News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Revue de presse : « Julien Nkoghé Bekalé pris la main dans le sac »; « Jean Eyéghé Ndong et Le RPG sanctionnent Paul Mba Abessole »

Le site de la Liberté - Source : Gabonews le Dimanche 20 Juin 2010 à 18:58 | Lu 1914 fois



Revue de presse :  « Julien Nkoghé Bekalé pris la main dans le sac »; « Jean Eyéghé Ndong et Le RPG sanctionnent Paul Mba Abessole »
Même si la 19ème Coupe du monde de football, qui se déroule depuis le 11 juin dernier en Afrique du sud, domine désormais les temps d’antenne des chaînes de télévision, les journaux papiers et en ligne gabonais, n’ont pas dérogé à la règle cette fin de semaine en commettants des titres et analyses abondants sur l’actualité nationale.

Entre autres actualités marquantes, l’on notamment Le NGANGA qui, en politique nationale s’interroge: « Emergence: premiers rendez-vous manqués ? », de même que L’OMBRE ou GABON MATIN ou encore L’UNION, n’hésitent pas à revenir sur les législatives et sénatoriales partielles du 6 juin dernier en stipulant, sur sa une, que « Jean Eyéghé Ndong et Le RPG sanctionnent Paul Mba Abessole », tout comme NKU’U, LE MESSAGER estime que lors de ce scrutin, Julien Nkoghé Bekalé à Ntoum a été « pris la main dans le sac ».

Comme les week-ends écoulés, nous vous proposons un morceau choisis de tout cela dans cette revue de presse hebdomadaire.

Commençons par le premier anniversaire de la disparition de l’ancien président de la République, Omar Bongo Onodimba. Dans son numéro 53 du 14 juin, GABON ECONOMIE, ne pouvant être « en marge d’un tel événement » rend « hommage à un grand homme d’Etat » disparu le 8 juin 2009 à Barcelone en Espagne.

Selon le rédacteur de l’article à la page 11, « l’on ne peut que saluer et honorer la mémoire de l’illustre disparu donc le souvenir restera à jamais gravé dans le cœur et l’esprit des hommes et des femmes qui l’ont connu ». « Et pour cause, ajoute-il, feu le chef de l’Etat fut d’abord un rassembleur qui avait fait du dialogue, de la tolérance, de la paix et de l’unité nationale, ses principaux leitmotiv ».

Il fait également, dans ce papier, le tour d’horizon des 42 ans de feu le président Bongo Ondimba à la tête de la magistrature suprême gabonaise.

NKU’U, LE MESSAGER dans sa publication du 14 au 27 juin 2010, pour ce premier anniversaire, parle d’« un héritage à gérer ». Ce journal assure qu’ « au-delà de toute flagornerie et de toute polémique stérile, la question que doit se poser tout citoyen gabonais qui a vécu les 42 ans de son règne absolu est celle de savoir quel héritage le défunt le défunt chef de l’Etat gabonais a-t-il légué à ses concitoyens ?».

Et de répondre en reprenant une phrase demeurée célèbre de l’ex-président de la République édictée en janvier 2009 lors de la présentation des vœux de nouvel an où il déclarait, tout en s’exclamant: « Dieu ne nous a pas laissé le Gabon pour faire ce que nous sommes en train de faire ».

Cette phrase est renforcée par ce discours du 1er décembre 2007, marquant le 40ème anniversaire de son accession à la magistrature suprême dans lequel le président Bongo n’’était pas « allé du dos de la cuillère pour donner les maux, les tares, les travers qui minaient son propre système ».

« Malheureusement, souligne le tabloïd, quelques mois après, il s’en est allé, abandonnant le Gabon avec un héritage lourd et difficile à gérer ».

Pour ce même sujet, Le NGANGA du 18 juin 2010 emboîte le pas à NKU’U, LE MESSAGER et estime que « la paix demeure », mais que « l’unité nationale se craquelle… »

En page 4 de cet hebdomadaire satirique d’investigations rapporte que « si le peuple préserve jalousement la paix, les politiciens, eux menacent l’unité nationale ». Dès lors, préconise l’hebdomadaire, « si seulement les uns (l’actuel pouvoir) pouvait mettre leur suffisance en berne, et les autres (opposition), oubliaient leur haine et leur véhémence, l’unité nationale ne devait pas être le nouveau thème teinté de démagogie….».

A leur suite, c’est CROISSANCE SAINE ENVIRONNEMENT, de juin 2010, commet deux pages entières consacrées à ses hommages à Omar Bongo Ondimba, un an après.

Passant en revue l’action du président Bongo à la tête du pays, depuis 1967, ce mensuel d’informations et de développement durable, donne la parole à ce qu’il appelle « Expatrié à OBO », un Gabonais d’adoption qui, à sa manière, en page 3, rend hommage à feu Omar Bongo Ondimba.

« Emergence : premiers rendez-vous manqués ? », c’est le titre qui figure sur la une du journal LE NGANGA.

Dans ce texte, l’auteur prend ceux qu’il nomme les « Gabonais d’en Bas » pour étayer l’inertie de l’émergence tant prônée par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba. En effet, partant de l’achat d’un immeuble à Paris pour en faire le siège de la représentation diplomatique gabonaise en hexagone, en passant par la délégation pléthorique du chef de l’Etat à Nice et les descentes sans actions concrètes dans les quartiers populaires, ainsi que le manque d’imagination et le laxisme de certains membres su gouvernement, font que l’on parle ici des premiers rendez-vous manqués du gouvernement de l’Emergence. Ce d’autant, estime ce journal, que les Gabonais d’en bas n’ont toujours rien de concret dans leur environnement et leur quotidien.

L’OMBRE à travers l’éditorial de Patrick Ndutum Ndong, corrobore les réflexions du NGANGA concernant l’Emergence telle qu’elle devrait être vécue par le Gabonais.

Pour Patrick Ndutum Ndong, « … ils sont de plus en plus nombreux, ceux des Gabonais et même des observateurs internationaux de la chose publique gabonaise, qui pensent à plusieurs égards que l’avenir du pays est totalement illisible. Ou simplement un peu plus indéchiffrable chaque jour. (…) et du coup, l’émergence inexplicablement prônée et clamée à hue et à dia, plutôt que vécue, se pose non plus seulement comme un fallacieux slogan creux, mais davantage comme la poudre aux yeux des Gabonais qui ne peuvent pas ainsi voir que le pays, déjà agonisant, se meurt inexorablement sous les yeux ». A Lire absolument.

Revenant sur les législatives du 6 juin dernier, NKU’U, LE MESSAGER révèle que Julien Nkoghé Bekalé a été « pris la main dans le sac », alors que L’OMBRE, quant à, lui indique « Jean Eyéghé Ndong et Le RPG sanctionnent Paul Mba Abessole ».

Pour NKU’U, LE MESSAGER, le désormais député de Ntoum, Julien Nkoghé Békalé aurait été « pris la main dans le sac », de même que ce journal l’accuse de « faux et usage de faux » pour « établissement de fausses cartes d’électeurs et de fausses récépissés ».

Le journal étaie même ses assertions, à la page 3 et 4, avec une série d’mages de fausses et vraies cartes d’identité ainsi que celles d’électeurs ayant servi pour renforcer l’élection de l’actuelle ministre des Mines.

Sur la même page 4, ce journal estime que le « Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a tout fait pour sauver la têtes de ses ministres ». Dans ce contexte post électoral tumultueux où le quotidien L’UNION du samedi 19 et dimanche 20 juin 2010 a d’ailleurs annoncé que « l’opposition ira au contentieux », NKU’U, LE MESSAGER déclare qu’il « aurait été suicidaire pour le PDG de perdre les sièges du Komo Mondah et de Mulundu ».

C’est pourquoi, poursuit l’article de la page 4, le PDG a « mis les bouchées doubles en sacrifiant ceux du deuxième arrondissement de Libreville et du Haut Komo. Et voilà pourquoi il a envoyé « au casse-pipe » ses néo alliés du RDPG ».

Dans cette même logique, L’OMBRE précise que Jean Eyéghé Ndong et le RPG ont sanctionné Paul Mba Abessole. Du moins, relève –t-il, « c’est le constat logique qu’inspire cette énième et retentissante raclée (80,64% contre 19, 36%), essuyée par le Rpégiste en chef sur le premier siège du 2è arrondissement de la Commune de Libreville ».

Au lendemain de ces législatives, GABON MATIN du 16 juin dernier a affiché, sur sa une, les photos de Jean Eyéghé Ndong et d’André Mba Obame qui devront désormais siégés à l’hémicycle du palais Léon Mba. A la page 2, cet autre quotidien national d’informations fait un bref bilan de cette élection avant de parler de l’avenir politique des élus qui devront profiter de cette tribune pour affirmer leurs idées politiques.

L’UNION du samedi 19 et dimanche 20 juin 2010 a par ailleurs indiqué que « dans une Déclaration commune, les dirigeants de l’Union nationale (UN) et ceux de l’Alliance pour le changement et la Restauration (ACR) ont annoncé leur intention de déposer auprès de la Cour constitutionnelle un recours en annulation des élections législatives partielles du 6 juin dans les circonscriptions du Komo-Mondah, de Mulundu et de Bendjé. Le scrutin sur ces sièges avait été remporté par les candidats du Parti démocratique gabonais (PDG) ».

Le quotidien poursuit en précisant que « les opposants assurent y avoir constaté de nombreuses irrégularités. Outre la Cour, ils entendent saisir le Conseil d’Etat et les juridictions de droit commun ».

En Economie, GABON ECONOMIE, rapporte, entre autres, qu’une Convention de 31 milliards de francs CFA a été signée par le premier ministre, Paul Biyoghé Mba et le directeur des Marchés publics, de même que la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) est à l’heure du bilan financier dans la mesure où l’on examine celui de 2007 au premier trimestre 2010.

Par ailleurs, ce journal économique et de développement durable souligne qu’il y a un « regain de confiance » à la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) « qui vient d’annoncer un chiffre d’affaires de 268 milliards de francs Cfa, au terme du premier trimestre 2010, contre A89 milliards en 2009. Soit une hausse de 42% ».

Dans GABON MATIN du 19 au 20 juin 2010, pour ce qui est de la coopération entre le Gabon et l’Agence française de développement (AFD), le premier ministre, Paul Biyoghé Mba a également signé une convention de 57 milliards de francs Cfa qui devrait servir à la réalisation de des travaux de réhabilitation du tronçon routier Ndjolé–Medouneu long de 47 kilomètres.

La caravane La Provinciale du cinquantenaire de l’Indépendance n’est pas en reste dans ce foisonnement de l’actualité nationale. Régulièrement et quotidiennement, GABON MATIN, L’UNION, L’AGENCE GABONAISE DE PRESSE (AGP), GABONEWS.ga et tous les journaux partenaires mettent les lecteurs sur la route de ces groupes constitués de journalistes, cadreurs, chercheurs… qui sillonnent le Gabon profond afin d’extirper cela qui fait l’originalité de ce pays, historiquement, culturellement, politiquement, depuis l’accession à l’indépendance.

L’Education aussi n’est pas oubliée dans ces journaux avec les examens de fin d’année notamment dans L’UNION et GABON MATIN et GABONEWS.ga qui consacrent des articles à cette actualité qui entame la boucle de l’année académique des les établissements scolaires du pays.

En sport, le Mondial Sud africain 2010 domine globalement l’actualité sportive avec des informations régulières dans les quotidiens L’UNION et GABON MATIN, mais aussi sur le site d’information GABONEWS.ga.

Dans ces journaux et presse en ligne, le clin d’œil est beaucoup plus consacré aux équipes africaines qui peinent à s’imposer dans ce tournoi qui se joue pour la première fois sur le continent africain.

Toutefois, la fin du championnat national de football n’a pas échappé aux rédactions sportives.

GABONEWS.ga a couvert le dernier match de ce championnat entre l’Union sportive de Bitam et SOGEA FC et qui s’est soldé par une score nul de un but partout, mais avec en prise le sacre de l’équipe de Bitam qui a reçu son trophée de vainqueur de l’épreuve.

Dimanche 20 Juin 2010
Source : Gabonews
Vu (s) 1914 fois




1.Posté par Ebouboua le 22/06/2010 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mba Abessole ne se sent nullement concerné par ce que vous désignez par sanction.

C'est avec la liste d'Eyaghe que nous sommes allé aux élections.

les gabonais doivent méditer sur leur avenir

2.Posté par Ebouboua le 22/06/2010 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout esclave ne mérite que ses chaines

le PDG bis incarné par UN vous berne

comprenne qui veut

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...