News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Quinée : Le mariage par téléphone en vogue à Conakry

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mercredi 31 Mars 2010 à 08:31 | Lu 971 fois



Quinée : Le mariage par téléphone en vogue à Conakry
Nombreuses sont les femmes à Conakry dont les maris sont de nos jours à l’extérieur et elles vivent le pires des calvaires dans les belles familles. Sur la question beaucoup parlent d’ambition démesurée des parents et des filles qui acceptent le plus souvent de se marier à des hommes qui vivent à l’extérieur communément appelés ‘’diaspos’’ à cause de l’argent et le seul moyen pour ces femmes de contacter leur mari reste le téléphone.

Aujourd’hui certaines femmes mariées victimes regrette d’avoir accepter de se marier avec un homme qui vit loin d’elles. A l’image de Mme Diallo Bintou qui ne veut même plus se remémorer cette triste aventure : « J’ai de la peine à raconter ce que mes parents m’ont fait subir, figurez-vous je n’avais que 14 ans quand ils m’ont donné en mariage à un de mes cousins qui vit aux Etats-Unis.

Après le mariage il est parti, trois mois après j’ai su que j’étais enceinte et pendant mes neuf mois de grossesse je n’ai pas vu mon mari et Dieu seul sait comment j’ai eu cet enfant. Il a été informé que j’ai accouché mais, il n’est pas venu et aujourd’hui mon enfant a 6 ans jusqu’à présent il n’a pas vu son père et moi non plus. Souvent, il m’envoie de l’argent mais, j’ai compris par la suite que cela ne m’arrange pas j’aurai préféré avoir un charretier qui vit avec moi comme mari à un riche homme que je ne vois pas. Je conseille à toutes les filles de ne jamais accepter de se marier à un homme qui vit à l’extérieur ».

Quant à cette mère de famille dont la fille a été donné en mariage à un ‘’diaspos’’ contre sa volonté, Mme Aïssatou Kouyaté déplore la décision de son mari de donner son unique fille à un jeune qui vit aux Etats-Unis : « Aujourd’hui, c’est une autre charge pour la famille car ma fille a fuit sa belle famille avec son enfant pour se réfugier ici parce qu’elle vivait l’enfer avec sa belle mère et ses belles sœurs qui l’exploitaient comme une domestique.

Ne pouvant plus supporter ces exactions et au risque d’abandonner ses études, elle a préféré ramener son enfant ici pour pouvoir continuer ses études. Je m’occupe de l’enfant et elle part à l’école, aujourd’hui Dieu merci elle a terminé ses études et a trouvé un boulot mais, jusqu’à présent son mari n’est pas de retour et son père refuse qu’elle se remarie sous prétexte qu’ils n’ont pas divorcé ».

Le constat révèle que ce phénomène est plus fréquent dans les familles musulmanes et cela par l’ignorance de certains principes de l’islam qui ne reconnaît la séparation des deux conjoints que pour deux ans comme l’explique ce religieux que nous avons rencontré : « La religion musulmane recommande que lorsque deux personnes se marient, ils doivent vivre ensemble, l’un ne doit pas quitter l’autre pendant deux ans sauf si les circonstances font que l’homme aille chercher de quoi vivre.

La femme peut dans ce cas attendre son mari pendant deux ans mais à condition que celui-ci lui dépense. Au delà de ces deux ans, la religion musulmane voudrait que la femme aille voir un imam du quartier pour que ce dernier lui aide à se marier à nouveau au bout de trois mois. Cela est même mentionné dans le livre chemin de l’islam ».

Si certains parents agissent par ambition en donnant leurs filles en mariage aux diapos à cause de l’argent que ceux-ci leur envoie à tout moment, Mlle Maïmouna Bangoura affirme qu’elle n’acceptera sous aucun prétexte de se marier à un ‘’diaspos’’ vue les conséquences que cela peut engendrer notamment sur l’avenir de la fille mariée et éventuellement sur ses enfants : « Je ne suis pas prête à accepter un homme qui vit à l’extérieur comme mari à condition qu’il m’amène à côté de lui pour qu’on puisse vivre ensemble mais, vouloir me marier et me laisser ici pour rester loin de moi je ne suis pas d’accord. Parce qu’au moment où j’aurai envie de lui, il ne serait pas là et c’est difficile.

D’ailleurs, on se marie pour avoir des enfants et s’il est loin de toi comment tu vas procréer. L’autre problème c’est ta belle famille qui ne va plus te considérer et tu seras même utilisée comme une domestique qui fera tous les travaux. Pires, les parents de ton mari vont te traiter de tout, tu n’oseras même pas t’habiller pour sortir, ils diront que tu es sortie pour faire la débauche même si ce n’est pas ça ».

Par contre Néné Hawa Diallo soutient mordicus qu’elle ne se mariera qu’à un diapos et elle a ses raisons: « Les diapos sont les bailleurs de fonds pour nous les filles africaines ce sont eux qui peuvent acheter des véhicules de luxe, construire des villas, t’offrir des visas, ils peuvent aussi te trouver des bonnes à la maison une fois mariée, alors je passe tout mon temps derrière l’ordinateur et le téléphone dans l’espoir de trouver un vrai ‘’bailleur de fonds’’ »

A l’image de tout ce qui précède certains observateurs soutiennent que si les parents ne prennent pas conscience de cette pratique qui prend de l’ampleur de nos jours à cause de l’ambition démesurée, les filles continueront de payer les frais d’un mariage qui ne se limite qu’à un simple appel téléphonique ou à un transfert d’argent. Cet abandon pousse le plus souvent ces jeunes femmes mariées à se livrer à la débauche contre leur gré.

Aïcha Bah
Conakry

Mercredi 31 Mars 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 971 fois




1.Posté par KOLMOGOROV IVANOF le 31/03/2010 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la différence entre le blanc et l'homme noir c sa l'amour de l'argent , pire l'africain interprète les choses toujours à l'inverse de tout principes C des mariages juste pour le fric pour la famille de la femme et pour le marié juste une pièce dans sa collection collection voila .
Quand pour de fausse raison on laisse des femmes en age mur pour choisir des gamines comme épouse , quand des femmes attende jusqu'à l'age de la ménopause des homme pour les marié en faisant le choix d'attendre un homme de la diaspora ou un homme avec du fric sous prétexte que celui qui est proche d'elle ne pourra pas la rendre herseuse alors c'est L'afrique qui régresse avec des mentalités pareils.
la vérité est tout autres les gens se servent trop de la religion pour assouvir leurs libido mensongère ( fortune , femmes , pouvoir, ) oui le monde est devenu pervers et sa l'afrique est le continent le plus touché.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...