Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Présidentielle 2 016 : Les doutes de Martin Edzodzomo-Ela

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Jeudi 9 Avril 2015 à 07:17 | Lu 2136 fois

Au sujet de l’alternance politique prônée par le Front de l’opposition pour l’alternance, l’ancien candidat à la présidentielle de 1998 a récemment émis des doutes, fondés sur la trop forte présence de Jean Ping sur le terrain.



Peu présent sur la scène politique, Martin Edzodzomo-Ela n’en a pas pour autant fini de donner son avis sur l’actualité. Au nombre des sujets qui le préoccupent figure l’opposition, notamment le Front de l’opposition pour l’alternance. Sur cette question et particulièrement sur le positionnement du Front, il émet des doutes : «Il est temps de fédérer toutes les forces qui veulent que le système soit balayé. Mais on ne peut pas fédérer sur une base d’unité hypothéquée d’avance par des positionnements anticipés pour un candidat unique par exemple», a-t-il lancé récemment à Pierre-André Kombila avec qui il échangeait sur les réseaux sociaux.

Pour l’ancien candidat à élection présidentielle de 1998, il est nécessaire de reconnaître que «le concept (actuel) d’alternance invoque (en réalité) un ravalement de façade». Aussi, perçoit-il «les gesticulations actuelles (…) consistant à vouloir l’alternance au régime d’Ali Bongo» comme «une querelle d’héritiers du système en bute à un rival qui menace par sa gestion calamiteuse la survie du système et les fortunes constituées toutes de biens mal acquis».

A ses yeux, le concept de transition évoqué par les leaders du Front laisse peu rêveur et pourrait justifier dans une moindre mesure la réticence d’autres leaders de l’opposition à se constituer en une force unique contre le candidat du PDG en 2016. Survient la question de l’éventuelle candidature unique de l’opposition à la prochaine présidentielle.

Pour Martin Edzodzomo-Ela, l’attitude du Front est des plus incertaines, alors qu’il semble avoir trouvé son représentant qu’il tente d’imposer à tous. «J’ai bien peur que le Front, dans sa stratégie qui n’est pas claire aux yeux de beaucoup d’entre nous qui luttons pour le changement, met la charrue avant les bœufs», écrit-il, avant d’assimiler cette attitude à «une diversion pour cacher la réalité du conflit entre Ali Bongo Ondimba et ses acolytes d’hier». Un conflit qui, estime-t-il, porte sur des intérêts peu communs à ceux des populations, et qui se règlerait dans les arcanes occultes du système. «Au Front vous travaillez pour une transition.

Comment envisagez-vous la réaliser ? Avec le schéma défini à Paris à l’hôtel Pullman de la Défense? Croyez-vous que l’adversaire soit sans moyens pour s’accrocher au pouvoir ?» Autant d’interrogations qui le préoccupent et interpellent outre mesure. Le problème, indique Martin Edzodzomo-Ela, sans ambages, c’est Jean Ping ! L’ancien président de la commission de l’Union africaine (UA) «a anticipé la demande en se positionnant tambour battant, sans s’engager pour la condition essentielle en vue des élections en 2016 : la refonte des dispositions actuelles».

gabonreview

Jeudi 9 Avril 2015
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 2136 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

19.Posté par aishakiye le 06/06/2015 09:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr PING est quasi intouchable, il a des amis hauts placés, qui sont prêts en cas de pépin. C est vous qui faites la fine bouche aujourd''hui qui seraient sassinés correctement par Ali si jamais vous ne lui faites pas barrage en 2016 ! Mobilisez vous !

18.Posté par aishakiye le 06/06/2015 09:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et se sacrifier, c est Ali Bongo qui vous eliminera un a un pendant ses prochaines 7 années. Soyez CONSCIENTS de cela ! Accrombessi vous empoisonnera TOUS par des longues et courtes maladies ! Ils ne vous oublieront pas !!! ATTENTION !

17.Posté par aishakiye le 06/06/2015 09:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gabonais quitter le MODEP et UFC, ce ne sont que des associés caché d Ali Bongo ! Ils veulent que vos femmes,frères et soeurs meurent encore dans les crimes rituels de leur Chef !Les opposants, si vous ne laisser pas votre SOIF de pouvoir a côté

16.Posté par metoghe m'ossima fulbert le 18/05/2015 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les remarques de l'économiste et patriote EDZODZOME ELLA, sont à mon avis plutôt prématuré. il convient de les situés au rand de simple hypothèse. affirmer que le positionnement des néo opposants relèvent d'un positionnement égoïste pour conserver des avantages est faire injure à certains d'entre eux et cela n'est pas acceptable. certains néo opposant en réalité gagnerait en avantage particulier en adoptant la loi du silence. le fait que ces derniers acceptent publiquement d'apporter la contradiction à ALI BONGO parce que l'intérêt du Gabon l'exige mérite notre respect. n'oublier pas que ces derniers sont exposent ainsi que leurs familles à des représailles du régime. ces gents risques plus gros que les gabonais lamda soyons sérieux. de tels analyses fragilise la dynamique de l'opposition en marche vers l'alternance politique.

15.Posté par v 5 le 05/05/2015 17:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que le peuple choisisse alors son candidat pendant qu''il en est encore temps, au lieu de laisser ses bouros le faire à notre place!

14.Posté par v 5 le 05/05/2015 17:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que le peuple choisisse alors son candidat pendant qu''il en est encore temps, au de laisser ses bouros le faire à notre place!

13.Posté par v 5 le 05/05/2015 17:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que le peuple choisisse alors son candidat pendant qu''il en est encore temps, au de laisser ses bureaux le faire à notre place!

12.Posté par Mwan Zan le 10/04/2015 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce que monsieur EDZODZOME relate ici n'est pas nouveau. Je l'ai plusieurs fois dit ici. Certains sont imbus de haine et refusent de voir la vérité en face.J'ai plusieurs fois fait état de ce que ces néo opposants ont passé tout leur temps à se bouffer,à se placer des peaux de bananes pour être bien vus par Bongo père.
Ils se connaissent et ne se font pas confiance. Ensuite,ils ne se battent pas pour le peuple mais utilisent le peuple pour retrouver des avantages perdus;
Le peuple doit prendre ses responsabilités et éviter d'être arbitre d'un combat des complices d'hier et peut être encore aujourd'hui.

11.Posté par Maven le 10/04/2015 03:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Président du Tribunal de Première Instance de Libreville, Fulgence Ongama a renvoyé l'affaire :Opiangah/Ping au 18 Avril 2016 avec la mention :Comparution forcée. Il est vivement déconseillé au magistrat précité d'allumer un feu qu'il aura du mal à maitriser.

10.Posté par Boussougou le 10/04/2015 02:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Malheur à toutes les personnes qui feront échouer le projet du peuple en faisant réélire Ali Bongo en 2016.En toute évidence, la candidature de ce dernier, ne passera pas le premier filtre c'est à dire, l'article 10 de la loi fondamentale. Que tous les collabos sachent qu'ils seront démasqués d'un moment à l'autre et auront le prix à payer. Un seul mot d'ordre : Ali Bongo doit dégager.
Le dépoussiérage de nos institutions, se fera sans Ali Bongo.

9.Posté par Leïla le 09/04/2015 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est toujours bon de débattre des questions liées à l'évolution de notre pays. Même si nous ne sommes pas d'accord les uns les autres.
Ce que nous pouvons reprocher aux forces de l'opposition actuelle, c'est leur autisme face aux appels du peuple au nom duquels elles ne cessent de parler. La population et la société civile ont appelé de leurs voeux la tenue d'une Conférence Nationale Souveraine (CNS), ils ont ignoré ces appels.
La résolutions des problèmes dans un pays comme le nôtre exige la participation de tous les citoyens. Et peu importe nos contradictions, nous devons ensemble élaborer un programme d'actions et un projet de société qui seront validés par la majorité de nos compatriotes. Nous n'avons pas à imiter le modèle de gestion français où la politique divise les citoyens en camps retranchés. Nous devons instaurer au Gabon un système où la gestion du pays sera collective (partis politiques, associations et société civile) avec une décentralisation économique et institutionnelle du pays.
Si nous ne pouvons pas nous entendre maintenant sur le minimum, avant les procaines élections présidentielles de 2016, alors c'est vraiment mal parti pour la suite.

8.Posté par sandra bile le 09/04/2015 19:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la verité est que chacun roule pour soi et pas pour les gabonais.à nos hommes politiques,il manque le dėsinteressement et la grandeur d'esprit d'un mandela ou d'un lumumba.les notres pensent d'abord à leur ventre.

7.Posté par Tata24 le 09/04/2015 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Martin EDZODZOME ELLA n'a jamais été OPPOSANT au Régime.
En 1998,lors de la campagne il partait nuitament au bord de mer faire le point.
Des vendus de cette espèce doivent être castrés et fouetté pour une seconde éducation.
Ce ne sont pas les diplômes qui feront des africains des vrais hommes honnêtes,mais plutôt leurs capacité transcendantale à aimer leur patrie.

6.Posté par achiomaaa? mbolaniiiii? marambouaaa? le 09/04/2015 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
https://www.youtube.com/watch?v=Pkbd6LVHyBQ


https://www.youtube.com/watch?v=WlCBnws-RD4


https://www.youtube.com/watch?v=gKGYmHFK9e4

c'est clair qu'il s'agisse du front uni ou de l'UFC, nous sommes devant une opposition désunie qui n'a pas de stratégie.

Sieur MENGARA avait tout dit : Un candidat unique de l'opposition ne fera pas échouer ALi BONGO en 2016. Pas besoin d'argumenter. Pour preuves en 2009, ALI BONGO avait perdu devant la barbe de l'ACR et autres candidats indépendants. Est ce que ces opposants ont pu empêcher ALI BONGO de gouverner pendant 7 ans ? mon qu!

Nous sommes à 15 mois de l’élection présidentielle au Gabon. les fondamentaux ne sont pas résolus d'un iota. ne faites pas mourrir des gabonais à la con sans réclamer les fondamentuax :
mendat de 5 ans renouvable une fois
élection à un tour
modification de la loi electorale
modification de la CENAP
Départ de MBOURANTSUO mado
Supervision de la prochaine élection présidentielle par les nations unies

Planifier une première marche pour réclamer ses fondamentaux et déposer 5 lettres :
Une lettre de demande de prises en charges des élections présidentielles de 2016 par les nations unies
Une lettre de demande supervision des élections présidentielles par l'union européenne
Une lettre de demande de supervision des élections par la france
Une lettre de demande de supervision des élections par les USA
Une lettre de demande de supervision des élections par l'UA

A ces lettres doit être accompagné, un mémorandum des crimes économiques, des crimes de sang et des crimes contre l'humanité commis par l'ancien parti unique PDG au pouvoir de le 28 Novembre 1967 et nous demandons leur disqualification à la prochaine présidentielle de 2016 au Gabon

5.Posté par yobé le 09/04/2015 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais Ce type la cherche quoi exactement ? Chercher un noir en AFrique c'est pas la mer à boire Seigneur pourquoi ces gens là sont maudits comme ça? Au lieu de mettre sa calvitie au service de trouver des stratégies à mettre ce système hors d'état de nuire il vient plutôt créer une polémique stérile ah YA Ping il faut serrer la ceinture dèh le combat c'est dans tous le fronts

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame










Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...



Incroyable !