News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Trafic d'immigrés: des responsables de Siat Gabon dans le collimateur de la justice

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 13 Novembre 2013 à 07:06 | Lu 800 fois

Siat Gabon aurait-elle participé à un trafic d'immigrés clandestins afin d'alimenter son ranch Nyanga en main d'œuvre ?
L'arrestation la semaine dernière de trois responsables de la Société industrielle et agricole tropicale (Siat) pour la région de la Nyanga, inquiète et suscite des interrogations.



L'ivoirien Jacques Bayala, alias Johnson, le Français Maxime Camaleonte et le Camerounais Aladji, tous responsables au Ranch Nyanga pour le compte de la Société industrielle et agricole tropicale (Siat), ont été arrêtés samedi dernier à Moulengui-Bindza et seraient toujours détenus dans les geôles de la gendarmerie de Tchibanga pour trafic d’immigrés clandestins en terre gabonaise.

En effet, ces derniers auraient fait travailler au noir dans le ranch de Siat-Nyanga, 28 clandestins recrutés à Bitam et envoyés sur le terrain en échange de la somme de 400 F CFA par jour.

Les victimes de ce trafic pour la plupart de nationalité camerounaise et travaillant de manière forcée, ont été appréhendées samedi 9 novembre avec leur employeur, Maxime Camaleonte (directeur), dans le ranch Siat-Nyanga à Tchibanga , où ils exerçaient comme éleveurs de bovin.

« Nous avons été recrutés par Siat Bitam pour être employés à Siat Nyanga. Lors de la signature du contrat, on nous avait promis 8.000 F CFA/ jour. Mais sur le terrain, c’était toute autre chose », a expliqué un travailleur immigré.

Et d'ajouter : « nous ne percevions que 400 F CFA par jour sans aucune prime ».


Ces hommes étaient répartis par groupe de trois pour surveiller environ 327 bovins toute la journée.

Selon des sources proches du dossier, parmi les victimes de ce supposé trafic, figuraient également des ressortissants d'origine équato-guinéenne et burkinabé, recrutés dans les mêmes conditions.

Les responsables de Siat Nyanga auraient eu pour principal fournisseur un certain Aladji, sujet d'origine camerounaise installé à Kyé Ossi à la frontière entre le Gabon Cameroun et présenté comme le cerveau d'un vaste réseau de trafic d’immigrés et de traite de personnes.

Comment ce trafic a-t-il pu échapper aux autorités compétentes des années durant? Existerait-il des ramifications entre les villes de Kyé Ossi et Bitam? Des hauts gradés de la gendarmerie de Bitam seraient-ils impliqués dans cette affaire?

Difficile de le savoir. Seule l'enquête ouverte pourra lever l'énigme sur cette affaire floue.

Publié le 13-11-2013 Source : Gaboneco.com

Mercredi 13 Novembre 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 800 fois




1.Posté par Roland Parvi le 13/11/2013 22:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce sont des gens sans foi ni loi , non seulement ils violent les lois gabonaises et en plus ils exploitent ces pauvres travailleurs parce qu'ils sont en situation irrégulière dans le pays , ce qui est une violation flagrante des droits humains dont les Gabon est signataire de toutes ces chartes et conventions internationales relatives à la protection et à la préservation des droits humains , ils doivent tout simplement être limogés de leurs postes respectifs et renvoyés dans leurs pays respectifs ses responsables de Siat , à leur tour ils n'auront qu'à essayer d'entrer aussi sans papiers au Gabon , hommes méchants

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...