News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Quand Sarkozy tance Ali Bongo...

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 18 Décembre 2012 à 23:44 | Lu 3076 fois



Quand Sarkozy tance Ali Bongo...
L'image a fait le tour du monde. Cecilia Attias, ex-première dame de France, passe juste devant Nicolas Sarkozy, sans un petit regard ni le moindre sourire. C'était à Doha, il y a quelques jours. Insolite. Tout aussi insolite fut cet aparté Ali Ben Bongo-Nicolas Sarkozy devant les caméras du monde entier. Sûr qu'à l'Elysée, l'image n'est pas passée inaperçue. Depuis sa dernière visite de travail controversée en France, l'héritier d'Omar Bongo Ondimba semble prendre des distances vis-à-vis de la France : non renouvellement des contrats de 200 Français engagés depuis des décennies à la Garde Républicaine, décision de faire de l'anglais la seconde langue officielle du Gabon après le français, recrutement massif d'éléments cubains et rwandais dans la sécurité rapprochée d'Ali Ben Bongo, etc.

Si ce "coup de froid" survenu dans les relations franco gabonaises n’a, pour l’instant, donné lieu à aucun commentaire officiel à Paris, en revanche, dans les cercles de la droite française, on s'en préoccupe sérieusement. De nombreuses capitales occidentales et des émirats sont aussi gênées, voire agacées par ce nouveau tournant. Il n'est un secret pour personne que depuis le partage du grand gâteau au Congrès de Berlin en 1885, le Gabon est placé sous le giron exclusif de la France. Nicolas Sarkozy l'a rappelé à son interlocuteur Ali Bongo lors de cet entretien de Doha. Selon nos sources, le propos de l'ancien président français était assez dur. Extraits : « Nous croyions, en vous plaçant à la tête du Gabon que vous garantiriez les intérêts de la France, que vous poursuivriez l'œuvre entamée par votre père, Omar Bongo Ondimba.

Hélas, le constat est décevant. Au plan intérieur, la paix si chère à votre prédécesseur est sérieusement menacée. Aux plans régional et continental, le Gabon a perdu sa place de leader. La France perd dangereusement sa position au Gabon et nous n'avons jamais cessé d'attirer votre attention là-dessus. La France, en dépit des changements intervenus en mai dernier, reste la France. Elle dispose toujours des mêmes leviers qui ont permis votre accession au pouvoir.

Elle ne saurait donc accepter d'être continuellement humiliée, parce que c'est la France. Les socialistes ne parlent pas beaucoup, mais ils sont très dangereux. Essayez de renouer les fils du contact avec eux, car, sans l'aval de la France, vous ne pourrez rien entreprendre de sérieux aux plans économique et diplomatique. Vous m'avez fait part de la récente acquisition d'importants biens immobiliers ici au Qatar, cela est très gênant surtout lorsque votre directeur de cabinet et vous-même le faites de manière simultanée. Si c'est comme vous le dites, pour des raisons de sécurité en cas de troubles, votre meilleure sécurité est assurée au Gabon et nulle part ailleurs. Cherchez donc à vous faire accepter par le peuple gabonais ».

Ce que l’histoire ne dit pas, c’est qu’entre le « rais Ali Ben » et Sarko, la méfiance a commencé à s’installer l’année dernière. En prélude à son fumeux New York Forum Africa, Richard Attias avait organisé un dîner avec Ali Ben à New York. Pendant le repas, Cécilia Attias, ex Sarkozy appelle le président français pour s’en vanter. Ce que, naturellement, Sarkozy a très mal pris, d’autant plus qu’Ali a farouchement nié lorsque la question lui a été posée quelques jours plus tard.

C’est donc un el hadj Ali Ben Bongo totalement carbonisé qui s’est rendu en Guinée Equatoriale pour essayer d’oublier ses déboires. Mais il y a un proverbe bien de chez nous qui dit que « si l’oiseau oublie le piège, le piège, lui, n’oublie pas l’oiseau ».

François ONDO EDOU

Mardi 18 Décembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3076 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par DETOURNEMENT DE 460 milliards au GABON le 25/12/2012 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le gouvernement de la république gabonaise avait diffusé en octobre 2012, un communiqué sur les chaînes de télévision gabonaise et sur les journaux locaux dans lequel il annoncait que le budget du gabon en 2012 passait de 2400 milliards à 2759 milliards de cfa.
Comme par le passé le gouvernement gabonais n'a pas communiqué sur l'utilisation de cette manne. :-/
Dans un état républicain les excédents budgétaires de fin d'année sont automatiquement ventillés sur un compte spécial :
Fonds des futures générations
Fonds souverains
Caisse des dépôts et consignation
Fonds des reserves ou avoirs du gabon à l'international
injection des éxcédents sur le budget 2013
rétablissemnt des bourses de étudiants supprimés à la sauvette depuis 2009

Or le gouvernement des Bongos a gardé le silence sur ces 460 milliards d'excédents budgétaires de 2012.
Cette attitude s'analyse en un détournement de fonds selon la loi fondamentale gabonaise qui exhorte la publication au journal officiel et à la population des excédents budgétaires.
Légalement l'évolution du budget doit être publié trimestriellement au journal officiel.
C'est donc mafieux de soutenir que cet argent va servir entre Octobre 2012 et décembre 2012 à financer un quelconque projet au GABON. Il en est le cas des éxcédents pétroliers de 2008 de l'ordre de 600 milliards de francs cfa qui ont été détournés par Omar Bongo et sa famille.
ALI BONGO sera pendu publiquement comme sadam hussein dans les mois à venir pour dilapidation des richesses de l'état gabonais. Nous l'observons.

10.Posté par mlutherking le 21/12/2012 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@4 et @9 je vous demande d’être lucides ali bongo est tout sauf un président de la république et n'a aucune vision pour diriger un pays mais un arriviste, croyez moi sa fin arrive que vous le vouliez ou pas. continuez à croire à croire que votre système machiavélique est invincible. qui rit le premier rira le dernier.

9.Posté par Vérité sur les affaires le 21/12/2012 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dommage pour Vous ,que cela soit un Mensonge L'ex président Sarkozy n'a discuté avec le Président Ali Bongo Ondimba a Doha que des problèmes de la Foret gabonaise , et du rôle des Industriels Français au Gabon ,l'Ambassadeur de France ayant transmit une note a Monsieur Alain Juppé (ex ministre des Affaires Etrangères) spécifiant le rôle trop actifs des Intérêts Chinois)....
En tout cas vous aimez mentir , C'est quand même trop grave.
Vous montrez que vous êtes incapable de diriger Notre pays

8.Posté par Bonheur le 21/12/2012 00:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si cet article est vrai, je deviens dès ce jour partisan de l'émergence. Les intérêts de la France qui seraient menacés au Gabon devraient pousser tout gabonais sérieux à comprendre que le temps de se soulever contre la France pour obtenir notre indépendance politique et économique a sonné. Ali commence à devenir l'homme providentiel que j'attendais.

7.Posté par Nkouloungou le 19/12/2012 16:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@4 Finalement,vous ne comprenez rien.Vous etes en presence d'1 article d'information.On nous relate ce que Sarko a dit a Ali.Le journaliste de renom qui ecrit n'a t il plus le Devoir de donner des infos? Il ne prend pas position dans cet article.

6.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 19/12/2012 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@post 4,

OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII "Ali a une vision et une ambition pour le pays". Maixent Accrombessi "président-bis", Jean-Denis Amoussou et sa femme attachée juridique au Palais, Liban Suleiman, Mahmood, Lee White...les Batéké qui ont privatisé des postes-clés comme celui de TPG...les Bongo-Ondimba qui contrôlent tout...un gouvernement réduit à une immense inutilité...une Assemblée Nationale remplie de sourds-muets...un Sénat sans vie...une Cour Constitutionnelle domaine réservée de la maîtresse d'Omar Bongo...des Agences aussi pléthoriques qu'anecdotiques...si tout ça tient d'une "vision et d'une ambition pour le pays", alors je vous encore trois fois OUIIIIIIIIIIIIIII ! Vous êtes vraiment un excellent militant de l'Accro-imbécilité : ça mérite une bise du soir à La Sablière ou à Tahiti, non ? Dépêchez-vous donc d'aller chercher votre caresse, avant que le lit du Pôpô71061 ne refroidisse !

5.Posté par LES AFFAIRES DE NOUS-MEMES NOUS-MEMES le 19/12/2012 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La vie chère est un problème réel dans notre pays, signer la pétition AVAAZ "Carton Rouge contre la vie chère au Gabon" n'est pas faire concurrence à tout idée patriotique c'est seulement participer à une ACTION CITOYENNE pour le bien de tous.

Suivez le lien:
http://www.avaaz.org/fr/petition/Carton_rouge_contre_la_vie_chere_au_Gabon_1/?cEEzkdb

Merci.

4.Posté par Abasourdi le 19/12/2012 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis vraiment abasourdi par ces articles. Les "pseudo-opposants" un coup fustige la France parce qu'elle "installe" Ali au pouvoir, un coup elle l'encense parce que elle va le faire "dégager" parce qu'il ne protège plus les intérêts de celle-ci....
Vous attendez trop ce que le France dit ou pense...vous attendez que tout vienne d'elle. Quitte à être contradictoire avec vous même....car si elle "enlève" Ali parce qu'il ne protège plus ses intérêts....n'est pas ce pour quoi vous êtes supposévous battre: la fin du néo-colonialisme......Vous faites de l'anti-bongo primaire et votre manque de vision et ambition pour votre pays et votre peuple est effarant.
Tant que vous n'organiserez pas votre combat, tant que vous ne serez pas habités par une ambition pour votre pays et votre peuple....Vous resterez ici à noircir les pages de ce triste site internet au lieu d'agir pour votre pays. Et je vous garanti que dans 1an, 2 ans et plus vous serez là à raconter les mêmes sornettes, vous plaindre et vous plaindre...encore et encore...
En attendant, Ali a une vision et une ambition pour son pays. La mise en oeuvre peut-être discutable et discutée, et c'est cela la politique....mais on ne peut lui dénier ce fait. Et ça ça tranche de manière tellement évident avec le vide idéologique abyssale de notre classe politique de l'opposition.


3.Posté par Volcanic le 19/12/2012 08:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut d'abord sortir de l'envoûtement dans lequel le peuple se trouve. Les étrangers vous ont tous embrigadè de la franc maçonnerie au vaudou, dénoncer c'est bien mais agir selon écho nord c'est mieux.

2.Posté par Koumba le 19/12/2012 08:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sarko blâme son sujet ali bongo le dictateur.Ali gagui neglige la France lui même labas!il sait que peuple gabonais ne l aime pas!seul son départ libérera le Gabon ce rat .

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...