News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Trois questions à l’opposant gabonais, Luc Bengono Nsi

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 25 Octobre 2011 à 18:53 | Lu 1765 fois



Trois questions à l’opposant gabonais, Luc Bengono Nsi
( La mort de Pierre MAMBOUNDOU, les risques d’implosion de l’UPG, et la transparence électorale)

MAZ. INFO : La classe politique gabonaise est endeuillée avec la perte dans la nuit du 15 octobre 2011, du leader de l’opposition, Pierre MAMBOUNDOU.


L.B.N : Pierre MAMBOUNDOU a été un acteur majeur de la vie politique gabonaise, un homme qui a consacré une bonne partie de sa vie à lutter pour la transparence électorale dans notre pays. Sa mort est naturellement perçue comme un coup dur pour la classe politique dans son ensemble, qui perd l’un de ses principaux animateurs. J’ai personnellement connu Pierre alors que nous étions au collège du côté du Mouila, dans la capitale provinciale de la Ngounié. Quant Pierre arrivait en 6ème, moi j’étais déjà en classe de 5ème. J’espère que sa formation politique, l’union du peuple gabonais, UPG, et la plate forme politique à laquelle elle appartient, l’alliance pour le changement et la restauration, ACR, se remontrons rapidement de cette perte, pour poursuivre sereinement le combat politique que Pierre laisse derrière lui.

MAZ.INFO : Quasiment tous les partis politiques de l’opposition gabonaise ont été fragilisés par de scissions au lendemain de la mort de leurs leaders! Pensez vous que l’UPG pourrait être l’exemption qui confirme la règle ?

L.B.N : Les risques d’implosion sont fonction des ambitions des uns et des autres. Mais j’ai confiance dans la hiérarchie de l’UPG, pour minimiser les risques de déchirements. Pour ce qui me concerne, ces situations très regrettables sont souvent entretenues par le pouvoir, qui met comme appât, argent et promotions sociales, dans lesquels tombent le plus souvent des personnes politiquement intéressées par les besoins matériels. Mais pour le bien de l’unité de l’opposition, et pour la mémoire de Pierre MAMBOUNDOU MAMBOUNDOU, j’espère que ce genre de velléités sera stoppé net.

MAZ.INFO : ‘’Pas de biométrie, pas d’élections’’ est l’un des moyens de pression exercés par l’opposition pour pousser le pouvoir à insérer les données à caractère personnel dans la confection de la liste électorale. Des exigences qui ne sont pourtant pas prises en compte, dans le cadre des élections législatives de décembre 2011.

L.B.N : La transparence électorale pour me répéter, à été l’un des chevaux de bataille de Pierre MAMBOUNDOU, dont on reconnait le fait d’avoir boosté plus que jamais, sous Omar BONGO ONDIMBA, la question de l’insertion de la biométrie dans le processus électoral, en vue des élections transparentes. Mais les exigences de l’opposition vont bien au delà de l’insertion des données à caractère personnel dans le fichier électoral. Nous demanderons également, le renouvellement du bureau de la commission électorale nationale autonome et permanente, CENAP, qui aurait pu intervenir à l’issue de chaque processus de vote, mieux, le changement de tête à la cour constitutionnelle, l’actuelle président dont le mandat dure depuis vingt ans, est largement en dehors des normes constitutionnelles en la matière.

L’autre préoccupation reste les inégalités existant dans le découpage électoral, qui font que certains députés soient élus avec à peine une centaine de voies, alors qu’il faudrait plusieurs milliers de voies à d’autres, pour espérer siéger à l’assemblée nationale. Une somme de récriminations que nous portons à l’attention de l’opinion nationale et internationale, tout en invitant le pouvoir à des discussions franches.

Source : www.mazleck.info

Mardi 25 Octobre 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1765 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par tout ca, pour ca ! le 31/10/2011 14:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
trés cher frere, James Nguema, pour ma part, je crois que vous avez un deficite culturel de la vie politique au Gabon, car en faisant une simple mise à jour , vous comprendrai que:
-1) le mandat de M M M est largement depassé constitutionnelement,
-2) un president de parti ne se change pas pour plaire
-3) L B N, n'a mm pas 10 à la tete du Morena ( ancien grand fonctionnaire de son etat, c'e son argent propre actuellement qui garde le parti en vie)
STP nguema, kan on ignore kelke choze , on pose des kestions pour ne pas venir ici remplir les pages pour RIEN

10.Posté par Bacé-Bacé le 27/10/2011 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
James Nguema, tu fais bien de posee ces questions, mais tu devras savoir qu'il existe une grande difference entre un parti politique et une institution. Seul un congrès decide du maintient ou non d'un militant à la tête du parti. Alors que pour la cour constitutionnelle dont faisait allusion Luc, il existe une disposition reglementant la durée à la presidence. Il se trouve qu'elle avait été largement depassée! l'on avait évolué dans l'inconstitutionnalité!!!!!!!!

9.Posté par King le 26/10/2011 23:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
URGENT

Gabon/Politique:" les Pédégaguies (pédégistes) pris la main dans le sac de la fraude!!! "
par Nouvelle Afrique Economie, mercredi 26 octobre 2011, 19:21

Plus d'une dizaine de registres d'actes de naissances ont été retrouvés au domicile du secrétaire général de la préfecture de Bitam, nord du Gabon, Mr Edzang Beyeme, petit frère du ministre de la Jeunesse et des Sports du pays Monsieur René Ndémézo' Obiang, député de la commune et candidat naturel du PDG, avec plus de quatre cents noms (400) déjà enregistrés à l'intérieur, après une perquisition du domicile de ce dernier par les éléments de la gendarmerie de Bitam.

Le PDG, parti au pouvoir, n'étant plus en odeur de sainteté dans la Province du Woleu Ntem en général et dans la commune de Bitam en particulier, ou l'Union Nationale,parti d'opposition de Zacharie Myboto, est solidement implanté, il est évident que ces actes de naissances devraient servir aux actes de fraude que les "pédégaguies", ont mis en place dans toute l'étendue du territoire national pour affronter les élections législatives avenir. Ceci n'est que la partie visible de l'iceberg de la machine frauduleuse du PDG qui trouve des subterfuges pour aller aux élections sans la biométrie. C'est dans ces conditions que "l'émergence moutouki d'Ali Bongo" demande aux hommes sensés et pourvus de toutes leurs facultés mentales, d'aller aux élections. Il faut vraiment être issu des myriapodes pour suivre ce chemin et non un homo sapiens. Pour l'opposition gabonaise et la société civile, leur position n'a pas changé, à savoir: "pas de biométrie, pas d'élections"

8.Posté par IBOUDINDZA le 26/10/2011 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que disent les statuts et règlements de chaque parti?????????????

En dehors du PDnigériaan qui est hors du commun quand le père voyage ou meurt on ne sait trop bien ou se trouve bongo, c'est le fils adoptif venu du nigéria qui le remplace, pauvre boukoubi et les autres gadgets de vice présidents?????????????????????????

7.Posté par Juste le 26/10/2011 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour a tous,

tous vos commentaires sont fondes et objectifs. Ce pendant ne ballayer pas si vite d'un revers de main la pensee de MR. Nguema car en realite si vous obervez bien la vie politique gabonaise et africaine vous vous redrez bien compte que la longevite a la tete des partis politiques de l'opposition de certains opposants a parfois des consequences nefastes sur le combat qu'on mene. Je pense qu'il faut effectivement que les leaders politiques apprennent a faire une place pour les nouvelles generations afin qu'ils apportent du sang neuf dans la lutte. car lorsque ce sont les memes qui sont toujours a la tete il ya risque de compromis avec ceux qui detiennent les renes et c'est dans ce sens que vous entendez des expressions telles que la democratie conviale, gouvernement d'ouverture. donc pour me resumer une op[position vraie doit apprendre a renouveller ses elites afin que le combat perdure, mais ATTENTION les nouvelles generations ne doivent pas etre pressees, il faut qu'eelles soient d'abord bien pretes sirituellement.

6.Posté par Le libre penseur sur le NWO le 26/10/2011 03:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@James NGUEMA,

Vos questions sont d'une débilité profonde. Un parti politique n'est pas forcement démocratique, mais fonctionne le plus souvent sur le mode du leadership et cela pour des raisons de discipline interne et de cohérence en terme de communication.
Je suis gabonais, mais parfois en lisant certains commentaires, je me demande sur quel planète je suis tombé.

Bien à vous,
Le libre penseur sur le NWO
UPGRADE YOUR MIND

5.Posté par ODJUKWU le 26/10/2011 01:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une femme qui a des enfants qui ont pour nom de famille BONGO siège à la tête de la Cour Constitutionnelle depuis près de 20 ans.

Il n`y a rien d'étonnant si tous les présidents élus sous sa gouverne s'appellent BONGO, Made in Nigeria ou pas.


Le voleur a 99 jours et le proprio 1.
Quelque soit la durée de la nuit, le soleil finit tjs par se lever.

Les dignes fils disent Assez c,est assez!!!!!!!!!!!!

4.Posté par King le 26/10/2011 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
sans parlote! Luc Bengono Nsi est un Mr de valeurs,
intègre et courageux qui mérite du respect.
Profonde,et sincère gratitude pour son combat pour un état de droit libre et démocratique.
Unis-nous vaincrons!

3.Posté par lendoye ebori tandima le 25/10/2011 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MR LUC BENGONO NSI n'est président de ce parti que depuis 2006!!!et pour ma part j'estime qu'il devrait encore y rester dans la mesure ou il a quasiment a lui tout seul relévé la tete de ce parti qui était agonisant!!!!pourquoi voulez vous toujours chercher des failles la ou il n'y en a pas!!!qu'est que monsieur BENGONO gagne en étant à la tete de ce parti?rien!!!!au contraire ceparti vit aujourd'hui en partie grace aux fonds personnels investis par son président!!!mr BENGONO se bat pour un idéal,lorsque son objectif sera atteint,il s'en ira tranquillement

2.Posté par Edoun le 25/10/2011 21:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Nguema
Il ne s agit pas ici d' instaurer la démocratie au sein du Morena.
Il s agit plutôt de savoir si les conditions actuelles nous garantiront des élections transparentes.
Le Gabon appartient a nous tous, Le Morena n est qu un parti politique comme tant d' autres !!!!! Upg/Rnb/PDG.......

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...