News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Présidentielle au Gabon: l'opposition dépose 11 recours

Le site de la Liberté - LVDPG Révolution le Dimanche 20 Septembre 2009 à 21:36 | Lu 1226 fois



Présidentielle au Gabon: l'opposition dépose 11 recours
Onze personnes ont déposé samedi soir des recours en annulation devant la cour constitutionnelle du Gabon contre la victoire à la présidentielle de Ali Bongo, ministre de la Défense et fils du dictateur gabonais décédé en juin après 42 ans de règne sans partage.

nouvel La cour constitutionnelle gabonaise a un mois au plus tard à compter du dimanche 20 Septembre dernier, pour se prononcer sur les recours en annulation introduits contre l’élection controversée d’Ali Bongo Ondimba lors de la présidentielle du 30 Août dernier.

Des recours pour irrégularité du scrutin, introduits par une citoyennes et par au moins 9 candidats à cette présidentielle, dont les opposants Pierre Mamboundou arrivé officiellement 3è, André Mba Obame arrivé en deuxième position selon les résultats officiels, Zacharie Myboto, Jules Aristide Bourdes Ogouliguende, Bruno Ben Moubamba, Victoire Lasseny Dubose, et Yvette Ngwevilo Rekangalt pour ne citer que ceux là. Outre sa requête pour fraude, André Mba Obame dit récuser la présidente de la cour constitutionnelle Marie Madeleine Mborantso, qui se trouve être la mère des frères du candidat proclamé vainqueur, le fils de feu président Omar Bongo Ondimba, et pour ne pas le citer, Ali Bongo Ondimba. Le candidat proclamé vainqueur serait selon l’opposant Bruno Ben Moubamba, imposé au pouvoir contre la volonté du peuple par la compagnie française Total, qui veille à la survie des intérêts néocolonialistes qui entretiennent l’asservissement des peuples africains au nom des seuls intérêts français, avec notamment pour caractéristique le pillage à grande échelle des richesses du sous sol du continent africain.

Les recours introduits présentent des cas multiples de fraudes à ciel ouvert et très mal maquillées, des fraudes maladroitement montées, et qui ne laissent pourtant aucun doute sur la falsification grossière des résultats au profit du candidat du parti démocratique gabonais au pouvoir.

L’introduction de ces recours en annulation, coïncide avec la sortie de lieux ou étaient gardés secret de nombreux opposants dont les vies étaient menacées. André Mba Obame et Pierre Mamboundou sont de nouveau visibles dans la capitale, alors que du côté de la capitale économique Port Gentil la vie de l’opposant Maître Séraphin Ndaoh Rémbongo demeure menacée par les des proches de pouvoir, visiblement déterminés à en finir avec Maître Ndaoh, aux dires selon des proches du fugitif malgré lui, de son poids sur la balance électoral qui a contribué à la percée de l’opposant Pierre Mamboundou au détriment du candidat du parti au pouvoir, dont les hommes de main, en dépit des magouilles sur les résultats officiellement annoncés, ont curieusement pris le soin de se refuser à attribuer une victoire à Ali Bongo Ondimba. Une attitude prudente qui s’explique de fait, par l’histoire frondeuse de cette capitale économique et ville pétrolière du Gabon. Et comme si les craintes émises par les tripatouilleurs du parti au pouvoir valaient leur pesant d’or, les lendemains du hold up électoral se sont révélés très tristes.

Du côté du camp de l’ancien ministre de l’intérieur et ex complice d’Ali Bongo Ondimba, André Mba Obame, point question de lâcher prise dans la revendication de la victoire volée, quelque soit le temps que cela prendra. Pour le camp Mba Obame, l’heure est désormais à la conquête du pouvoir, après la victoire des urnes. Une confiance sans faille dans l’avenir est perceptible du côté de cet état major politique, ou les compteurs en vue de la reprise d’une victoire présidentielle chapardée sont plus que jamais en marche. André Mba Obame invite la population au calme et à ne pas céder à la provocation. Confiance et calme sont également à l’ordre du jour du côté des agents de ses deux chaînes de télévision dont le matériel aurait été savamment détruits durant la période électorale, dans le but selon des proches de l’opposant, d’étouffer la vérité.
Plus que quelques jours, et tombera le verdict de la cour constitutionnelle gabonaise qui serait connu d’avance selon l’opposition.

Une opposition politique qui ne cache pas ses doutes sur la capacité de cette institution judiciaire à se plier à la véracité des urnes.

Dimanche 20 Septembre 2009
LVDPG Révolution
Vu (s) 1226 fois


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...