t-il.

Ne pouvant terminer sans formuler quelques conseils à la jeunesse victime des errements de la justice, il l’invite à plus de maturité dans ses actions de revendication. «À mes jeunes frères, casser et brûler n’apporteront pas la solution, car on ne défie pas la puissance publique ! La voie de la raison doit primer. Ne donnez pas raison à vos détracteurs, pensez aux générations qui vous succéderont dans ces lieux du savoir. Revendiquez légitiment mais dignement. On ne peut pas prétendre promouvoir l’excellence chez les jeunes et s’attaquer à ses symboles», conclut-il.

Selon certains internautes qui ont pris connaissance de ce coup de gueule, la lucidité commence à gagner le patron des jeunesses PDG. Pour d’autres, c’est plutôt la peur qui l’amène à tenir un tel langage en vue de s’absoudre des erreurs et des souffrances qui auraient infligées au peuple par le régime qu’il défend et qui le porte. Comme quoi, «l’homme prudent voit le danger de loin»…

gabonreview

Samedi 20 Décembre 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2349 fois




1.Posté par david le 20/12/2014 12:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pea ou peo on a rien a foutre de ton point de vu, arrête de venir distraire le monde! Continu a faire ce que tu sais bien faire a savoir raconter des bêtises.ce qui est sur quand le pays la va changer il faudra pour toi et les autres pdgiste fuire.

2.Posté par NOUMBA le 20/12/2014 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pauvre pea tu vois la peur change de camps ,mais ta place sera au gros bouquet !!! nous attendons car tu es dans la liste.tes injures!ton arrogance nous d expulserons chez toi uo patience vous a ramenez au congo !!!!

3.Posté par OMBRAX le 20/12/2014 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CHERS FRERES ET SOEURS DE LA MAJORITE ET DE L'OPPOSITION, CE QUI SE PASSE ICI DANS NOS REUNIONS STRATEGIQUES EST GRAVE. UNE PARTIE DES NÔTRES A DECIDE DE NE PLUS SOUTENIR LE REGIME ACTUEL PARCE QU'IL SE PREPARE DES CRIMES, VOIRE UN GENOCIDE, PAR DES MERCENAIRES ETRANGERS, CONTRE NOS COMPATRIOTES.
CERTAINS DE NOS OFFICIERS SONT PRETS AU SACRIFICE, MAIS LA GRANDE MAJORITE A PEUR, SAUF LES SOLDATS ET SOUS-OFFICIERS.
LES BETES EGORGES, C'EST JUSTE POUR FAIRE PEUR A LA POPULATION PARCE QU'ELLE CROIT AUX FETICHES, SINON C'EST RIEN. IL N'A AUCUN VAUDOU ET NOUS SAVONS QUI EST L'AUTEUR DE CE CINEMA.
LE PORTE-PAROLE DE LA PRESIDENCE JOUE SON ULTIME AIR MUSICAL. IL NE DIT PAS LA VERITE, LA MERE PATRIE VIENT DE NOUS ABANDONNE, ET AUCUNE PUISSANCE, PAS MEME LES ETATS-UNIS NE VEULENT PLUS DU REGIME ACTUEL.
NOUS DEMANDONS A L'OPPOSITION DE NE PAS PRONER LA VENGEANCE. NOUS SOMMES TOUS DES GABONAIS, MEME SI NOUS AVONS ETE INDUIT EN ERREUR PAR LE PASSE. TOUS LES MEMBRES DE LA FAMILLE PRESIDENTIELLE N'ONT PAS A PAYER POUR UN INDIVIDU. JE LE REPETE, SA SOEUR PASCALINE VOUS AVAIT LANCE DES SIGNAUX DONT VOUS N'AVEZ MEME PAS SAISI LE SENS.
CHERS FRERES ET SOEURS DE LA MAJORITE ET DE L'OPPOSITION, L'HEURE EST GRAVE. SI RIEN NE SE PASSE AUJOURD'HUI, TANT PIS POUR LA SUITE. A PARTIR DE MAINTENANT, FAITES VOTRE TRAVAIL, MAINTENNEZ LA PRESSION DANS LA RUE, ET NOUS DE L'INTERIEUR NOUS ALLONS DETRUIRE LE SYSTEME.
CERTAINS D'ENTRE NOUS NE VEULENT PAS CAUTIONNER LE GENOCIDE QUI SE PREPARE AVEC MALHEUREUSEMENT LA COMPLICITE DE CERTAINS GABONAIS.
SI NOTRE PAYS MANQUE DE RESPECT ET DE DIGNITE, IL FAUT MAINTENANT LE LAVER AVEC LE SANG DE SES ENNEMIS.

4.Posté par MARI MADO LA DEESSE,L''''''''INCONTESTABLE, L''''''''''''''''IMORTELLE A LA COURS CONSTITUTIONELLE le 21/12/2014 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
FAUT TUER ET ENLEVER GUY NZOUMBA, MARI MADO,JOSEPHINE BONGO, BOUKOUBI ET LS AUTRES POUR COMMENCER ET MM EGORGER PEA , ACCROMBESSI, SOULEMAN ET ALI ODJUKU PARTIRA ,CASSER L'AEROPORT ET LA RESIDENCE DE JOSEPHINE BONGO, TOUT BRULER ET EGORGER

5.Posté par Claude BEKALE le 03/02/2015 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il ne faut pas dire de telles choses,vous abusez quand meme!Si vous n'etes pas à la hauteur pour un débat d'idées taisez-vous.Vous ne savez pas que eux aussi sont des fils du pays?Les petites choses que vous dites ici peuvent fortement inciter à la haine or ce qu'on veut ce sont des choses qui poussent au départ des uns et des autres mais pas à la mort,vous aussi!C'est à Dieu de décider ou non de la mort de X ou de Y,certainement pas à vous,évitez ce genre de propos;ce n'est pas là le débat.

6.Posté par NEM le 06/03/2015 07:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A @ Post4,
Vous dites : "Faut tuer et enlever...égorger...et...casser...tout brûler"..." . Nous vous faisons savoir que ce langage n'existe pas dans nos coutumes gabonaises. Le gabonais peut être violent si on porte atteinte physiquement aux gabonais. Les réactions causées par la politique sont réfléchies. Vous envoyez qui faire ces besognes? Vous attendez quoi pour passer vous même l'action? Ne dit-on pas que les meilleures attaques et frappes sont celles qui sont individualisées! Alors n'envoyez pas les gens égorger leurs frères et sœurs gabonais, les mamans ou les étrangers. Faites le vous même. Et n'envoyez plus les gens faire ce dont vous aviez les meilleures capacités. Voilà!

7.Posté par NEM le 06/03/2015 07:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a @Post 3 OMBRAX
Tout va aller vite dans les démissions des hauts cadres du P.D.G. je l'avais déjà annoncé. Ce n'est qu'une question de temps. Les résistants commencent à réfléchir comment sortir du guêpier P.D.G. Car désormais le " peuple intelligent" vous guette. Il vaux mieux de bien planquer son argent et quitter le bateau. C'est tout comme meilleur conseil.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...