News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Une fillette éventrée à Libreville par des tueurs sauvée de justesse, autre version des faits...

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 7 Juin 2015 à 06:46 | Lu 3406 fois

Une fillette de deux ans, Euphrasie Ntsame, a été éventrée mercredi dernier à Nkembo (quartier populaire de Libreville) par un trio d’éventreurs satanistes, a-t-on appris ce vendredi de source policièce.



Le chef de gang n’est autre qu’un certain Amzat, sujet béninois âgé de 26 ans et sorti de prison il y a environ deux mois qui git présentement dans les geôles de la police judiciaires pour des raisons d’enquête. Un coup du sort, de la chance, de la bravoure, du professionnalisme et de la promptitude des chirurgiens de SOS médecins, c’est à cela que la fillette de deux ans, Euphrasie Ntsame, retrouvée inconsciente et presque morte dans la chambre de ses bourreaux, doit la vie.

Le Béninois, sorti à peine de prison pour des faits similaires, Le Gabonais Idriss Ndong Adamou (22 ans) et Phelia Andjomo Romeno (Gabonaise 18 ans), compagne d’Amzat, sont les principaux auteurs de cet acte ignoble.

Ce vendredi matin, au chevet du lit de la petite Euphrasie, un ballet de va et viens de parents, des autorités civiles et politiques, est observé depuis que les médecins chirurgiens ont réussi l’exploit. C’est le retour à la sérénité, le pronostic vital de la fillette n’étant plus engagé, ainsi que l’ont rapporté à la famille les spécialistes de santé, tôt ce matin. Cette ‘’quiétude’’ recouvrée, a permis aux proches de la victime, de revenir sur les faits en détails.

Selon une source familiale, il est précisément 15h20, dans les parvis de Nkembo, aux alentours de la maison des handicapés lorsque Nélie Ada et Richard Ovono Ondo, tous deux parents, constatent la disparition de leur enfant. Cohabitant sur une superficie d’environ 100 mètres carrés avec des familles venues de divers horizons, dans une promiscuité sans égal.

Les bourreaux, dont Amzat, Idriss Ndong Adamou et Phelia Andjomo Romeno vont profiter de l’inattention des parents, pour extirper de la restreinte cour qu’ils ont en commun la fillette et commettre l’acte immoral qui a consisté à la dépecer vivante, tel un gibier. Une fillette qui se serait tordue de douleurs en criant de toutes ses forces, sans que nul ne l’entende tant lesdits satanistes l’étouffait pour ne pas attirer l’attention des voisins alors qu’ils l’éventraient à l’aide d’une arme blanche.

Lassés par les recherches dans leur périmètre d’habitation et attirer par la musique assourdissante qui sortait de la chambre de Amzat, l’oncle de la victime Laurent Thierry Odzame et quelques membres de la famille prennent la résolution de frapper à la porte d’Amzat pour en savoir davantage. Belle intuition de la famille, à cet instant précis, puisqu’en ouvrant la porte, le maître de la chambre du crime ne tardera pas à faire peser les soupçons sur lui au regard de son attitude suspecte.

Guidé par l’instinct de curiosité inhabituel, l’une des tantes de la fillette miraculée, après plus de 2 heures de fouille soit à 17h30, va apercevoir les jambes de sa nièce, quasi inanimée, dissimulée en dessous du lit après avoir jeté un regard furtif à travers la porte de la chambre entrouverte du chef de gang et éventreur sataniste.

C’est à cet instant que voisins et membres de la famille vont user de la force pour accéder à la réduite chambre dans laquelle venait de débuter, fort heureusement sans succès, le rituel de prélèvement d’organes et de sang de la fillette de 2 ans.

Au premier regard, l’enfant, inanimée s’était déjà vu dépossédée de tous ses cheveux. Le ventre, fendu, laissait entrevoir les intestins. La jambe droite, presque sectionnée laissaient beaucoup de personnes sur les lieux du crime aller de tout commentaire.

"Ils ont même essayé d’arracher le sexe de l’enfant", disaient-t-elles les larmes aux yeux.

Les présumés criminels, membres actifs d’un réseau de satanistes, spécialisés dans les crimes rituels et de sang, ont échappé de peu à la vindicte publique, grâce à l’intrépidité des forces de l’ordre.

La bande à Amzat a déclaré travailler pour certaines autorités du pays et qu’ils ne sont pas inquiets quant à l’issue de ce dépeçage d’une pauvre innocente, avançant qu’ils auraient déjà perçu, pour cet acte crapuleux, la modique somme de 300.000 FCFA.

C’est lundi prochain que le trio de présumés assassins, sera présenté au parquet. Pendant ce temps, tous les présents sur le lieu du ‘’crime’’ espèrent que les jours de la petite Euphrasie Ntsame ne sont plus en danger et les résultats de l’enquête mettront fin à la psychose née chez la population.

AGP

Dimanche 7 Juin 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3406 fois




1.Posté par Aliben le 07/06/2015 10:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et tu nous raconte quoi de neuf la? On n''a deja lu cet article et tu viens nous distraire en disant,autre version des faits. Vraiment vous les pede-gistes!

2.Posté par yaranguimina le 08/06/2015 02:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
notre Gabon il faut le dire n'est plus celui que l'on a connu kalakala, il faut a tout prix chasser ces assassins qui sont au pouvoir ,

3.Posté par Kiki le 08/06/2015 02:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donc ce sont les memes assasins qu'ils font semblant d'en prisonner et qu'ils liberent ensuite , dorenavant losque vous attraperez l'un de ces assasins aveugler les en les grevant les yeux ainsi ils seront aveule et ne recommenceront plus , rendez les handicapés d'une manière ou d'une notre . Il faut agir trop c'est trop .

4.Posté par MOULAMBA BONIFACE le 08/06/2015 08:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est pour quand encore les exécutions au bord de mer?

5.Posté par NDONG MINKO le 08/06/2015 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils ont bien dit qu'ils ne seront pas inquiétés. Mais que font les populations dans pareils cas? La justice populaire. Tout le monde sait comment cela se passe au Gabon, tout le monde connait au moins l'affaire Ekamboueya Ndeka. Où sont les résultats des enquêtes? Où est-il aujourd'hui? Nous n'avons que des yeux pour regarder et pleurer. Mais à mon humble avis, dans ce genre de cas, il faut laisser la population exercer sa justice. Laissons voir la suite.

6.Posté par zedicus le 08/06/2015 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'importe quoi! le fait même de laisser aux mains des autorités est une brèche offerte à ses criminels de retrouver la liberté et de perpétrer d'autres crimes du genre! souvenez-vous qu'il y a très peu de temps, nous avions été tous témoins d'un refus farouche des autorités et d'ailleurs les plus hautes autorités de ce pays rejeter la thèse de crimes rituels alors même que ce fléau est toujours persistant. C'est donc dire que c'est le pouvoir en place qui soutient et finance la pratique des crimes rituels au Gabon et ce avec, la complicité des forces de polices nationales. Oui n'ayons pas peur de le dire avec la plus vive énergie, nous avons tous été témoins de la difficile mise en accusation à d'un sénateur qui a vu la levé de son immunité être lever et Dieu seul sais si ce criminel a pu comparaître devant un tribunal étant donné qu'il n'y a aucune crédibilité accorder à cette cour dont l'arbitraire est la règle et la justice l’exception. Souvenons nous il y a quelques temps, le Président mal élu et aux origines douteuses s'exprimait devant les deux chambres du Parlement, j'ai envie de dire les commanditaires de ses crimes odieux dit rituels sur la nécessité de trouver une incrimination sur le replis identitaire que lui même soutient au regard des propos de son ministre de la fonction publique qui appelait à un génocide Fang sans pour autant à s'inquiéter. Aujourd'hui, ils font rentré ses expatriés souvent pour des fins électorales et leur octroyant des visas et en leur accordant la nationalité gabonaise mais, sont aujourd'hui un nouveau fléaux que les gabonaises et les gabonais devraient une fois de plus faire face. Et oui, tel sont les prémisses d'un Etat qui s'enfonce inexorablement vers une monté du nationalisme qui aura une répercussion néfaste sur ses communautés qui de plus en plus nous polluent notre espace vital. Dès lors, il est loisible de nous demander quelle est la conduite à tenir au moment ou le peuple gabonais est abandonner à son triste sort et à l'inertie dont font montre les plus hautes autorités qui se sont à mon humble avis de leurs missions régaliennes? celle de protéger les personnes et les biens d'une population de plus en plus meurtrie et abandonner à son propre destin! que ceux qui ont des oreilles m’entend et que ceux qui ont du discernement sachent quoi faire afin de lancer un message fort à l'endroit des plus hautes autorités pour leur montrer notre indignation. Alors,sachez que si ses injustices sont récurrentes dans notre quotidien, c'est par ce que nous le cautionnons encore. Ne lisons-nous pas dans les saintes écritures que même Dieu lui-même a dut demander dans l'ancien Testament à Moise le pratiquer la loi du Talion pour faire plier les hérésies? Et je termines en ses propos, chaque fois que nous allons faire en sorte que les auteurs de ses crimes odieux soient remis entre les mains des autorités, nous contribuons directement ou indirectement à la continuité des ses pratiques dans notre pays. Frapper fort et juste tant que le fer est chaud et vous bénéficierez des circonstances atténuantes devant n'importe quelle juridiction.

7.Posté par Hathepsout le 08/06/2015 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce Mr Amzat est sorti de prison deux mois plus tôt pour des faits similaires? Mais s'il a 26 ans, à quel âge a-t-il commis ces faits et à quelle peine a-t-il été condamné? Ou alors dans ce pays un assassinat et puni comme une contravention? Mais c'est honteux!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...