News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

U.P.G - France : Ceux qui parlent ne savent pas ou peu et ceux qui savent se taisent

Le site de la Liberté - MOUANDA KASSA le Mercredi 9 Novembre 2011 à 10:32 | Lu 796 fois

CERTAINS QUI S'EXPRIMENT SUR LA PARTICIPATION DE L'UNION DU PEUPLE GABONAIS AUX LEGISLATIVES DE DECEMBRE 2011 NE SAVENT PAS OU SAVENT PEU DE CHOSES ET CEUX QUI SAVENT SE TAISENT POUR CONSACRER LEUR ENERGIE A POURSUIVRE L'OEUVRE POLITIQUE DU CHARISMATIQUE P.M.M.



U.P.G - France   :  Ceux qui parlent ne savent pas  ou peu et ceux qui savent  se taisent
Intervenir sur les divergentes positions d'une structure politique qui vient de perdre son leader, nécessite une certaine connaissance des statuts et des règles de fonctionnement de celle-ci. Il est vrai que certains d'entre nous avons une vision "très théorique et importée" de la politique au gabon. Mais de grâce, ayons tout de même le sens de l'analyse basée sur la connaissance du sujet avant de tomber dans des" spéculations" sur le devenir de l'U.P.G.
L'U.P.G. est une structure politique nationale légale dans laquelle beaucoup de gabonaises et gabonais se reconaissent( voire certains africains), à travers ses idéos progressistes, de la pratique de la non violence, etc..., avec pour "acteur principal, l'HOMME. L'U.P.PG. prône la critique et la suggestion constructive dans le respect de l'adversaire, quel qu'il soit. Aussi, la politique c'est anticiper; c'est s'adapter à toute nouvelle donne socio-politique. Comme dans toute organisation sociale, les divergences de vues sont enrichissantes.

Et dans le débat démocratique ( à la gabonaise bien entendu), seul le bon sens de la majorité compte tout en respectant le positionnement de la minorité. Que ceux qui parlent de trahison de la respectable mémoire de notre Président, veuillent bien attendre le lendemain des législatives pour se donner raison et nous attribuer tous les torts. D'ailleurs, nous préférons avoir tort de ne pas céder aux commentaires tendancieux de ceux qui, à dessein souhaitent la disparition totale de l'U.P.G., parti qui leur fait ombre dans le paysage politique gabonais. Nous savons d'où viennent ces "suputations" d'éclatement, de mécontentement de la base, etc... Mais nous ne nous laisserons pas "distraire". Car, notre deuil, le véritable, c'est de "poser" des actes constructifs, responsables, aux bons moments pour la contradiction démocratique réelle, dans un lieu "approprié" .

Etre "opposant" c'est aussi se poser un certain nombre de questions, telles: pourquoi et pour qui je m'oppose, vers quel but, avec quelles atouts, comment, qui suis-je, de quoi dois-je m'inspirer?, etc.. Importer des "mécanismes d'ailleurs" pour bâtir une nation gabonaise est un leur; mais rester soi-même en s'inspirant des modèles adaptables d'ailleurs est salvateur pour notre pays. Les complexes nous conduisent ( à tort ou à raison) à croire que nous n'existons que par ce que l'occident nous inculque " ses connaissances", son mode de fonctionnement, ses "codes" de gestion. Non et non !

Nous sommes argumentairement prêts à l'U.P.G. à débattre publiquement avec nos contradicteurs. Et ce, fraternellement !

Cordialement !

MOUANDA KASSA - U.P.G. France

Mercredi 9 Novembre 2011
MOUANDA KASSA
Vu (s) 796 fois




1.Posté par King le 09/11/2011 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En date d’aujourd’hui, le Peuple gabonais doit savoir que les partis politiques suivants ne prendront pas part aux prochaines élections législatives,et
Appelle solennellement le peuple gabonais à s'opposer et à empêcher l'organisation de ces élections.
ACR :
- Union du Peuple Gabonais (UPG) ;
- parti Socialiste Gabonais (PSG) ;
- parti cercle Oméga (PCO) ;
- rassemblement National des Bûcherons (RNB).
CPPA
- Congrès pour la démocratie et la Justice (CDJ) ;
- mouvement de Redressement National (MORENA) ;
- mouvement de Redressement National Unioniste (MORENA UNIONISTE) ;
- parti Gabonais du Progrès (PGP) ;
- Union Nationale (UN) ;
- Union Républicaine pour la démocratie et le Progrès (URDP).
FSG
- Forum Africain pour la Reconstruction (FAR) ;
- mouvement Émancipation Socialiste du Peuple (MESP).
APPO
- Forces Patriotiques Unies (FPU) ;
Unis-nous vaincrons

2.Posté par King le 09/11/2011 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
URGENT: LE PIPERMINT BAR", le siège de l'UPG fantôme de,Waura et Mboumba Ndziengui!

L'UPG fantôme de Fidèle Waura et Mathieu Mboumba Ndziengui, qui n'a pas réussi à organiser des primaires au siège du parti finalement prévu le mardi 08 novembre 2011 à cause de la détermination des militants à respecter la dernière volonté de leur leader Pierre Mamboudou, c'est finalement retrouvé ce mardi 08 novembre autour de 20h, au Bar Pipermint situé à Akébé ville pour bricoler quelques dossiers de candidatures à déposer à la CENAP ce mercredi 09 novembre au plus tard à 24h. Accompagné de deux de ses complices, c'est finalement trois personnes, à savoir Waura et deux nécessiteux comme lui qui ont examiné quelques dossiers fictifs autour d'un verre pour rattraper les délais que la CENAP a reporté exclusivement pour eux et justifier les mallettes d'argent et les promesses des postes importants qu'ils ont reçu du pouvoir usurpateur pour semer la confusion dans l'opposition. Nous savons officiellement que l'UPG n'ira pas aux élections du 17 décembre prochain puisqu'aucune candidature n'a été validée et recommandé par les militants au siège du parti. Mais si la CENAP publie les noms des candidatures issus de ce parti, ce ne sera que les candidatures de l'UPG fantôme de Pipermint qui n'a pas de cadre juridique et ces candidatures sont nulles et de nul effet. On voit clairement que l'amateurisme de ce pouvoir usurpateur n'accouche que des mongoles et leurs actes ne fait que les enfoncer de jour en jour dans les abimes des ténèbres!!! Pour l'UPG et l'ensemble de la population gabonaise le temps n'est plus pour accorder du crédit aux élections truquées d'avance, à la nomination des députés au détriment de la voix du peuple. Un seul mot d'ordre reste valable: "empêcher la tenue de ce scrutin" au finish "pas de biométrie, pas d'élections, ça suffit comme ça" !!!
La stratégie de l'émergence moutouki d'Ali9% est de nommer quelques députés de cette opposition fantôme de service qui se présenteront, puisqu'ils ne pourront même pas battre campagne, encore moins être élu à cause de la population qui les attend de pieds fermes pour régler leurs comptes, former un petit groupe parlementaire fictif de l'opposition à l'Assemblée Nationale et montrer à la communauté internationale que l'opposition est représentée à l'Assemblée Nationale, donc le Gabon est un pays démocratique. Ceci est plus que rébarbatif parce que tout ce qui se fait au Gabon est connu dans le monde entier à travers les autoroutes de la communication!!!
Il n'y a que des PRIMATES qui peuvent se livrer à ce genre de mésaventures et non des homo sapiens pourvus de jugeote!
PAS DE BIOMÉTRIE PAS D’ÉLECTION!

3.Posté par Max Massoussa le 09/11/2011 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le ballet des charognards
Ce qui se passe aujourd'hui à l'UPG ressemble fort à un ballet des charognards. PMM décédé, des personnes se réclamant de son héritage et de son combat, qui, au demeurant, n'ont eu ni le courage de le contredire de son vivant, ni les couilles de se faire connaitre comme partisans de son combat pour ne pas anéantir leurs chances d'entrer à la mangeoire populaire viennent se targuer le droit de faire taire ceux qui pensent comme Mamboundou Pierre. La réussite a plusieurs pères, alors que l'échec est toujours orphelin. Qui sera le père de l'échec annoncé de l'UPG à la mascarade électorale ? Ceux qui vont à ces élections sans garantie de transparence. En tout cas, nous les partisans du non, avons choisi le pis aller, sachant que de toutes façons, le vainqueur sera toujours le même, le PDG, le vaincu sera toujours le même, le peuple gabonais. Vous avez une curieuse façon de justifier votre position. Vous semblez dire que la démocratie n'étant pas une invention africaine, nous, africains nous devrions nous conformer à une forme de gestion du pouvoir proche de notre culture. On aurait cru entendre parler Jacques Chirac, pour qui la démocratie est un luxe. Vous êtes certainement ces pions de la françafrique dont le but est de s’enrichir au détriment des gabonais. La mort de PMM a sonné pour vous l’heure du diner. Monsieur Mouanda vous vous trompez d'époque. Même dans les gérontocraties tribales qui constituaient la trame du pouvoir de nos sociétés traditionnelles, le pouvoir était dévolu à l'élite, dépositaire d'un savoir ancestral. Le plus sage était élu par ses paires et reconnu comme chef. Nous ne sommes plus à cette époque, d'ou vous vient l'idée selon laquelle les gabonais n'ont pas le droit de se choisir leurs propres dirigeants en toute transparence et en tout équité ? Si c'est votre droit d'accepter l'intolérable, c'est le droit de tout gabonais de refuser de cautionner une mascarade électorale organisée pour pérenniser un pouvoir tyrannique.

4.Posté par Ngando le 09/11/2011 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un président de la république est un gardien de la sécurité et du bien être de la nation . Or a partir du moment ou s'est au peuple de 'assurer la sécurité et de l'enrichissement personnel du président , il devient ainsi un vrai danger pour sa nation (Philosophe pakistanaise)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...