News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

République maçonnique gabonaise

Le site de la Liberté - LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale le Mercredi 13 Avril 2011 à 16:04 | Lu 1465 fois

En 2009, Ali Bongo Ondimba était intronisé grand maître de la Grande Loge du Gabon. Décryptage d’un rituel auquel assistait tout le gratin du pays.



République maçonnique gabonaise
La cérémonie du 31 octobre 2009 était censée être réservée aux initiés. Mais l’intronisation d’Ali Bongo Ondimba comme grand maître de la Grande Loge du Gabon a fini en vidéo sur internet. Si le film a confirmé que Libreville est bien une terre d’élection maçonnique en Afrique francophone, il révèle aussi la force d’attraction des loges sur l’élite de ce pays.

« On dirait un Conseil des ministres élargi aux membres du Parlement, au secteur privé, à la haute administration et aux invités expatriés », soupire un journaliste. Plus besoin d’observer les « frères » par le petit trou de la serrure. En quelques clics de souris, les profanes peuvent désormais regarder le rituel théâtralisé comme s’ils y étaient invités.

À l’entrée du temple – une salle de la présidence de la République – officie Jean-Lié Massala, directeur de la régulation chez l’opérateur télécoms Zain Gabon. Il tient un battant de la porte pour laisser passer des dizaines d’invités étrangers transportés par un avion de la flotte présidentielle. Parmi eux, François Stifani, un avocat d’affaires niçois intronisé en 2007 grand maître de la Grande Loge nationale française (GLNF). À leur suite, une bonne brochette des 500 initiés que compte la capitale gabonaise.

On y reconnaît le ministre d’État chargé des Affaires étrangères, Paul Toungui, son collègue de l’Éducation nationale, Séraphin Moundounga, le doyen d’âge du sénat Marcel Sandoungout, le secrétaire général du parti présidentiel Faustin Boukoubi, le patron du Conseil national de sécurité Léon Paul Ngoulakia, le président du Conseil national de la communication Emmanuel Ondo Methogo, le directeur général de la Société gabonaise d’entreposage des produits pétroliers Christophe Akagha Mba, le président de l’Agence de régulation des télécommunications Marius Founguès, mais aussi Jacques Rogombé, l’époux de l’ex-présidente intérimaire Rose Francine Rogombé, plusieurs généraux de l’armée et même plusieurs cadres de l’opposition…

Si le film avait eu un générique de fin, on y lirait les noms de l’actuel ministre de l’Habitat, Blaise Louembé, et du directeur de la communication du Centre international des recherches médicales de Franceville, Norbert Mouyabi, les deux auteurs des images.

Absents de la cérémonie, les « frères » de la Grande Loge symbolique du Gabon (GLSG), cornaquée par l’ancien ministre des Mines, Richard Onouviet, et qui compte notamment dans ses rangs le président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, le président du Fonds gabonais d’investissements stratégiques, Claude Ayo Iguendha, et le patron de Pétro Gabon, Jean-Baptiste Bikalou.

Religion d'État. Introduite au Gabon par la colonisation française, la franc-maçonnerie est devenue une véritable « religion d’État ». Les deux premiers présidents, Léon Mba et Omar Bongo Ondimba, furent d’illustres « fils de la “Veuve” ». Ce dernier fonde deux ordres : le Grand Rite équatorial, affilié au Grand Orient de France, et Dialogue, sous les auspices de la GLNF, qui deviendra plus tard la Grande Loge du Gabon. L’initiation est un gage de fidélité envers le pouvoir.

La soumission au maître vaut allégeance au président. Mais en 1996, le prêtre défroqué et opposant historique Paul Mba Abessole est le premier à qualifier la franc-maçonnerie gabonaise de « corrompue », dans le journal Le Bûcheron. « Elle a légitimé le clientélisme, dénonce un cadre de l’administration. C’est une sorte d’ascenseur social. » Impossible, quand on n’est pas passé sous le bandeau, d’accéder à certains postes, réservés aux « frères ». Quid de la quête de spiritualité ?


Source : Jeune Afrique


http://www.jeuneafrique.com/Articles/Dossier/ARTJAJA2621p030-039.xml8/france-gabon-internet-librevillerepublique-maconnique-gabonaise.html http://www.jeuneafrique.com/Articles/Dossier/ARTJAJA2621p030-039.xml8/france-gabon-internet-librevillerepublique-maconnique-gabonaise.html


Mercredi 13 Avril 2011
LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale
Vu (s) 1465 fois




1.Posté par Francafrique le 13/04/2011 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VIVE LA FRANCE-AFRIQUE POUR QUE SOUFFRENT ET MEURENT LES AFRICAINS.

VIVE NOS DICTATEURS AFRICAINS POUR QUE VIVE LA FRANCE-AFRIQUE.

VIVE LES RICHESSES AFRICAINES POUR QUE VIVE LA FRANCE.

LA FRANCE AUX FRANCAIS!

L'AFRIQUE FRANCOPHONE AUX FRANÇAIS!!!

MERCI SAEKOZY, OUATTARA, ALI BEN ET TOUS LES AUTRES DICTATEURS, PRESIDENTS DE LA PEUR.

2.Posté par Makoko2011 le 13/04/2011 22:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALERTE : Mba Obame aperçu par de nombreux témoins chez Pascaline Bongo à plusieurs reprises ! Ali me voilà !?

Absents aussi : Myboto, AMO, PMM, OGOULIGUENDE ...etc.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...