News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Primature : où sont passés les 950 millions F CFA d’allocations des sinistrés des 4 et 5 juin 2012 ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 15 Mars 2013 à 05:21 | Lu 1633 fois

Nul ne sait quelle destination ont pu prendre jusqu’à ce jour les fonds devant revenir aux sinistrés des pluies diluviennes qui s’étaient abattues les 4 et 5 juin 2012 à Libreville. Cette information rendue publique par nos confrères du journal « Le Temps » soulève un véritable tollé à la Primature. Les agents de cette institution continuent de s’interroger sur la disparition d’une telle somme.



Primature : où sont passés les 950 millions F CFA d’allocations des sinistrés des 4 et 5 juin 2012 ?
Quelle piste ont pu prendre les fonds décaissés en juin 2012 par l’Etat gabonais, relatifs aux allocations à verser aux victimes des inondations survenues les 4 et 5 juin 2012 à Libreville ?

C’est la question que se posent de nombreux Gabonais, quand on sait que le Premier Ministre, Raymond Ndong Sima, avait personnellement signé un arrêté sous le N°7308/PM portant règlement effectif desdites allocations.

Arrêté à la suite duquel, une grande opération de recensement des principales victimes avait été lancée sur l’ensemble des médias publics.

Où sont donc passés les 950.180.000 (neuf cent cinquante millions cent quatre-vingt mille) F CFA débloqués par le Trésor Public gabonais pour assister ces pères et mères de familles dont les biens avaient été détruits par les eaux de pluie ? Que comptent faire les autorités face à ce détournement de plus ?

Se sentant lésés, les sinistrés ont décidé le 23 février 2013, de prendre quartier devant les locaux de l’immeuble du pétrole où ils ont essayé de rencontrer le Premier Ministre Raymond Ndong Sima, pour lui dire leur mécontentement et leur indignation.

Jusqu’à présent, aucune réponse, aucune explication. Tout le monde s’étonne et c’est tout.

Que fait la Commission Nationale de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI), autorité compétente en matière de détournement de fonds et autres litiges financiers dans les administrations publiques ?

Comment se fait-il qu’aucun nom ne soit cité quand on sait que la gestion d’un tel dossier est un circuit forcément connu des institutions concernées ?

Une affaire honteuse qui ressemble aux nombreuses histoires de détournements dénoncées à voix basse çà et là sans que justice ne soit réellement rendue au contribuable, éternelle victime de la cupidité de certains hauts fonctionnaires.




Publié le 15-03-2013 Source : Gaboneco.com

Vendredi 15 Mars 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1633 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

18.Posté par Tueur de Franc-ma-cons le 20/03/2013 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher frère Burkinabé, voici deux propositions. Choisis celle qui te semble la plus efficace pour te venger de cet énergumène d'opiangah. Qui sait, si l'une d'elle marche, ça montrera la voie à la révolution dont les Gabonais n'attendent plus que le déclenchement :

1- Aller chez Opiangah et lui montrer que tu n'es pas un gabonais mais un digne fils du "pays des hommes intègres". Pour cela, je te donne son adresse : Opiangah n'habite pas très loin de ton ancien hotel Sossa de Rasel. En sortant de l’hôtel, tu prends ta gauche et tu continues tout droit jusqu'au prochain carrefour. La maison de ce pédé d'opiangah se trouve juste à droite. Arme-toi bien, car il y a souvent des vigiles de la sgs à l'entrée. Les Gabonais attendent que tu leur corriges bien cet homosexuel jusqu'à sang. Si tu peux même lui enfoncer un bâton dans son anus déjà bien ouvert par ali et accombessi, ce serait un bonus pour nous.

2- Retourne dans ton pays. Rends-toi au Bénin voisin, et avec l'argent qu'opiangah t'a payé de sa main, va voir féticheur, de préférence d'ethnie FON ou éwé (ethnies qui ont créé des objets-réceptacles porteur d'ingrédients aux pouvoirs occultes). Montre leur là où opiangah t'a frappé ; et ils sauront faire le reste. Tu as là tout ce qu'il faut pour invoquer une sorcellerie agressive contre ton agresseur forcené.

Opiangah, qui est franc-ma-con et ndjobiste, sais parfaitement qu'avec l'argent qu'il t'a remis, et les hématomes que tu as sur le corps, tu pourrais forcément lui faire très mal. Raison pour laquelle il a d'office confisqué tes passeports....

A toi de te battre cher frère, et montrer à ce pédé qu'ils ne sont pas infaillibles.


17.Posté par Verre de cristal le 19/03/2013 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Engloutis dans le ShipOmar système...

16.Posté par l emmergence le 18/03/2013 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mike S. Jocktane
Le corps d'une jeune fille a été découvert au feu tricolore de Batterie 4 vers 11h. Selon certaines sources, la fille âgée de moins de 12 ans aurait eu les yeux et la langue arrachés. — à Libreville

15.Posté par Lola le 17/03/2013 16:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous parlez de 950 millions ? où sont partis les 3250 milliard de Francs CFA de budget annuel, où vont les queues de budget ? le pays est vampirisé c'est tout. On nous l'a dit ici y a quelques jours.

14.Posté par Monefang le 17/03/2013 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bientôt un nouveau mouvement d'activiste politique verra le jour dans notre pays. Ainsi , je demande à mes concitoyens, compatriotes de la République ceux qui veulent un changement dans l'immédiat au Gabon, de se joindre à ce nous. Cet appel va beaucoup plus vers la nouvelle génération Gabonaise, qui a besoin de prendre en main son avenir et son destin.
Alors le Mouvement Nationaliste Gabonais (M.N.G) est en cours de réflexion par un groupe imminent Gabonais de la diaspora ( Canada, Etats-Unis, France et la Grande-Bretagne).Aura pour devise: Action - Concret - Progrès.

A cet effet nous vous informerons de l'avancement du projet dans les prochains jours.

Mouvement Nationaliste Gabonais
Action - Concret - Progrès

13.Posté par ONTETE le 17/03/2013 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


OPIANGA VEUT TE METTRE CA AU Q , EST CE QUE TU IGNORE QU'IL EST PÉDÉ , MR LA REP DES PASSE DROIT QUAND TU ROULES AVEC LES DEMONS DE LA REP ,TU DOIS ASSUMER .PAYER A 1MILLIONS QUE TAS FAIS QUEL BOULO AU SEINS DU CLUB? MAINTENANT NE TE PLAIND PLUS IL VEUT QUE TU PAIE.

12.Posté par la republique des passe-droit - vive l oncle de malika bongo le 16/03/2013 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
GABON-FOOT B. RIXE: « Opiangah m’a boxé …»

Foto Ossalé, lors de ses confidences à la presse
Posté le : 16-03-2013 | 0 Commentaires

C’est ce qui ressort du triste récit que l’international burkinabè, Foto Ossalé nous a livré récemment, alors qu’il dénonçait avoir subi une torgnole que lui ainfligée, Hervé Patrick Opiangah, président fondateur du Centre de Formation, Mounana. La victime dit tout ignorer, des motivations de cet acte de barbarie.

Confidences in extenso :



« Je me réjouis de la promptitude avec laquelle vous avez répondu à ma sollicitation relativement aux incidents survenus le mercredi 13 mars dernier au siège de mon club, ou le président Hervé Patrick Opiangah (HPO) se réunissait avec tous les joueurs ainsi que l’encadrement technique.L’ordre du jour portait sur les performances enregistrées par le club ces dernières semaines, avec à la clé, notre élimination prématurée en champions League africaine.

Le président avait souhaité, d’entrée de jeu, que cette réunion soit des échanges durant lesquels chacun devait essayer d’expliquer les raisons de l’impasse du club en compétition africaine. Entre temps, j’avais avoir eu le temps de constater des fortes modifications dans mes états de soldes, sans qu’aucune explication ne me soit donnée par la comptabilité ou toute autre personne ressource. C’est à dire que je percevais maintenant mon salaire en dents de scie ; si je prends mon salaire aujourd’hui à 1.million de francs, je pourrais le toucher à 1.100. 000 de francs demain voir même en dessous.

C’est la raison pour laquelle j’ai sollicité la parole durant la réunion. Non seulement qu’elle m’avait été refusée farouchement avec au passage des injures publiques dignes d’une bête de somme, le président Opiangah s’est détaché et s’est jeté sur moi tout en me rouant de coups en présence de tout le monde, qui suivait ce triste spectacle que je déplore et que je dénonce avec la dernière énergie.Oui, Opiangah m’a boxé…

Car, c’est la première fois qu’un président de club me bat et me violente en sept (7) ans d’exercice de ma profession de footballeur professionnel. Dans l’après-midi de ce mercredi 13 mars, j’ai reçu à mon hôtel (Hôtel Sossa du quartier Rasel) la visite inopinée de quatre inconnus qui m’exigeaient mon passe port.

Vu mon opposition à leurs injonctions, le président du club a dépêché cette fois-ci le 14 mars ,quatre policiers de la BRAC (brigade de recherche anti criminel) qui m’ont intimidé de leur donner mon passeport. J’ai refusé d’obtempérer, déjà qu’ils n’étaient pas en uniforme. Ils ont commencé à me brutaliser tout en me rouant de coups devant les agents de l’hôtel, et je me suis senti épuisé pendant les une heure de hautes luttes. Ils m’ont finalement arraché le passeport et ils m’ont menotté en m’exigeant de leur donner aussi mon second passeport.

Ensuite, ils ont effectué une perquisition dans ma chambre, sans mandat du procureur de la République, avant de me conduire au poste ou j’ai subi un interrogatoire musclé. Ne trouvant pas de griefs, ils m’ont relaxé.

Entre temps, Madame Kotha, la comptable du club, sur instructions du président, avait déjà saisi l’hôtel que le CF Mounana se désengageait de mon hébergement et de ma restauration. Toute chose qui me condamnait à quitter l’hôtel immédiatement.

Je précise au passage que lors de la signature de mon contrat en janvier 2013, j’avais bien exigé un logement décent au regard de mon modeste statut de professionnel de football, qui après avoir joué avec des joueurs comme Charles Kabouré et bien d’autres joueurs de renom, ne pouvait pas accepter de poser sa tête dans des taudis, ou le vacarme et la désinvolture s’entremêlent.

J’avais déjà même trouvé un appartement de 350.000 frs qu’ils n’ont refusé, car ne pouvant me trouver que la moitié du loyer, c’est-à-dire, 150.000 francs cfaà défaut disaient-ils, de partager le dortoir avec l’international togolais Ibrahim.

Je crois que c’est cette incompréhension qui nous conduit jusque-là, mais de là à me boxer comme si j’étais son enfant. Je ne laisserai pas cette affaire comme ça. Je saisirai les instances supérieures du football, notamment la FIFA, la CAF et mon avocat en Belgique. Je viens de saisir mon ambassade qui a appelé la police. Cette dernière nous a répondu qu’elle avait pour mission de m’arracher le passe port qui se trouverait actuellement avec le président du club.

Car, j’estime qu’ils doivent me résilier le contrat s’ils ne veulent plus de moi et je vais monnayer mon talent ailleurs. Aussi, je ne peux pas m’imaginer qu’une personnalité de cette envergure, collaborateur du Président de la République, puisse se comporter de la sorte. Je le dénonce et je condamne l’acte. Je n’ai pas voulu réagir sur place, non pas qu’il peut me frapper, si l’on se tient à deux, mais par respect pour ses attributs. Je regrette et je ne crois pas qu’il puisse s’inscrire dans la durée en matière de football, avec un tel comportement. Il prend les joueurs comme ses petits esclaves qu’il croit pouvoir traiter comme des têtards. Ça ne marche pas comme çà avec moi, car je suis un professionnel du football et je ne peux pas quitter le Gabon, tant que mon contrat ne sera pas résilié, comme l’exige la réglementation sportive. C’est ce document qui me permettra de postuler dans un autre club, tout en me désengageant de CF Mounana. Dans mon pays (Burkina Faso), on protège l’étranger et on ne l’expose pas, comme il l’a fait à mon encontre.

Mieux, ni le coach, encore moins le président, ne m’ont reproché ma qualité de jeu. Je réponds aux entrainements et aux convocations aux horaires indiqués. Par ce comportement, le président écorne l’image du championnat du Gabon que les autorités veulent professionnaliser. Que le Gabon ne vienne alors plus recruter les joueurs étrangers, si vous vous sentez capables de joueur entre vous.



Copyright@www.mazleck.info

Mars 2013

11.Posté par Esso Mba le 16/03/2013 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OBALANGO

10.Posté par Le peuple gabonais le 16/03/2013 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vous confirme que le budget 2013 du gabon est à 3200 milliards. Les charges de ce budget sont gonflées pour permettre les détournements. Il n'y aura pas une réalisation de plus de 100 milliards sur ce budget à la fin de l'année 2013. Tous les projets planifiés seront financés sur 3 budgets successifs jusqu'en 2016, date de la campagne.

Les budgets du gabon sont un gateau qui se partage à huis clos entre initiés FM. Les esprits faibles disent souvent on va encore faire comment.

Ya ALI vasy détourne et laisse les miettes aux ministres. Tu es le roi des rois du GABON.

9.Posté par Le peuple gabonais revolté le 16/03/2013 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali bongo et ses étangers ont 3 fois le montant détourné par le fils de wade. Tous les PM du Gabon ont au moins 1 milliards d'euros d'avoirs.
Hussein Habré du Tchad quand il avait été chassé par Idrisse Débit avait emporté avec lui 300 milliards de francs cfa au sénégal. macky salle a confisqué les avoirs d'Hussein Habré au Sénégal et l'a traduit en justice. Le tchad attend vivement le verdict des tribunaux sénégalais. En ce moment même Macky salle envisage une extradiction de l'ancien président tchadien au TCHAD.
La famille bongo possédérait plus de 4000 milliards de francs cfa placé dans les banques occidentales. La multiplicité des enfants de Bongo empêche pour le moment le partage effectif de cette manne.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...