Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Près de 30 greffiers exerçant dans les prisons du Gabon renforcent leurs capacités opérationnelles

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Vendredi 26 Juillet 2013 à 00:00 | Lu 255 fois

Environ trente (30) greffiers comptables des différentes prisons du Gabon prennent part depuis ce jeudi à Libreville, à un séminaire de formation axé sur la maitrise des nouvelles procédures et techniques du greffe en milieu carcéral.






Près de 30 greffiers exerçant dans les prisons du Gabon renforcent leurs capacités opérationnelles
Le suivi des écrous et l’exécution de la peine sont entre autres objectifs poursuivis par cet atelier organisé par le ministère de la justice garde des sceaux. Ce séminaire a pour thème : « l’écrou en milieu carcéral ». L’écrou est l’acte par lequel le directeur de la prison prend possession d’une personne placée sous mandat de dépôt.

« La qualité du service constatée dans les différents greffes pénitentiaires a justifié l’organisation du présent séminaire, en vue d’une sécurité pénitentiaire plus efficace et de meilleure qualité », a souligné, Nathalie Claude Le Boete, conseiller chargé de la formation et de l’éthique, ouvrant les travaux en lieu et place du ministre de la justice, Ida Reteno Assonouet.

La détention de toute personne placée sous mains de justice est justifiée par le service du greffier comptable. Ce dernier exécute les titres de détention comme le mandat de dépôt, le mandat d’arrêt, le réquisitoire d’incarcération et l’ordonnance de prise de corps.

Ces documents délivrés par le procureur de la république, le procureur général de la république ou le président du tribunal doivent être gérés d’une manière efficiente par les greffiers comptables aux fins d’éviter des distorsions quant à l’exécution de la peine des détenus. Selon les sources judiciaires, certains des prisonniers purgent des peines interminables dans les prisons du pays faute d’un manque de coordination avec les services du greffe des juridictions. L’harmonisation du service du greffe des prisons pour un meilleur suivi de la situation carcérale du détenu est donc le but visé également par cet atelier de deux jours.

« Au regard du rôle et de l’importance du service greffe dans une unité carcérale, le seminaire de ce jour vient à point nommé, d’autant plus que la formation du public cible, objet des présentes assises, participe au renforcement des capacités opérationnelles des agents de l’Etat qui constitue l’un des axes majeurs du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE) prôné par monsieur le président de la république chef de l’Etat, son excellence Ali Bongo Ondimba », a indiqué pour sa part, le général Sébastien Nzoumba Ngondy, commandant en chef de la sécurité pénitentiaire lors de son allocution.

Les séminaristes vont être aussi édifiés à traves les cas pratiques, du mode de calcules des peines des détenus. Ils doivent davantage savoir gérer les registres tout au long du processus de détention des ceux-ci.Les participants sont constitués de sous officiers, officiers et officiers supérieurs.

Selon les modules relatifs à la formation, toutes les informations contenues dans le mandat de dépôt doivent figurer dans le registre d’écrou des prévenus ou condamnés. Par ailleurs, le registre des condamnés indique en plus des informations du mandat de dépôt, la date et la juridiction qui a rendu le jugement, la peine prononcée ainsi que la date de libération.

La libération d’un prisonnier est sanctionnée par la délivrance par les services de la prison d’un document selon les cas. Les condamnés reçoivent un certificat de libération. Les prévenus ont quant eux droit à un certificat de mise en liberté.


Source : Gabonactu

Vendredi 26 Juillet 2013
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 255 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame






Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée