News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

USA-MARCHE DE LA COMMUNAUTE GABONAISE PHASE 3. ATLANTA/USA

le Jeudi 15 Octobre 2009 à 18:35 | Lu 1291 fois

USA-GABON-MARCHE PACIFIQUE



USA-MARCHE DE LA COMMUNAUTE GABONAISE PHASE 3. ATLANTA/USA

USA-GABON-URGENT-URGENT-URGENT.

FRENCH USA-MARCHE DE LA COMMUNAUTE GABONAISE PHASE 3. ATLANTA/USA DATE: VENDREDI 16 Octobre 2009 Les communautés Africaines, les amis de l'Afrique, du Gabon, de la Guinée, du Togo, du Sénégal, du Rwanda, du Burundi, de la Cote d'Ivoire, du Darfur, les personnes qui défendent la Démocratie et les Droits de l'Homme y sont également conviées pour nous aider à lutter contre les oppressions et injustices. Programme: 10 AM - 12 PM: Siege de CNN, ATLANTA-USA 13 PM - 15 PM: Consulat de France, ATLANTA-USA Contacts: - Leon : +1919-559-1224 - Frank: +1770 334 1986 - Jean francois: +1678 651 3636 - Roland: + 240-393-9924 ** AVIS AUX MÉDIAS ** POUR DIFFUSION IMMÉDIATE ATLANTA, 15 octobre 2009—La diaspora gabonaise aux Etats-Unis d’Amérique organise une manifestation à Atlanta le vendredi 16 octobre 2009 afin de dénoncer le coup d’État constitutionnel orchestré au Gabon au lendemain de la présidentielle du 30 août 2009. Cette manifestation pacifique, qui se tiendra devant les locaux de la chaîne internationale CNN, puis devant le consulat de France, rassemblera une foule importante d’Africains et des amis de l'Afrique basés aux États-Unis, dont les représentants des organisations de la société civile, les étudiants et les universitaires. « Nous voulons lancer un appel à la communauté internationale, en premier lieu au président Barack Obama, à la secrétaire d'État Hillary Clinton, au Congrès, et à l'ensemble du gouvernement américain, afin qu’Ali Bongo ne soit pas reconnu comme président du Gabon, parce qu'il n'a pas été élu démocratiquement par le peuple gabonais », a déclaré André Bouassa, coordinateur principal de la manifestation. « On a vu les Etats Unis s'exprimer récemment suite aux événements en Guinée et face au problème de bonne gouvernance au Kenya. Les Gabonais réclament aussi leur part de justice face au putsch électoral et constitutionnel ainsi que l'oppression militaire dont ils sont victimes », a souligné Gloria Mika, fondatrice des Anges Gardiens du Gabon, un mouvement qui milite en faveur de la transparence et de l’état de droit. Tout comme Bouassa, Mika est originaire du Gabon, pays doté d’immenses ressources pétrolières et où les électeurs se sont rendus aux urnes en masse afin de désigner le successeur d’Omar Bongo, qui a dirigé le pays pendant quatre décennies. Ali Bongo, fils du défunt chef de l'État, a été déclaré vainqueur, malgré les signes évidents de fraude massive. Onze recours introduits par 9 candidats de l’opposition et une citoyenne auprès de la Cour Constitutionnelle ont été rejetés par celle-ci, qui s’est bornée à valider ce putsch électoral. « Après 42 années passées sous la présidence autocratique d’Omar Bongo, le peuple gabonais a voté pour tourner la page, mais nos suffrages ont été détournés par Ali Bongo », a dénoncé Mika, venue tout droit d’Europe pour participer à la manifestation. La marche de vendredi sera la 3e du genre aux Etats-Unis ; elle survient un mois après des protestations similaires qui se sont tenues à Washington et à New York. La diaspora gabonaise entend ainsi rappeler à l’administration américaine la promesse faite par le président Barack Obama lors de son voyage au Ghana en juillet dernier, par laquelle il s’est engagé à soutenir les efforts de démocratisation en Afrique. « L'histoire est du côté des courageux Africains, et non dans le camp de ceux qui se servent de coups d'État ou qui modifient les constitutions pour rester au pouvoir. L'Afrique n'a pas besoin d'hommes forts, mais de fortes institutions », avait dit le président américain. « Aujourd’hui une majorité écrasante de Gabonais attend des États-Unis une condamnation sans équivoque du putsch électoral au Gabon, suivie d’un refus de reconnaître le régime d’Ali Bongo », a imploré Bouassa. Merci ENGLISH RALLY GABONESE DIASPORA Phase 3: ATLANTA (STATE OF GEORGIA-USA) DATE: Friday, October 16, 2009. African communities, friends of Africans, friends of Gabon, of Guinea, of Togo, of Senegal, of Ivory Coast, of Rwanda, of Burundi, of RDC, of Darfur, people supporting Democracy and defending Human Rights are more than welcome to join us for our struggle against the injustice. Program: 10 AM - 12 PM: Siege of CNN, ATLANTA, USA 13 PM - 15 PM: Consulate of France, ATLANTA, USA Contacts: - Leon: 919-559-1224 - Frank: 770 334 1986 - Jean Francois: 678 651 3636 - Roland: 240-393-9924 **MEDIA ADVISORY** African Diaspora to Hold Major Rally At CNN Headquarters, French Embassy in Atlanta ATLANTA, October 15, 2009—The Gabonese diaspora in the United States will hold a protest in Atlanta, Georgia on October 16, 2009 to denounce the constitutional coup d’état that occurred in Gabon since the August 30, 2009 presidential election. This peaceful protest, which is scheduled to be held in front of CNN headquarters and at the French consulate, will draw a large crowd of Africans and friends of Africa, including representatives of civil society organizations, students, and academics. “We want to call on President Barack Obama, Secretary of State Hillary Clinton, Congress, and the entire United States Government, not to recognize Ali Bongo as a legitimate leader because he was not duly elected by the people of Gabon,” said Andre Bouassa, the main coordinator of the event. “The U.S. has recently taken the lead in condemning the killing of opposition supporters in Guinea, just as it openly threatened sanctions against corrupt officials in Kenya; Gabon should be no different,” said Gloria Mika, founder of the Guardian Angels of Gabon, a non-profit that advocates for transparency and the rule of law. Mika, a model and human rights activist, is a native of the oil-rich nation of Gabon, where voters turned out in droves to elect their president following the death of long-time ruler Omar Bongo. Ali Bongo, son of the deceased head of state, has been declared winner despite clear signs of massive fraud and ballot-rigging. A record number of lawsuits filed at the country’s highest court by opposition candidates were dismissed. The presiding judge is a relative of Ali Bongo’s. “After 42 years of an autocratic presidency by Omar Bongo, the people of Gabon voted to turn the page, but our votes have been stolen by Ali Bongo,” said Mika, who flew from Europe to take part in the rally. Friday’s protest will be the third such rally in the United States, as similar events were held in Washington, D.C. and New York last month. Through this protest, the Gabonese diaspora also hopes to remind the U.S. administration that President Obama made the pledge to support democracy in Africa during his trip to Ghana last July. “History is on the side of brave Africans, not with those who use coups or change constitutions to stay in power. Africa doesn't need strongmen, it needs strong institutions,” Obama said. “The overwhelming majority of Gabonese citizens are waiting for the U.S. to openly reject Ali Bongo’s election theft,” Bouassa said. Thank you

Jeudi 15 Octobre 2009
Vu (s) 1291 fois




1.Posté par Engone Mefane le 15/10/2009 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SUPERBE IDEE, ON EST ENSEMBLE!

2.Posté par FILLDUPAYSEDUSYSTEM le 16/10/2009 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VOUS ME REDONNEZ LE MORAL , COURAGE GLORIA !!!

j'ai très mal à la tête je ne vous cache pas ma tristesse en ce jour où je vois une fois de plus mon cher pays le Gabon et son vaillant peuple traité de maso à la face du monde suite à l'investiture de ce dernier ce vendredi.....

ON EST ENSEMBLE JE NE BAISSE PAS LES BRAS JUSTE QUE J'ai eu comme beaucoup d'entre vous depuis le 30 aout mon quart d'heure de faiblesse c'est légitime je sais que baissez les bras sera un crime

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...