News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Relations franco-africaines : Ali Bongo rejoint Laurent Gbagbo

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Vendredi 20 Août 2010 à 00:38 | Lu 1571 fois



Les deux Rebels
Les deux Rebels
Ali Bongo vient de froisser les contrats d'affaires qui lient le Gabon à la France. Se rangeant ainsi, aux côtés du Président Laurent Gbagbo. Son défunt père, le Président Omar Bongo Odimba, n'a pas osé évoquer de front, la reconsidération des relations franco-gabonaises devant la France de chaque Chirac. Par amitié ? Certains répondront par l'affirmatif.

Là où les intérêts de son peuple sont bafoués. Mais Bongo fils, actuel Président de la République du Gabon, mal élu a eu l'audace de Laurent Gbagbo, Président de la République de Côte d'Ivoire (face à ce même Chirac), pour le dire subtilement à Nicolas Sarkozy, actuel chef d'Etat français. “Les relations exclusives” entre le Gabon et la France font partie du passé, a affirmé le président gabonais Ali Bongo Ondimba, le mercredi 18 août 2010.

" La France a des partenaires, les Etats africains ont aussi des partenaires, ce ne sont pas des relations exclusives. Cela, ça n'existe plus ", a-t-il déclaré lors de sa première conférence de presse, à l'issue des festivités du cinquantenaire de l'indépendance de façade , célébrées mardi.

En clair, Ali Bongo refuse de cautionner la Françafrique dont son prédécesseur père Omar Bongo Odimba, décédé en 2009, était un symbole. Emboîtant ainsi le pas au Président Laurent Gbagbo qui a toujours combattu cet ensemble “de relations opaques, politiques, d'affaires, voire d'affairisme”, nouées par la France avec ses anciennes colonies. Il est évident que les deux hommes ont une nouvelle vision desdites relations.

A savoir qu'ils affichent leur volonté de faire de leurs pays respectifs des Etats prospères. Cependant, il est à préciser qu'aucun d'eux ne manifeste radicalement le besoin d'une rupture totale avec la France. Tout ce qu'ils souhaitent, c'est d'établir des coopérations de partenariat appuyé de réalité dans les faits avec le reste du monde. Y compris la France.

"Ce qui est important, c'est qu'on puisse développer notre pays", soutient le Gabonais. "Quand nous disons que le Gabon est ouvert au business, c'est vrai sans exclusive (…). Cela ne veut pas dire que nous allons rompre avec d'anciens partenaires", a précisé Ali Bongo. Interrogé sur un possible refroidissement des relations avec la France après la signature de contrats pour 3,5 milliards d'euros avec des "multinationales de l'Inde et de Singapour".

Ali Bongo a expliqué sa position par le fait que "les moteurs traditionnels" de la croissance de son pays sont en déclin. En particulier dans le domaine des hydrocarbures. Il faut donc "imaginer d'autres voies en tirant profit de nos meilleurs atouts (…). D'ici quelques mois, les choses devraient s'accélérer", selon lui. En déclarant vouloir mettre l'accent sur la filière du bois, la métallurgie légère ou l'éco-tourisme. Parce qu'il s'est engagé à faire du Gabon un pays émergent. Tout comme Laurent Gbagbo travaille à faire de son pays natal, une grande nation en Afrique. LVDPG : Qui vivra, verra.

Frimo D. Koukou
koukoudf@yahoo.fr

Vendredi 20 Août 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 1571 fois




1.Posté par CHE2 le 20/08/2010 02:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En se référant à ce que lui meme avait dit aux dissidents du pdg lors des élections présidentielles anticipées à savoir: "on ne crache pas dans la soupe qui t'a nourri", n'est-ce pas lui meme veut faire la meme chose d'après son discours!!!!? Il oublie que ce sont les réseaux de la françafrique qui l'ont conduit où il est aujourd'hui!? Pour ma part ce n'est qu'un discours de distraction, il faudrait que je vois des actes concrets pour y croire.
1) qu'il commence à demander au gouvernements français de dégager leurs soldats du Gabon car on n'a pas besoin d'eux.
2) une fois que le premier point aura abouti on verra la suite.

2.Posté par espoir le 20/08/2010 04:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
.@ FRIMO D KOKOU

c'est une honte que d'écrire un tel torchon .quelle comparaison !mais dans quelle planète vous vivez .vous pensez que gbagbo on lui dicte une conduite comme à ali ? vous avez oubliez cette armée francais chassée par abdoulaye wade et récuperé et hebergée par l'exclave d'ali pour assurer sa sécurité et protegrer le pétrole francais au gabon.

3.Posté par L'Amoïste le 20/08/2010 04:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Loooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooool
Vraiment notre président n'a rien d'autre à faire que des discours ?
Il est devenue comédien ? Parce que la distraction de la foule est son hobby!
Qu'il n'y a plus d'exclusivité?
Laissez moi rire!
Qu'il transforme ses mots en parole,24h plus tard Ali sera exilé aux USA!
Seul les Chefs d'États ÉLUS ont le luxe de dire "merde" à la France,les jouets produits par la France non..
Pfffff Ali vraiment .. Quel pauvre type !

4.Posté par Diaz le 20/08/2010 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Discours plus que pathétique pour tenter d'amadouer les pourfendeurs de la Françafrique et les gabonais qui savent que sans la cette même Françafrique, Ali ne serait même plus de ce monde.

Car si la Françafrique n'avait pas mis un certain pygmée du nom d'Albert Bernard Bongo au pouvoir, ce dernier n'aurait assurément pas eu les moyens de financer une guerre au Biafra et adopter le fils du chef de guerre biafrais à qui il a donné le prénom d'Alain Bernard plus tard transformé en Ali Ben. En conclusion, Ali Ben Biafra doit sa vie à la Françafrique et ne saura jamais se défaire de celle-ci.

La poudre de son discours est pour ses propres yeux.

L'heure approche et on chantera bientôt "Gabonais, à ta kalachnikov"

5.Posté par emane etole le 20/08/2010 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce chèr kokou devait etre ivre quand il a écrit de telles conneries. je ne vais pas rentrer dans tous les détails de la fausse comparaison entre un illustre africain comme le préseident Gbagbo et un singe comme Ali. je veux juste te dire la france n'a pas soutenu Gbagbo mais Allasane Ouattara et mes frères ivoirriens le savent bien, la même france a tenté d'eliminer Gbagbo en 2005 comme elle l'a fait avec Olympio, l'opposant Um Nyombe et bien d'aiutres car la liste est longue.
mais si le singe décide de se séparer de la France, attendons voir les actes car les gros secteurs de l'économie gabonaise sont entre les mains des français; le pétrole c'est Total, le manganèse Eramet, l'uranium Areva, même le bois y a Rougier; qu'il ôte aux gaulois ces secteurs et on verra s'il est sérieux.

6.Posté par Lemarchal le 20/08/2010 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce discours lu par ali est un véritable torchon adressé aux idiots de la République (les politiques). Ce n'est qu'un discours populiste, un effet d'annonce qui n'aura pas de suite. Nous voulons juste que son régime dictatorial et lui dégage du Gabon et y rapatrient l'argent détourné.

Une remarque, même son épouse devient une actrice active dans le détournement de l'argent des gabonais. Se réf. aux comptes bancaires débordant de lias ouvert discrètement en son nom de naissance en occident et dans des paradis fiscaux...

7.Posté par ratzinger2010 le 20/08/2010 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce ne sont que des discours en l'air depuis quand vous avez vu un valet désobéir à son roi, c'est qu'il sera exécuté les jours qui suivent, franchement on a mare des discours et des piles d'annonces qui ne servent à rien, ça pour gagner l'estime du peuple Gabonais mais cette estime se mérite et ne se donne ou ne s'achète pas. Le Peuple doit te choisir par les Urnes et par la force d'un coup d'Etat électorale tout en tuant les Gabonais pour acceder à un pouvoir sal et illégitime.

8.Posté par nietszche le 20/08/2010 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin que viennent ces fourneaux , qu on parvienne enfin à creer ne serait ce qu une fourchette ou une pelle .

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...