News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Procès-Verbal et Vidéos des discours du meeting politique des Gabonais à Atlanta le 30 novembre 2016

Le site de la Liberté - Bongo Doit Partir - Modwoam le Dimanche 8 Décembre 2013 à 04:14 | Lu 434 fois



Des membres de la diaspora gabonaise des États-Unis se sont réunis samedi 30 novembre à Atlanta en vue de réfléchir aux problématiques urgentes qui préoccupent actuellement les Gabonais.

Il est ressorti de cette assemblée d’une cinquante de Gabonais et amis du Gabon que, au vu:

- de la résurgence des crimes rituels au Gabon, crimes dont les commanditaires, notamment les hommes politiques, restent impunis,
- de la crise de généralisée de l’éducation nationale qui frappe actuellement le Gabon sur fond de grèves nationales des élèves et des étudiants
- du blocage politique en cours dans notre pays depuis le forfait électoral d’Ali Bongo Ondimba en 2009,

l’urgence d’un changement immédiat de régime au Gabon se fait désormais ressentir.

En effet, les maux qui, actuellement, tétanisent le pays, à savoir, entre autres, l’insécurité chronique dont les crimes rituels constituent la manifestation la plus odieuse, l’atteinte généralisée aux libertés fondamentales à l’instar des récentes arrestations injustifiées de jeunes activistes tels Firmin Ollo Obiang et Junior Obong Tchissambo et le blocage du système éducatif national du fait de l’incapacité du régime des Bongo à résoudre les simples problèmes récurrents qui compromettent dangereusement la viabilité de l’éducation nationale au Gabon depuis plusieurs décennies, nécessitent une solution de rupture radicale. Cette rupture ne peut s’accomplir qu’au travers d’une insurrection du Peuple en bonne et due forme.

D’où le lancement à Atlanta par le Dr. Daniel Mengara du premier bureau régional (zone Amérique) du Conseil insurrectionnel, dont la tâche sera de préparer le retour du Dr. Daniel Mengara au Gabon en 2015 en vue de travailler avec les Gabonais à la défense de leur vote lors des élections présidentielles de 2016.

A titre de rappel, le mouvement « Bongo Doit Partir – Modwoam » (BDP-Modwoam) avait annoncé, au travers de ce discours du 17 août de son leader, la mise en place prochaine d’un Conseil insurrectionnel qui aurait pour but de soutenir stratégiquement, politiquement et financièrement le plan de retour au pays du Dr. Daniel Mengara à l’horizon 2015 en vue d’engager, avec le peuple gabonais, le processus de la libération finale du Gabon par le moyen d’une insurrection défenseuse du vote des Gabonais avant et après l’élection présidentielle de 2016 (Voir : http://www.bdpmodwoam.org/articles/2013/08/21/17-aout-2013-le-dr-daniel-mengara-appelle-a-la-construction-dune-opposition-insurrectionnelle-au-gabon).

Comme expliqué dans ce discours du 17 août, ce Conseil insurrectionnel serait composé, au minimum, des 50 Gabonais qui, en tant que membres ou non membres du BDP-Modwoam, auraient simplement décidé, dans l’anonymat ou publiquement, de soutenir financièrement et politiquement le plan de reprise en mains du pays énoncé par le BDP-Modwoam à l’occasion de ce discours. Le bureau de la zone Amérique lancé à Atlanta n’est que la première étape qui verra la mise en place prochaine d’autres bureaux régionaux en Europe, en Afrique et au Gabon et des tournées de viabilisation engagées en vue de préparer le pays à la nouvelle dynamique d’une opposition gabonaise insurrectionnelle.

Ce meeting d’Atlanta marque ainsi le début de la campagne de mobilisation que le BDP-Modwoam, appuyé des membres du Conseil Insurrectionnel à travers le monde, déploiera prochainement dans la diaspora et au Gabon même en vue de la préparation du retour au pays à l’horizon 2015 du Dr. Daniel Mengara et des leaders de la diaspora qui soutiennent sans ambages le plan de libération nationale du BDP-Modwoam.

Le meeting d’Atlanta a ainsi vu les interventions non seulement des leaders de la diaspora politique d’opposition qui vivent aux Etats-Unis, mais aussi une session de débats et de questions-réponses riche en enseignements et qui a vu les leaders échanger avec le public venu assister à cette réunion.

Le meeting s’est déroulé comme suit:

PARTIE 1 (Voir vidéo Partie 1 ci-dessous): Hymnes nationaux du Gabon et des Etats-Unis joués par un orchestre d’élèves d’un lycée d’Atlanta.
<iframe width="483" height="272" src="//www.youtube.com/embed/GGotvRjLbB0?list=UUK7m4uy1aWFm_7ygH3SR9Yg" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

PARTIE 2 (Voir Vidéo Partie 2 ci-dessous): Interventions de MM. Venant Zué Essono, Henri Omva et Allhen Allhan Ambamany.
<iframe width="483" height="272" src="//www.youtube.com/embed/PzTtvFiT_T0?list=UUK7m4uy1aWFm_7ygH3SR9Yg" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>
- M. Venant Zué Essono, dont le discours (Voir Vidéo Partie 2) s’est axé sur l’importance de l’implication de tous les Gabonais dans le processus de changement immédiat au Gabon. Plutôt que d’attendre le leader providentiel ou le messie, les Gabonais doivent, selon M. Zué, s’impliquer dans le processus de leur propre libération.

- M. Henri Omva, dont le discours en anglais a appelé la communauté internationale, dont les Etats-Unis, à prendre ses responsabilités en agissant dans un sens qui favoriserait la démocratisation immédiate du Gabon, ce qui éviteraient aux Gabonais de devoir descendre dans les rues pour réclamer leur dignité. Il a ainsi mis en garde la communauté internationale contre un attentisme qui ne donnerait d’autre choix aux Gabonais qu’à descendre dans la rue.

- M. Allhen Allhan Ambamany a brossé un tour d’horizon général sur les processus qui ont vu les Bongo animaliser la société gabonaise pendant 46 ans; il a ainsi fustigé un régime qui n’a jamais pu répondre aux attentes des Gabonais et qui, de ce fait, ne méritait pas de continuer à présider à la destinée nationale.

PARTIE 3 (Voir Vidéo Partie 3 ci-dessous): Intervention du Dr. Daniel Mengara, leader du mouvement “Bongo Doit Partir – Modwoam”.
<iframe width="560" height="315" src="//www.youtube.com/embed/xExfSTp0UmQ?list=UUK7m4uy1aWFm_7ygH3SR9Yg" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>
Le leader du BDP s’est dans un premier temps appesanti sur les questions d’insécurité et d’impunité relatives aux crimes rituels au Gabon. Dans un second temps, il a exploré le blocage politique au Gabon et expliqué le rêve de démocratie des Gabonais comme passant obligatoirement par une insurrection du Peuple, surtout si les Gabonais veulent éviter de voir leur pays dirigé 70 ans durant par une seule et même famille. Il a, enfin, annoncé le lancement du premier bureau du Conseil insurrectionnel (zone Amérique) dont le rôle sera de soutenir politiquement et financièrement son projet de retour au Gabon en 2015 en vue de préparer la défense du vote des Gabonais avec le Peuple lors des élections présidentielles de 2016.

PARTIE 4 (Voir Vidéo Partie 4 ci-dessous): Intervention du Dr. Thierry Nguéma et séance des questions-réponses et débat avec le public.
<iframe width="560" height="315" src="//www.youtube.com/embed/2ZPg9BOvMHU?list=UUK7m4uy1aWFm_7ygH3SR9Yg" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>
- Le Dr. Thierry Nguéma a parlé du Gabon comme ce “Bongoland” dont Omar Bongo avait dit qu’il pouvait faire d’un chien un ministre et d’un ministre un chien. Il a analysé les processus de la peur et appelé les Gabonais à chasser leurs peurs et, donc, à sortir de leur consentement tacite à la meurtrissure nationale que représente le régime des Bongo Ondimba au Gabon.

- La séance des débats avec le public a vu les intervenants et le public s’engager dans un débat franc sur le devenir de la nation gabonaise et le besoin de libérer le Gabon du joug des Bongo Ondimba.

Les discussions sur la question de la sécurisation et de la libération des Gabonais ont été profondes et révélatrices d’un public en soif de réponses durables. Les discours des leaders de la diaspora gabonaise insurrectionnelle ainsi que ceux des organisateurs de ce meeting, notamment Messieurs Henri Omva, Allhen Allhan Ambamany, le Dr. Thierry Nguéma et Venant Zue Essono, ont ainsi éclairé le public sur le besoin de changer et de changer maintenant, si le Gabon veut un jour redevenir le pays de tous les Gabonais en lieu et place de ce Bongoland devenu synonyme de propriété personnelle du clan et de la famille des Bongo Ondimba.

La réunion s’est conclue par un dîner communautaire avec des mets préparés par la communauté gabonaise d’Atlanta dont les épouses et les époux se sont investis pour rendre ce meeting convivial. L’accueil fraternel et patriotique réservé aux leaders de la diaspora gabonaise insurrectionnelle qui se sont rendus à Atlanta a certainement été à la hauteur des attentes du peuple gabonais, un peuple plus que jamais en quête de solutions durables aux problèmes qui minent le Gabon depuis 46 ans sous le règne incompétent du régime Bongo-PDG.

Fait à Atlanta le 30 novembre 2013

Bureau du Conseil insurrectionnel (Zone Amérique)

En savoir plus: http://www.bdpmodwoam.org/articles/2013/12/06/proces-verbal-et-videos-des-discours-du-meeting-politique-des-gabonais-a-atlanta-le-30-novembre-2016/

Dimanche 8 Décembre 2013
Bongo Doit Partir - Modwoam
Vu (s) 434 fois




1.Posté par Pacome le 08/12/2013 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les liens des vidéos ne sont pas activés. est-ce que les gens de GabonLibre peuvent activer les liens des vidéos dans cet article? On veut voir les lvidéos, s'il vous plait.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...