News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Une ONG exige des pénalités contre la SEEG suite aux délestages

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 20 Avril 2013 à 00:00 | Lu 457 fois

L’ONG SOS Consommateurs exige une pénalité contre la Société d’eau et d’énergie du Gabon (SEEG) par minute de coupure intempestive d’électricité devenue le pain quotidien des gabonais.



Une ONG exige des pénalités contre la SEEG suite aux délestages
« SOS Consommateurs demande dans l’immédiat, une pénalité au bénéfice des consommateurs par minute de coupure », plaide l’association dans un long mémorandum.


La présidence de la République avait déjà sommé la SEEG de dédommager ses clients soumis à une grave coupure d'eau suite à la rupture d'une conduite principale. La société a méprisé cette sommation. Elle a au contraire annoncé la semaine écoulée qu'elle distribuera en mai prochain un dividende de 6000 FCFA par action à ses actionnaires. Aucun mot pour ses clients.


L’ONG soutient que la SEEG est le principal responsable des délestages d’électricité en cours dans le pays. L’unique distributeur d’eau et d’électricité du Gabon n’aurait pas réalisé les investissements prévus par la convention le liant à l’Etat gabonais pour éviter le déficit actuel de production, selon SOS Consommateurs.


« Lorsque les responsables de la SEEG déclarent avoir investi plus de 300 milliards FCFA entre 1997 et 2010, la réalité révèle des manquements significatifs et de graves abus préjudiciables aux consommateurs », déplore l’ONG.


SOS Consommateurs exige la création d’une commission « pour évaluer le déficit en investissement, adopter et suivre un plan de mise en œuvre des réalisations ».


Elle demande aussi la mise en place d’une « facturation juste et transparente ». L’ONG met sérieusement en doute le système actuel de facturation très profitable à une société incapable de fournir efficacement le service facturé à ses clients. Les imperfections dénoncées justifieraient les faramineux bénéfices engrangés par la société. En 2011, la SEEG a réalisé un chiffre d’affaires de 7,9 milliards de FCFA alors qu’elle n’a jamais été capable durant l’exercice de fournir l’eau à tous ses abonnés de Libreville.


SOS Consommateurs exige « l’eau et l’électricité pour tous ». Une demande qui peut paraitre insolite dans un pays où il pleut 9 mois sur 12 et irrigué par plusieurs cours d’eau.


Enfin l’ONG exige un suivi mensuel de la contribution spéciale prélevée et du fichier des bénéficiaires qui permette de savoir en temps réel qui est bénéficiaire de cette prise en charge et combien elle coute au contribuable.


L’Etat gabonais a en effet décidé de la gratuité d’électricité pour les familles pauvres qui ne consomment pas plus de 16 000 FCFA d’électricité par mois. La mesure ne profiterait pas qu’aux ayants droit, selon l’ONG. Du fait de la corruption, des personnes travaillant pour la SEEG (probablement des sous-traitants) perçoivent des pots de vin pour multiplier le nombre de compteurs pour une même famille ou un même commerce. La manœuvre permet aux bénéficiaires de jongler d’un compteur à l’autre et ainsi ne payer aucune facture à la fin de chaque mois.


Outre le mémorandum, SOS Consommateurs appelle à manifester contre la SEEG du 22 au 30 avril prochain pour dénoncer les délestates en cours à Libreville qui font du tord aux populations.


On rappelle qu’en mars 2010, SOS Consommateurs avait déjà organisé un sit-in devant le siège social de la SEEG. Le président de cette organisation avait observé une grève de faim de trois jours pour alerter l’opinion sur la mauvaise qualité du service public de l’eau et de l’électricité concédé le 13 juin 1997 au groupe français Vivendi devenu Véolia.


Samedi 20 Avril 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 457 fois




1.Posté par dame seeg le 20/04/2013 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment faire pour participer à la manifestation?
Au Gabon il y a de l’eau partout sauf dans les robinets!

2.Posté par Les tribunaux existent au Gabon, malgré les limites qu''on leur connait! le 20/04/2013 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cela doit se régler sur le terrain de la justice et non sur le terrain politique. Quand est-ce que les habitants saisiront que, chaque fois qu'ils s'en remettront au politique, ils devront y revenir plus tard. Même si la SEEG était une entreprise publique, il aurait fallu s'adresser à un tribunal administratif, non au président de la république. c'est quoi ces raccourcis que les gabonais aiment prendre? La décision d'une juridiction demeure et d'autres peuvent s'en prévaloir dans le futur, contrairement à une décision politique/politicienne qui - dans ce type de cas - ne vaut souvent que pour la circonstance, histoire d'apaiser le climat.

Ces organisations de la société civile n'ont-elles pas d'avocat comme chez les autres? Parfois, il suffit d'entamer une action en justice comme certains l'ont fait ailleurs, dans des pays encore plus difficiles que le Gabon, et contre des multinationales des plus influentes comme Exxon, Dunhill ou Coca Cola (voir les 2èmes parties de l'émission Cash Investigation, présentée par Edith Lucet sur TV monde ou d'autres chaînes du groupe Canal). Cela pourra durer 10 ans, voir 15 ans. Mais, au moins, cela aura l'avantage d'exercer une pression juridique, laquelle poussera, à moyen ou long terme, la SEEG à fournir de meilleurs prestations avec, en prime, des dédommagements à ceux qui pâtissent de ces nombreux délestages.

NB: Il y a un particulier qui a gagné un procès contre la SEEG à Lambaréné, pour une histoire de compteur qu'il ne recevait toujours pas. Cette décision de justice à rendu service à beaucoup d'autres. A plus forte raison, tous ceux qui souffrent de ces délestages ne pourraient-ils pas, en portant une plainte collective, obtenir gain de cause?

Après on accuse le Seigneur! Il a pourtant donné la voie à suivre dans ce type de cas!

3.Posté par Christian Richard Abiaghe Ngomo le 21/04/2013 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
Vos commentaires enrichissent notre reflexion. Nous n'hésiterons pas à utiliser la voie judiciaire.

Pour ceux qui souhaitent participer à notre action, nous souhaitons une forte mobilisation devant le siège social de la SEEG à partir de ce lundi 22 avril. Et surtout, refusez de régler vos factures, et repousser les agents SEEG de vos concessions jusqu'à satisfaction de nos exigences.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...