News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

REVEILLE-TOI GABONAIS

le Vendredi 25 Septembre 2009 à 21:00 | Lu 1120 fois



REVEILLE-TOI GABONAIS
REVEILLE-TOI GABONAIS Comme beaucoup de gabonais, j’ai cru que la mort d’Omar Bongo allait permettre à notre pays de tourner enfin cette page dramatique qui a durée 42 ans. Mais j’ai été très déçu d’assister impuissant au hold-up électoral du P.D.G (Partie Démoniaque Gabonais). Si j’ai décidé d’écrire, c’est parce que je crois plus que jamais que ce n’est qu’en Dieu que nous pourrons trouver des forces nécessaires pour continuer le combat qui consiste à libérer notre pays des troupes de destruction. Je voudrais vous inviter à lire ensemble un texte tiré du premier livre de Samuel (la bible), chapitre 13, du verset 17 au verset 23. « Les troupes de destruction sortirent du camp des Philistins en trois bandes : ……On ne trouvait pas de forgeron dans tout Israël ; car les Philistins avaient dit : Que les Hébreux ne fabriquent ni épée ni lance ! Chaque homme en Israël descendait donc chez les Philistins pour aiguiser sa pioche, son soc de charrue, sa hache et sa bêche ; le prix était d’un pim pour les bêches et pour les socs de charrue, d’un tiers de sicle pour affûter les haches et redresser les aiguillons. Au jour du combat, il n’y avait pas d’épée ni de lance pour tous ceux qui étaient avec Saül et Jonathan ; …. » (1 Samuel 13 :17-23) Comme nous pouvons le voir dans ce texte, Israël est resté pendant des années sous la domination des philistins. Je veux attirer votre attention sur la façon donc les philistins se sont comportés à l’égard des hébreux. La bible déclare que les philistins avaient interdit aux hébreux d’accéder à l’art de fabriquer des épées et des lances. Comme si cela ne suffisait pas, les philistins avaient aussi confisqués l’art d’aiguiser la pioche, le soc de la charrue etc.. Le but que poursuivaient les philistins était d’amener Israël à dépendre totalement d’eux au niveau économique, ils ne voulaient pas qu’Israël ait la technologie lui permettant de disposer de ses propres moyens de défenses. Les hébreux ne pouvaient absolument rien faire sans la bénédiction des philistins. Remarquez, même pour cultiver leur plantation, aiguiser un hache, fabriquer une lance pour la chasse, ils étaient obligés de recourir aux philistins. La bible déclare dans le livre de l’Ecclésiaste : « Ce qui a été, c’est ce qui sera ; ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera : il n’y a rien de nouveau sous le soleil ». Pour ce qui est du Gabon et de bon nombre de pays francophone, « les troupes de destruction » ont soit disant données « l’indépendance » aux pays africains, mais elles nous ont interdit d’accéder à l’art de fabriquer nos épées, nos lances et tout ce dont on avait besoin pour être autonome, pour être véritablement indépendant. Elles se sont assuré qu’il nous serait impossible de pouvoir faire la moindre chose sans eux. Dans le texte biblique il est dit : « Que les Hébreux ne fabriquent ni épée ni lance ! Chaque homme en Israël descendait donc chez les Philistins pour aiguiser sa pioche, son soc de charrue, sa hache et sa bêche ; le prix était d’un pim pour les bêches et pour les socs de charrue, d’un tiers de sicle pour affûter les haches et redresser les aiguillons ». Les philistins ne voulaient pas que les hébreux accèdent à l’art de fabriquer des outils pouvant leur servir à cultiver leur terre ou à se défendre. Quand nous regardons notre pays le Gabon pouvons-nous dire qu’après 42 ans de Bongo, les gabonais aient acquis l’art de fabriquer la moindre chose ? Quelles sont les usines de transformation que nous avons au Gabon ? Nous sommes totalement dépendant de l’extérieur. Comme les hébreux nous sommes condamnés à descendre auprès de la France (Troupe de destruction) pour gérer nos richesses et même pour élire notre président. La bible nous dit que c’étaient encore les philistins qui fixaient le prix que les hébreux devaient leur payer pour aiguiser la pioche, le soc de charrue, la hache et la bêche. De la même façon le prix de notre pétrole est fixé par les troupes de destruction, et quand elles prétendent nous accorder une aide financière, ce sont leurs entreprises qui viennent encore exécuter le travail. La situation que vivait Israël sous la domination philistine est identique à ce que nous vivons sous la domination française car il faut reconnaître que notre pays n’est pas libre de faire ses propres choix. Je voudrais cependant attirer votre attention sur l’attitude des hébreux. La bible déclare : « On ne trouvait pas de forgeron dans tout Israël ; car les Philistins avaient dit : Que les Hébreux ne fabriquent ni épée ni lance ! Chaque homme en Israël descendait donc chez les Philistins pour aiguiser sa pioche, son soc de charrue, sa hache et sa bêche ; le prix était d’un pim pour les bêches et pour les socs de charrue, d’un tiers de sicle pour affûter les haches et redresser les aiguillons ». Qu’est-ce que les hébreux ont fait quand les philistins leur ont interdit l’accès à certaine compétences ? Peut-être qu’en ce temps là les hébreux ne voyaient pas la nécessité de maîtriser l’art de fabriquer et d’aiguiser ? Peut-être étaient-ils peureux ? Peut-être se disaient-ils qu’après tout nous ne sommes pas nombreux ? La bible déclare : « Le paresseux dit : il y’a un lion dehors ! Je serai tué dans la rue ». (Proverbe 22 :13) Le moment est venu de ne plus nous trouver des excuses pour justifier l’état de notre pays, il est plus que temps de prendre en main notre destinée et cela doit passer par une sérieuse prise de conscience. Je veux inviter chaque gabonais à ne plus être un petit esprit car les petits esprits ont des souhaits mais des grands esprits ont des causes. C’est vrai que le hold-up d’Ali nous a tous fait douter, mais nous devons comprendre que si nous voulons que notre pays connaisse le bonheur réel, nous nous devons d’avoir un rêve qui soit plus grand que nous ; nous devons chacun pour sa part, trouver une chose dans quoi perdre notre vie pour le bien de notre pays. Comprenons une bonne fois pour toute que nos rêve pour le Gabon ne se réaliserons pas à moins que nous ne les réalisons nous même. Que puis-je faire pour changer les choses dans mon pays ? Telle est la question que chaque gabonais doit se poser. Voyez-vous, les problèmes peuvent nous interrompre temporairement, mais nous sommes les seuls à pouvoir nous arrêter de façon définitive. Avez-vous des objectifs dans votre vie pour le Gabon ? Si votre réponse est oui, alors réalisez que les problèmes seront là tant que nous n’allons pas les affronter. REVEILLE-TOI GABONAIS ALLOGHO SERGE

Vendredi 25 Septembre 2009
Vu (s) 1120 fois




1.Posté par BLAISE le 25/09/2009 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Mr ALLOGhO
Ces quelques mots doivent être lus et relus par tous les gabonais qui veulent reellement qu ça change chez nous

2.Posté par Diane le 25/09/2009 23:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bel article!!!
ces références bibliques me donnent un peu de reconfort car je commençais à désespérer sur la situation du pays. Mais je reste convaincue que la délivrance du peuple gabonais est proche et que cette délivrance passera forcément par une action collective de tous ceux qui aspirent au changement.

3.Posté par Le Sphinx le 26/09/2009 00:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet appel : "Je veux inviter chaque gabonais à ne plus être un petit esprit car les petits esprits ont des souhaits mais des grands esprits ont des causes" doit être le catalyseur de nos actions. Merci Mr Allogho.

Gabonaises et Gabonais, prenons notre destinée en main ou alors crevons.

4.Posté par MBA ASSOUME le 26/09/2009 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le cri d'appel lancé par Monsieur Allogho m'interpelle, personnellement, au plus haut point de ma contestation du coup d'état électoral du 3 septembre 2009. Au Gabon, depuis près de 20 ans, les gabonais ont manifesté démocratiquement à plusieurs reprises leur volonté de vivre une alternance politique à la tête du pays. L'option du changement par un vote démocratique s'est avérée vaine à ce jour. La volonté du peuple gabonais est confisquée et violée par une bande de voleurs, d'assassins, d'incompétents et de monarchistes. Face au peuple gabonais tout entier se dresse un groupuscule d'irréductibles fraudeurs sans foi ni loi. Dans une telle situation, pour amorcer un début de solutions aux problèmes des gabonais, des actions individuelles et/ou collectives doivent être mener. Ces actions, pour ma part, doivent être autant violentes que démocratiques. L'heure est venue, pour chacun d'entre nous de se libérer de nos chaînes. Pour cela, pour une action efficace et directe, je préconise des atteintes à l'intégrité physique de ceux qui confisquent le pouvoir au Gabon aujourd'hui. Face à des bandits à visage découvert, il faut agir en bandit. Je pense que lorsque ces bandits de la république se sentiront atteints dans leur chaire, qu'ils pourront commencer à réaliser le mal qu'ils infligent au peuple gabonais depuis plus de 41 ans. Ces actions violentes individuelles ou collectives doivent être mûrement refléchies afin qu'elles soient efficaces. Osons la violence, c'est peut-être la voie du salut , aujourd'hui, au Gabon.

A bientôt!

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...