News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Un engagement politique noble : lutter contre l’État esclavagiste au Gabon

Le site de la Liberté - Joël Mbiamany-N’tchoreret le Samedi 5 Juin 2010 à 12:55 | Lu 833 fois



Un engagement politique noble : lutter contre l’État esclavagiste au Gabon
La politique est la science de l’art du gouvernement de la cité : la manière que collectivement des individus, situés dans un espace communautaire s’organisent pour le bénéfice du mieux être collectif. C’est l’art de la gestion du bien vivre-ensemble. Dans cet être de collectivité (la cité), le mieux être de chacun ne saurait être distinct de celui de la totalité.

Le contraire ne peut que conduire à un arbitraire de quelques-uns sur les autres. Pour cela, dans l’Antiquité athénienne, la peur de voir quelques aristocrates imposer leurs intérêts à la majorité avait conduit à l’institution de ce qu'Abraham Lincoln définira quelques milliers d’années plus tard par la formule du gouvernement du peuple par le peuple pour le peuple.

Tout comme dans l’Antiquité athénienne, Abraham Lincoln voulait déchoir l’arbitraire qui conduisit la majorité à devenir des esclaves pour la conquête du bien-être de quelques-uns. Le bénéfice de tous, résultat du bénéfice de chacun, l’intérêt de la collectivité ne pouvait trouver sa juste existence que dans un gouvernement qui privilégia le bien de tous que par tous et pour tous.

La Constitution qui établit le contrat social de cette gouvernance imposa des règles pour qu’aucun, justement, ne soit exclu du bénéfice que peut produire la communauté. Dès lors qu’un individu est délibérément mis à la marge du produit collectif, le bien vivre-ensemble est corrompu puisque qu’assurément il n’y a pas bien-être collectif. Le gouvernement du peuple par le peuple pour le peuple, devenant le gouvernement du peuple par quelques-uns pour quelques-uns, il en résulte un État esclavagiste que la moralité élémentaire ne saurait tolérer l’existence.

Lorsque par le produit collectif, quelques-uns décident d’acheter pour leur seul confort un immeuble à 100 millions d’euros en France alors que la grande majorité des concitoyens croupissent dans la misère, incapable du bénéfice du repas quotidien pour soulagement de façon infime sa famine, il y a dans cet acte barbarie. L’essence d’une telle barbarie n’est identifiable que dans les actes d’esclavagisme qui donnaient droit de vie et de mort du maître sur son esclave.

L’annonce de cet achat fait avec l’arrogance du fort sur le faible n’est que la suite logique de ce dont le peuple souffre depuis que l’européen posa son pied dans la côte atlantique de nos côtes. Comment rester immunisé face à la douleur qui peut émaner de la conscience construite sur pareille affliction? Comment l’individu normalement constitué peut-il s’embrigader dans le silence et l’immobilisme quand une telle réalité construit son nid dans sa conscience? Comment ne pas souffrir de ce qui est contraire au bien de la collectivité, de son prochain? J’entends ici et là certains parler d’émergence et vanter un projet politique qui se bâtit dans la négation du droit commandé par le principe du gouvernement du peuple par le peuple et par le peuple.

Comment un pouvoir peut-il faire justice lorsqu’il est lui-même fondé sur le faut? Mais enfin, quel Gabonais peut prétendre aujourd’hui le pouvoir de l’émergence construit sur la juste règle du droit? Si l’on admet une usurpation du pouvoir, tout ce qui en découle est fourberie. Les personnes qui font partie de cette administration ne sont-elles pas toutes des tyrans? Des esclavagistes? Le bien-être qui est notre quête, selon la formule du gouvernement du peuple pour le peuple par le peuple ne commande-t-il pas l’appel à la lutte de libération contre tous ces esclavagistes?

L’identification de l’individu en citoyen entraîne une reconnaissance de libertés. Elles confèrent l’obligation d’agir lorsqu’un autre veut faire de nous son esclave. L’État de droit qui confère l’identité citoyenne nous enseigne de nous distinguer du sujet de l’État de nature où chacun est emprisonné par ses bas instincts, agissant pour sa seule survie. De cette distinction, l’obligation de son bien-être, intimement lié aux égards qui seront accordés à celui de la totalité, impose ne pas rester indifférent face à l’arbitraire fait sur quelques-uns.

En vérité, le droit de la société civile qui oblige chacun à rechercher l’amélioration de son bien-être en lien avec celui de ses concitoyens peut conduire certains dans la cité à chercher le changement de cet état de fait. La démarche pour y parvenir est un engagement politique. C’est mon engagement politique. Il est le fait d’entrer en action avec pour objectif le changement en totalité ou en partie la mauvaise gestion du bien vivre-ensemble. Je n’ai d’autres desseins que celui-là. Je considère de ce fait comme ennemi tous ceux qui dans le confort de leur égoïsme trouvent juste de vanter un pouvoir qui a ses fondements dans le faut et qui fait de l’arbitraire son crédo.

Joël Mbiamany-N’tchoreret

Samedi 5 Juin 2010
Joël Mbiamany-N’tchoreret
Vu (s) 833 fois




1.Posté par Lapunu le 05/06/2010 13:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr mbiamany, vous savez tjr traduire les sentiments et conviction de beaucoup de gabonais. Voilà un article sobre, avec un contenu claire, sans passion. Loin des discours qui servent juste à se faire remarquer en bien du pdg. Bravo!

2.Posté par nietszche le 05/06/2010 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Belle envolee lyrique pleine de theories et de passions. Candide et bien loin de la synthese entre la reelle nature humaine decrite par Schopenhauer et les echecs de l angelisme sugéré par le communisme absolu .

Une dissertation avec des donnees reelles et chiffrees sur les avantages et les inconvenients de cette aquisition, afin de pouvoir mieux synthetiser aurait pu permettre de tirer des conclusions sans ambiguites , et dissiper le soupcon de montage ou de contorsion intellectuelle afin de canaliser les opinions et les appreciations .

Jolie emballage autour d une meme dorsale qui n epargne pas les compagnons de fortune de l auteur. Mais qui tient à subsister dans le temps et l espace afin de nourir la verve des promus " Messie" ou plutot " Don Quichotte de l apres Bongo I ".

L histoire de l humanité passée en revue; De l Antiquité , à l esclavage et la colonisation, en passant par la declaration des droits de l homme. La plume a consacré en cet acte, sans en connaitre tous les contours, la somme des malheurs de l humanité . Cet idealisme est il tout simplement ponctuel et une non-conviction ? Ou peut il souffrir d avoir comme membre de compagnonnage , des agents des maux decrits avec si belle emphase.

3.Posté par nietszche le 05/06/2010 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce texte est une phraseologie pedantesque et boursouflée auquel les chiffres non recherches ( travail fait à moitié ) , avant la declamation solennelle, font defaut.

4.Posté par MBA ASSOUME le 05/06/2010 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour votre engagement dans la lutte pour la restauration de la justice sociale au Gabon. Vous traduisez, avec brio, le sentiment qui anime la majorité des Gabonais face à l'égoïsme, l'inconscience et l'incompétence de nos compatriotes du PDG. Bravo!

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...