News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Présidentielle 2016 | François Soudan décrète : «le dossier d’Ali Bongo sera contesté puis maintenu et les Gabonais jugeront»

l'info réelle 7J/7 - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 4 Juillet 2016 à 06:51 | Lu 1809 fois

Dans une interview accordée à Radio France International (RFI), le directeur de la rédaction de l’hebdomadaire Jeune Afrique a implicitement fait comprendre que le «système» ne pourra pas rejeter le dossier de candidature de l’actuel chef de l’État, en dépit des problèmes relatifs à sa situation administrative.



François Soudan parle comme un «Émergent», diront de nombreux auditeurs gabonais de RFI. Il estime que le «système» est ainsi fait. Il affirme, comme eux, que c’est plié. Il laisse entendre que l’élection ne peut avoir qu’un vainqueur, et, pour lui, c’est Ali Bongo. S’il ne l’a pas dit de manière aussi crue, il l’a laissé entendre. Le directeur de la rédaction de Jeune Afrique a peut-être raison, puisque cet habitué des palais présidentiels africains avait écrit, sur le Congo de Sassou Nguesso par exemple – un pays qui lui est familier pour y compter de la famille – que le referendum relatif au changement de la Constitution serait bel et bien organisé dans ce pays, et que le Oui l’emporterait.

«Madame Soleil» de Jeune Afrique, comme l’appelle Francis Kpatindé, ancien journaliste de cet hebdomadaire, avait aussi prédit que Denis Sassou Nguesso l’emporterait lors de l’élection du 20 mars 2016. Ce qui fut fait ! Les résultats du referendum du 25 octobre permirent à Sassou Nguesso de solliciter un troisième mandat, et de se maintenir à la tête du Congo.

Mais les résultats annoncés étaient-ils les vrais ? L’opposition congolaise menée par Jean-Marie Michel Mokoko en a contesté les chiffres et donné les siens. Quand il s’agit de prophétiser sur les élections présidentielles en Afrique centrale, Madame Soleil et des «experts» comme Georges Dougueli savent faire…

En fait, dans une zone – l’Afrique centrale – qui a soif d’alternance, François Soudan n’avait pas besoin d’en rajouter. Il semble que, pour eux, c’est la seule partie du continent où les populations seraient ultraconservatrices. Paul Biya sera certainement reconduit en 2018 à la tête du Cameroun, comme l’ont été Denis Sassou Nguesso en mars dernier au Congo, et Idriss Déby en avril au Tchad. L’élection de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo en Guinée-Equatoriale, elle, s’est déroulée en l’absence des figures emblématiques de l’opposition.

Le décret prophétique de François Soudan est donc clair : il n’y aura pas – il ne peut y avoir – d’alternance au Gabon. Le «système» veille.

gabonreview

Lundi 4 Juillet 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1809 fois




Dans la même rubrique :
< >

Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Voyages | Vide | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Les Articles les plus lus

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...



Incroyable !