News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Présidentielle au Gabon : qui sont les candidats face à Ali Bongo Ondimba ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 13 Juillet 2016 à 13:57 | Lu 1593 fois

Ils avaient jusqu'au 12 juillet au soir pour déposer leurs candidatures auprès de la Commission électorale nationale autonome et permanente gabonaise (Cenap). Sauf désistement ou invalidation par la commission, ils devraient donc être 18 sur la ligne de départ face à Ali Bongo Ondimba. Revue des prétendants.



Ali Bongo Ondimba

Sept ans après son accession au pouvoir en 2009, Ali Bongo Ondimba, 57 ans, briguera fin août un deuxième mandat. La bataille électorale s’annonce rude : ABO sait qu’il aura face à lui des adversaires dispersés mais bien déterminés à lui barrer la route.

Ses opposants n’ont d’ailleurs pas ménagé leurs efforts pour tenter d’invalider sa candidature, contestant devant la Cenap son acte de naissance. Des arguments balayés par les deux instances : sa candidature a bien été enregistrée samedi 9 juillet. « Voilà, je suis officiellement candidat », a d’ailleurs déclaré le chef de l’État depuis Libreville lors d’un rassemblement de ses partisans émaillé de heurts.

Jean Ping

Jean Ping, 73 ans, connaît bien son principal adversaire, Ali Bongo Ondimba, qui fut pendant de longues années son beau-frère. Mais depuis la non-reconduction de Jean Ping, à la tête de la Commission de l’Union africaine en 2012, la rupture entre les deux hommes est largement consommée.

La promesse de cet ancien baron d’Omar Bongo Ondimba aux électeurs ? Être le candidat d’un seul mandat, comme il l’affirmait à Jeune Afrique en mars dernier.

Le candidat doit désormais avoir l’esprit plus léger. Menacé par plusieurs plaintes, le tribunal correctionnel de Libreville s’est en effet dessaisi jeudi 7 juillet des poursuites initiées à son encontre par l’agent judiciaire de l’État et par Ali Bongo Ondimba (en sa qualité de citoyen). Des procédures qui auraient pu conduire à son inéligibilité, selon la défense de l’opposant.

Guy Nzouba-Ndama

À bientôt 70 ans, Guy Nzouba-Ndama connaît bien les rouages de l’État. Pendant 19 ans, cet ancien professeur de philosophie a en effet dominé le paysage politique gabonais depuis le perchoir de l’Assemblée nationale. Fidèle soutien d’Omar Bongo Ondimba, il avait également œuvré pour la victoire d’ABO en 2009.

Mais sept ans plus tard, Guy Nzouba-Ndama s’est retourné contre le chef de l’État après avoir rendu sa carte du Parti démocratique gabonais (PDG), dans le sillage d’autres frondeurs du courant Héritage et Modernité. Depuis, il multiplie les critiques à l’encontre d’une classe politique dont il a longtemps fait partie. « J’assume ma part de responsabilité, mais je ne suis pas comptable de la gestion d’un autre », jurait-il en juin à Jeune Afrique.

Casimir Oyé Mba

Il y a sept ans, Casimir Oyé Mba avait déçu en renonçant à l’élection présidentielle à la dernière minute. Cette fois, le candidat de l’Union nationale (UN) a promis qu’il n’abandonnerait pas la course en cours de route.

À 74 ans, l’ancien Premier ministre d’Omar Bongo Ondimba, lui aussi un ancien cacique du PDG, sera donc bien présent sur la ligne de départ. Son principal combat : faire invalider la candidature de chef de l’État, qu’il accuse d’avoir enfreint l’article 10 de la Constitution. Article qui précise que pour être candidat à la présidence de la République, il faut être gabonais de naissance.

Raymond Ndong Sima

À 61 ans, Raymond Ndong Sima, ancien Premier ministre d’ABO (février 2012-janvier 2014), a lui aussi décidé de défier le chef d’État le 27 août prochain.

Depuis de longs mois déjà, cet économiste originaire du Woleu Ntem préparait le terrain. Quelques semaines avant de claquer la porte du PDG en 2015, il avait déjà publié un livre très critique envers Ali Bongo Ondimba, Quel renouveau pour le Gabon ? (éd. Pierre-Guillaume de Roux, 2015).


Pierre-Claver Maganga-Moussavou


Candidat malheureux en 1993, en 1998 et en 2009, le maire de Mouila sera à nouveau sur la ligne de départ le 27 août 2016 pour le compte du Parti social-démocrate (PSD).

S’il promet de vouloir barrer la route au chef de l’État coûte que coûte, l’ancien ministre des Transports a refusé les appels du pied de l’opposition à se ranger derrière un candidat, malgré les faibles scores obtenus lors des précédentes échéances. En 2009, il avait recueilli 2 576 voix, soit 0,76 % des suffrages.

Bruno Ben Moubamba

C’est l’un des plus jeunes prétendants au palais du bord de mer. Mais Bruno Ben Moubamba, 49 ans, ne pourra pas compter sur le soutien total de sa formation.

La candidature de l’ancien vice-président de l’Union nationale n’est en effet soutenue que par une partie de l’Union du peuple gabonais (UPG), empêtrée dans des querelles de succession. En 2009, celui qui fait valoir sa « filiation idéologique » avec Pierre Mamboundou, l’opposant historique décédé en octobre 2011, avait récolté 0,28 %des voix.

Léon Paul Ngoulakia

Léon Paul Ngoulakia, 58 ans, s’est finalement lancé dans la course pour le compte du Mouvement patriote et républicain dont il est le président.

Une formation politique toute récente : jusqu’au mois d’octobre 2015, le candidat, par ailleurs cousin d’Ali Bongo Ondimba, faisait partie du PDG. Léon Paul Ngoulakia occupait d’ailleurs l’un des postes clés de l’État gabonais, puisqu’il présidait le Conseil national de sécurité, le puissant service de renseignement gabonais.

Dieudonné Minlama Mintogo

Ils sont peu à l’avoir vu venir. Cet agronome issu du mouvement de la société civile « Ça suffit comme ça » a surpris en se lançant lui aussi dans la bataille.

Âgé de 48 ans, Dieudonné Minlama Mintogo, originaire de Bitam, est l’un des jeunes loups de ce scrutin et représentera la Convention nationale de l’interposition.

Paul Mba Abessole

Paul Mba Abessole, vieil opposant d’Omar Bongo Ondimba ayant rallié la majorité en 2002, a également franchi la porte de la Cenap mardi, quelques minutes avant la fin des dépôts de candidature. À bientôt 77 ans, le patron du Rassemblement pour le Gabon (RPG) sera donc le doyen de cette élection.

Augustin Moussavou King

Le leader du Parti socialiste gabonais (PSG) est également sur la ligne de départ. En 2009, il avait apporté son soutien à Pierre Mamboundou.

huit autres prétendants

La Cenap a également enregistré huit autres candidatures. Parmi eux, Gérard Ella Nguema, ex-secrétaire exécutif de l’UN et auparavant membre du Rassemblement national des républicains (RNR).

Selon la commission électorale, Michel Bouka Rabenkogo, anciennement membre de la Commission électorale gabonaise lors des élections de 2009, a également déclaré sa candidature. De même que Roland Désiré Aba’a Minko, Jean-Jacques Ndong Mbadinga, Gervais Nzovi Moulengui, Pierre-Claver Mouele Mboumba et Abel Mboumbe Nzondou, tous indépendants.

Camille Mouivo-Matsima, natif de Port-Gentil, 47 ans, participera pour la première fois à l’élection présidentielle en tant que candidat indépendant.

Mais selon la Cenap, certaines candidatures pourraient ne pas aller à leur terme. Les candidats doivent en effet s’acquitter d’une caution de 20 millions de F CFA (environ 30 500 euros) auprès de la commission pour briguer l’élection. Sur ce dernier point, la Cenap devra valider (ou non) les candidats d’ici vendredi 15 juillet.

source : Jeune Afrique

Mercredi 13 Juillet 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1593 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...