News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Spoliation des veuves : Arrêtons cette crise humanitaire silencieuse (ministre délégué)

Le site de la Liberté - source : AGP le Jeudi 25 Juin 2015 à 06:46 | Lu 638 fois

Le ministre délégué chargé de la prévoyance sociale, Marie-Françoise Dikoumba, a dénoncé mardi dernier à Libreville, la spoliation et autres formes de violences à l’endroit des veuves, qu’elle a qualifiées de ‘’crise humanitaire silencieuse’’, pendant la commémoration du 5ème anniversaire de la résolution instituant la Journée internationale des veuves.



Au cours de cette célébration qui a été honorée par la présence du ministre délégué chargé de la Prévoyance sociale et du Représentant résident du Fonds des Nations-Unies pour la Population au Gabon (UNEFPA), Dr Mamadou Kanté, ainsi que de plusieurs veuves, les deux hôtes ont fait un tour d’horizon des actions menées en faveur des veuves et orphelins et ont évalué la situation actuelle.

Les habitudes ayant la peau dure, a déploré le ministre délégué, le contentieux en matière d’héritage reste abondant dans de nombreuses familles gabonaises. Sans oublier les actes de violences tels que, les violences physiques, économiques et psychologiques dont subissent encore les veuves.

Les différentes interventions des veuves ont été axées sur leurs expériences vécues afin de dénoncer la persistance du phénomène de maltraitance des veuves et des orphelins dans le pays.

Le ministre a exhorté les auteurs des différentes formes de violences faites aux veuves et orphelins à mettre fin à leurs pratiques.

‘’Arrêtons cette violence des temps modernes, cette crise humanitaire silencieuse !’’, s’est- elle exclamé, en présence des veuves et autres acteurs de la lutte contre les violations des droits des veuves.

Pour rassurer les veuves sur leurs canaux de soutien, le ministre a rappelé l’œuvre immense de la Première dame à leur endroit.

‘’L’engagement noble de Mme Sylvia Bongo Ondimba en faveur des Droits de la veuve est un signal fort et encourageant dans le combat que nous avons à mener face aux inégalités et discriminations dont les veuves sont victimes, surtout dès l’annonce du décès de leur époux’’, a-t-elle affirmé.

D’après Marie-Françoise Dikoumba, le protocole à la charte africaine des Droits de l’Homme et des peuples, communément appelé ‘’Le protocole de Maputo’’ relatif aux droits des femmes, ratifié par le Gabon, assure la promotion et la protection des droits des femmes en général et de la veuve en particulier. Cet instrument international réaffirme solennellement dans son article 21 à la veuve, son droit à obtenir une part équitable dans l’héritage des biens de son conjoint. Cela lui confère le droit quelque soit le régime matrimonial, de continuer d’habiter dans le domicile conjugal, après le décès de son époux.

D’autres actions visant la protection de la veuves ont été initiées par les autorités compétentes, entre autres, le gouvernement qui, selon le ministre, s’est livré depuis 2012, à un vaste chantier de révision et de modification des normes et procédures en matière de prise en charge du conjoint survivant et de l’orphelin.

Il s’agit là de la deuxième partie du Code civil qui vient renforcer les pouvoirs des officiers de police judicaire et la mise en œuvre d’une politique de proximité et de lutte contre l’exclusion sociale et les inégalités. S’agissant des efforts entrepris en faveur de la protection des veuves par le pays, Marie-Françoise Dikoumba a également évoqué le décret portant organisation et fonctionnement des bureaux d’assistance judicaire pour les Gabonais économiques faibles. Tout en soutenant qu’il appartient à la veuve de dénoncer les cas de violation de ses droits.

Le ministre s’est aussi adressé au corps judicaire qui, a-t-elle insisté, doit lire le droit, réprimer les potentiels spoliateurs des biens du conjoint survivant, et rendre les décisions en toute équité.

Pour sa part, le Représentant résident de l’UNEFPA, le Dr Mamadou Kanté, a fustigé le fait que la promotion de la femme se heurte encore à une législation hybride, qui lui reconnait tous ses droits, mais qui en même temps semble les lui retirer, en voulant respecter certaines valeurs traditionnelles.

Pour le cas du Gabon, a-t-il rappelé, beaucoup d’études ont montré l’existence de textes discriminatoires dans le code civile gabonais, invitant à passer à l’action plutôt que de se cantonner dans beaucoup d’études, en mettant en place des mécanismes d’adoption, d’abrogation ou l’amendement de certains textes discriminatoires ainsi que leur application.

Jeudi 25 Juin 2015
source : AGP
Vu (s) 638 fois




1.Posté par NEM le 25/06/2015 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Marie Françoise Dikoumba devrait parler d'abord des femmes (mères de familles) non mariées qui traînent dans les rues, quartiers et villages du Gabon. Qu'elle action a t-elle lancée pour ces dernières. Les veuves sont des femmes qui ont vécu maritalement avec des hommes aujourd'hui décédés; leur nombre n'est pas plus intéressant que la masse des filles et femmes qui élèvent leurs enfants toutes seules ne sachant pas à quel sein se vouer. Il faudra les recenser; leur attribuer une aide sociale conséquente; les loger correctement.
Depuis plusieurs années déjà le sujet de la spoliation des veuves revient toujours comme si cela n'avait pas encore trouvé des solutions d'aides directes à ces femmes. Ont-elles été recensées? Quelle action d'Etat a été mise en place pour, justement, les aider à retrouver leur dignité? Les discours sont faits; maintenant il faut aller voir quelle femme est spoliée et pourquoi? Puis dire les résolutions d'aides faites par l'Etat au sujet de ces dernières.

2.Posté par zedicus le 25/06/2015 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est le prix a payé lorsque ses femmes sont souvent dotées à des prix dépassant toutes concurrences. Aucune famille au mode n'acceptera qu'une prostituée qui a passée toute sa vie à faire le tour des hommes et finie sous le toit d'un homme avec le versement d'une dot excessive. Souvent, ses femmes aux milles vies entretiennent le plus souvent des rapports conflictuels avec leurs belles familles. Vous pensez se sont des femmes à aménager? Je penses pas. Cette situation est la résultante d'une incompétence affichée par les pouvoirs publiques de cautionner une escroquerie généralisée par leur silence coupable et complice sur se genre de pratique. Il serait judicieux de ramener la dot à une somme raisonnable afin d'éviter la chosification de la personne humaine en violation du principe selon lequel l’être humain ne peut faire l'objet de commercialisation. En effet, dès lors qu'une femme est dotée à un coup très élever, elle devient du même coup un bien dans le patrimoine de du mari au même titre que les biens meubles qui meublent le salon de ce dernier. Alors, arrêté nous vos bêtises et agitations souvent mal avisé. C'est la résultante d'un laxisme d'une administration à cours d'inspiration et qui brille toujours de par son incompétence à pouvoir apporter des solutions aux problèmes que minent notre société. Si cette petite déléguée de son ministère à la con veut changée la donne, elle devra d'abord rembourser la dot versée par son époux. Donc arrêter-nous vos connerie.

3.Posté par moukemou le 25/06/2015 11:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut d''aller à la racine de cette situation, les personnes qui le font ne le font pas pour rien, nous sommes des africains, les veuves aujourd''hui coupent tout lien avec la famille du defunt en entrainant les biens et les enfants

4.Posté par ibouanga le 25/06/2015 18:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces femmes mal polies,
méprisant la belle famille,appauvrissant le mari,méritent qu''on les spolié.Car honnêtement,les enfants,même si la belle famille s''accapare des affaires du défunt,ils les récupéreront tôt ou tard.

5.Posté par maeir le 11/12/2015 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A VOTRE ATTENTION!!!!!!!!
N'IGNOREZ PAS PRENEZ SOIN DE LIRE ET PASSER LE MESSAGE A CEUX QUI SONT DANS LE BESOIN!!!!!!
Le retour de l’être aimé existe réellement car cet voyant d'une connaissance exceptionnelle dans son domaine l'a fait pour moi et il le fera pour toi aussi et surtout passes le message à celui ou celle qui n'a pas la chance de lire ce témoignage et qui est dans le besoin parce que NON ASSISTANCE A PERSONNE EN DANGER EST PUNIE PAR LE CRÉATEUR . L'e-mail du voyant : lepointeric@yahoo.fr

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...