News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

UPG AMERIQUE: REACTION SUR LE COMMUNIQUE DE L'ACR PAR LE PRESIDENT PIERRE MAMBOUNDOU

Le site de la Liberté - UPG AMERIQUE le Samedi 29 Janvier 2011 à 07:46 | Lu 2631 fois

L'initiative de M. Andre Mba Obame de faire partir M. Ali Bongo est à soutenir dans la mesure où son action est préférable à un attentisme béat sans perspectives. Cette action, si elle est conjuguée, c'est à dire si toutes les forces vives de notre nation y prennent part, le peuple accédera à sa victoire en chassant le serpent BOA (Bongo Ondimba Ali) et le système Bongoiste laissé par Omar Bongo. Il n'est donc plus question de savoir ici qui de Mba Obame ou de Pierre Mamboundou a remporté le scrutin du 30/08/2009 au demeurant illégal mais validé par une cour constitutionnelle tout aussi illégale. Mais de créer une dynamique unitaire enfin d’insuffler suffisamment de courage et d'action au peuple pour que cette opération soit menée à terme. L’heure est maintenant au combat de la libération du Gabon par les gabonais.



L'existence d'une diaspora gabonaise à l'étranger en grande partie est la conséquence de la politique répressive, dictatoriale et corrompue du clan Bongo père et Bongo fils.

L’UPG Amérique par son Représentant vient remercier l’ACR par son Président en exercice, le Président Pierre Mamboundou pour le communiqué final de la réunion de l’ACR tenue le 26 Janvier 2011.
Au regard de ce communiqué, l’UPG Amérique vient reprendre les points fort et se prononce à ce sujet.
Les Points fort du communiqué par le Président Pierre Mamboundou :

Mesdames, Messieurs,

Chers Compatriotes,

La Conférence des Présidents de l’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR) vient d’examiner la situation politique du Pays née des déclarations successives de l’Union Nationale, du Parti Démocratique Gabonais et du Gouvernement.
De ces déclarations, il ressort :

1) La mise en place par l’Union Nationale d’un deuxième pouvoir exécutif ;
2) L’énoncé par le Gouvernement d’une liste de sanctions parmi lesquelles :
- la dissolution de l’Union Nationale,
- la proposition de levée de l’immunité parlementaire du député du Haut Komo,
- et la proposition de radiation des fonctionnaires prenant part au Gouvernement parallèle.
Mesdames, Messieurs,
La quête de l’Opposition gabonaise a été régulièrement orientée vers la transparence électorale et l’Etat de droit.
Depuis 1990 jusqu’à nos jours, le problème de la transparence électorale s’est toujours posé avec acuité.

L’élection présidentielle de 2009 n’a pas failli à cette triste tradition.

Le peuple Gabonais a assisté à une élection controversée dans son résultat, qui a conduit aux évènements du 3 septembre 2009 au Rond-Point de la Démocratie, aux émeutes de Port-Gentil et à l’acte posé ce 25 janvier 2011 par l’Union Nationale.

L’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR), tout en étant attaché aux principes de l’Etat de droit et à ses valeurs, prend acte de la gravité de la situation qui prévaut actuellement dans notre pays et qui mérite l’attention de tous les responsables à tous les niveaux pour l’analyser avec calme, discernement et clairvoyance.

L’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR) estime que ce serait une erreur que de traiter cette situation en ne privilégiant que l’aspect répressif sans examiner les causes qui ont conduit certains compatriotes à poser des actes, peut-être contraires à l’esprit et à la lettre de la Constitution, mais que la situation du pays peut expliquer.

Notre réaction :

L’UPG Amérique remercie nos responsables pour avoir mis l’accent sur l’existence d’un problème réel dans notre pays. Nous reconnaissons que le Président Pierre Mamboundou et ses pairs ne peuvent pas demander aux gabonais à aller au palais du bord de mer pour déloger Monsieur Ali Bongo mais au moins les gabonais peuvent comprendre que c’est le moment ou jamais le peuple gabonais doit chasser Ali du pouvoir. Monsieur Pierre Mamboundou, Andre Mba Obame, Zacharie Myboto, Maitre Louis Gaston Mayila, etc…ne dirons pas aux jeunes, aux femmes et aux hommes vaillants de se lever pour la revolution. Les gabonais doivent prendre conscience et prendre l’initiative de le faire.

Gabonais de la diaspora, chers compatriotes, l'histoire est en marche et en tant que Représentant de l’UPG Amerique du Nord, il n'est pas question que l'UPG s'inscrive à contre-courant de cette histoire qui s'est bâtie à coup d'assassinats, de persécutions, d'arrestations arbitraires, des tortures et autres actes répressifs. L'existence d'une diaspora gabonaise à l'étranger en grande partie est la conséquence de la politique répressive, dictatoriale et corrompue du clan Bongo père et Bongo fils.
Il est donc inacceptable que l'UPG parti d'avant-garde soit à la remorque d'autres partis ou navigue à contre-courant de l'histoire, ou même soit absent du débat national en se murant dans un silence aplaventriste coupable.

Ce serait trahir l'énorme masse des gabonaises et des gabonais qui nous ont fait confiance depuis des années. En effet, l’UPG n’a pas été créer pour faire le lit au pouvoir personnel, ni pour bâtir une dictature et encore moins d'en soutenir celle contre laquelle les gabonais se sont soulevés en 1989-1990. L'UPG a été créé pour unir les gabonais enfin de rendre le pouvoir au peuple, pouvoir confisqué par une minorité de personne. C'est pourquoi nous apprécions le communiqué fait par le président P.M.

Dans la crise qui sévi au Gabon, nous encourageons l’esprit de révolution et demandons aux gabonais de se lever et imposer l’état de droit, une nouvelle République. Il faut se rendre à l'évidence: tous les gabonais qui pensent au changement ne doivent pas avoir peur de la violence du régime pour prendre des initiatives allant dans l'appel au soulèvement et a la révolution, car ils sont libres. Ce soulèvement doit être pacifique à moins d’être contraint à la violence.

Toute libération a un prix à payer pour un temps, les Sud-Africains l’ont payé, les américains l’ont payé et toutes autres nations sous l’oppression l’ont aussi payée. Nous avons, en tant que gabonais libres, la responsabilité de prendre des initiatives pour libérer le Gabon. C'est pourquoi, gabonais, tu ne dois pas avoir peur d’agir et de dire que trop c’est trop.

L'initiative de M. Andre Mba Obame de faire partir M. Ali Bongo est à soutenir dans la mesure où son action est préférable à un attentisme béat sans perspectives. Cette action, si elle est conjuguée, c'est à dire si toutes les forces vives de notre nation y prennent part, le peuple accédera à sa victoire en chassant le serpent BOA (Bongo Ondimba Ali) et le système Bongoiste laissé par Omar Bongo.

Il n'est donc plus question de savoir ici qui de Mba Obame ou de Pierre Mamboundou a remporté le scrutin du 30/08/2009 au demeurant illégal mais validé par une cour constitutionnelle tout aussi illégale. Mais de créer une dynamique unitaire enfin d’insuffler suffisamment de courage et d'action au peuple pour que cette opération soit menée à terme. L’heure est maintenant au combat de la libération du Gabon par les gabonais.

Le reste, nous le règleront plus tard. C’est dans cet état d’esprit que nous invitons les membres et sympathisants de l’ACR, l’UN et tous membres du changement a une réunion à Washington DC la semaine prochaine pour élaborer les stratégies pourront faire partir Monsieur Ali Bongo du pouvoir illégitime. Le combat ne sera pas facile mais notre persévérance l’emportera.

Pour l’ UPG Amérique : André Bouassa





Samedi 29 Janvier 2011
UPG AMERIQUE
Vu (s) 2631 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

16.Posté par Lendoye André le 29/01/2011 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est temps que vous informiez l'extérieur des arrestations qui se passent dans le pays. Ne restons pas silencieux. Nous avons reçu des appels que les agents de sécurité arrêtent ceux qu'ils trouvent en possession des DVD FRANCAFRIQUE qui donnent AMO vainqueur. C'est ainsi que M. NGUEMA BE vient d'être arrêté à SAM par MITZIC. Informez le maximun de gens avant qu'il ne soit tard, entrez dans les sites du PS, UMP, France24, RFI, BBC pour informer sinon le silence conduira au Chao.
Que Dieu garde le gabon

15.Posté par MLUTHERKING le 29/01/2011 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CHERS PRÉSIDENT AMO ET VOTRE GOUVERNEMENT TOUT LE PEUPLE GABONAIS EST AVEC VOUS ET DIEU AVEC, CELUI QUI OSERA TOUCHER UN SEUL CHEVEUX DE VOUS SERA BANI A JAMAIS DE LA VIE CAR LA FOUDRE DU SEIGNEUR S'ABATTRA SUR LUI IMMÉDIATEMENT. VOUS LUTTEZ POUR LE PEUPLE OPPRIME ET NON POUR VOUS MÊME C'EST UN ACTE NOBLE ET PATRIOTIQUE QUI RESTERA A JAMAIS DANS NOS MÉMOIRES ,DANS L'HISTOIRE DE NOTRE PAYS LE GABON ET DANS CELLE DE L’HUMANITÉ. DE TOUTES NOS FORCES ET DE TOUTES NOS ÂMES NOUS ALLONS LIBÉRER LE GABON, QUELQUES SOIENT LES OBSTACLES, GABON CHÉRIE NOUS T'AIMONS PLUS QUE TOUT SUR TERRE, NOUS MOURRONS POUR TOI AMEN.

14.Posté par La fin est proche le 29/01/2011 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu as tout faux.

CE COMBAT EST CELUI DU PEUPLE CONTRE LES BONGO.

13.Posté par wami le 29/01/2011 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Caciques contre renovateurs un combat vieux de 20 ans déja ( dépuis l'avènement de la démocratie en 90. combat pour le pouvoir au seins du PDG)
Maintenant les renovateurs ont le pouvoir et les frustrés du PDG (caciques se sont donnés un nouveau nom: Union Nationale)
En sommmes ce n'est qu'un combat entre les anciens voleurs du PDG(UN) et les nouveaux voleurs du PDG ( les emergents)

12.Posté par mavie le 29/01/2011 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Temeraire

pourquoi tu passe ton temps qu'à insulter les autres
vous n'avez que ça à faire la violance, les menaces, les sanctions une fois qu'on ne se plie pas à vos exigeances vous voulez punir toi aussi si toi t'a fais le choix de te soumettre corp à ame alors laisse les autres revandiquer leurs libertés toi aussi Le Temeraire
pardon ho ne surtout pas craché ton venein sur moi ou lancé un mandat d'arrêt pour moi hooooo
je suis rien du tout

11.Posté par MOUTSINGA le 29/01/2011 05:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PM... a de la chance, au moins il peut refaire une sortie honorable ! ! ! alors qu'il a faillit être 1er ministre d'ABO, si Biyoghe Mba n'avait pas refusé de partir... en menaçant d'aller d'aller dans l'UN
Quand même chanceux... l'Opposant Historique !

10.Posté par Canada le 29/01/2011 02:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pouvez-vous egalement nous indiquer ou se derouleront les manifestations pour le depart d'Ali Ben au Canada?

La fin d'Ojukwu est proche. C'est le moment de redoubler d'effort et de frapper la ou ca fait le plus mal, le peuple et l'armee.

Un compatriote au Canada.

9.Posté par maxmas le 29/01/2011 00:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonne réaction de votre part UPG Amerique et bravo. Vous avez cerné le vrai problème pour faire partir Bongo fils; mettre en place une dynamique unitaire pour réunir les forces vives de la nation. Il a fallu un électrochoc aux tunisiens pour se soulever (auto immolation d'un chômeur), au Gabon, l'électrochoc c'est non seulement l'auto proclamation de AMO comme président de la république mais surtout la répression disproportionnée du régime autocratique des Bongo. Le peuple va t-il accepter l'assassinat ou l'arrestation d'AMO et ses amis? Je ne parierais pas dessus, au vu des soutiens à peine voilés de l'ACR et de la CPPA à l'initiative de l'UN. COMME LE DISAIT SENEN ANDRIAMINAD:i[ les dictateurs ont tous une chose en commun: la naïveté.] oui la naïveté de croire que ce qui arrive aux autres dictateurs ne pourrai jamais leur arrivé. Encore merci UPG Amérique pour cet acte de bravoure qui nous encourage tous.

8.Posté par ADN le 28/01/2011 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo à l'UPG Amérique qui a su prendre ses responsabilité en publiant un communiqué de ce type.

7.Posté par LeGabonais le 28/01/2011 21:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin, une note digne de l'UPG qu'on connaît!!!

Bravo à l'UPG Amérique de refuser d'être à la remorque de l'histoire et de s'aligner à la logique qui veut que ALI BEN aille rejoindre son homo BEN ALI en Arabie Saoudite! On rediscutera de la transition après! Il faut combattre maintenant, sans les armes!!! ALI BEN perdra la bataille avec ses armes et son armée!!!

AMO n'a aucune arme, encore moins les Gabonais qui appuient son action. Ils ne font la guerre à personne! C'est ALI BEN qui demande à l'armée de mater le peuple! Allez-y vous plaindre à lui, vous qui parlez de guerre! Oui, c'est un combat qui est engagé, car on peut combattre sans armes et vaincre! Demandez-y aux Tunisiens!

Bravo UPG Amérique!!!

C'est ensemble que les Gabonais vaincront, n'en déplaise à ceux qui passe le temps à insulter sans rien proposer de mieux que la lâcheté et le soutien à un dictacteur puérile.


1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...