News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Président André Mba Obame : « Il n’y a rien à attendre d’Ali Bongo »

Le site de la Liberté - Afrik.com le Dimanche 30 Janvier 2011 à 00:05 | Lu 3972 fois



Président André Mba Obame : « Il n’y a rien à attendre d’Ali Bongo »
Un Gabon, deux présidents. André Mba Obame Mba, qui s’est proclamé président de la République mardi et a nommé son propre gouvernement, continue de défier Ali Bongo Ondimba. Retranché au siège du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) à Libreville, il déclare vouloir, au nom du peuple gabonais, chasser Ali Bongo reconnu après l’élection présidentielle 2009 par le Conseil constitutionnel. Samedi après-midi, son service de presse rapportait que des affrontements avaient eu lieu entre des étudiants de l’Université Omar Bongo, des lycéens et la police, à Rio, un quartier populaire de Libreville.

Officiellement classé 3ème à la présidentielle anticipée du 30 août 2009 remportée par Ali Bongo Ondimba par un coup d'Etat électoral, André Mba Obame n’a cessé de revendiquer la victoire à ce scrutin à tour unique. L’ancien ministre de l’Intérieur estime avoir gagné l’élection avec 42% des suffrages, contre 37% au fils d’Omar Bongo Ondimba.

Ce dernier a dénoncé l’instauration d’un gouvernement parallèle mardi, à Libreville. Mercredi, son ministre de l’Intérieur, Jean-François Ndongou, a annoncé la dissolution du principal parti d’opposition gabonais, l’Union nationale, dont André Mba Obame était le secrétaire général. Jeudi, les partisans de l’opposant et de son gouvernement, rassemblés devant les locaux du PNUD ont été dispersés par la police. André Mba Obame a craint, vendredi soir, d’être délogé par l’armée. Mais il déclare rester déterminé renverser le pouvoir d’Ali Bongo.

Afrik.com : Après avoir prêté serment et nommé un gouvernement, mardi, quelle sera votre prochaine action ?

André Mba Obame : L’action, c’est de faire partir le pouvoir illégitime conformément à la volonté des Gabonais qui n’ont pas dans leur majorité voté pour Ali Bongo.

Afrik.com : Vous dites vouloir évincer Ali Bongo, mais il a l’armée et l’appareil d’Etat avec lui…
André Mba Obame : Ali Bongo ne serait pas le premier pouvoir illégitime, ayant l’armée avec lui, qui serait contraint de quitter le pouvoir…

La situation est plus complexe que ça. Ali Bongo n’a pas la majorité des Gabonais avec lui. Alors qu’il a dépensé 43 milliards pour la campagne présidentielle, il n’a pas été élu. Il a fait un coup de force électoral en s’appuyant sur les bérets rouges, le ministère de l’Intérieur qui a proclamé de faux résultats, et le Conseil constitutionnel qui les a validés. Face à tout ça, la population voulait sa victoire par tous les moyens. Et j’ai dit non, j’ai refusé d’appeler les Gabonais à faire usage de la force. La seule violence liée aux résultats des élections est venue du pouvoir illégitime, à Port-Gentil où il y a eu une répression inimaginable pour le Gabon.

Une soixantaine de morts. Les partis d’opposition et moi-même avons alors appelé au calme. Mais un peuple, quand on veut le calmer et qu’autour de lui d’autres peuples – les Tunisiens, les Egyptiens – se soulèvent, il ne faut pas s’étonner que 15 mois après, il revienne à la charge. Comme en Tunisie, comme en Egypte, les Gabonais se battent pour que leurs droits fondamentaux soient respectés. Le droit à la liberté, le droit à l’éducation, le droit à la santé… sont piétinés par le pouvoir illégitime. Je fais confiance au peuple gabonais qui a soif de liberté et de justice et est déterminé à prendre ce qui lui appartient.

Afrik.com : Pourquoi avez-vous décidé de mener votre action plus d’un an après la présidentielle ?

André Mba Obame : Il n’y a pas prescription en ce qui concerne les droits fondamentaux d’un peuple. Il faut plutôt louer la sagesse des dirigeants dont je suis, qui ont décidé qu’il fallait user de moyens pacifiques pour obtenir gain de cause. Mais 15 mois après l’arrivée d’Ali Bongo au pouvoir, tout le monde a constaté que la situation était pire qu’avant. Il n’y a plus que de l’autoritarisme, de l’arrogance, des dépenses somptuaires…

En un an, Ali Bongo a effectué plus de 80 voyages, à raison de cinq millions d’euros le voyage, soit 400 millions d’euros ! Il a acheté un hôtel particulier à Paris à 100 millions d’euros. Même les Emirats avaient refusé de l’acquérir parce qu’ils le trouvaient trop cher… Donc, c’est le peuple lui-même qui à un moment a dit : non, il n’y a rien à attendre d’Ali Bongo. C’est la régression à tous les plans, même politique.

Il a une conception monarchique du pouvoir où la liberté de la presse, les droits fondamentaux sont bafoués. Maintenant il peut proroger les mandats des députés et son propre mandat. Les choses se sont dégradées depuis son arrivée.

Et le peuple m’en a même voulu, me demandant pourquoi je l’avais laissé exercé ce mandat. Dès les élections, il m’avait demandé de garantir que je ne laisserais pas voler sa victoire. Certains ont cru, après le coup d’Etat, quand j’ai appelé à ne pas faire usage de la violence, que j’avais reculé. Ce n’était pas le cas… Maintenant, après avoir vu l’homme au pouvoir pendant 15 mois, ils ne peuvent continuer de laisser s’exercer une gouvernance aussi sectaire, aussi monarchique, un amateurisme aussi flagrant.

Afrik.com : Ali Bongo vous a qualifié jeudi de « professionnel du ridicule ». Manifestement, votre action l’a énervé, mais pas déstabilisé…

André Mba Obame : Mon but n’est pas de l’énerver ni de le déstabiliser. Mon but est de faire respecter le choix fait par les Gabonais le 30 août. Ali, c’est mon frère, je ne veux pas l’énerver, je veux qu’il respecte le choix des citoyens gabonais et la constitution. Je pensais qu’il avait changé et qu’il avait une plus grande considération pour les droits de l’homme qu’autrefois. En 1984, quand je l’ai rencontré, ce n’était pas le cas.

Et je constate aujourd’hui qu’il a même reculé. Il considère que ces droits et leurs défenseurs sont ridicules. Moi, je lui dis que se battre pour la liberté et la démocratie, c’est ce qu’il y a de plus valorisant. Je le renvoie à l’article 35 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793. Elle enjoint le citoyen d’aller jusqu’à la rébellion lorsqu’il considère qu’un gouvernement viole ses droits. Sa conception à lui, c’est que les citoyens n’ont aucun droit.

Il a une conception monarchique du pouvoir. Les Gabonais ne sont pas ses sujets, mais des citoyens qui ont des droits. Le respect de la constitution est valable pour tous. Ali Bongo est astreint au respect de cette loi aussi.

Afrik.com : La France, les Etats-Unis, l’Union africaine, ont donné leur soutien à Ali Bongo. Qu’est-ce qui, selon vous, pourrait les faire changer d’avis ?

André Mba Obame : La France a été la première à reconnaître Ali Bongo, avant même que le processus électoral n’arrive à son terme. Et c’est un euphémisme, elle a fait plus que ça… L’UA a demandé, dans le cadre de la diplomatie préventive, l’envoi d’une mission d’observation, car elle était soucieuse du fait qu’un coup d’Etat électoral était porteur d’instabilité au Gabon et dans la région. Mais le pouvoir illégitime d’Ali Bongo a refusé l’envoi de cette mission. Pour ce qui est des Etats-Unis, vous me l’apprenez…

Afrik.com : Ce vendredi, l’ambassade américaine à Libreville a publié un communiqué de presse qui stipule que les Etats-Unis « reconnaissent Ali Bongo Ondimba comme étant le président du Gabon ».
André Mba Obame : Avant le 28 janvier 2011, les Américains n’avaient pas fait de déclarations officielles reconnaissant Ali Bongo… Wikileaks a rendu public un message de l’ambassade des Etats-Unis à Paris recommandant à Hillary Clinton de ne pas reconnaître les résultats de la présidentielle car ils avaient été inversés.

Mais quand les Etats-Unis ont eu à présider le Conseil de sécurité, ils se sont trouvés dans l’embarras face au dossier nucléaire iranien. Et c’est la mort dans l’âme qu’ils ont dû accepter Ali Bongo, en échange de sa promesse de ne pas vendre d’uranium à l’Iran. Des calculs géostratégiques ont été placés au dessus de la volonté du peuple gabonais. Mais vous savez, hier les Etats-Unis reconnaissaient Ben Ali, aujourd’hui ils parlent de bloquer ses comptes, de l’interdire de séjour !

Les Gabonais n’ont pas à attendre l’autorisation des Américains pour agir, même s’il est vrai que leur soutien aurait été le bienvenu. Les grandes puissances appliquent la politique du deux poids, deux mesures. Quand c’est dans leur intérêt elles soutiennent les populations africaines, quand ça ne l’est pas, elles ne les soutiennent pas.

Afrik.com : Le ministre de l’Intérieur, Jean-François Ndongou, a déclaré que, pour vous être proclamé président du Gabon et avoir nommé votre propre gouvernement, vous étiez coupable d’un « crime de haute trahison puni par la loi ». Ne craignez-vous pas de finir en prison ?

André Mba Obame : L’histoire vous dira, dans les prochains mois ou années, qui finira en prison. M. Ndongou, qui a proclamé de faux résultats, peut être poursuivi pour haute trahison. Il a trahi son peuple. Que M. Ndongou et ses amis qui ont trahi les Gabonais, en ne respectant pas leur volonté, s’attendent à subir leur colère.

Que M. Ndongou et ceux qui exerçaient le pouvoir, lorsqu’il y a eu les émeutes à Port-Gentil, s’apprêtent à payer pour leurs crimes. Qu’ils s’attendent à se retrouver un jour ou l’autre devant un tribunal. Aujourd’hui on parle de traduire Ben Ali devant la justice pour ces crimes. Il y a un mois, qui aurait cru cela possible ?

Afrik.com : Les scénarios tunisiens et ivoiriens ont-ils influencé votre action ?

André Mba Obame : Il aurait été difficile de ne pas en tenir compte. L’objectif est le même : la liberté. Liberté politique, sociale, religieuse… Ces actes m’inspirent, comme ils inspirent tous les peuples du monde.




Dimanche 30 Janvier 2011
Afrik.com
Vu (s) 3972 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par BOUTELESI le 31/01/2011 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ 21

Tout va bien au gabon selon vous !!!! Pourquoi les grèves des enseignants , des infirmiers , du personnel des travaux publics ?
Pourquoi votre Ali a modifié la constition à sa botte en décembre dernier après seulement 15 mois d´excercie de pouvoir ?
Je vais vous éclairer car vous vivez dans les ténèbres de l´émergence . Ceux que vous qualifiez de fauteurs de troubles ici sont ceux là qui voient plus loin que votre petit bout de manioc que vous mangez tous les jours sans penser à l´avenir des vos anfants et petits enfants . En modofiant la constitution ALI Bongo peut désormais decider selon ses humeurs quand et comment organiser une élection présidentielle ou l´egislative au gabon en d´autres termes Ali Bongo est désormais le roi du gabon or le gabon est une république jusqu´à preuve du contraire . Nous voulons donc que les points suivants soient discutés :
1. Intégration de la biométrie dans le fichier électoral
2. Limitation du nombre de mandats présidentiels à deux
3. Retour à un srutin à deux tours
4. Demander le départ de l´actuelle présidente de la cour constitutionnelle Mme Madelaine Bourantsouo car son mandat est terminé depuis 5 ans
5 . Mise en place de nouvelles modalités de désignation des membres devant constituer la CENAP
Si nous croisons les bras et les mains comme vous en se contantant du manioc , vos enfants et petits enfants seront dirigés par Bongo 3 et beaucoup ici ne le souhaitent pas sauf vous peut être car le manioc vous satisfait tellement bien .

21.Posté par AMIN le 31/01/2011 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut,
Je lis de temps en temps votre site. Mais excusez moi tout porte à croire que c'est une tribune tribaliste. C'est une bande de voyous qui ne vivent pas au Gabon et à LBV notamment, et qui clament des slogans de haine, de brutalité alors même qu'ils fuiront à l'écoute d'un pétard de noël. Je l'ai vu moi même alors que j'étais étudiant à l'UOB. Tous ceux qui faisaient les AG nuitamment, à l'investiture du feu Président bcp avaient barré à l'écoute des coups de canon qui accompagnaient la Prestation de Serment. AMO qui se souvient soudainement qu'il est Président par ce qu'ailleurs ça bouge. Ce n'est pas par conviction, c'est de la sorcellérie politique. Il s'est empifré d'argent et de luxe fou et aujourd'hui il veut nous distraire. Je vis à LBV, rassurez vous tout va mieux depuis qu'Ali est là.De quel malaise parle-t-on? Le pays est en chantier, les primes de transport et de logement on été réhaussées ds toutes les administrations (publique et privée). Les hommes circulent librement, on parle de blocage? Le vrai débat c'est que le statut d'opposant ne leur donne plus à boire et à manger à gogo. Car le Président Ali a dit que la majorité gouverne et l'opposition s'oppose. Il n'y a plus de tamarins, c'est pour quoi ils sont aux aboies. Laissons à Ali la possibilité d'achever son mandat.

20.Posté par MBA ASSOUME le 31/01/2011 02:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'ayons pas peur, peuple gabonais. Depuis le 25 janvier 2010, la peur a changé de camp. Ali Bongo et sa bande de mafieux sont prêts à fuir et à quitter le Gabon. Intensifions les manifestations à Libreville, Port-Gentil, Oyem, Makokou, Lambaréné, Mouila, Tchibanga,... Bloquons le pays, manifestons courageusement pour nous libérer du clan Bongo-PDG. Les tunisiens ont réussi à chasser leur dictateur de président, les gabonais peuvent aussi faire la même chose. Nous pouvons et nous allons chasser Ali Bongo et son clan. L'occasion est unique. C'est maintenant ou jamais. Gabonais et Gabonaises, arrêtez de travailler, descendez dans la rue et réclamez haut et fort le départ immédiat d'Ali Bongo du pouvoir. N'ayons pas peur, la force est du côté du peuple gabonais, le vrai pouvoir est du côté du peuple gabonais. C'est juste une affaire de courage et d'heure. Ali Bongo a peur et il tremble en ce moment. Descendons dans la rue maintenant pour le chasser du Gabon. Agissons, agissons, agissons. Envoyons des SMS et des e-mails à nos amis, frères, sœurs, cousins en leur demandant de manifester et de demander le départ immédiat d'Ali Bongo. Ne ratons pas cette occasion pour chasser Ali Bongo du Gabon.

19.Posté par Olivier le 31/01/2011 00:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@prosper

ton mentor et sa bande de truand sont bel et bien franc macon donc tu ne changera rien.

18.Posté par prosper le 31/01/2011 00:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je salue le courage et la détermination de AMO. que on l'aime ou pas AMO a le merite et le courage d'assumer les aspirations de tous les gabonais. Aucun citoyen d'une république ne peut concevoir que la république s'identifie à une maison, une famille (les Bongo). même la france dans sa loi fondamentale interdit aux anciens régents d'etre candidats à la présidentielle. AMO a été le choix de majorité des gabonais à l'élection de 2009; Qu'il soit un ancien du système OBO comme beaucoup de gabonais, il a su parler aux gabonais et les gaobnais l'on voté. C'est tj insultant de lire "oui c'est des anciens tenors du PDG" ," c'est des traites". A tous ceux qui nous fatiguent avec cette affaire je fais remarquer que ceux qui votent ont plus de 18ans et sont capables de faire la part des choses nous avons vu AMO au coté de OBO, AMO mettre en prison marc ONA et les autres mais aujoud'hui, il représente ce que nous souhaitons le changement. Et la determination qu'il affiche qu'il nous l"insouffle nous voulons un gabon juste pas un gabon d'enfants de bongo; je veux que mon fils soit président de ce pays un jour s'il en a les capacités mais pour que cela soit possible, il faut cette rupture avec les bongo. Je veux que mon fils accede à de hautes responsabiltés sans etre obligé d'etre maçon pour que cela soit possible, il faut la rupture avec les Bongo

17.Posté par monvraiGabon le 30/01/2011 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Olivier

Je salue ta patience face à ces fanatiques et ces opportunistes guidés par l'embrigadement pour les uns, et les intérêts pour les autres.

Ils créent un "collectif de la diaspora", composé de 3 associations qui se sont vendues au metteur en scène AMO.
Ils manipulent et désinforment par la suite et je le prouve :

"Intitié conjointement par le Dr Thierry Obiang, Gloria Mika(fondatrice des Anges gardiens du Gabon et porte-parole du collectif), Mengue Eya'a et plus d'une trentaine d'associations gabonaises au sein de sa diaspora en France et en Europe"

JE LES METS AU DÉFIS DE CITER CETTE TRENTAINE D'ASSOCIATIONS GABONAISES AU SEIN DE LA DIASPORA EN FRANCE ET EN EUROPE

Voici un exemple parmi tant d'autres de cette vaste opération de manipulation lancée à l'étranger, alors que ceux qui pense qu'il n'en va pas de la même opération au niveau national reparte sous leur couverture, ils ne sont pas biens éveillés et on besoin d'encore un peu de repos.

Olivier, garde bien cet exemple en tête, et ressort le leur quand tu le souhaiteras, ILS NE SERONT JAMAIS CAPABLES de te répondre, sur ce point de départ.

ILS MENTENT, DÉSINFORMENT, MANIPULENT massivement, on leur a mis les moyens à disposition. Et quand je lis chez certains des choses du genre "Pour nous convaincre, vous devriez commencer par nous produire ici, les preuves documentées du la fortune d’AMO que vous détenez", alors là c'est d'une TELLE BÊTISE QUE JE RÉPONDS :

- POUR NOUS CONVAINCRE, VOUS DEVRIEZ COMMENCER PAR NOUS PRODUIRE ICI LES PEUVES DOCUMENTÉES (ET NON DOCUMENTAIRES) DE LA VOLONTÉ D'AMO DE LIBÉRER LE PEUPLE ET DE VOIR RESPECTÉE NOTRE SOUVERAINETÉ.

PARCEQUE JE VOUS PROUVE LE CONTRAIRE EN VOUS RENVOYANT AUX MOTS, AU DISCOURS, A LA DÉCLARATION, A L'APPEL DE BARCELONE DE VOTRE SAUVEUR BONGOÏSTE.

http://vimeo.com/5651852

Les traces sont là, documentées, et par les mots de votre propre metteur en scène.

MANIPULATEURS.

16.Posté par MBA ASSOUME le 30/01/2011 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un soutien total au Président André Mba Obame. Le moment tant attendu est arrivé pour chasser définitivement le clan Bongo-PDG du pouvoir. Gabonais et Gabonaises, arrêtons de travailler et descendons tous dans la rue pour réclamer haut et fort le départ immédiat d'Ali Bongo du pouvoir. L'heure a sonné, l'occasion est unique pour libérer notre cher pays. Ali Bongo n'est pas capable de résister longtemps au peuple gabonais. Chassons Ali Bongo par tous les moyens possibles. C'est maintenant ou jamais, pour notre libération définitive! Intensifions les manifestations et le blocage total du pays et soutenons courageusement notre Président André Mba Obame et son gouvernement de combat. Maintenant, toutes les initiatives personnelles ou collectives sont les bienvenus pour accélérer la libération du Gabon. Agissons et posons des actes pour chasser Ali Bongo du pouvoir. Agissons, agissons, agissons. Chacun doit agir pour l'intérêt du peuple gabonais et pour sa libération totale.

15.Posté par monvraiGabon le 30/01/2011 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je salue ta patience face à ces fanatiques et ces opportunistes guidés par l'embrigadement pour les uns, et les intérêts pour les autres.

Ils créent un "collectif de la diaspora", composé de 3 associations qui se sont vendues au metteur en scène AMO.
Ils manipulent et désinforment par la suite et je le prouve :

"Intitié conjointement par le Dr Thierry Obiang, Gloria Mika(fondatrice des Anges gardiens du Gabon et porte-parole du collectif), Mengue Eya'a et plus d'une trentaine d'associations gabonaises au sein de sa diaspora en France et en Europe"

JE LES METS AU DÉFIS DE CITER CETTE TRENTAINE D'ASSOCIATIONS GABONAISES AU SEIN DE LA DIASPORA EN FRANCE ET EN EUROPE

Voici un exemple parmi tant d'autres de cette vaste opération de manipulation lancée à l'étranger, alors que ceux qui pense qu'il n'en va pas de la même opération au niveau national reparte sous leur couverture, ils ne sont pas biens éveillés et on besoin d'encore un peu de repos.

Olivier, garde bien cet exemple en tête, et ressort le leur quand tu le souhaiteras, ILS NE SERONT JAMAIS CAPABLES de te répondre, sur ce point de départ.

ILS MENTENT, DÉSINFORMENT, MANIPULENT massivement, on leur a mis les moyens à disposition. Et quand je lis chez certains des choses du genre "Pour nous convaincre, vous devriez commencer par nous produire ici, les preuves documentées du la fortune d’AMO que vous détenez", alors là c'est d'une TELLE BÊTISE QUE JE RÉPONDS :

- POUR NOUS CONVAINCRE, VOUS DEVRIEZ COMMENCER PAR NOUS PRODUIRE ICI LES PEUVES DOCUMENTÉES (ET NON DOCUMENTAIRES) DE LA VOLONTÉ D'AMO DE LIBÉRER LE PEUPLE ET DE VOIR RESPECTÉE NOTRE SOUVERAINETÉ.

PARCEQUE JE VOUS PROUVE LE CONTRAIRE EN VOUS RENVOYANT AUX MOTS, AU DISCOURS, A LA DÉCLARATION, A L'APPEL DE BARCELONE DE VOTRE SAUVEUR BONGOÏSTE.

http://vimeo.com/5651852

Les traces sont là, documentées, et par les mots de votre propre metteur en scène.

MANIPULATEURS.

14.Posté par Olivier le 30/01/2011 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'inconscience est l'une des causes de ce qui se passe.
tous les chefs d'accusations adressés a Mr Ali doivent etre de meme adressés a Mr Mba.
certains crient qu'il mène le combat de la liberté mais je me demande comment il le mène.
Martin Luther a marché,
Mahatma Gandhi a marché,
Nelson Mandela a marché,
que fait-il? il regarde ses boucliers humains se faire tuer car il n'a aucun respect pour la vie de ses derniers. il se sert d'eux pour regler les comptes a ses ennemis.

AH PEUPLE GABONAIS, POURQUOI ETES VOUS AUSSI IRRÉFLÉCHI?? VOUS VOULEZ DONNER LE POUVOIR A UN VOLEUR? A QUELQU'UN QUI SOUTIENT LA FRANCE AFRIQUE? A UN FILS DE BONGO? POURQUOI ETRE AUSSI NAÏF?

13.Posté par staline le 30/01/2011 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'histoire parle
en quelle année AMO a proclamer une élection présidentielle au Gabon?
les seules élections qui ont été à sa charge se sont les législative 2006 et municipale 2007 et vous avez vu à chaque fois que y'a eu des contentieux dans une localité le vote a été annuler d'où nous avons eu plusieurs partielle.alors de ce fait,vous dites nous à quel moment il a géré ou donner les faux résultats dont vous parlez?

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...