News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Sortie de crise : La dernière proposition de Gbagbo à Ouattara - Les tractations secrètes déjà engagées

Le site de la Liberté - LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale le Vendredi 25 Mars 2011 à 08:06 | Lu 1986 fois



Un poste de vice-président pour Alassane Ouattara. C’est la toute dernière proposition faite par Laurent Gbagbo au président réconnu par la communauté internationale, dans le cadre du dialogue inter-ivoirien qu’il appelle de ses vœux ces jours-ci. C’est en tout cas ce que révèle le site internet de Jeune Afrique. Selon ce site, qui a diffusé l’information hier jeudi 24 mars, d’intenses tractations souterraines sont en cours depuis quelques jours pour amorcer un dialogue entre Gbagbo et Ouattara.

L’initiative est venue du locataire du palais présidentiel du Plateau, qui s’emploie à traduire dans les faits son appel au dialogue inter-ivoirien qu’il a lancé au dernier conseil des ministres de son gouvernement. A cet effet, il a, selon notre source, mis en mission certains membres du gouvernement Aké N’gbo pour qu’ils « vendent » à certains diplomates occidentaux en poste à Abidjan, son plan de sortie de crise. Ont été ainsi cooptés pour jouer les bons offices, le porte-parole du gouvernement, le bouillant Ahoua Don Mello, le ministre des Affaires étrangères, Alcide Djédjé, le ministre de l’Economie et des Finances, Désiré Dallo et le ministre de l’Industrie et de la promotion du secteur privé, Philippe Attey.

Leur feuille de route : « vendre » ses propositions de sortie de crise à certaines chancelleries occidentales triées sur le volet. Ainsi, des conseillers et secrétaires des ambassades de France, des Etats-Unis, d’Italie et d’Espagne ont été approchés dans le plus grand secret. Les émissaires de Gbagbo devraient arriver à convaincre ces chancelleries de l’urgence de faire accepter ce plan au camp Ouattara. D’ici la fin de cette semaine. Le plan prévoit qu’un poste de vice-président soit taillé pour Ouattara, Laurent Gbagbo demeurant président de la République.

Et cela, pour répondre au souci de partage du pouvoir, auquel les exhortent certains observateurs de la vie politique ivoirienne. Il est également question de la mise sur pied d’un gouvernement d’union, incluant des personnalités issues du camp Ouattara. Mais, selon Jeune Afrique, les chancelleries « démarchées » ont toutes opposé un refus catégorique à ce plan Gbagbo, estimant que celui-ci n’est pas fondé à prétendre diriger le pays alors qu’il a perdu les élections. Pour ces diplomates, la victoire de Ouattara à la présidentielle du 28 novembre 2010 n’est pas négociable. Seules peuvent être examinées les conditions de départ de Laurent Gbagbo du pouvoir. Pour le locataire du « palais du Golf », toute négociation est subordonnée à la reconnaissance de sa victoire par Gbagbo. En attendant, on continue de compter les morts.

Assane NIADA


Vendredi 25 Mars 2011
LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale
Vu (s) 1986 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

12.Posté par Diarrassouba IBRAHIMA le 13/10/2015 13:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout est bien. Rapellons nous et réfléchissons

11.Posté par kouity le 26/03/2011 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce debat est vraiment interessant. Cest l 'afrique en marche
mais sachez que ce debat est possible par ceque la cote d ivoire existe en tant que etat souverain
si on la cote d ivoire se soument aux dictats de sarkosy et obama , c en est fini pour l Afrique qui aura pour toujours ne independance d oreille percee
Que Dieu nous en preserve; Ouattarra s il aime l'afrique et la cote d ivoire , il ne doit pas laisser insulter sa patrie, a ce niveau intellectuel juste parceque il veut etre president
mais comme il n a pas de morale il peut continer a encorager les embargo sr les banqes, les medicaments
mais nos vaincrons grace a DIEU pour les generations futures

10.Posté par cocojuju le 26/03/2011 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cher germain je pense qu'il est temps pour nous de voir clair dans le jeu des occidentaux.ne penses-tu pas que sarkozy sait et espère que bon nombre d'africains pensent comme toi sagissant de ce conflit ivoirien.qui n'est rien d'autre qu'une volonté bien pensée pour simplement continuer à assujettir le peuple noir? réfléchis un peu.

9.Posté par A chez nous pays le 26/03/2011 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est de la mauvaise foi de prétendre que Gbagbo et les FDS empêchent les 54% invisibles de Ouattara de manifester; A Bouaké et dans le Nord, il n'y a pas de FDS. Seulement Licorne, l'ONUCI et les rebelles. Quand Ouattara et Soro ont lancé leur « révolution orange blanc vert » à Bouaké qui s’est présenté ? Personne. Même les familles des rebelles sont tranquillement restées à la maison. N’est-ce pas ce que l’on appelle un désaveu total ? Une gifle électorale ? N’est-ce pas la preuve flagrante que Bouaké et le Nord sont pris en otage par Ouattara ? Aïda Diallo

8.Posté par A chez nous pays le 26/03/2011 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. Germain Mba,
Vous avez parfaitement raison. La CI ne se résume pas à Abidjan quoique la ville soit une concentration de pratiquement toutes les ethnies du pays en plus des ressortissants de la CEDEAO. Cependant, vous devez savoir que tous les chefs traditionnels, véritables détenteurs de la conscience des sans-voix , de toutes les régions de CI, y compris le Nord dont je suis issue, ont bravé les rebelles de Ouattara pour se rendre à Abidjan , prêter allégeance à Gbagbo et renouveler leur soutien indéfectible à la Constitution ivoirienne . De même, les Ivoiriens d’origine étrangères se sont constitués en organisations puissantes pour reconnaître la non discrimination du gouvernement de Gbagbo à leur égard contrairement aux bruits propagés par le clan Ouattara et affirmer leur appartenance pleine et entière à la nation ivoirienne. Les étrangers non ivoiriens de la CEDEAO ont milité et militent encore pour soutenir la Constitution ivoirienne et Gbagbo. Les Européens de Côte d’Ivoire malgré les appels réitérés de leurs pays respectifs sont montés au créneau de la RTI pour dire leur indignation et leur refus catégorique de quitter la CI. Pour la première fois de notre histoire , dans un pays d’Afrique, les Français de CI et autres européens prennent ouvertement fait et cause pour un président qualifié de dictateur et aident la population et les FDS à travers des informations soutirés à Licorne et à l’ambassade des US qui ont sauvé bien des vies. Au sein de l’ONUCI, les contingents de casques bleus, se retirent peu à peu d’une mission dans laquelle ils ne se reconnaissent plus. Enfin, monsieur Mba, ma région le Nord est décimée, méconnaissable, défigurée et désertée par les vraies familles traditionnelles qui la peuplaient. Pour ceux qui n’ont pu ou n’ont pas voulu fuir les rebelles de Ouattara, la vie est insupportable et indescriptible. Des milliers de familles venues du Burkina surtout, de la Guinée et du Mali ont investi le Nord de mes ancêtres et se sont installées dans nos maisons et nos plantations. Pareil à Abidjan où les familles de rebelles s’installent à Abobo et à Koumassi dans les habitations désertées. Je soupçonne votre idole Ouattara, de vouloir créer « un Grand Burkina » en absorbant mon pays et je le mets au défi , moi simple citoyenne ivoirienne, de prouver qu’il y a eu des élections dans ma région , ce Nord dont il se réclame qui aient pu l’aider à obtenir les 54% de voix dont il se vante et dont le Conseil constitutionnel a supprimé une partie à juste titre. Nous attendons toujours que M. Choi produisent les bulletins de vote de ces régions contestées que l’ordinateur ultra performant acheté par Soro pour les élections à lui aussi rejeté parce qu’il ne les reconnaissait pas dans la liste des inscrits. Raison pour laquelle la CEI s’est retrouvée FORCLOSE.

7.Posté par monfang le 25/03/2011 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr. Germain Mba, vraiment c'est un conseil de frère que je vous donne et ce de manière gratuite, car je comprends par la lecture de vos propos que vous ne maîtrisez pas les moindres méandres de la politique ivoirienne et le jeu de destruction de l'occident.
Pour la CI toute personne ayant un raisonnement simple et lucide ne peut rejeter pour sortir d'une crise soit disant post électorale de rejeter un recomptage de voix, ce n'est pas une création ivoirienne, cela vient de se passer en Haïti et un peu plus loin en Afghanistan. Si ouattara était démocrate pourquoi n'accepte t-il pas de confondre Laurent. Je pense que tu es gabonais penses-tu ou imagines-tu un seul instant ABO peut au lieu d'envoyer les militaires maté les gabonais(es) pour clore le contentieux électorale du Gabon faire appel à un comté d'évaluation ou que les "démocrate" Blaise, Neto, Bozize,Yaya et je passe puissent s'adresser à la nation et demander la constitution d'un comité de recomptage et d'évaluation des élections chez-eux?
Si tu penses que cela est possible alors Traite Laurent de tout ce que tu veux, par contre si tu penses que se sont ceux que j'ai finalement appeler de dictocrate qui sont du côté de la vérité cela voudrait dire que la politique n'est pas ton monde va participer à d'autres débats de société ou tu seras plus utile j'ose croire.
Autres choses, je ne suis pas un pro-Mouhamar, mais ma qualité de démocrate ne peux pas me permettre de décider de bombarder un pays parce que celui-ci utilise les armes pour mater son peuple ou est la morale au nom de quel principe de leurs soi-disant droit de l'homme autorise des états d'utiliser que la violence face à la violence.
Au Gabon une opposition responsable à fait appel à eux, comme il n' y a pas eux assez de morts et que l'assassin n'était autre qu'un dictocrate imposé au peuple, car pour eux nous sommes des sous-hommes qui n'ont pas droit de vote est ce que tu peux comprendre cela. Pour conclure informes-toi sur Laurent, ce Mr. est un vrai démocrate il n'a jamais pris les armes pour combattre le Vieux il n'est pas comme Ouattara qui estime que seul les armes sont les moyens que doivent utiliser les démocrates, non mon frère Ouattara n'est pas et ne sera jamais un démocrate mais plutôt un dictocrate comme les aimes nos ennemis de l'occident pour ne pas citer la France quoi. Maintenant je pense que tu as de quoi méditer,

6.Posté par Soyons objectifs le 25/03/2011 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est tristement incompréhensible de vouloir un recomptage des voix alors que tout le monde a vu comment 600 000 voix avaient été annulées à ADO.

S'agissant de la pretendue mobilisation en faveur de Gbagbo, je souhaiterais en toute objectivité que le FDS de Gbagbo laissent aux partisants de ADO ,se mobiliser aussi autour de leur candidat. Car à chaque fois les marches en faveur de ADO ont toujours été réprimées par le camps Gbagbo.

5.Posté par ambalo09 le 25/03/2011 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors pourquoi, Ouattara refuse t-il catégoriquement, avec le soutien de Choï de recompter les voix s'il a vraiment gagné?

4.Posté par Germain Mba le 25/03/2011 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Croyez vous qu'un grand pas comme la Coteivoire se limite à abidjan? mobilisez les hommes les hommes à abidjan n'est pas une preuve palpable pour justifier qu'on a gagné une electiion, j'ai la firme conviction que Gbagbo n'a pas gagné d'election c'est bien malin de servir aux gens le plat de l'ingerence etrangère pour brouiller les pistes d'une defaite electorale.

3.Posté par A chez nous pays le 25/03/2011 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Germain Mba, ce que vous dites est tout aussi valable pour Ouattara. Son coup d'état de 2002 est intervenu après seulement 2 ans de pouvoir sous Gbagbo. Avant cela, il avait fait une tentative contre Bédié, lui aussi démocratiquement élu par nous et au mépris total de la constitution ivoirienne de l’époque. De quel droit? Légitimer un homme incapable de respecter le droit, de mobiliser 54% de la population dont il se réclame, même dans ses prétendus fiefs du Nord où il ne met jamais les pieds et dont il ne parle même pas le patois, un homme qui en est à son 4eme coup d'état avorté en CI, reviendrait à encourager n'importe quel malfrat en quête de pouvoir, de monter une rébellion en Afrique. Monsieur Germain, n'êtes-vous pas surpris et touché par la farouche résistance nationale en faveur de Gbagbo? Aida Diallo

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...