News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Raymond Ndong Sima : Il y a certainement eu des erreurs … nous corrigerons après…

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 4 Janvier 2014 à 07:37 | Lu 1320 fois

Le Premier ministre gabonais, Raymond Ndong Sima dans une interview à cœur ouvert à Gabonactu.com dans son bureau le 31 décembre dernier, a admis qu’il y a probablement eu des erreurs dans l’opération en cours de paiement des rappels des fonctionnaires. Il a promis qu’il y aura des corrections pour les cas avérés mais il faut attendre. En off, il a indiqué qu’un guichet unique sera probablement ouvert pour examiner les cas des oubliés. D’où proviennent les 130 milliards de FCFA versés ? Qui en avait le droit et pourquoi avoir choisi internet pour diffuser les informations ? Voici les réponses de Ndong Sima



Gabonactu.com : Monsieur le Premier ministre, votre administration a tenu le pari de payer les rappels avant fin 2013. On sent que vous êtes un homme heureux et soulagé !

Raymond Ndong Sima : (Sourire) Je suis plutôt satisfait. Depuis le début j’avais inscrit la démarche du gouvernement dans le cadre d’un programme que le chef de l’Etat nous a assigné. Un programme qui consiste à moderniser l’administration. A remettre cette administration sur les rails de la performance. Dans le cadre de ces démarches, il fallait apurer la dette que l’Etat avait vis-à-vis de ses salariés.

On a toujours dit qu’on payera. On a organisé les paiements de sorte qu’ils respectent l’échéance qu’on s’était fixée. Je suis content que nous ayant tenu parole et que les gens se retrouvent aujourd’hui en possession de leur argent.

Gabonactu.com : Vous vous réjouissez alors que de nombreux fonctionnaires n’ont pas pu percevoir leur argent. A la solde, on leur a indiqué le montant à percevoir. Mais sur Internet, on leur signal qu’il n’y a pas de crédit enregistré ?

Raymond Ndong Sima : En premier lieu beaucoup ont touché. Ceux qui ont perçu leur argent sont plus nombreux. Commençons par le reconnaître. Il y a eu des montants allant jusqu’à 15 millions qui ont été payés.

En fait qu’est-ce qu’un rappel ? Il correspondant à une correction d’une situation administrative qui n’a pas eu lieu dans le temps et qui au moment où elle est opérée engendre un décalage entre le montant qu’on aurait du percevoir parce qu’on a été avancé et la situation à la quelle on est resté figé. Il y a des gens pour lesquelles des tels retards ne sont pas apparus. Mon propre chauffeur est venu me voir pour me montrer sa fiche. Il avait 15 000 FCFA.

Il était surpris par son montant. Je lui ai dit que c’est normal. Cela veut dire que durant la période concernée, l’Etat ne lui devait que 15 000 FCFA et c’est ce qui lui a été rappelé.

Les rappels concernent les gens qui ont eu des retards dans l’évolution administrative de leur carrière. Ce n’est pas le cas de tout le monde. C’est donc tout à fait logique que tout le monde ne bénéficie pas d’un rappel.

Gabonactu.com : Beaucoup de fonctionnaires se plaignent du fait qu’Internet est l’unique interlocuteur alors qu’ils sont nombreux qui ne s’y connaissent pas ?

Raymond Ndong Sima : Certes c’est un mode de communication très moderne. Mais comment pouvez-vous informer simultanément 55 000 personnes tout en garantissant la confidentialité des informations ? L’Internet s’est imposé à nous.

Gabonactu.com : Autre surprise, ils sont nombreux les fonctionnaires orientés vers des banques. Pour percevoir leur argent ils se retrouvent dans l’obligation d’ouvrir préalablement des comptes bancaires alors qu’ils étaient habitués à percevoir leur argent au Trésor public ?

Raymond Ndong Sima : Il s’agit d’amener le système économique à une meilleure bancarisation. Ce n’est pas le rôle du Trésor de payer les salaires au quotidien. C’est par défaut que l’Etat l’a toléré. La réalité c’est que les gens doivent avoir des comptes dans les banques et celles-ci ont accepté d’ouvrir des comptes à ces fonctionnaires.

Gabonactu.com : Monsieur le Premier ministre, est-ce que les personnes oubliées vont très prochainement être payées ?

Raymond Ndong Sima : En premier lieu, il faut que l’opération en cours termine avant que quelqu’un ne puisse se dire oublié. Je répète qu’ils sont environ 55 000 personnes concernées. Il faut donc s’assurer que les 55 000 ordres de paiement établis ont été touchés par les bénéficiaires. C’est à ce moment là qu’on sera en mesure de dire qu’il y a eu des gens oubliés donc on va faire des correctifs. De deux, il y a pu avoir des erreurs. C’est possible. On verra bien une fois que la première phase sera totalement bouclée. Nous regarderons ensuite les personnes qui se prévalent d’une erreur et qu’est-ce qui justifie cette erreur. Nous chercherons l’origine et corrigerons si l’erreur est avérée. Mais pour l’instant je pense que c’est trop tôt.

Gabonactu.com : Monsieur le Premier ministre pouvez vous nous rappelez le montant total de ces rappels ?

Raymond Ndong Sima : Nous sommes dans une fourchette comprise entre 120 et 130 milliards de FCFA.

Gabonactu.com : Comment avez-vous mobilisé cette colossale somme ? Est-ce par un emprunt obligataire ?

Raymond Ndong Sima : Se sont les montages de l’Etat. Est-ce qu’on a mobilisé cet argent auprès du système bancaire ? Oui. Mais il faut que vous regardiez aussi la loi des finances rectificative de 2013 dans laquelle, il est prévu des sommes pour payer ces rappels.

Gabonactu.com : On spécule sur un éventuel remaniement du gouvernement.

Raymond Ndong Sima : Puisqu’il s’agit des spéculations, il faut laisser la spéculation travailler. C’est le propre de la spéculation. Aller dans tous les sens (sourire). Pour l’instant, je suis content que les fonctionnaires aient été payés.

Gabonactu.com : Vous êtes serein ?

Je suis toujours serein. Vous ne l’avez pas encore remarqué ? (très large sourire).

Merci Monsieur le Premier ministre

Samedi 4 Janvier 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1320 fois




1.Posté par NEM le 04/01/2014 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet homme (Mr Ndong Sima) est sérieux et travailleur, au delà des manquements organisés par les suprêmes. Il sait dénoncer le désordre quand il le faut et assume. Pour le moment, il se réjouit d'avoir fait payer les arriérés des fonctionnaires qui souffraient d'avoir travailler sans revenus. Bravo, car dans cet Etat l'argent du Gabon devient invisible (...géré par la Loge du Chef via la Présidence de la République gabonaise...). Cela devient donc une bagarre pour le sortir afin de régler, satisfaire les professionnels et autres cas.

2.Posté par LOLA le 05/01/2014 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NDONG SIMA, est actuellement le seul homme crédible du pouvoir. Il remplit son cahier de charge malgré les embuches.D'aucuns y voient un homme potentiellement capable de beaucoup de choses pour l'avenir . Mon copain qui a fait le CNAM de Paris dit que ce gar est plus technocrate que politicien. C'est son défaut

3.Posté par Priscilla le 06/01/2014 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lola tu me wazzzz trop avec ton 'copain qui a fait le CNAM de Paris' dont tu nous procure des croustillantes anecdoctes. Tu es un vrai personnage de film a toi toute soit :-)
Amicalement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...