News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Une connexion internet venue du ciel pour l'Afrique

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre pour tous le Samedi 18 Décembre 2010 à 11:28 | Lu 782 fois

O3b Networks lancera en 2013 huit satellites pour permettre à l'Afrique et à d'autres pays émergents de se connecter à internet en très haut débit. La dernière phase du financement est bouclée. O3b Networks, Ltd. est un opérateur de satellites de télécommunications. Son siège social se situe à Jersey, toutefois les systèmes au sol et le développement technique sont gérés par une filiale à 100 % située à Englewood, USA.
Le nom "O3b" est l'acronyme de "Other 3 Billion", par référence aux trois milliards de population mondiale non encore couverte par Internet.



La société a été fondée par Greg WYLER avec des partenaires financiers : Google, HSBC et John MALONE, le magnat de la télévision câblée.

Le service d'Internet à haut débit sera délivré par une constellation de satellites en orbite moyenne à une altitude de 8 063 km, la durée de visibilité des satellites étant de 45 minutes.
C'est l'un des projets spatiaux les plus ambitieux de la décennie. O3b Networks s'apprête à développer une série de satellites qui assureront à l'Afrique et à d'autres marchés émergents une connectivité Internet ultra-rapide. La société vient de boucler la dernière phase du financement de ce projet.

Au travers du consortium O3b Networks, le réseau bancaire, le champion des moteurs de recherche, l'opérateur média et la discrète, mais puissante banque d'investissement, comptent déployer une nouvelle infrastructure satellitaire donnant accès à un Internet haut débit (10 Gb/s), à bas prix, aux marchés émergents d'Asie, d'Afrique, d'Amérique latine et du Moyen-Orient (150 pays).
Le coût du projet atteindrait environ 700 millions de dollars, d'après Larry ALDER, chef de projet chez Google interrogé par le Financial Times.

Là où le déploiement d'un réseau de haute capacité est impossible pour cause de géographie, comme pour les petites îles perdues au milieu du Pacifique, pour des causes économiques ou des barrières politiques, "le système d'O3b Networks offrira les performances de la fibre via des satellites, à un prix comparable à celui de la fibre dans les pays développés.

On verra alors apparaitre des contenus générés par des utilisateurs locaux (UGC), la télémédecine et l'e-apprentissage parmi d'autres avancés qu'elles soient économiques ou sociales", insiste Greg WYLER, fondateur d'O3b Networks et pionnier du premier réseau commercial mobile 3G/fibre optique (FTTH) d'Afrique.

"En permettant une connexion directe au cœur du réseau et à des récepteurs 3G ou Wimax, le système d'O3b Networks va complètement transformer le marché des télécommunications dans certaines des régions les plus dynamiques du monde sur ce secteur". Il devrait ensuite permettre d'accueillir de nouveaux satellites afin d'adapter ses capacités aux besoins de la demande

Quel est l'objectif du projet O3b ?

O3b Networks compte placer pas moins de 8 satellites en orbite et couvrir 150 pays, selon Greg WYLER, son fondateur. Ce projet devrait permettre de "connecter les milliards de personnes actuellement mal desservies ou sans aucun accès à Internet", indique Mark RIGOLLE, directeur général d'O3b Networks.

Alors que la plupart des quelques 1,5 milliard d'internautes résident dans les pays développés, les compagnies télécoms cherchent donc la croissance dans des zones encore peut desservies comme l'Afrique ou le Moyen-Orient, là où ce nombre fait un bon de 50% chaque année. Restait à trouver les technologies appropriées.

Comment est-il financé ?

O3b Networks a annoncé le 29 novembre 2010 avoir réuni un total de 1,2 milliard de dollars (soit plus de 900 millions d'euros) grâce au soutien financier d’un groupe d’investisseurs et de banques. Ces capitaux couvriront toutes les phases de développement jusqu'au lancement de ses premiers satellites. "Nous sommes ravis que les nouveaux actionnaires soutiennent cette mission cruciale. [...] Le soutien des leaders mondiaux de l'Internet, du secteur bancaire, du câble et des satellites souligne le rôle essentiel que joue O3b pour connecter les gens du monde entier", s'est félicité John W. DICK, président d'O3b Networks Limited.

Comment ce réseau de satellites va-t-il fonctionner ?

Les satellites d'O3b seront placés en orbite à 8 000 kilomètres de la terre, quatre fois plus près de la planète que les satellites géostationnaires normaux, offrant aux clients une latence extrêmement faible et permettant à environ 70 pour cent de la population mondiale de bénéficier d'une connectivité Internet haut débit de qualité fibre optique.

Depuis cette altitude moyenne, le décalage du signal est réduit à moins d'un vingtième de seconde (50 ms), à la vitesse de la lumière, au lieu d'une demi-seconde depuis l'orbite géostationnaire.
Chaque satellite est équipé de 12 répéteurs en bande Ka et d'antennes mobiles avec un débit de 1,25 Gbit/s, pouvant être pointées vers un point quelconque de la Terre en quelques minutes, rayonnant dans une surface de 500 km de diamètre.

Quelles seront les grandes étapes du projet ?

Le projet O3b accuse un retard de deux ans dans le bouclage de son financement. La société prévoit de mettre sa plateforme en service d'ici à 2013. L’entreprise Thales Alenia Space est chargée de construire les huit premiers satellites dans son usine de fabrication à Cannes, en France.
A terme, la constellation de satellites pourrait en compter une vingtaine. Le lancement des 8 premiers satellites par Arianespace est prévu pour 2013.

Samedi 18 Décembre 2010
LVDPG - Média Libre pour tous
Vu (s) 782 fois




1.Posté par 9G+ le 19/12/2010 10:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si les nouvelles technologies d'information n'étaient pas disponibles, nous serions encore très ignorants de certaines realités.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...