News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Quand Ali « tue » le cadavre d’Omar, son père !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 20 Juin 2011 à 11:08 | Lu 1791 fois



Quand Ali « tue » le cadavre d’Omar,  son père !
Comme il a dû se sentir seul, Omar Bongo, lors de la commémoration, le 8/06 dernier, du 2ème anniversaire de son décès ! Ce jour-là, en effet, la liste kilométrique des héritiers (officiellement ils sont 53 à se disputer le magot du vieux), des parents, amis et connaissances du défunt s’était résumée à 4 ou 5 enfants.

Tous les hypocrites et autres faux-jetons professionnels qui se disaient inconsolables en juin 2009, lors des funérailles de Bongo, n’ont visiblement pas tardé à trouver une nouvelle idole : Ali le Mollah’Son. Lequel, du reste, avait aussi séché les cérémonies d’hommage à celui qui était à la fois son père et son prédécesseur, préférant aller se faire engueuler méchamment par Barack Obama.

Mais le plus intrigant a été l’absence des piliers de la famille : ni Fidèle Andjoua le grand-frère et confident, ni André Oyini le neveu, ni encore moins Pascaline Bongo la fille aînée et ex-Directeur de cabinet, n’ont été aperçus à Franceville.

Président de la République gabonaise pendant plus de 4 décennies, Omar Bongo est, faut-il le rappeler, un patrimoine national. Il n’est donc pas la « propriété » d’une prétendue famille qui ne lui a causé que des tourments toute sa vie durant, et qui, en plus de souiller sa mémoire, se livre à d’inadmissibles manipulations de sa dépouille.

En effet, sous prétexte de construire un mausolée de rang à son père, Ali le Mollah’Son a pris seul la décision et la responsabilité de faire déterrer le cercueil du président Bongo afin – officiellement – de le transférer dans un autre caveau construit non loin de l’ancien. Pour les observateurs avertis et pour la famille, l’exhumation d’Omar Bongo ne se justifiait pas. D’autant que chez les Bantous, une telle profanation est un sacrilège. Donc, si Ali a insisté pour le faire, c’est qu’il poursuivait un objectif inavoué.

Sans être expert en sciences occultes ou spécialiste de la magie noire, tout esprit éclairé peut aisément imaginer que le Mollah’Son s’est tout bonnement livré à des séances de nécromancie sur le défunt président et ce, pour au moins deux raisons. La première, c’est qu’il a besoin de toute la force spirituelle d’Omar Bongo pour « asseoir » son pouvoir issu d’un putsch électoral. La seconde tient tout simplement au fait que la nécromancie – qui est avant tout le moyen de communiquer avec les morts – permet à un meurtrier, grâce à des pratiques maraboutiques, d‘apaiser sa victime. Pas besoin d’un croquis pour comprendre…

Dans tous les cas, il est maintenant clair que si, en dépit de toute logique et de tout bon sens, Ali Bongo a manœuvré en coulisse pour que le président Bongo, mort en fonction, ne soit pas inhumé dans un lieu public où sa dépouille n’aurait pu faire l’objet d’une quelconque manipulation, c’est qu’il nourrissait un obscur dessein.

Si le Gabon était encore une République, cette affaire devrait à la fois susciter un débat national et donner lieu à l’ouverture d’une enquête parlementaire. Mais les pédégistes oseront-ils prendre le risque de fâcher leur nouveau Dieu ?

De là où il est, le président Omar Bongo, s’il le pouvait, prendrait à son compte cette célèbre phrase latine attribuée à Jules César, au moment de sa mort, quand il vit Marcus Brutus, qu'il traitait comme son fils, se jeter sur lui : Tu quoque mi fili (« Toi aussi, mon fils ! »).


Source : grigriinternational


Lundi 20 Juin 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1791 fois




1.Posté par Stephan Owen le 20/06/2011 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je veux bien qu'on s'oppose à l'imposteur et prévaricateur Ojuku et à sa politique de promotion de la médiocratie; mais de là à proclamer que le cadavre ou les restes d'Omar Bongo sont un patrimoine national, je dit FAUX.

La famaille de Bongo avait le choix de l'inhumer où elle a voulu, et c'est d'ailleurs très bien qu'il ait été enterré dans un lieu privé, où il ne crée aucun encombrement visuel. C'est lui qui a sommé ses nervis de cireurs de pompes d'imposer Ojuku à la tête de l'Etat. Qu'il l'honore ou le déshonore, c'est son affaire. Il paye ad mortem les actes qu'il a posés. On s'en fout de savoir qui a été sur sa tombe au deuxième anniversaire de sa mort. De son vivant et lors des obsèques, les ressources du Gabon ont été saignées à blanc. Si au moins on peut économiser... Ojuku l'usurpteur Ossu...

2.Posté par Stephan Owen le 20/06/2011 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je veus bien qu'on s'oppose à l'imposteur et prévaricateur Ojuku et à sa politique de promotion de la médiocratie; mais de là à proclamer que le cadavre ou les restes d'Omar Bongo est / sont un patrimoine national, je dit FAUX.

La famaille de Bongo avait le choix de l'inhumer où elle a voulu; et c'est d'ailleurs très bien qu'il ait été enterré dans un lieu privé, où il ne crée aucun encombrement visuel inutile. C'est lui qui a sommé ses nervis de cireurs de pompes d'imposer Ojuku à la tête de l'Etat. Qu'il l'honore ou le déshonore, c'est son affaire. Il paye ad mortem les actes qu'il a posés. On s'en fout de savoir qui a été sur sa tombe au deuxième anniversaire de sa mort. De son vivant et lors des obsèques, les ressources du Gabon ont été saignées à blanc. Si au moins on peut économiser... Ojuku l'usurpateur Ossu...

Qui connaît le lieu où Georges Pompidou a été inhumé en France, en dehors de ses parents et amis? Encore que lui, au moins, a rendu d'iminents serviecs àson pays. Mais celui dont vous parlez a rendu quel service au Gabon ou aux Gabonais? On aurait même pu l'enterrer en Corse, au Liban, à Abomey (Bénin), à Edu (Congo) ou au Maroc. Cela aurait davantage correspondu aux amours de son coeur.

3.Posté par vraiepatriote le 20/06/2011 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis ivoirenne et j'ai appris que Ali Bongo serait d'origine nigeriane et adopté par Bongo père. Si c'est le cas, alors frère gabonais levez vous et boutez -le dehors sinon vous risquez de vivre ce que vit la Côte d'ivoire en ce moment avec le burkinabé Alassane ouattara qui est en train de mener le pays droit dans le mur. Ces étrangers n'ont pas notre fibre patriotique. Ils briment, tuent, pillent, font n'importe quoi juste pour leur propres intérêts en se foutant bien de ce que la population souffre. Leur chef de file est Alberto Fujimori, japonais, ancien président du Pérou aujourd'hui au TPI, accusé des plus graves violations contre le peuple du Pérou. Africains réagissons contre ces imposteurs des temps nouveaux !!!

4.Posté par Ayacoma des Hayacoma le 20/06/2011 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
putain il faut buter le biafrai et ses sbires!

5.Posté par le 20/06/2011 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Fuji Mori n est pas au TPI ! En prison au Perou pour detournement ! Et sa fille est une des favorites à la prochaine presidentielle, contre un autre candidat.

6.Posté par St.Michael le 20/06/2011 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
43 ans de dictature, trahison et tromperie au point même d’élever une fauve venue du Biafra pour continuer à exterminer les gabonais.
Bongo n’a jamais été un vrai patriote. Aliben ojukwu n’est pas des nôtres….Fin du débat.

La stupidité des bongo c’est de ne pas comprendre que nous sommes juste des pèlerins sur terre.

Vanité et rien que vanité et je ne suis ni surpris ni ému que mêmes les parents directs de ce diable essayent de ne plus se souvenir des œuvres sataniques du plus du Satan que le monde ait connu au 20ieme siècle, car ce diable représente tellement des mauvais souvenirs qu’il faut s’en débarrasser le plus rapidement possible avant d’attraper UN BRAIN ATTACK.

Amen !

7.Posté par libreville le 21/06/2011 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ VOUS

VOUS N'AVEZ PAS ENCORE COMPRIS QUE LE TEMPS D'OMAR C'EST FINI? IL EST MORT ET QUELLE IMPORTANCE DE VOIR SON NEVEU, SA NIECE, SA TANTE ETC...LEUR PRESENCE NE LE RAMENERA PAS. OMAR N'EST UN DIEU ALORS ARRETEZ.

SI TU VEUX ECRIRE DANS LA PRESSE PHYSIQUE OU NUMERIQUE, ECRIT SUR LES MORTS SUSPECTES DANS LES HOPITAUX, ECRIT SUR LE DEVENIR DE NOS IMP[OTS. ECRIT SUR L'AVENIR DU GABON, PROPOSE DES PISTES DE SOLUTION POUR SORTIR LE GABON DU GOUFFRE DANS LEQUEL IL A ETE PLONGé.

BREF, ARRETE D'ETRE DE CEUX QUI JOUE AU M'AS TU VU. BONGO EST MORT, OUBLIONS LE CAR C'EST PAR SA FAUTE PRINCIPALEMENT QUE LE PEUPLE SOUFFRE

8.Posté par vraiepatriote le 21/06/2011 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Ayacoma pour la précision. J'encourage le gabonnais à réagir et detruire le temple satanique que Ojukwu a offert aux franc maçons au Gabon. DEHORS ALIBEN! DEHORS AVEC TA TETE DE DICTATEUR!

9.Posté par Titof le 22/06/2011 20:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL FAUT BUTER LE BIAFRAS . /

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...