News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Remaniement ministériel en France : rien à attendre pour les démocrates gabonais!

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Jeudi 18 Novembre 2010 à 10:58 | Lu 883 fois



Remaniement ministériel en France : rien à attendre pour les démocrates gabonais!
Le Mouvement Civique du Gabon considère que la nomination du nouveau gouvernement en France n’aura pas de conséquences positives sur la situation de crise politique du Gabon depuis le coup d’Etat d’août et septembre 2009.

Un signe fort et très symbolique : l’éviction de Mme Yade, dont les derniers propos ont été de défendre l’honneur du continent africain sur les inepties du discours de Dakar. Mais, il est vrai, que tout en étant française, et issue des meilleures écoles, elle n’en reste pas moins noire dans un Gouvernement ayant mis en valeur la traque des étrangers non européens, maghrébins et d’Afrique noire. En revanche, un homme notoirement accusé de racisme occupe la fonction de ministre de l’intérieur. Fillon, également haut dans les sondages, est maintenu comme Premier ministre sans avoir rien de plus à apporter.


M. KOUCHNER, qui est parti, a déclaré qu’il ne décidait de rien au sein de son ministère, les décisions étant prises par M.GUEANT à l’Elysée. Pour l’élection gabonaise, il reconnaît donc que c’est l’Elysée qui a avalisé le putsch. Avant qu’il ne revienne au PS comme le lui demande Mme ROYAL, M. Kouchner doit rendre aux Gabonais les millions d'euros pris à l’occasion d’une pseudo expertise sur la santé au Gabon.

Le resserrement sur l’Etat RPR ne peut que renforcer les partisans du putsch au Gabon, lesquels continuent à procéder à des nomination familiales et ethniques au sein de l'Etat, des sociétés publiques et para-publiques et à réprimer les populations gabonaises.

Toutefois, un espoir est venu de la part de la Justice française. En effet, la Cour de cassation, la plus haute juridiction française, a estimé que, dans l’affaire des biens mal acquis de trois chefs d’Etat, dont celui du Gabon, Bongo I et Bongo II, l’organisation non gouvernementale, Transparency international, avait pleine compétence à agir.

Ainsi, contrairement à la Cour constitutionnelle du Gabon, qui s’est couchée devant le putsch, une haute juridiction permet la poursuite des enquêtes. Les réactions du parti Etat gabonais sont à la mesure des intérêts particuliers des clans qui sont menacés. N’a t’on jamais vu le même parti-Etat se mobiliser en faveur de la santé des Gabonais !

Les affaires Bettencourt et de Karachi permettent de comprendre les raisons de la durée de certains dictateurs bénéficiant de la bienveillance du pouvoir français actuel.

Il s’opère une esquisse de rapprochement entre l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR) et l’Union nationale (UN).

Le Mouvement Civique du Gabon encourage vivement ce travail collectif des démocrates légitimes sans concessions, ni illusions sur le régime de « l’émergence ».

Mengue M’Eyaà

Présidente du Conseil exécutif

Mouvement Civique du Gabon

http://mouvementciviquedugabon2009.unblog.fr



Jeudi 18 Novembre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 883 fois




1.Posté par St François le 18/11/2010 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le site d'information Gabonews.ga de Mme Gondjout, à la solde du pouvoir annonçait hier dans la journée du 17 novembre 2010 que la justice française avait finalement pris la décision de faire machine arrière.

Et ce, au moyen d'un article fallacieux, rien que dans l'objectif de tromper et manipuler les gabonais.

lien:
http://www.gabonews.ga/index.php/component/content/article/75-politique/3579-politique-biens-mal-acquis-la-cour-dappel-de-paris-enterre-lenquete-rfi-integral

Il n'en est rien parce qu'on s'est tout de suite aperçu de la supercherie.
La cour de cassation a bel et bien autorisé qu'une enquête soit ouverte donc l'affaire suit son cours.

2.Posté par St Michael le 19/11/2010 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Politique / L’UPG ne participera pas au meeting et à la marche de samedi prochain

Libreville, 18 novembre (GABONEWS) – Le porte-parole de l’Union du peuple Gabonais (UPG), Thomas Ibinga, dans un communiqué du Conseil de secrétariat exécutif, rendu public ce jeudi en soirée, a annoncé que l’UPG «ne prendra pas part » au meeting de samedi prochain organisé par l’autre groupe de l’opposition gabonaise (Union nationale), ni à la marche qui s’en suivra.

Texte intégral:


« A L’issue de l’information parue dans le journal l’Union du 17 novembre 2010, relative à l’organisation d’un meeting de l’Opposition le samedi 20 novembre 2010, suivie d’une marche, le premier Secrétaire politique informe les Gabonaises et Gabonais que l’UPG ne prendra pas part ni à ce meeting ni à cette marche.

En conséquence, il demande aux militantes et aux militants de concentrer leurs énergies à la préparation de l’arrivée du président de l’UPG et appelle l’ensemble des Gabonaises et Gabonais à se rendre massivement à l’aéroport de Libreville, le dimanche 21 novembre 2010, à partir de 15 heures, pour saluer le retour, au Gabon, de monsieur Pierre Mamboundou ».

Ce communiqué de l’Union du peuple gabonais fait suite à l’annonce faite par certains leaders de l’opposition de la Coalition des Partis Politiques pour l'Alternance (CPPA) et certains partis de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), deux grands regroupements politiques de l’opposition gabonaise, d’organiser un meeting commun le samedi 20 novembre prochain à Rio (Libreville) dans le troisième arrondissement de Libreville.

Le meeting suivi d’une marche pacifique aura pour point culminant le ministère de l’Intérieur.

Source Gabonews

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...