News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Pourquoi le Mouvement civique du Gabon est Charlie ?

Le site de la Liberté - Mengue M'Eyaà le Samedi 10 Janvier 2015 à 22:26 | Lu 1471 fois

- COMMUNIQUE DU MOUVEMENT CIVIQUE DU GABON -



Nous sommes Charlie parce que nous défendons les valeurs de la démocratie et de la République ici et là-bas !

Parce que nous nous battons en faveur de la démocratie, parce que nous refusons l'intolérance qu'elle soit religieuse ou qu'elle soit d'une autre nature, parce que nous pensons que la liberté de la presse est essentielle, parce que la jeunesse doit avoir un autre horizon que le nihilisme et la tentation de la mort que sont en train d'édifier les fanatiques, parce que nous refusons toutes les formes d'antisémitisme et de racisme.

Ces combats sont universels. Nous les menons sur le sol français comme nous le menons au Gabon et partout ailleurs.

Le rassemblement de tous les responsables politiques européens aux côtés du Président de la République française est la traduction naturelle de la détermination de pays qui tiennent à garder jalousement des valeurs de leurs démocraties et à faire face à ceux qui travaillent à répandre la peur. Mais, le peuple de France est debout. Nous sommes debout avec lui parce que nous en faisons partie.

M.Bongo annonce sa présence à la manifestation républicaine à Paris le 11 janvier 2015. Il s'invite dans une manifestation républicaine alors qu'il piétine les droits fondamentaux des Gabonais.

A-t-il jamais eu entre ses mains un exemplaire de Charlie Hebdo ?

Ce rassemblement a une finalité républicaine claire entre personnes qui partagent les mêmes valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité. Voilà que quelqu'un, qui s'agaçait il y a peu d'un reportage de France 24 et faisant même manifester devant l'ambassade de France à Libreville, vient parasiter cette noble marche.

Peut-être qu'à la fin de cette marche républicaine, M. Bongo libérera tous les prisonniers d'opinion ? Que le premier parti du Gabon ne sera plus interdit ? Que l'Echo du Nord pourra paraître sans tracasserie, menaces ou arrestation du directeur de la publication ?

Lui qui pourchasse les journalistes et les militants de la démocratie qui contestent sa légitimité dans son propre pays, le Gabon. S'ils avaient été gabonais, les journalistes de Charlie Hebdo auraient été jetés en prison. Sa présence vise à faire croire aux Gabonais que la France le soutient. Il instrumentalise la marche à usage interne au Gabon.

Au bout des 47 années d'occupation du pouvoir par le clan Bongo, les Gabonais ont connu leur propre traumatisme qui atteint son paroxysme par la disparition brutale de 10 journalistes en 1987 qui accompagnaient Omar Bongo lors d'une tournée : enquête bâclée,puis le silence.

Depuis 2009, le même esprit liberticide ne s'est pas arrêté. La presse libre est harcelée, fait l'objet d'un contrôle permanent oud'interdiction de publier selon le bon vouloir du conseil national de la communication. Le principal parti d'opposition est interdit en raison de la victoire de son leader, André Mba Obame, à l'élection présidentielle de 2009.
M. Bongo vient à Paris alors qu'une centaine de personnes ont été arrêtées le 20 décembre 2014 pour délit d'opinion. Nous n'osons donc croire que dans une telle situation de crise au Gabon, il ait pu être invité. Il a dû s'inviter comme il a l'habitude de le faire pour bénéficier des prérogatives de chef d'Etat, titre qu'il usurpe depuis 2009.

Faute de légitimité au Gabon, M. Bongo aime à se montrer au milieu de personnes élues démocratiquement dans leur pays, comme le rappelle Pierre Péan dans les « nouvelles affaires africaines ».

Le Mouvement Civique du Gabon appelle les Gabonais et les Gabonaises, les Européens et les ami-e-s du Gabon, les Africain et les Africaines, à participer à la grande manifestation républicaine.

En même temps, nous dénonçons la présence de M. Bongo, illégitime,qui n'accepte ni la démocratie, ni liberté de la presse au Gabon. Nous sommes contre l'instrumentalisation de cet événement de résistance et de rassemblement des démocrates, dont M. Bongo ne fait pas partie.
Nous sommes Charlie parce que nous défendons les valeurs de la démocratie et de la République ici et là-bas !

Fait à Paris, le 10 janvier 2015.



P/ le Mouvement Civique du Gabon (MCG)

Mengue M'Eyaà

Présidente du Conseil exécutif

http://mouvementciviquedugabon2009.unblog.fr

Samedi 10 Janvier 2015
Mengue M'Eyaà
Vu (s) 1471 fois




1.Posté par Pala le 10/01/2015 23:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Est-ce que les français savent que vous dénoncez sa présence ? Pour les gabonais cela ne fait aucun doute mais il faut que les français le sachent. Comptet-il se donner une virginité avec cette marche ?

2.Posté par Je suis Charlie le 11/01/2015 00:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peuple Gabonais apprenez et regardez la solidarité du peuple Français face à l’épreuve qu'ils traversent en ce moment , peuple unit et indivisible malgré la divergence de leurs opinions sociales et politiques car la force d'un pays c'est son peuple , ne le prenez pas mal mais cela prouve encore une fois l'intelligence et la supériorité de l'homme blanc sur le noir .
Quand à ce dictateur de biafrai mouuufff , la France n'a pas besoin de ton soutient , tu tue le Peuple Gabonais lors d'une marche pacifique et tu oses prétendre être solidaire de la France !!!! , tu n'est guerre mieux que ces djihadistes assassins , ta présence serait une insulte pour la France pays de Liberté et du Droit de l'homme .

3.Posté par SAUVONS LE GABON DE LA PREDATION1 le 11/01/2015 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le mouvement : "Dynamique Populaire pour l’ Alternance ", doit se mettre rapidement en place en appelant tous les partis politiques de l'opposition de s'unir en vue préparer la stratégie de 2016.
Aucun parti politique de l'opposition n'a le droit d'aller à cette élection présidentielle de façon individuelle.

Depuis 1990 nous avons tiré beaucoup de leçons :
L'opposition n'a jamais gagné une élection présidentielle au Gabon.
Le nombre des députés de l'opposition n'a jamais dépassé 20 à l'assemblée nationale depuis 1990.
L'opposition gabonaise n'a jamais gagné un poste de sénateur depuis 1990.

Cette situation est consécutive à l'absence de stratégie par les opposants et surtout au tripatouillage des résultats du vote par la chaîne de décision électorale.

Pour une victoire dans la non violence, l'opposition a l'obligation de présenter un seul candidat (Macky salle du Gabon), ce candidat sera désigné à l'issue d'une élection primaire de l'opposition.
Si l'opposition n'a pas assez de moyens propres, pour organiser cette primaire, il est possible de faire une levée de fonds à la population ou bien de demander aux nations unies de prendre en charge ce financement.
Pour votre gouverne, sachez que les élections politiques au SAO TOME sont financées par les nations unies bon an mal an.
Etant à un an et demi de l'élection présidentielle au Gabon, c'est le moment de se regrouper.

Qu'il s'agisse du FRONT, de l'UPG, de l'UN, du MORENA, de l'ARENA, du PGP, de l'UJDD, du PSD, du CDG, du front populaire gabonais etc, nous devons mettre de côté nos petites querelles pour l'intérêt national. Sachez que le peuple gabonais a déjà trop attendu de ce changement qui ne vient pas.

Nous devons rapidement nous réunir pour élaborer la stratégie de la victoire de l'opposition gabonaise en 2016.

Il sera urgent de mettre en place une charte de l'opposition afin d'exiger au candidat que nous allons choisir de respecter cette charte à savoir :

Le futur président de l'opposition à la présidentielle de 2016, doit dissoudre toutes les institutions régaliennes au soir de son élection.
Le futur président de l'opposition, doit convoquer une assemblée constituante, le soir de son élection en 2016.
Le futur président doit suspendre toutes les lois sur les élections politiques et sur les modes de désignation des présidents des institutions.
Le futur président de l'opposition, doit au soir de son élection en 2016, dissoudre le parti démocratique gabonais (PDG) comme le CDP au BURKINA FASO pour crimes économiques, crimes de sang et pour la confiscation pendant 50 ans des médias de la république.
Le futur président de l'opposition doit former un gouvernement d'Union nationale regroupant toutes les sensibilités politiques.
Le futur président doit demander le retour des gabonais en exile forcé en occident afin de leur permettre la participation à la construction d'une nouvelle république qui changera de nom sure sure.

A titre infini subsidiaire, le futur Conseil d'Etat du Gabon en 2016, doit suspendre tous les accords léonins signés entre les anciens gouvernements gabonais et les firmes internationales.

De même tous les actionnaires privés gabonais doivent justifier la provenance des fonds ayant servis à leur prise de participation dans les sociétés gabonaises, auprès du futur Conseil d'Etat de 2016. Toute suspicion entraînera une récupération des action par l'Etat souverain.
sachez que le 15 décembre 2014, une société de Blaise Campaoré avait été nationalisée sinédié au BURKINA FASO.

Tous les partis politiques de l'opposition au Gabon, sont invités à saisir Jacques ADIAHENOT pour leur participation à la kermesse du 17 Janvier 2015.

Soyons tous présents.

4.Posté par Pala le 12/01/2015 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ SAUVONS LE GABON DE LA PREDATION1

Fiche nous la paix avec ton 2016. On vous parlede faire dégager vous parlez de 2016 !

5.Posté par Pala le 12/01/2015 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ SAUVONS LE GABON DE LA PREDATION1

Fiche nous la paix avec ton 2016. On vous parlede faire dégager vous parlez de 2016 !

6.Posté par Pala le 12/01/2015 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mengue M'Eyaà
Bravo, je vous ai vu à TV5. ça c'est une femme Ossouuuuuuuuuuuuu !

7.Posté par OMBRAX le 12/01/2015 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JE SUIS DE RETOUR. COMMENT PENSEZ VOUS UN SEUL INSTANT QUE VOUS GAGNEREZ EN 2017? VOUS ETES DES TRIBALISTES.

8.Posté par MENDZIMESSOSSO le 12/01/2015 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BOF

9.Posté par Boussougou le 12/01/2015 21:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@post 7
où étais-tu ? surement à la recherche d'une terre d'asile en prévision de la chute du tyran....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...