News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

UPG - Gabon «Affaire Péan» : Moukagni-Iwangou en faveur d’un test ADN

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 13 Novembre 2014 à 05:34 | Lu 1195 fois

Commentant l’actualité, celui qui revendique le titre de président de l’Union du peuple gabonais (UPG) établit la différence entre nationalité et éligibilité, demandant toutefois au président de la République de se soumettre à des examens biologiques.



Comme il en a pris l’habitude, Jean de Dieu Moukagni-Iwangou a récemment commenté l’actualité. Bien entendu, il est revenu sur «l’affaire Péan». Pour lui, «en vertu de la loi, la gabonité d’Ali Bongo Ondimba ne parait pas souffrir le moindre doute, d’autant qu’au terme de la loi, la nationalité gabonaise résulte ou du droit du sang, pour ceux nés au moins d’un parent de souche gabonaise, ou du droit du sol pour ceux des sujets étrangers nés sur le territoire du Gabon, ou de l’adoption plénière pour des enfants mineurs de nationalité étrangère adoptés par des familles gabonaises». Et d’ajouter que «toute gabonité, notamment adoptive, n’emporte pas éligibilité à tous les emplois publics, et en particulier au premier d’entre tous, en l’occurrence la présidence de la République».

Si au titre des supposés mensonges et pillages, rien n’est nouveau dans le livre de Pierre Péan, et considérant le déni de la partie incriminée, il estime que «toute la vérité doit être faite devant les Gabonais et sous le contrôle des Gabonais». Pour ce faire, recommande-t-il, «le recours aux procédures scientifiques, qui offrent des garanties maximales de sécurité et de fiabilité» : un test ADN, semble-t-il, qui sera soumis au regard «d’une commission de haut niveau, constituée de médecins dûment mandatés par l’opposition, par la majorité et par la société civile, avec charge de témoigner de la régularité de toutes les opérations devant être entreprises à cet effet».

D’ores et déjà, il a dit attendre de pied ferme «la capacité des juges à dire le droit en toute indépendance», tout en prônant pour la «modernisation l’appareil judiciaire». D’autant plus, estime-t-il, que «l’attractivité de l’environnement économique et la crédibilité d’un pays auprès des partenaires au développement s’apprécie à la qualité de sa justice». Et «pour réaliser une telle ambition, le gouvernement qui est dépositaire des moyens de l’Etat doit totalement inverser sa tendance, et revoir à la hausse, la considération qu’il porte pour la Magistrature, et pour tout dire, pour le pouvoir judiciaire», écrit-il.

Considérant son rôle d’homme politique devant œuvrer pour le bien-être des Gabonais, il s’est dit préoccupé par la situation actuelle dans le secteur de l’éducation où «la rentrée des classes n’a pas failli à sa tradition conflictuelle», tout comme la «déliquescence» occasionnée du fait de l’abandon, par les autorités, de l’université.

Pour lui, il ne fait aucun doute, «l’université a visiblement cessé d’être gouvernée au Gabon». En témoigne, «l’état de décrépitude qu’affiche son cadre structurel, qui préfigure parfaitement le manque de soutien assuré aux missions académiques et de recherche». D’où son invite au Premier ministre à «prendre ses responsabilités, afin de créer les conditions nécessaires à l’accomplissement d’une année scolaire digne du Gabon».

De même, l’œil averti de celui qui dit avoir été l’un des véritables bras-droits de Pierre Mamboundou, s’est posé sur les budgets 2014 et 2015. Sur cette question, il estime que nous sommes en face d’une campagne aux relents d’«effets d’annonce, dont l’objectif est de flatter l’orgueil national et d’entretenir l’illusion du peuple». Selon lui, le projet de loi de finances 2014/2015 aurait «été élaboré en violation flagrante du droit communautaire en la matière» dans la zone Cemac, en plus d’avoir concédé des hausses de plusieurs centaines de milliards de francs à chaque étage, par rapport aux années précédentes.

Gabonreview

Jeudi 13 Novembre 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1195 fois




1.Posté par attak le 13/11/2014 13:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
sa c kell presodent sa fai mm un meeting on va voi sinon soutien moubamba car o ame bien nés la valeurnatend point dannee.si u n c pa les opposan ancien voleur te soutien parckil save k u ne vau rien et ke BBM es un potentiel

2.Posté par VERITE NORMALE le 14/11/2014 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MOUKAGNI, en dépit tes multiples connaissances, tu es un usurpateur et un judas; tu n'as même pas une conscience, moi à ta place je me tasserai dans un petit coin du fait d'avoir trahi la confiance et surtout l'âme Pierre MAMBOUNDOU MAMBOUNDOU. Tu pourras intervenir d'une manière ou d'une autre face à l'actualité nationale ou internationale, tu seras toujours embêté et embrigadé par ta trahison. Merci

3.Posté par NEM le 25/11/2014 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Moukagni-Iwangou, vous savez très bien qu'il n'y aura pas de test biologique à faire; car Sieur Billié bi Nze l'a confirmé. C'est impressionnant que vous reveniez sur des sujets pour lesquels vous n'aurez aucune réponse. Personne, ni la mère, ni le fils ne veut faire de test; les parents également n'en veulent pas. Merci donc de changer de sujet.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...