Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

USA : Sarah Palin renonce à la Maison-Blanche

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Jeudi 6 Octobre 2011 à 10:51 | Lu 416 fois



USA : Sarah Palin renonce à la Maison-Blanche
L'ancienne colistière de John McCain en 2008 a annoncé qu'elle ne se présenterait pas aux primaires républicaines. «Je serai plus efficace dans un rôle de soutien pour faire élire de vrais serviteurs de l'Etat», a-t-elle justifié tout simplement.


Il n'y aura pas de duel féminin Palin-Bachmann pour le vote ultraconservateur aux primaires républicaines de 2012. Mettant fin à des mois de spéculations quant à ses ambitions présidentielles, Sarah Palin a annoncé mercredi soir qu'elle n'était pas candidate à la Maison-Blanche. «Après beaucoup de prières et mûre réflexion, j'ai décidé de ne pas être candidate à l'investiture républicaine de 2012 pour le poste de président des Etats-Unis», a expliqué l'ancienne colistière de John McCain à la présidentielle de 2008 dans une déclaration, envoyée à ses sympathisants.

«Mon mari Todd et moi nous nous dévouons à Dieu, ma famille et le pays. Ma décision respecte cet ordre», confie cette égérie du Tea Party. «Je serai plus efficace dans un rôle de soutien pour faire élire de vrais serviteurs à la tête de nos Etats, au Congrès et à notre présidence», estime l'ancienne gouverneur de l'Alaska, qui «veut aider ceux qui vont arrêter la transformation fondamentale de la nation et restaureront sa grandeur et sa république constitutionnelle».

«Vous n'avez pas besoin d'un mandat pour faire une différence», a-t-elle insisté dans une vidéo Youtube. Et d'enfoncer le clou lors d'une intervention à la radio : «en n'étant pas candidat, vous êtes sans entraves et plus libre». «Dans les semaines qui viennent, je participerai à la définition d'une stratégie pour remplacer le président, reprendre le Sénat et conserver la Chambre» au parti républicain, a promis Sarah Palin.

Sa défection survient après une longue année où la républicaine a soufflé le chaud et le froid. D'un côté, l'ancienne gouverneur a répété à plusieurs reprises, comme elle l'a fait mercredi, qu'elle serait plus influente dans la campagne si elle n'était pas candidate. De l'autre, elle s'était lancée cet été dans une tournée en bus, avec sa famille, dans des Etats clés, prenant l'habitude de débarquer dès qu'un événement politique important s'y jouait. : visite dans le New Hampshire le jour où Mitt Romney, républicain favori des sondages, s'y déclare candidat, arrivée dans l'Iowa la veille d'un vote test symbolique. Un meeting très suivi à nouveau dans l'Iowa début septembre, avait convaincu ses partisans, qu'elle allait se lancer dans la course. Ces derniers exprimaient d'ailleurs jeudi leur déception sur internet.

Une étoile sur le déclin

En revanche, l'abandon de Palin a moins surpris les politologues pour qui nombre de signaux avaient viré au rouge. Les experts estiment que l'ancienne colistière de McCain a trop tardé à se déclarer, à trois mois des premières primaires. L'électorat ultraconservateur auquel elle pouvait prétendre a été capté par Michele Bachmann, autre égérie des Tea Party, et par Rick Perry le gouverneur du Texas. Révélation de la campagne 2008 dès lors que McCain l'avait choisie comme colistière, son étoile avait depuis beaucoup décliné dans les sondages. Une enquête du Washington Post, publiée cette semaine, montrait que deux Américains sur trois ne souhaitaient pas sa candidature.

Ces derniers mois ont été rudes pour Sarah Palin, qui entretient des relations difficiles avec la presse et l'appareil du parti républicain. Le ton belliqueux de l'ancienne journaliste a été très critiqué après la fusillade de Tuscon en Arizona en janvier, où la représentante démocrate Gabrielle Giffords a été gravement blessée. Lors des élections de mi-mandat, Sarah Palin avait diffusé une carte électorale des circonscriptions démocrates dont elle visait la défaite, marquées par des croix symbolisant le viseur d'une arme.

Il y a quelques semaines, une biographie non autorisée avait accusé l'ancienne patronne de l'Alaska d'infidélité et de consommation de cocaïne. Beaucoup estiment d'ailleurs que ces attaques répétées contre sa famille ont beaucoup contribué à dissuader Sarah Palin de se présenter. En 2008, la grossesse de sa fille Bristol, alors âgée de 17 ans, avait déchaîné la passion des tabloïds.

Reste à savoir qui bénéficiera, parmi les huit candidats en lice aux primaires , de son abandon. Sarah Palin n'a pour le moment n'en a privilégié aucun mais nombre d'entre eux lui ont rendu hommage. Rick Perry a salué «une bonne amie, une Américaine fantastique et une vraie patriote». «Sarah Palin est une voix importante du mouvement conservateur. Elle a devant elle une vie entière d'opportunités», lui a fait écho Michele Bachmann.

http://www.lefigaro.fr/international/2011/10/06/01003-20111006ARTFIG00440-sarah-palin-renonce-a-la-maison-blanche.php

Jeudi 6 Octobre 2011
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 416 fois




Dans la même rubrique :
< >

News en Afrique | Pays Africains | News International | Europe | C.P.I | Etats Unis | Eco Internationale








Sport... !

Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée

Incroyable !