News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Un État plus protecteur des citoyens via une véritable politique de protection sociale – l’autre volet de la Bonne gouvernance exigée par F. Hollande à l’imposteur Ali Bongo 9%

Le site de la Liberté - Jacques Janvier Rop's Okoué Edou le Jeudi 13 Septembre 2012 à 08:01 | Lu 693 fois



Un État plus protecteur des citoyens via une véritable politique de protection sociale – l’autre volet de la Bonne gouvernance exigée par F. Hollande à l’imposteur Ali Bongo 9%

Partie 3 – Les autres composantes de la protection sociale

Il s’agira essentiellement de la mutualité, de l’assurance chômage, du revenu minimum de solidarité (RMS).

a/ La mutualité

Sa promotion, au Gabon, à grande échelle va faire d’elle une des composantes essentielles de la protection sociale complémentaire et facultative.

En plus des prestations complémentaires à l’assurance maladie qu’elles verseront toujours, elle pourrait également garantir des risques plus lourds et à plus long terme (vie-décès, invalidité, vieillesse…).

De même, comme dans d’autres pays (Allemagne, France…), elle pourrait exercer une action sanitaire et sociale par la gestion d’établissements socio-sanitaires telles que les centres médicaux, les cabinets dentaires…

Toutefois, pour pouvoir exercer toutes ces activités, ces mutuelles devront être soumises à des règles prudentielles très strictes ou à un contrôle rigoureux.

b/ L’assurance chômage

C’est une assurance qui devra être financée d’une part, par les cotisations des entreprises et des salariés et de l’autre, par l’impôt (l’État) dans le cadre de la politique de solidarité nationale.

Dans cette optique, elle devra être paritairement (conjointement) gérée par les syndicats des employeurs (patrons) et des employés (salariés).

Ce régime de solidarité aura pour but essentiel de recouvrer des ressources et de verser des prestations à des travailleurs qui, ayant perdu leur emploi, prétendront à un revenu de remplacement en attendant de retrouver un autre.

Les cotisations de cette assurance chômage devront être assises sur les rémunérations brutes et à hauteur d’un taux de cotisation fixé par exemple à 5% dont 2,5% pour les employeurs et 2,5% pour les salariés.

Toutefois, les salariés involontairement privés d’emploi devront, pour prétendre à cette allocation de chômage, justifier d’une durée minimale d’activité de 1590 heures de travail soit 12 mois consécutifs de cotisations sociales.

Par ailleurs, le versement de ces allocations de chômage devra être dégressif et subordonné à la signature d’un plan d’aide de retour à l’emploi lors de l’inscription comme demandeur d’emploi à l’office national de l’emploi (ONE).

c/ Le revenu minimum de solidarité (RMS)

Cette autre allocation de solidarité va notamment s’adresser aux catégories de personnes qui seront à la recherche d’un emploi mais qui ne remplissent pas les conditions exigées pour bénéficier de l’allocation d’assurance-chômage.

Par ailleurs, les chômeurs de longue durée, qui auront déjà épuisé leurs droits d’assurance-chômage, pourront également prétendre à cette allocation.

De la sorte se présente le nouveau système de protection sociale indispensable à la promotion, quantitative et qualitative, du capital humain gabonais. Le Gabon, de par sa faible démographie (1,3 million d’habitants dont 800 à 900.000 d’autochtones) et ses énormes ressources naturelles et financières, a les moyens de financer une telle politique de protection sociale.

D’inspiration keynésienne et autocentré, un tel système de protection sociale devrait permettre la stimulation de la demande globale (agrégation des dépenses de consommation des ménages, d’investissement des entreprises et de dépenses publiques du gouvernement), de l’offre globale des biens et services et partant de là, une relance de la croissance économique et du développement.

Le financement de cet ambitieux système de protection sociale devra, dans un contexte définitivement débarrassé du bongoïsme (détournement éhonté des deniers publics, viol, inceste sur enfants, cannibalisme, homosexualité, crimes rituels ou sacrificiels, esprit de laxisme ou de facilité, vaudouisme, incompétence, arrogance…) être assuré d’une part, par les cotisations des salariés et des employeurs et de l’autre, par l’État avec ses impôts et taxes.


Dr Jacques Janvier Rop's Okoué Edou,
Secrétaire Exécutif Adjoint du BDP-Modwoam chargé des
Affaires Économiques, du Développement et de la Mondialisation,
Doctorant en Sciences politiques,
MAP – Évaluation des programmes publics,
DESS en Administration des Affaires,
Pr d’économie à l'UQAR et au Cégep de Limoilou,
Consultant international (BTO Groupe Consultants).

Jeudi 13 Septembre 2012
Jacques Janvier Rop's Okoué Edou
Vu (s) 693 fois




1.Posté par Minko. le 13/09/2012 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On t'a déjà dit de laisser tes trucs là et de proposer des analyse en rapport direct avec l'actualité politique du Gabon. Tout ce que tu dis là est dans tous les livres et partout. Ce n'est donc pas de toi, laisse.

2.Posté par Irène le 13/09/2012 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il veut juste faire son numéro. D'abord tous ceux qui place des articles sur ce site sont souvent discrets sur leur formation. Lui, vrai ou faux, veut juste se faire voir pour être capté par l'émergent en chef. On connaît tous Jacques depuis l'UOB et Bordeaux. Le personnage a gardé certaines frustrations.

3.Posté par L'homme le 13/09/2012 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 2, on a compris, personne n'est dupe.

4.Posté par bella le 13/09/2012 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il mm or sujè kan on parl du discours d'ali dvan l parlmen, lu il vi1 raconté dè truc dordr général.

5.Posté par Thierry le 13/09/2012 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je dis hein, pourquoi tu ne publies pas tes trucs là dans les grandes revues et pourquoi tu ne sors pas les livres. La revue que tu as trouvée c'est Gabonlibre?Kiakiakiakiaaaaa!

6.Posté par Abessolo le 13/09/2012 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On peut effectivement parler de tout ça lorsqu'un pays est déjà démocratique comme le Canada où , si j'ai bien compris, notre compatriote vit. Mais au Gabon, on lutte encore pour des droits élémentaires et pour une démocratie rudimentaire. On est loin d'être au niveau où la protection sociale serait acceptée par un régime qui confisque tout( argent, armée, médias) , confirme le Pdt de l'Assemblée pour un troisième mandant, celui du Tribunal Constitutionnel pour un mandat à vie. Car, il convient de le rappeler, depuis que la Cour constitutionnelle existe au Gabon (1990-91), c'est tjrs Mborantsouo, qui a deux enfant avec bongo, en est la pdte, alors que le régime bongo est à sa 44 année. Alors, on ne peut penser que dans un tel pays, la protection sociale que l'on applique au Canada ou en France soit possible, applicable et même envisageable.Même les premiers acquis démocratiques ont été ravalés depuis 2009.

7.Posté par La Sirène de Mouila le 13/09/2012 23:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est con comme son mentor Mengara. On vous a dit que le gros français fait tout ? Cette connerie pseudo économique oublie une chose : il faut de l'argent au Gabon pour faire tout ça et l'argent y'en a pas !? Donc c'est zéro tout ça ... Dégage vantard !!!

8.Posté par Warren le 14/09/2012 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne comprends pas pourquoi tant d'acharnent sur Jacques. Il nous présente simplement sa vision du développement d'un nouveau Gabon. En d’autres termes, si nous ne souscrivons pas à ses propos ou disons simplement, si nous nous opposons à ses dires, alors, quoi de mieux que d’agir en scientifiques, en démocrates, en proposant ici même un contre-projet ou autre chose, mais en mieux. Hé messieurs et dames, "nous sommes dans un forum de discussion". En démocratie, cela veut dire que nous devons laisser les autres s'exprimer librement.....Mais enfin, ne soyons pas des petits émergents, adeptes du statu quoi et de l'intolérance....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...