News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Sherbrooke : dans la province du Québec au Canada. Profilage racial ou mode d’emploi pour les employeurs?

Le site de la Liberté - Gervais Mboumba, militant des droits de l'homme le Dimanche 13 Mai 2012 à 05:32 | Lu 738 fois




Tu es immigrant, tu es Noir, tu cherches du travail, tu envoies des centaines de Curriculum vitae, dans l’espoir d’avoir du travail, l’employeur t’annonce à la police, et la police te demande des empreintes digitales dont l’examen doit se faire à la GRC : gendarmerie royale du Canada, à Ottawa, sous prétexte que la personne immigrante peut avoir eu des antécédents criminels.
Cette manière de faire, peine à être bien comprise et, par cette même procédure, on fait déjà croire à l’immigrant qu’il est potentiellement détenteur d’un dossier criminel.

Le mot crime étant polysémique et lourd en conséquence, on ne saurait à ce jour comprendre ce qui se cache derrière une telle option.

Loin d’en faire un drame, mais, pour éviter tout dérapage, car des sommes d’abus ont créé des situations graves aux citoyens canadiens d’origine immigrante, tous les citoyens canadiens d’origine immigrante ou d’adoption, aimeraient savoir ce qui se passe et aussi savoir si de telles pratiques sont courantes pour tous les immigrants dans leurs ensembles, savoir également si tous les Québécois, pure laine, y compris tous les Canadiens diverses origines, passent également par la prise d’empreintes digitales demandées par la police.

Il n’y a aucun problème si pour des raisons de sécurité les choses se passent ainsi. Mais, pour l’immigrant d’origine africaine, il y’a un peu de difficulté pour comprendre une telle démarche à cause des fausses informations qu’on charge sur des pauvres immigrants qui ont quitté leurs pays d’origine en proie à la guerre. On sait également quel type de rapports, les politiciens canadiens entretiennent avec des dirigeants des régimes dictatoriaux en Afrique, si bien que la simple critique et condamnations de ces régimes dictatoriaux en Afrique ne tardent pas à vous suivre à la trace, pour des critiques qu’on leur formule sur la toile et Facebook. Que les autorités du Canada, les services de police et des renseignements nous prouvent qu’ils ne sont pas du côté des dictateurs africains que combattent des immigrés vivant au Canada. La démocratie nous enseigne tant d’éléments et sur la base de ces valeurs démocratiques, je suppose bien qu’aucun dictateur africain ne saurait dicter sa lois dans les pays du Nord dont le Canada notre pays d’adoption que nous aimons tous à cause de ses valeurs…

Sans nul doute, beaucoup ne lisent pas les informations qui sont distillées dans certains journaux, mais ici, lorsqu’on demande les empreintes digitales à la personne qui envoie son curriculum vitae à une entreprise pour solliciter un emploi, parce qu’affiché sur le site d’Emploi-Québec, il y’a certaines informations qui laissent l’immigrant dans un état quelconque d’interrogation.
Une lettre adressée à un immigrant dont le nom, l’adresse, n’y sont pas mentionnés à l’entête, cela dérange un peu.
Dans tous les cas, et, on ne le dira jamais assez, l’immigrant au Québec connaît d’énormes difficultés dans certaines entreprises où il sollicite le travail.

Tenez par exemple, lorsque vous êtes embauché dans certaines entreprises au Québec, parfois, les chefs sont très accueillants, mais, c’est plutôt le travailleur québécois embauché parfois le même jour que toi, qui va te faire des problèmes, la rivalité est bien visible. Les plaintes pleuvent en surnombres chez le patron qui n’hésite pas à te renvoyer, ça parle beaucoup, ça critique tous les jours, on parle de toi à ton absence, des gestes de mépris et de dédain t’inondent l’esprit, jusqu’à en av
oir mal.
Les Noirs puent, tels sont les premières tasses de café qu’on te fait boire. Comment alors en arriver-là?
Peut-on penser que les Noirs ne se lavent pas? Peut-on penser que les Noirs ne lavent pas leurs vêtements?
Qu’est ce qui pue sur le corps d’un Noir? Quelle est ce talent qu’on peut avoir à détecter les odeurs puantes qui viendraient uniquement des Noirs et non des Blanc?

Peut-on penser que les Noirs n’ont pas de conjoints de race blanche? Pourtant on les voit partout sur la terre!
Le profilage racial est inacceptable, voire condamnable devant la loi.

En tant que citoyen canadien, je demanderai une audience aux députés de l’assemblée nationale du Québec y compris à ceux de la chambre de commune à Ottawa, de manière que tous les élus du peuples mènent une enquête parlementaire sur l’ambiance morose qui se passe dans les milieux du travail et, où des immigrants sont victimes de profilage racial. D’autres personnes immigrantes subissent le profilage dans les quartiers. Plus grave encore, selon des informations reçues, il y’a des personnes immigrantes bien à traiter, et il y’ en a d’autres dont les soupçons pèsent sur eux, avec tout ce qu’il propos racistes causant le stress.
Un cas assez troublant, c’est celui d’une personne immigrante qui fut renvoyé du travail ,car ne tolérant plus les critiques amères d’une dame , pour simple incompatibilité d’humeur avec l’immigrant, mais, une personnalité du SANC, envoie plus de 10 policiers dans l’appartement de l’immigrant alors que l’immigrant n’avait même pas l’intention de se faire mal, juste un regret éprouvé à cause du mauvais traitement de cette patronne Québécoise.

Une anecdote, dans une entreprise, à Sherbrooke, un jeune chauffeur Québécois qui s’apprête prend de congés a comme remplaçant chauffeur, un immigrant Noir. Ce chauffeur Québécois a comme entre autre mission, aller faire la cueillette de matelas dans une entreprise de fabrique de matelas appelée Matelas Houde non loin de jacques Cartier. Lorsque le jeune chauffeur Québécois, présente son collègue chauffeur africain de race Noir au patron de Matelas Houde en lui disant, voilà! Je serai en congé, voici mon collègue chauffeur qui va me remplacer le jeudi pour venir chercher les matelas!
Eh bien, la réponse du patron de Matelas Houde à Sherbrooke, ne s’est pas fait attendre, avec l’art de bien désigner des innocentes personnes parmi les immigrants. …

Ce patron regarde le chauffeur noir, puis dit : << à condition qu’il ne soit pas bandit…>>.
Imaginez quelle n’a pas été la souffrance morale chez cette personne immigrante, un Noir, âgé de 54 ans. Quel mépris! Quel courage mêlé de dédain et de mépris chez ce patron pour se demander si le Noir n’est pas bandit!
Alors, qu’est ce qu’on peut dire face à une telle situation? Pour le patron de Matelas Houde, les bandits sont de race noire, et les bons sont de race blanche!

En décrivant une telle situation, je me demande pourquoi une telle manière de soupçonner les Noirs et de faire du profilage racial sur des Noirs alors que de nombreux bandits de grand chemin sont bien des gens originaire du Québec, parmi ce qu’on appelle des pures laine?

Gervais Mboumba, militant et défenseur des droits de l’homme
Tél : 819-575-2756, courriel : mboumba_gervais@yahoo.fr
Sherbrooke, QC
Canada



Dimanche 13 Mai 2012
Gervais Mboumba, militant des droits de l'homme
Vu (s) 738 fois




1.Posté par Audrey Nondzi le 14/05/2012 20:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve que tu généralises pas mal les choses. Comme dans tous les pays, il y a des racistes ou des ignorants qui n'ont jamais quitté leur pays. Il faut savoir aussi qu'il y a pas mal de nos frères africains, ou haitiens sous prétexte qu'ils sont refugiés abusent du système québécois. Et malheureusement, nous payons pour cela. Peux tu en dire autant de la politique de chez nous ?(Gabon)

2.Posté par Gervais Mboumba, militant des droits de l'homme le 15/05/2012 05:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Audrey Nondzi.


En lisant ton petit commentaire, tu sais ce que tu es et tu sais également ce que tu dis. Libre à toi de dire ce que tu penses des éléments évoqués dans cet article, je te le concède.Tu es une femme majeure, à moins que tu ne sois que cette catégorie d’Africains qui annoncent les couleurs sans discernement. Je parle d'un fait réel. Je ne le dis pas en termes de généralité, mais en termes de constat en tant que militant des droits de l'homme. C'est inacceptable, le profilage racial , même sur des bases de soupçon, à cause de la différence de la peau. J'assume mes responsabilités devant n'importe quel personne. Tu oublies qu'une copie de cet article a été bien envoyée à radio-canada ,et prochainement au parlement.
Si tu es au lait et au miel au Québec, ou à Sherbrooke, tant mieux. Mais n'oublie pas que les autres ont envie de manger même des tablettes de sucre. Ensuite, tu as insinué un propos flatteur en pensant que les Noirs profitent du système. Tu penses que les noirs sont des grabataires pour ne cueillir que l'aide sociale? Mais voyons? Qui profite du système québecois? Es-tu sérieuse dans ta tête? Mais voyons! Ne vois-tu pas que tu es en contradiction avec les principes de la vie? Sais-tu combien les Québecois s'énervent souvent parce que certains africains mange du social? Il y'a du travail pour tous, mais, curieusement, les embauches sont à connotation maffieuse dans une large mesure. C'est pourquoi, nous voulons que ça change. Je ne suis pas gabonais, je suis congolais de Brazzaville, bien que j'aie fait une fille avec une femme gabonaise Fang, sûrement avec la grosse gueule, tu me diras que c'est peut-être une Équato ou une camer. Non, une gabonaise souche. Toi tu peux également éviter d'épingler les Haïtiens de cette manière, ils ont développé le Québec. Tous les Québecois le savent à Montréal, le plus grand bassin des Haïtiens au Canada. Tu dois savoir distinguer les problèmes, et non cavalcader dans un méli-mélo. Le problème que je soulève dans mon article, est un problème réel et c'est intolérable. Je connais plus de 40 Québecois qui travaillent dans les sociétés pétrolières dans mon pays au Congo-Brazzaville, personne ne les traitent de bandits. Ensuite, toutes les populations sont très accueillantes au Congo-Brazzaville, d'ailleurs comme au Gabon. Le problème n'est pas celui de comparer les haïtiens aux gens, il s'agit d'un réel problème que vivent certains africains au Québec, sur le plan du travail.
Sais-tu qu'au Québec, voire au Canada, il y'a des immigrants préférés par rapport à d'autres? je te l'enfonce dans l'esprit , dans ta tête pour que tu le comprennes. Crois-tu que je suis idiot?
Mon nom est là, mon numéro de téléphone est là, mon adresse émail est également là! Je ne triche pas dans ma vie. Je mets quiconque au défis pour prouver le contraire de ce que je viens de révéler dans cet article.

Bonne journée!

3.Posté par Mengue, Marie le 10/10/2012 19:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a suremment certains/es africains/es qui n'ont jamais vécu le rassisme crue ou directement pour quelque raison que ce soit selon les motifs et les occasions qui l'ont poussés à sortir de l'Afrique ou de leur pays d'origine: ceux là ont une autre vision des choses où ils pensent facillement que c'est de la faute des noirs qui subissent la discrimination à cause de la couleur de leur peau. Mais s'ils avaient eu à se débrouiller d'eux-mêmes: comme par exemple trouver soi-même un logement , un emploi ou/et se présenter chez les autorité, ils changeraient d'opinion sur les autres... C'en est peut-être le cas de ma chère compatriote Nandzi . Mais estimez-vous heureuse , ma chère, si cela vous a encore été épargné jusqu'à présent !!... Priez que cela démeure ainsi, car vous vous découvririez vous-même qui vous êtes le jour que vous seriez victime du RASISME ou/et TRIBALISME . Des discriminations qui enlèvent la dignité humaine que possède chaque personne !! les blancs valorisent les animaux plus que l'homme noir, ... à RETENIR ma chère ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 17 Septembre 2016 - 14:24 France : Grand Rassemblement Citoyen pour le Gabon

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...