News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Tribune Libre : Ali Ben Bongo aurait-il des problèmes avec ses conseillés ?

Le site de la Liberté - Landry MANDOUKOU le Jeudi 31 Mars 2011 à 18:56 | Lu 1251 fois



Tribune Libre : Ali Ben Bongo aurait-il des problèmes avec ses conseillés ?
Le conseil est indubitablement un élément intimement lié à la vie sociale. Il est à bien des égards considéré comme l’instrument des hommes humbles qui ne manquent pas à en faire usage chaque fois qu’ils sont au carrefour de la décision. Les conseillés interviennent dans toutes les circonstances de la vie d’un homme. On voit mal les hommes politiques s’en dispenser, ne serait-ce que pour montrer à l’opinion publique nationale et internationale que leur gouvernance respect une logique vieille comme le monde.

Le président Omar Bongo Ondimba avait révélé le type de relation qu’il entretenait avec le conseil quand il disait au grand jour être celui qui conseillait ses conseillés. Nous avons dans cette déclaration matière à réfléchir. Ainsi, plusieurs pistes de réflexion peuvent être envisagées en guise de politique fiction pour comprendre cette inversion de rôle entre le président et ses conseillés. Disons d’avance que cette inversion de rôle est une pente glissante sur laquelle Ali Ben Bongo Ondimba ne doit pas s’engager.

Tout d’abord l’hypothèse d’une erreur de casting. Cette hypothèse impose de créditer le président de la république d’une réelle volonté politique de servir le Gabon et le peuple gabonais. Ce service passe par des choix raisonnés et raisonnables. Pour ce faire, le président s’entoure de conseillés dont le temps révèle malheureusement toutes les incompétences du fait que leurs conseils ne se traduisent pas par des résultats positifs sur le terrain. Tout le monde peut se tromper, et se tromper sur une personne est une chose normale. Mais se tromper sur la majorité des personnes recrutées au sein de son cabinet en est une autre. Le président donnerait donc ici la preuve de sa propre incompétence à choisir des hommes et des femmes qui sont de bons conseils.

La deuxième hypothèse est que le président est en proie à un autisme aigue. Cet autisme trouve sa source dans le fait que le président est imbu de sa propre personne. Il pense être doté d’une intelligence supérieure à celle de ses collaborateurs. La nomination de conseillés est donc pour le président un conformisme structurel. Comme dans la précédente hypothèse, le président est animé d’un grand sens de l’intérêt général, mais son sentiment de toute puissance et sa vision obtuse le pousse à ne pas écouter les avis qui contredisent son intime conviction. Le président doit comprendre que la multitude de conseillés est source de salut. Les conseillés du président ont le droit d’engager un débat contradictoire sur une question posée, et ainsi apporter les nuances qui sont autant de précautions dont doivent être habillées les décisions présidentielles pour être pertinentes. Le président doit se débarrasser des conseillés « bénis oui oui » et garder à ses côtés ceux qui savent lui dire « non » ou qui enrichissent ses propos en y apportant des nuances.

Hormis le souverainisme ou le fait du prince, la troisième hypothèse est l’existence d’un réel conflit d’intérêt au sein de l’Exécutif. Les conseillés émettent dans ce cas des avis qui mettent en mal les intérêts personnels plus que substantiels que le président tire de sa position. Dans ce cas, le président a de mauvaises intentions telles que la volonté de s’accaparer les marchés publics et de forcer son entrée ou celle de ses oligarques au capital de toutes entreprises privées prometteuses. On comprend bien que tout conseil qui attaque sa longévité au pouvoir ou son enrichissement illicite soit le malvenu.

En dernière hypothèse, la fonction de conseillé est l’antichambre extensible qui accueille les amis et les amis des amis du président qui seront employés de façon fictive, c'est-à-dire occupant des postes et percevant des salaires mirobolants pour un travail qu’ils n’effectuent pas du tout. Tous les dignitaires dans l’appareil de l’Etat rivalisent d’ingéniosité pour inventer des délégations auxquelles ils associent des conseillés souvent recrutés sur une base ethnique quand ils ne sont pas issus de leur famille.

Une chose est pourtant certaine : la réussite d’un homme politique dépend de son rapport aux conseillés et aux conseils dont il est constamment sous perfusion. La décision d’Omar Bongo Ondimba de conseiller ses propres conseillés fut une perte de temps, un non sens en politique que l’actuel président Ali Ben Bongo Ondimba doit éviter. Les conseillés inefficaces doivent être tout simplement limogés, et cela sans état d’âme.

S’il y a un conseillé qui doit faire l’objet de toutes les attentions de la part d’Ali Ben Bongo Ondimba c’est le Peuple gabonais. Le Peuple est sincère dans son attachement tout comme il l’est dans son reniement. Il applaudit quand c’est bien et il dénonce quand c’est mauvais. Il ne pratique pas la langue de bois, même pas envers l’opposition. Ali Ben Bongo doit mettre en place tous les instruments de la proximité et de l’écoute active et continuelle du Peuple.



Par Landry MANDOUKOU
(La voix des masques du Gabon)


Autres articles du même auteur sur: http://www.lepost.fr/perso/malang-dit-toujours-la-verite/

Jeudi 31 Mars 2011
Landry MANDOUKOU
Vu (s) 1251 fois




1.Posté par Ngone le 31/03/2011 20:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais les conseilleurs (conseillers) sont-ils les payeurs ? Il existe de très mauvais conseillers et vous avez cité l'exemple de Bongo qui d'après vous ressemble à une réussite au bout de 42 ans à la tête du Gabon. La preuve, il s'en est souvent pris à ces vautours (conseillers). Je pense qu'un homme qui veut bien faire peut compter sur son intime conviction, sa petite voix. Cela est sain et naturel et peut éviter de glisser sur les peaux de banane des soit disants conseillers qui souvent ont d'autre vue que de bien conseiller. Se reposer uniquement sur des conseillers est une erreur.

2.Posté par Mandela le 31/03/2011 22:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour la petite histoire un etudiant en afrique du sud sans qualification ni experience agee de 28 ans (teke) nomme conseiller du president de la republique ou des gens mature et experimente sont en quette d emplois quel conseil peut I'll donner au president?
Deuxieme point aussi est fonde le president voit l ombre de lui meme super intelligent qu I'll met en cause les conseils de ses conseillers si le conseiller insiste I'll prend une giffle comme I'll le fait avec son premier ministre

3.Posté par Titof le 01/04/2011 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL FAUT BUTER LE BIAFRAIS . /

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...