News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

REVUE DE PRESSE: «58% de Gabonais mécontents du gouvernement actuel

Le site de la Liberté - Source : Gabonews le Lundi 10 Mai 2010 à 13:06 | Lu 1156 fois



REVUE DE PRESSE: «58% de Gabonais mécontents du gouvernement actuel
Cette semaine dans la revue de la presse locale, autant sur support papier que sur numérique, l’on peut lire quelques grandes unes dans les journaux tels Le Scribouillard, Nku’u Le messager, Le Peuple, Gabaon, le Soleil, de même que dans les quotidien Gabon Matin et L’Union, GABONEWS ou AGP qui analysent l’actualité nationale politique, économique, sociale et sportive, et ne peuvent laisser indifférent le commun des lecteurs.

GABONEWS, dans sa livraison de la revue de presse de cette fin de semaine, a compilé un certain nombre d’articles de ces média qu’elle rapporte à ses lecteurs.

Sur le front social

Entamons ce kaléidoscope des média gabonais avec le social notamment par cet accident de circulation à la Cité des Ailes rapporté par le quotidien Gabon Matin dans sa publication du samedi 8 et dimanche 9 mai 2010.

« Une vingtaine d’élèves blessés », écrit le quotidien sur sa Une qui indique que « les élèves qui étaient à bord d’un taxi bus à destination du collège Louis Bigman d’Angondjé ont été victimes d’un accident de circulation à la hauteur de la Cité des ailles à Okala ».

Dans cet autre accident où l’on a encore des élèves comme victimes, le journal qui développe son argumentaire dans un reportage en page 8 relève que « l’excès de vitesse serait, selon les témoins, à l’origine dudit accident ».

La publication annonce également qu’ « aussitôt informé, le ministre délégué auprès du ministre de l’Education nationale (…), Raphael Ngazouzé s’est rendu sur les lieux afin d’assurer les parents d’élèves de la prise en charge de tous les accidentés ».

Une attitude gouvernementale louable, déjà adoptée plusieurs fois lors des précédents drames de circulation enregistrés dans ce secteur.

Le quotidien L’Union du samedi 8 et dimanche 9 mai 2010 affiche sur sa une en fait divers « Association de malfaiteurs » faisant allusion aux « voleurs et receleurs arrêtés cette semaine par la police judiciaire ». « Une association qui durait, selon le journal, depuis trois ans ».

A la page 9, photos à l’appui des voleurs, receleurs et des objets volés, le reportage de notre confrère relate que « cette association de malfaiteurs aux mains de la PJ est auteur de nombreux braquages, dont le vol de plusieurs véhicules et moteurs de voiture ».

Une association dans laquelle on enregistre diverses nationalités dont Guinéenne (Conakry), Nigériane, Camerounaise et Gabonaise. Le journal souligne le fait qu’il « a fallu beaucoup de temps et de manœuvres aux enquêteurs de la PJ pour mettre la main sur ce réseau qui a déjà fait plusieurs victimes ». Et le quotidien de poursuivre : « arrêtés et placés en garde à vue, le temps de parfaire l’enquête, les indélicats ont été conduits hier devant le parquet pour répondre de leurs actes ».

Dans la même veine, un autre fait divers s’en suit sur la même page où l’on voit de dos un certain Anas Adama Mboumba, un Congolais résidant dans la localité de Mbigou.

« Il décharge les plombs de son calibre 12 sur son créancier ». C’est le titre donné à cette rocambolesque affaire qui a fait plus de peur que de mal. « Alexis Moutembili, jeune gabonais, agent à la subdivision des travaux publics de Mbigou, voulait inexplicablement en finir avec son créancier, Anas Adama Mboumba, un Congolais », explique le reportage qui poursuit en précisant qu’ « heureusement que la grâce divine était avec ce dernier. Il s’en est tiré avec des impacts de balles, du dos jusqu’au postérieur ».

Quoi qu’il en soit, « l’affaire est actuellement en instruction pour déterminer la vérité ».

Gabon Durable 2010 « Au service de l’environnement »

L’Union du vendredi 7 mai 2010 a lui, mis les feux, entre autres, sur le Salon environnemental Gabon Durable 2010 qui s’était ouvert la veille.

« Au service de l’environnement », c’est titre de l’encart annonce que l’on retrouve sur la première de couverture de ce quotidien.

« Le premier ministre Paul Biyoghé Mba a donné hier après-midi le coup d’envoi du Salon dénommé « Gabon durable 2010 ». Un rendez-vous, selon les organisateurs, qui doit « offrir aux entreprises et aux collectivités constituant le prolongement de l’administration de l’environnement des solutions en termes de sensibilisation et de promotion du management lié à la protection de la nature ».

Pour une actualité qui concerne principalement les hommes de média notamment la journée internationale de la liberté de la presse célébrée, en différée, vendredi dernier dans la capitale gabonaise, de nombreux journaux ont braqué leurs projecteurs sur la sortie, très appréciée, du ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique, Laure Olga Gondjout, qui a visité les sièges de certains organes de presse avant d’échanger confraternellement avec les journalistes.

« Le ministre de la Communication touche du doigt les réalités des organes de presse », titre l’Agence de Presse en ligne GABONEWS, dans l’un des articles dédiés à cette journée.

Les internautes apprennent dans cet article que Laure Olga Gondjout a procédé vendredi, à une visite des structures de quelques organes de presse, notamment le siège de Radio Emergence, puis du Nganga, d’Orety, de Radio Génération Nouvelle, de la Calotte et de la Radio Télévision Mbire. Et l’occasion lui a ainsi été donnée de s’enquérir des préoccupations inhérentes fonctionnement des media privés.

Des efforts « accomplis sur le plan institutionnel »

Au siège de L’Union où le ministre a visité toute la structure, allant de l’imprimerie à la Rédaction de ce quotidien, après s’être réjoui des efforts « accomplis sur le plan institutionnel » pour soutenir le secteur des média, Albert Yangari, l’Administrateur directeur général de cette entreprise, a toutefois dit les contraintes notamment financières qui pèsent sur les média locaux.

« Autant on peut se satisfaire de la pluralité des organes de presse chez nous, autant on peut s'inquiéter du fossé grandissant entre la presse privée et la presse publique dans notre pays. Ce fossé concerne aussi bien le traitement de l'information que les moyens financiers », a-t-il affirmé.

Dans son allocution, relève toujours GABONEWS, le ministre de la Communication a réaffirmé « l’engagement international » du gouvernement en faveur  de la liberté d’information et de la liberté d’expression, cela en dépit du contenu de certaines entreprises de presse.

« Dans tous les cas, je reste convaincue que  le déraillement insidieux vers lequel une minorité d’organes de presse tend à diriger l’attention des lecteurs va être très passager et que les autres média, plus nombreux, plus professionnels, et plus soucieux de la dimension morale de l’information, sauront se rendre indispensables au développement de notre pays », a déclaré Mme Gondjout.

« Laure Olga Gondjout au cœur des Rédaction », titre pour sa part le quotidien L’Union dans son tirage du samedi 8 et dimanche 9 mai 2010.

A la page 8 et non 12 comme malencontreusement écrit sur la première de couverture, une page entière est consacrée à cette sortie du ministre de la communication dans les Rédactions. Mais ce qui inquiète dans l’illustration avec des photos faites par L’Union, c’est que l’on ne voit, nulle part, autre salle de rédaction en dehors des infrastructures de ce quotidien visitées de fond en comble par madame Gondjout.

Peut-être que l’on dira très vite pour se rattraper et se justifier que la « charité ordonnée commence par soi même », mais cela n’illustre nullement la diversité des Rédactions où s’est rendu le premier responsable de la Communication gouvernementale.

« Les journalistes trouveront en moi un soutien réel dans la défense de la liberté d’expression », reprend L’Union pour traduire le propos du ministre de la Communication au siège du journal et qui a par ailleurs déclaré que « les média sont des indicateurs essentiels du niveau de démocratie et de bonne gouvernance » pour inciter les communicateurs à faire davantage preuve de professionnalisme.

Gabon Matin s’inscrit dans la logique de son concurrent en publiant des photos prises juste au sein du quotidien L’Union alors que le ministre a fait le tour de plusieurs desks.

« La presse a besoin de d’un réel soutien »

Toutefois, Gabon matin relève à la suite de Laure Olga Gondjout que « La presse a besoin de d’un réel soutien ».

Dans un autre article, GABONEWS estime que « l’échange qui intervient à l’issue de la visite des organes de presse a permis aux uns et aux autres de faire tomber des masques. Jusqu’alors, à défaut de se regarder en chien de faïence, la tutelle et une bonne partie de la presse notamment privée ne partageaient pas la même vision pour aboutir à une vitrine revalorisant du paysage médiatique gabonais (PMG) ».

En politique, ce sont les hebdomadaires et les bimensuel qui ont, cette semaine, des titres sensationnels.

GABAON qui se définit comme « le titilleur satirique bimensuel », dans son numéro 62 du vendredi 7 mai 2010 rapporte les résultats d’un sondage de Cimex Communication partenaire au Gabon de TNS Sofres France qui parle de « 58% de Gabonais mécontents du gouvernement actuel ».

Le bimensuel sur la première de couverture explique que « la société Cimex Communication dirigée par Jean Romain Fanguinoveny, partenaire de TNS Sofres France aurait réalisé un sondage sur un échantillon de 1058 personnes représentatif de la population gabonaise dont les résultats feraient l’objet de moult supputations dans certains milieux feutrés ».

Selon cette étude, rapporte le titilleur, «  58% des Gabonais se disent très mécontents de l’ensemble des actions réalisées » par le gouvernement dirigé par Paul Biyoghé Mba tandis que seulement 9% seraient satisfaits.

Laure Olga Gondjout à la tête du gouvernement ?

Un autre sondage de cette publication rend compte du fait que les Gabonais aimeraient voir le ministre de la Communication actuel, madame Laure Olga Gondjout à la tête du gouvernement.

En outre, le journal dresse une liste d’une vingtaine de personne du Parti démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir par un coup d'Etat électoral) hormis D'Ali B, le premier ministre et les présidents de deux chambres du parlement capables d’apporter des solutions efficaces aux problèmes, socio-économiques et politiques du pays.

On y retrouve des personnalités de la politique gabonaise de premier plan tels que Marie Madeleine Mborantsuo, Laure Olga Gondjout, Guy Bertrand Mapagou, Régis Immongault, Pr Léon Nzouba, ou encore Jean Pierre Oyiba, Henri Claude Oyima, entre autres.

C’est un sondage à lire absolument aux pages 4 et 5, dans la mesure où il permettra d’apprendre un certain nombre de positionnement, qui ne sont pas forcément réalistes, au cas où intervenait un remaniement ministériel.

« Le ministre du budget et son Dir-Cabb accusés », affiche sur sa une, l’hebdomadaire Le Peuple du vendredi 7 mai 2010 qui traite là de l’Affaire des anciens agents de la CNGS.

Le peuple, dans l’ours de cet article relève que «  la gestion des 4,5 milliards engloutis pour les besoins d’achat du petit matériel de bureau, durant la période de liquidation de l’ancienne Caisse nationale de garantie sociale (CNGS) continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Le résultat des manœuvres dilatoires ayant consisté solliciter, en l’espace de trois mois seulement, deux liquidateurs pour une même entité suscite des commentaires. Une affaire de gros sous dans laquelle seraient impliqués certains membres de l’actuel gouvernement ».

« Quel PDG après les législatives de 2011 ? »

« Quel PDG après les législatives de 2011 ? », s’interroge Le Scribouillard, le journal satirique, dans sa livraison du jeudi 6 mai 2010.

Le journal commence par répondre dans sa une : « question pernicieuse pour les certains. D’autres la trouveront provocatrice. Mais la réalité qui vient de se révéler, au regard des grands remous que connaît la première force politique du pays, le parti démocratique gabonais (PDG), dans la préparation des prochaines élections partielles devrait inciter les responsables de ce parti à tordre le cou à l’autosatisfaction ». A lire en page absolument en page 8.

« L’infidélité problématique de madame Missambo » est également mis à jour par Le Scribouillard qui, en page 6, souligne qu’on « la croyait « pédégiste » jusqu’à la moelle ». Mais le satirique poursuit en mentionnant qu’« il a suffit  de gratter un peu de vernis pour découvrir le vrai visage de l’ex vice président du Parti démocratique gabonais, devenue, soudain, grande pourfendeur de l’idéologiste pédégiste qu’elle défendait encore avec zèle à nul autre pareil, le soir du 8 juin 2009 ».

Gabon Matin revient sur la décision de la Cour constitutionnelle de maintenir les législatives et partielles à la date du 6 juin 2010, alors que le premier ministre, Paul Biyoghé Mba, y avait introduit une requête souhaitant un report de ces échéances.

Le repli identitaire: le monstre qui menace le Gabon

Le Soleil fustige quant à lui ce qu’il qualifie de « monstre qui menace le Gabon »: le repli identitaire.

Ce bimensuel d’informations et d’analyse fait un décryptage de cette situation qui a mis en exergue ce que le journaliste taxe d’ « imbécilités » qui constituent la gangrène qui menace dangereusement notre République. A lire en page 5.

En sport, enfin, les journées de réflexion sur les Panthères du Gabon ont eu un place prépondérante dans les journaux, avec en pointe de mire l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) 2012 que devront organiser le Gabon et la Guinée Equatoriale.

« CAN 2012, René rassure » estime Le Scribouillard dans sa livraison de la semaine et qui relate le passage du ministre des Sports sur la chaîne de télévision internationale, 3A télésud et où il a assuré que le Gabon organisera la compétition en 2012.

« Bâtir des sélections nationales compétitives », principale recommandation des participants au forum sur le renforcement des capacités de l’équipe nationale de football, les Panthères, précise Gabon Matin, tandis que L’Union parle de plusieurs résolutions à soumettre à l’exécutif pour application.

Lundi 10 Mai 2010
Source : Gabonews
Vu (s) 1156 fois




1.Posté par la gabonaise (pas La Gabonaise) le 10/05/2010 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ngondjout ou Mbourantsouo premier-ministre, les gabonais ont-ils perdu la tête? Je suppose aussi qu'ils veulent en finir avec la géopolitique, pourquoi pas?

2.Posté par ratzinger2010 le 10/05/2010 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il faut dire la vérité il y a plus de 90% des Gabonais qui pensent que rien n'a changé à part que la situation s'empire chaque jour que Dieu fait par les assassinas, le limogeage des pères et des mères de familles, par la restrictions de la libre expression, les intimidations de toute sorte, la liste est très longue, pour asseoir le pouvoir machiavélique et incompétent des bongo et de leurs asservis, que vous le vouliez ou pas c'est la triste réalité.

3.Posté par elgaboma le 10/05/2010 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Premier ministre Ngondjout ou Mbourantsouo c'est vraiment la bêtise de gabonews ça. En plus quand on regarde la liste que gabonews a donné , il n'ya aucun nom fang. A méditer...........
Le système d'ali est entrain de jouer avec le feu, gabonews et le journal de Ngondjout sont entrain de faire la chasse aux fang.

4.Posté par la gabonaise (pas La Gabonaise) le 10/05/2010 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
elgaboma
s'il n'y a pas de fang premier ministre, ce n'est pas si grave. Je souhaite que le prochain PM en ait l'étoffe et qu'il ait les moyens de sa politique en plus, quel que soit son ethnie. parce que sous OBO, le PM n'avait aucune autorité, il n'y avait aucune coordination entre les PM et le ministre des finances par exemple, les ministres n'étaient pas tenus d'exécuter les directives du PM, c'est pourquoi on allait dans tous les sens!
Je pense aussi que dans ce climat fangophobe qui est très exacerbé au Gabon, n'importe quel PM fang ne trouverait aucune grâce, et on verrait une meilleure collaboration sous un PM non fang. Parce que ce qui me revient actuellement c'est que les détournements ont recommencé de plus belles dans les ministères à sous comme les TP, finances et autres, et que le pauvre PM est impuissant, et je pense qu'il est boycotté par sa propre équipe.

5.Posté par MBA ASSOUME le 11/05/2010 01:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous avons raté le coach à la dernière élection présidentielle. On se retrouve toujours au fond du puits. Aucun premier ministre ne sera jamais compétent tant que le PDG dirige ce pays. C'est ça la réalité. Tous les moyens sont bons pour se débarrasser ce groupuscule à la tête de notre pays. Le problème n'est pas d'être premier ministre fang, bakota, myéné, punu et autres. La question fondamentale est: Comment se débarrasser définitivement de cette bande de monarchistes? Sous d'autres cieux en Afrique, l'armée a souvent été la solution efficace. Mon regard est plus tourné de ce côté là.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...